Votre compte

בס"ד

Accueil > Habale
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

habale

homme
27 ans
paris
France
Badges
  • Badge question réponse

0médaille d'or
0médaille d'argent
1médaille de bronze

Toutes les questions posées par habale

Chabbat

Livres chabbat

- Vendredi 26 juin 2015 à 15h03 vu 394 fois

Chalom kvod harav,

Quels livres en Francais et en hebreux ( facile à comprendre) me conseillez vous pour les divré torah à la table de chabat?

Merci et Chabat chalom !

Chalom!

 

Vous souhaitez des livres de Halah'a  ou sur la Paracha?

 

Merci.

Remettre plat liquide sur la plata?

- Mercredi 16 septembre 2015 à 22h36 vu 433 fois

Chalom Rav,

 

Pourquoi devons nous respecter les conditions de la hazara lorsque l'on remet un plat liquide sur la plaque ?A priori il suffirait de respecter 1 unique condition qui est que le liquide soit encore chaud puisque il n y a pas de mihzé kemevachèl sur la plaque.

 

Merci !

Chalom Ouvrah'a!

 

Effectivement les décisionnaires qui prétendent qu'il n'y a pas de Mih'zé Kémvachel sur la plaque tels que le Rav Ovadia Yossef zatsal, prétendent exactement ce que vous dites.

 

Simplement de nombreux décisionnaires n'ont pas accepté cet axiome, selon eux que le plat soit solide ou qu'il soit liquide cela ne change rien il faut que les conditions de H'azara soien t respectées pour pouvoir l'autoriser.

 

Kol touv!

Utilisation du Koumkoum sur la plata

- Lundi 21 septembre 2015 à 16h21 vu 309 fois

Chalom Rav,

 

J'ai entendu dire que lorsque l'on utilise un koukoum qui chauffe sur la plata , il fallait faire ébouillanter l'eau avant Chabat puis poser le koukoum sur la plata.

 

Pourquoi? Peut on quand meme utiliser le koukoum si nous avons poser l'eau froide à l'entrée de Chabat et qu'elle à chauffer de elle même pendant chabat?

 

Toda Rav!

Chalom Ouvrah'a!

 

J'ai moi aussi entendu cet écho de la bouche de certains élèves.

 

C'est sûr que cela n'a rien d'obligatoire dans la mesure où la platta est considérée comme étant Garouf et Katoum.

 

Toutefois j'ai un jour cherché à légitimer cette opinion, de la façon suivante:

 

Souvent la platta ne réchauffe pas énormément, et il y peut y avoir lieu de craindre que l'eau n'est pas encore bouillante, au moment où on vient s'en servir, et qu'en se servant vu qu'on amoindrit la quantité d'eau qui s'y trouve, du coup l'eau restante va chauffer beaucoup plus rapidement et à une chaleur plus grande. Si l'eau était déjà chaude avant Chabbat ce risque est moindre.

 

De même dans certains cas on se sert du principe Ein Bichoul Ah'ar Bichoul même au sujet de l'eau et même pour les Séfarades dans certains cas bien précis, toutefois tout ceci est valable uniquement si cette eau a déjà atteint la chaleur de Yad Soledet Bo, sinon, ce n'est pas le cas.

Si cette eau a été chauféfe avant jusqu'à ébullition on gagne cela.

 

Toutefois à nouveau ceci n'a rien d'obligatoire.

 

Kol touv!

Bichoul (cuisson)

Utilisation du Koumkoum sur la plata

- Lundi 21 septembre 2015 à 16h21 vu 309 fois

Chalom Rav,

 

J'ai entendu dire que lorsque l'on utilise un koukoum qui chauffe sur la plata , il fallait faire ébouillanter l'eau avant Chabat puis poser le koukoum sur la plata.

 

Pourquoi? Peut on quand meme utiliser le koukoum si nous avons poser l'eau froide à l'entrée de Chabat et qu'elle à chauffer de elle même pendant chabat?

 

Toda Rav!

Chalom Ouvrah'a!

 

J'ai moi aussi entendu cet écho de la bouche de certains élèves.

 

C'est sûr que cela n'a rien d'obligatoire dans la mesure où la platta est considérée comme étant Garouf et Katoum.

 

Toutefois j'ai un jour cherché à légitimer cette opinion, de la façon suivante:

 

Souvent la platta ne réchauffe pas énormément, et il y peut y avoir lieu de craindre que l'eau n'est pas encore bouillante, au moment où on vient s'en servir, et qu'en se servant vu qu'on amoindrit la quantité d'eau qui s'y trouve, du coup l'eau restante va chauffer beaucoup plus rapidement et à une chaleur plus grande. Si l'eau était déjà chaude avant Chabbat ce risque est moindre.

