Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Comment devient-on Rabbin?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Comment devient-on Rabbin?

vu 3226 fois
Catégories : Autre
homme
190 questions
  • Badge question réponse
163médaille d'or
0médaille d'argent
1médaille de bronze
Vendredi 17 juillet 2015 à 11h42

Bonjour Rav,

Par simple curiosité, comment devient-on Rabbin?

Est-il obligatoire de passer par un examen dans tous les cas comme pour la Rabbanout Harashit?

Si oui, est-ce que cet examen a toujours le même contenu peu importe le Rabbinat?

Si oui, lequel?

Désolé pour toutes ces questions mais il y a peu de réponses sur internet en français!

Shabbath Shalom!

Vendredi 17 juillet 2015 à 14h54

Bonjour Rav,

 

Bonjour!


Par simple curiosité, comment devient-on Rabbin?

 

Etre Rabbin, c'est une vocation, pas qu'un simple apprentissage. C'est à dire qu'au delà de l'examen à passer, il faut avoir un comportement adéquat, des qualités humaines particulières, une véritable envie d'aider les autres et de diffuser la Torah de D., un vrai désintéressement à l'argent etc.

 

Mais aussi, il faut avoir été proche soi même de Rabbanim compétents et pieux pour apprendre de leur comportement, de leur approche, de leur réflexion dans des contextes précis.

 

Il faut aussi ne pas oublier qu'un Rav c'est avant tout un maître de pensée. Seul un Rav ayant une Hachkafa droite, qu'il a apprise des géants de la Torah de tous les temps, qu'il n'a pas falsifié, ni inventé, ni improvisé, mérite le nom de Rav.

 

Un Rav qui connaitrait tout le Chass par coeur, et qui serait capable de répondre à toutes les questions de Halah'a et de Kabbale etc. mais qui aurait une Hachkafa falsifiée, nous avons le devoir de nous écarter d'un tel homme et de ne surtout pas le côtoyer.

 

Le grand problème est que tous les examens dont vous faites état, ne font que tester les connaissances en matière de Halah'a, ni la Hachkafa, ni les qualités de cet homme ni rien du tout. C'est pour cela entre autre qu'au jour d'aujourd'hui beaucoup de prétendus Rabbins divulguent un message contraire à celui de la Torah, se trompent dans la Halah'a etc.

 

A l'époque, seul un Rav qui connaisait bien son élève sous tous ces aspects pouvait le promouvoir Rabbin. Ce qu'on appelait la Sémih'at H'ah'amim. 

 

Au jourd'hui aussi certains Rabbins ont été promus pas leur rav qui les connait personnellement et qui sait que cet homme mérite ce titre.

 

Est-il obligatoire de passer par un examen dans tous les cas comme pour la Rabbanout Harashit?

 

Pour donner des cours de Halah'a et répondre aux questions, il faut soit passer un examen pour tester ses connaissances, soit qu'un Rav qui nous connait bien et qui est certain de nos bonnes connaissance et de notre droiture dans le domaine de Halah'a témoigne de celle ci.

 

Si oui, est-ce que cet examen a toujours le même contenu peu importe le Rabbinat?

 

Plus ou moins, cela dépend beaucoup du rav qui le rédige, et de son exigence de la part de l'élève.


Si oui, lequel?

 

Dans chaque sujet il y a une bonne maîtrise du sujet à avoir. 

 

Je précise que bien souvent l'examen n'est pas suffisant en dehors de tous les aspects relevés plus haut. Pour une raison simple et évidente. L'examen témoigne de la maîtrise du sujet au moment où l'examen a été passé. Si ensuite le Rabbin ne révise pas fréquemment ce sujet, l'oubli risque de faire son oeuvre, et il ne pourra plus trancher la Halah'a comme il se doit. 

 

Or, aucun Rabbinat ne fait attention à cela. Le Rabbin est libre d'être responsable et de réviser fréquemment ou de ne pas le faire. Ceux qui ne révisent plus ces matières, se trompent à coup sûr dans leurs enseignements.

 

J'ai entendu que le Rav Abba Chaoul zatsal lorsqu'il écrivait une lettre d'approbation à un élève Rabbin, il lui écrivait "cette lettre n'a de pouvoir et de valeur que si le Rabbin (en question) révise ce sujet une fois tous les 6 mois au minimum). Vous comprenez la logique qui se cache derrière.

 

Le Rabbin qui est modeste, q'il a un doute dira à son élève, "je vais vérifier etc." et alors même s'ila  oublié ce n'est pas la fin du monde. Par contre le Rav qui n'est malheureusement pas modeste, répondra à la question sans être sûr de la réponse, et la commence le vrai problème.

 

Bref pour devenir Rabbin, il ne suffit pas de passer des examens de Halah'a à la Rabbanout et ailleurs, il faut vraiment s'efforcer d'être un homme de Torah, qui travaille sur lui au quotidien avant même d'avoir la prétention de corriger les autres etc. etc.

 

J'ai été un peu franc et droit, parce qu'aujourd'hui la situation est malheureusement souvent déplorable, et on se doit de s'attacher aux hommes intègres, modestes, humbles, conscients de leur véritable niveau, sincères, ne faisant pas de comédie, etc.

 

Désolé pour toutes ces questions mais il y a peu de réponses sur internet en français!

 

Aucun problème, c'est pour réponde à cette attente entre autre que TorahAcademy.fr existe.

 

Shabbath Shalom!

 

Chabbat Chalom!

 

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement du bébé de Mercédes Ra'hel qui passe ce Jeudi une opération compliquée. Merci de prier pour lui