Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Alcool avant la tefila
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Alcool avant la tefila

vu 62 fois
Catégories : Rituel de la prière
homme
29 questions
  • Badge question réponse
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Mercredi 30 octobre 2019 à 19h24

Bonjour rav si je veux m'attabler quelques temps avant l'heure de la tefilah en nommant un chomer, ai-je le droit de boire plus d'un reviit de vin ou d'alcool, dans la mesure ou le vin qui est dans la seouda ne saoul pas ? j'ai vu dans les écrits de rav ovadia yossef qu'un cohen qui voudrait faire kiddouch avant moussaf et n'aurait pas de biscuits pour faire une seouda bimkom kiddouch devrait plutot manger sans kiddouch et s'appuyer le sfek sfeka, et non boire un reviit de vin. Mais je m'étonne, le choulhan arouh (473,3) semble trancher que l'alcool qu'on boit dans un repas (et meikar hadin, meme avant, (michna beroura 473,15)) ne saoul pas.

Vendredi 01 novembre 2019 à 10h30

Chalom !

 

Je comprend votre question.

Ecoutez, une personne ayant bu un Réviit de vin n'a pas le droit de prier. Ceci est explicite dans les propos des décisionnaires (cf. Choul'han Aroukh chap. 99). Les décisionnaires ne font pas de différence entre le cas où ona  bu pendant un repas ou après.

 

Au sujet du Birkat Hamazon par exemple les décisionnaires précisent qu'il est autorisé de le réciter alors qu'on est un peu ivre. Ceci est déduit du terme du verset "Tu mangera, tu sera rassasié et tu bénira", or, lorsqu'on a bien mangé bu et que l'on est rassasié, on est aussi généralement un peu ivre, et pourtant la Torah donne l'ordre de bénir le Birkat Hamazon.

 

La différence fondamentale entre la Téfila et le Birkat c'est que lors de la Téfila nous avons le devoir de nous tenir devant D. dans la même posture que l'on se tient devant un roi.

 

Pour en revenir à votre problème, lorsque le Choul'han Aroukh recommande de ne pas boire trop de vin le soir du séder de Pessa'h, ce n'est pas parce que le Séder c'est comme la Amida où on doit se tenir comme devant un roi. C'est uniquement de sorte à ce que la personne soit consciente et présente lors du séder. 

 

Dès lors, on recommande si une personne a besoin de boire qu'elle boive au moment du repas et pas avant etc. de sorte à ne pas être trop ivre, parce qu'effectivement il y a des moments où le vin a plus d'effet qu'à d'autres moments.

 

Ceci me semble être très clair !

 

Béhatsla'ha !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Avraham ben Rivka