 

De même dans certains cas on se sert du principe Ein Bichoul Ah'ar Bichoul même au sujet de l'eau et même pour les Séfarades dans certains cas bien précis, toutefois tout ceci est valable uniquement si cette eau a déjà atteint la chaleur de Yad Soledet Bo, sinon, ce n'est pas le cas.

Si cette eau a été chauféfe avant jusqu'à ébullition on gagne cela.

 

Toutefois à nouveau ceci n'a rien d'obligatoire.

 

Kol touv!

Lois de la Platta

Remettre plat liquide sur la plata?

- Mercredi 16 septembre 2015 à 22h36 vu 433 fois

Chalom Rav,

 

Pourquoi devons nous respecter les conditions de la hazara lorsque l'on remet un plat liquide sur la plaque ?A priori il suffirait de respecter 1 unique condition qui est que le liquide soit encore chaud puisque il n y a pas de mihzé kemevachèl sur la plaque.

 

Merci !

Chalom Ouvrah'a!

 

Effectivement les décisionnaires qui prétendent qu'il n'y a pas de Mih'zé Kémvachel sur la plaque tels que le Rav Ovadia Yossef zatsal, prétendent exactement ce que vous dites.

 

Simplement de nombreux décisionnaires n'ont pas accepté cet axiome, selon eux que le plat soit solide ou qu'il soit liquide cela ne change rien il faut que les conditions de H'azara soien t respectées pour pouvoir l'autoriser.

 

Kol touv!

Cacherout

Cacherout vaiselle et Maassèr yéchiva

- Dimanche 17 ao√Ľt 2014 √† 12h22 vu 442 fois

Chalom Kvod HaRav,

 

J'ai quelques question dont j'aimerai connaitre la réponse al pi din : 1- Un four qui n'est pas cachérisé entre l'utilisation bassari et halavi:  

  a- Quel est le statut de la vaisselle (et des couverts) avec laquelle nous avons mangés les plats cuits dans ce four.

  b- Devons-nous tout cacheriser ( hagalah ?).

 

2-

a- Les conserves de légumes nécessitent elle une surveillance ?  

b- Peut-on continuer à manger dans une vaisselle ou l'on met régulièrement ces légumes?

 

3- Peut-on déduire du masser le payement mensuel de la yéshiva où l'on étudie ?

 

Toda raba Chavouat tov

Chalom Ouvrah'a!

 

1-Cette question dépend beaucoup de nombreux facteurs. Le four était il propre ou pas? La nourriture qui se trouvait dans les ustensiles était elle dans un Kli Richon ou kli chéni etc.

Je vous conseille de me téléphoner pour qu'on puisse réfléchir à chaque cas de façon précise.

 

2- Vérifiez s'il vous plait sur les listes de Cacherout du lieu où vous vous trouvez, parce qu'à chaque endroit il y a d'autres craintes auxquelles on ne peut même pas penser lorsqu'on ne s'y trouve pas.

 

3- Si vous vous reposez sur les Décisionnaires qui disent qu'on peut se servir du Maassèr pour accomplir des Mitsvots, ceci est possible, si vous n'auriez pas pu payer la Yéchiva d'une autre façon.

 

Béhatslah'a!

 

Couverts non juifs

- Dimanche 26 mars 2017 à 18h21 vu 114 fois

Bonjour Rav,

Puis je utiliser à froid un couteau et une fourchette taref dans une cantine non juive pour manger un plat cacher et pas harif ? Lehatlhila et bedaavad en cas de necessité ?

Toda raba Kol touv !

Chalom!

 

Si elle est propre vous avez le droit en cas de nécessité de le faire !

 

Choul'han Aroukh au chap. 121 des lois de Yoré Déa. 

 

Kol touv !

Four à vapeur d'au

- Lundi 11 septembre 2017 à 14h21 vu 49 fois

Bonjour Rav,

On m'a servi un plat cacher complétement emballé hermetiquement qui a été réchauffé dans four à vapeur d'eau (comme dans les avions).

Je l'ai mangé en me disant que bédiavad un emballage suffisait ? Ai-je eu raison ou faut-il 2 emballages obligatoirement ?

Dois-je faire techouva ?

Merci rav !

Chalom !

 

Méikar Hadin s'il n'y a pas d'humidité entre l'emballage hermétique et votre plat ça suffit un seul emballage.

