Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Avreh ou médecin?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Avreh ou médecin?

vu 167 fois
Catégories : Autre
femme
5 questions
  • Badge question réponse
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Mercredi 15 ao√Ľt 2018 √† 23h33

Bonjour Rav,

 

J'ai deux propositions sérieuses de chidouhim qui s'offrent un moi. Le premier est à la yeshiva depuis la yeshiva ketana et souhaite être avreh tandis que l'autre n'a jamais connu la yeshiva et est en fin de ses années de médecine mais compte étudier plusieurs heures par jour.

 

Je suis très confuse... et toujours pas clair dans ce que je veux.

 

Depuis plusieurs mois impossible de faire un choix, l'heure tourne et on doit donner une réponse le plus rapidement mais je ne sais toujours pas ce qui est le mieux pour moi...

 

Je vous pose la question car j'aurais aimé avoir un avis autre que celui de mes parents:

 

1) Je sais que ma question peut paraître très matérialiste mais m'importe tout de même... Est-ce que je gagnerai moins ma vie (au sens financier) si j'épouse le premier ?

 

2) Quels sont les mérites d'une femme qui épouse un homme qui étudie la torah toute la journée ?

 

Merci beaucoup d'avance!

Jeudi 16 ao√Ľt 2018 √† 20h29

Chalom Ouvrakha ! 

 

Comprenez bien que dans cette réponse je ne viens pas vous indiquer un choix, ce serait bien difficile à vous aider à faire un choix sans bien vous connaitre.

 

1- Impossible de répondre de façon précise à votre question. En effet, il est clair que D. vous donnera la Parnassa qu'il a fixé pour vous entre les jours de Roch Hachana et de Kippour. Toutefois vous avez le devoir de faire Hichtadelout pour gagner votre Parnassa.

Il est d'autre part clair que du point de vue Hichtadelout Parnassa, le degré de Hichtadelout est plus grand lorsqu'on est médecin que lorsqu'on est Avrekh. Simmplement personne n'a dit que vous devez faire le degré de Hichtadelout maximum. Le degré de Hichtadelout dépend de votre degré de Emouna et d'autres facteurs que j'ai explicité dans les cours suivants, et que je vous invite fortement à écouter si vous voulez bien comprendre tout cela et avoir une réponse précise à votre question. 

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/la-emouna-croyance-en-d.

 

N'oubliez pas non plus que le bonheur et la joie ne dépend pas forcément de la paie que l'on touche. On peut avoir une petite paie et être heureux et joyeux et satisfait, et avoir bcp d'argent et sentir toujours le manque.

Mes cours sur le site sont pleins de cela. Ecoutez par exemple, les cours sur le bonheur :

 

http://www.torahacademy.fr/behar

 

2-  Ils sont inombrables ! Chaque mot de Torah que votre mari étudie est un mérite que vous accumulez ! Dans le Olam Haba, il est évident que les mérites sont immenses.

 

Mais ce que je veux que vous toucjiez du doigt c'est que ce n'est pas simplement dans le Olam Haba que cela se joue, mais aussi dans le Olam Hazé. 

 

Si vous êtes à la hauteur vous ne pouvez pas vous imaginer la déléctation que c'est que d'être marié avec un Avrekh, qui n'a dans son esprit que Torah Midot et Yrat Chamaïm, l'entendre étudier dans le sallon, le savoir être toujours connecté à D., entendre des conseils de vérité de sa bouche en permanence etc. etc. 

 

Mais à nouveau, ceci dépend de ce qui est important pour vous !

 

Peut être demandez conseil à votre Rav qui vous connait et surtout interrogez des amies qui sont mariées avec des Avrekhim sérieux, et des amies qui sont mariées avec des gens qui ne le sont pas et comparez leur mode de vie, leurs sujets de discussions, leurs plaisirs etc.

 

Vous pouvez aussi passer un Chabbat chez une famille de Avrekhim et passer un Chabbat chez une autre famille et comparer l'ambiance, els sujets de discussions etc. et voir ce qui vous parle le plus.

 

Béhatsla'ha et j'espère avoir pu vous aider avec ces quelques mots !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement de Tova Rachel bat Sarah Braha. Merci de prier pour elle !