Pour bien comprendre ce sujet, veuillez écouter attentivement le cours suivant : 

 

http://www.torahacademy.fr/la-cacherout-du-micro-ondes

 

Ktiva Vé'hatima Tova !

Lait et viande

Four à vapeur d'au

- Lundi 11 septembre 2017 à 14h21 vu 49 fois

Bonjour Rav,

On m'a servi un plat cacher complétement emballé hermetiquement qui a été réchauffé dans four à vapeur d'eau (comme dans les avions).

Je l'ai mangé en me disant que bédiavad un emballage suffisait ? Ai-je eu raison ou faut-il 2 emballages obligatoirement ?

Dois-je faire techouva ?

Merci rav !

Chalom !

 

Méikar Hadin s'il n'y a pas d'humidité entre l'emballage hermétique et votre plat ça suffit un seul emballage.

Pour bien comprendre ce sujet, veuillez écouter attentivement le cours suivant : 

 

http://www.torahacademy.fr/la-cacherout-du-micro-ondes

 

Ktiva Vé'hatima Tova !

Cachérisation des ustensiles

Cacherout vaiselle et Maassèr yéchiva

- Dimanche 17 ao√Ľt 2014 √† 12h22 vu 442 fois

Chalom Kvod HaRav,

 

J'ai quelques question dont j'aimerai connaitre la réponse al pi din : 1- Un four qui n'est pas cachérisé entre l'utilisation bassari et halavi:  

  a- Quel est le statut de la vaisselle (et des couverts) avec laquelle nous avons mangés les plats cuits dans ce four.

  b- Devons-nous tout cacheriser ( hagalah ?).

 

2-

a- Les conserves de légumes nécessitent elle une surveillance ?  

b- Peut-on continuer à manger dans une vaisselle ou l'on met régulièrement ces légumes?

 

3- Peut-on déduire du masser le payement mensuel de la yéshiva où l'on étudie ?

 

Toda raba Chavouat tov

Chalom Ouvrah'a!

 

1-Cette question dépend beaucoup de nombreux facteurs. Le four était il propre ou pas? La nourriture qui se trouvait dans les ustensiles était elle dans un Kli Richon ou kli chéni etc.

Je vous conseille de me téléphoner pour qu'on puisse réfléchir à chaque cas de façon précise.

 

2- Vérifiez s'il vous plait sur les listes de Cacherout du lieu où vous vous trouvez, parce qu'à chaque endroit il y a d'autres craintes auxquelles on ne peut même pas penser lorsqu'on ne s'y trouve pas.

 

3- Si vous vous reposez sur les Décisionnaires qui disent qu'on peut se servir du Maassèr pour accomplir des Mitsvots, ceci est possible, si vous n'auriez pas pu payer la Yéchiva d'une autre façon.

 

Béhatslah'a!

 

Couverts non juifs

- Dimanche 26 mars 2017 à 18h21 vu 114 fois

Bonjour Rav,

Puis je utiliser à froid un couteau et une fourchette taref dans une cantine non juive pour manger un plat cacher et pas harif ? Lehatlhila et bedaavad en cas de necessité ?

Toda raba Kol touv !

Chalom!

 

Si elle est propre vous avez le droit en cas de nécessité de le faire !

 

Choul'han Aroukh au chap. 121 des lois de Yoré Déa. 

 

Kol touv !

Pureté familiale

Etude de Nida pour un célibataire?

- Jeudi 14 ao√Ľt 2014 √† 11h21 vu 590 fois

Bonjour Kvod Rav,

Tout d'abord un grand merci car votre site est formidable !

A quel moment un bahour doit il commencer à étudier les hilhot nida ?

Lorsqu'il commence les chidouhim ou seulement lorsque il a trouvé sa kalah et va se fiancer?

Merci et kol touv !

Chalom Ouvrah'a!

 

Tout d'abord je tiens à préciser qu'il n'y a aucune interdiction à étudier ces lois là même pour une personne célibataire. De grands Talmidé Hah'amim étaient très compétentes dans ces lois là déjà bien avant leur mariage.

 

Toutefois la coutume est de commencer à vraiment se plonger dans l'étude de ces lois là au moment où elles deviennent effectives c'est à dire un peu avant le mariage.

 

Si vous voulez vous contenter de connaitre le résumé de ces loisn ainsi qu'on le fait lors des Hadrah'ot h'atanim, cela suffit amplement de commencer après les fiançailles. 

 

Si vous souhaitez les étudier avec la Gémara et le Beith Yossef etc. il me semble que vous pouvez déjà à partir du moment où vous êtes en âge d'entamer les Chidouh'im et où vous commencez déjà à aborder le sujet du mariage.

 

Béhatslah'a!

Fêtes juives

Rasage Hol Hamoed pour travail (Urgent)

- Mardi 18 octobre 2016 à 20h41 vu 218 fois

Bonjour Rav,

Puis je me raser hol hamoed pour des raisons professionnelles? Ce n'est pas sur que je me fasse directement licencier mais sa pourrai me causer beaucoup de problèmes et pourrai à terme perdre mon emploi.

Merci et moadim lesimha

Chalom

 

C'est un véritable problème de se raser à H'ol Hamoèd, ce n'est pas comme pendant la période du Omer ou des trois semaines où certains décisionnaires ont autorisé pour des raisons professionnelles.

 

Il faudrait vraiment obtenir l'accord d'un Gadol pour permettre d'autoriser une telle chose.

Béhatslah'a!

 

H'ol hamoèd

Rasage Hol Hamoed pour travail (Urgent)

- Mardi 18 octobre 2016 à 20h41 vu 218 fois

Bonjour Rav,

Puis je me raser hol hamoed pour des raisons professionnelles? Ce n'est pas sur que je me fasse directement licencier mais sa pourrai me causer beaucoup de problèmes et pourrai à terme perdre mon emploi.

Merci et moadim lesimha

Chalom

 

C'est un véritable problème de se raser à H'ol Hamoèd, ce n'est pas comme pendant la période du Omer ou des trois semaines où certains décisionnaires ont autorisé pour des raisons professionnelles.

 

Il faudrait vraiment obtenir l'accord d'un Gadol pour permettre d'autoriser une telle chose.

Béhatslah'a!

 

Bénédictions

Pain fourré à la viande: Mézonot?

- Dimanche 10 mai 2015 à 19h14 vu 350 fois

Chalom Kvod harav,

Quelle braha fait on sur un pain fourré à la viande?

Il y a t il une différence entre fourré à l'intérieur ou à l'extérieur?

Merci et chavoua tov !

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' au chapitre 168 écrit que la bénédiction sur un pain fourré (c'est à dire fourré avant d'être introduit au four) est Mézonot.

 

Toutefois les avis sont partagés sur la question suivante. N'est ce valable que dans le cas où le fourrage est sucré ou est ce valable aussi comme dans votre cas où le fourrage est salé? 

 

C'est à dire, est ce que c'est simplement lorsque le fourrage est sucré qu'on considère qu'il s'agit d'un dessert et que la bénédiction est Mézonot, ou peut on aussi considérer que lorsque le fourrage est salé, il s'agit d'une espèce de gâteau et la bénédiction serait aussi Mézonot.

 

En pratique la Halah'a selon le Rav Ovadia Yossef zatsal ainsi que le H'afets H'aïm et le Or Letsion est qu'on récite dessus Hamotsi.

 

L'opinion du Caf Hah'aïm et du Ben Ich H'aï est que dès lors qu'il y a un doute à ce sujet on récite Mézonot pour réduire au maximum le nombre de bénédictions qu'on récite.

 

La définition de fourré d'après la grande majorité des décisionnaires est lorsque le fourrage est à l'intérieur et non à l'extérieur.

 

Pour approfondir ce sujet je vous invite à écouter les deux cours qui se trouvent dans la rubrique bénédictions et qui portent sur la bénédiction à réciter sur la pizza!

 

Kol touv!

 

Garniture sandwitch

- Jeudi 12 mai 2016 à 15h12 vu 244 fois

Chalom Rav,

 

Quand on me mesure le poids de notre sandwitch , pizza ou autre mezonot pour savoir si on est kovea seoudah dessus (3 ou 4 bétsim) faut il prendre en compte ou non les garnitures ou juste la pate ?

 

Serait il possible d'avoir les références?

 

Merci d'avance ! Kol touv

Chalom Ouvrah'a!

 

Pour les Séfarades on ne tient compte que de la pâte. (Regardez le Vézoth Haberah'a page 37 et  340 a). 

 

Pour les Achkénazes les choses sont beaucoup plus complexes.

 

Kol touv!

Rituel de la prière

Zémanim de chaharit

- Mardi 14 octobre 2014 à 11h13 vu 549 fois

Moadim lé simha Kvod harav ! Sauf erreur de compréhension de ma part (fortement possible) ,nous avons que selon le halaha broura ( et donc le rav ovadia), il est permis bediavad et béchaat ha dhak pour les travailleurs de prier le chéma + la amida juste après l'aube ( définit comme 72 mn zmanyiot avant le netz) .

Puis mettre le talit et les teph juste apres ( 6mn zmaniyot apres l'aube) .

Cependant le rav Posen ne calcule pas de la meme facon l'aube ( 16,1 degres sous l'horizon et non pas par rapport au netz) . J'aimerai savoir si je peut tout de même commencer la amida + le chema juste apres l'aube de rav Posen. Si ce n'est pas le cas quelle est l'heure vraiment minimum ( avant mi ché hiré et haveiro)ou je peux commencer le chema selon Rav posen .

J'espere ne pas avoir commis d'erreur et avoir été clair Merci d'avance Kvod harav

Chalom!

 

Si vous souhaitez vous reposer sur son opinion, vous avez sur qui vous reposer!

 

Kol touv!

Comportement

Etude a mi temps

- Dimanche 26 avril 2015 à 10h33 vu 396 fois

Bonjour Rav,

J' ai fait 1 ans de yeshiva après le bac puis j' ai entrepris des études en France.

Je suis aujourd'hui diplôme (bac +5} .

Les emplois à mi temps dans mon domaine sont rare mais il doit tout de même être possible de travailler a mi temps.

J' hésite entre travailler a plein temps et fixer 1h de havrouta par jour ou alors étudier a mi temps et travailler a mi temps.

Pouvez m indiquer les avantages et inconvénients de chaque cas et que conseillerez vous? (je ne suis pas encore marié et vis chez mes parents)

Je me dis que fixer 1h d' étude le soir c' est possible lorsqu' on est bahour mais marié avec des enfants sa devient impossible ?

Merci d avance chavoua tov !

Chalom Ouvrah'a!

 

Je comprend très bien votre doute.

Il faut que vous sachiez deux points importants:

  1. L'étude le soir après une journée de travail n'a rien à voir avec une étude en matinée alors qu'on est encore frais, ni comme une étude l'après midi. L'idéal serait de fixer la matinée pour étudier et l'après midi pour travailler. Je connais personnellement de nombreuses personnes qui le font et ceci n'a rien à voir à tous les niveaux avec une personne qui ne fixe qu'une heure par jour.
  2. En une heure par jour ce sera très difficile d'acquérir beaucoup de connaissances, et de pénétrer les textes. Aussitôt l'étude commencée vous devrez déjà l'interrompre parce que le temps imparti est terminé, je vous assure. 

Si vous n'avez pas le choix, c'est autre chose, mais si vous avez le choix sur le plan de la Parnassa (même si ce n'est que pour l'instant en tant que Bah'our) je vous recommande vivement de tenter une mi tempos d'étude en matinée.

 

Béhatslah'a!

Chant de femmes dans le metro?

- Mercredi 08 juillet 2015 à 14h06 vu 377 fois

Chalom Kvod harav,

Il arrive parfois que dans les wagon du métro parisien des femmes se mettent à chanter pour après récolter de l'argent?

Comment doit on se comporter dans ce cas la par rapport à l'interdit d'écouter une femme chanter? Doit on sortir du train?

Merci d'avance !

Chalom!

 

Vous pouvez vous boucher les oreilles, ou écouter dans vos écouteurs autre chose.

 

Si vous ne la voyez pas, certains décisionnaires autorisent à entendre sa voix chanter.

 

Dans tous les cas, il faut que vous ayez l'intention de ne pas en profiter de sorte à ce que ce soit considéré comme un profit qui nous revient contre notre gré, et ceci est bien moins grave ainsi que l'écrit le Ben Ich H'aï, et le Maharcha.

 

Kol touv!

Stade de foot

- Mercredi 25 mai 2016 à 10h05 vu 343 fois

Bonjour Kvod Harav,

 

Est il permis d'aller dans un stade de foot pour y voir un match? ( j'omet le problème du bitoul torah car je parle dans un moment ou de toute façon on n'etudirai pas car on a besoin de "respirer")

 

Merci kol touv !

Chalom!

 

Il y a en dehors de cela le problème de la mixité qui règne dans ces endroits.

 

L'aspect de Avoda Zara autour du ballon qui habite la majorité des supporters et qui est très communicative. 

 

Le H'illoul Hachem qui en découle parce que si vous n'avez pas la force d'étudier à ce moment les gens ne sauront pas que c'est pour cette raison et ceci s'appelle du H'iloul Hachem ainsi que l'écrit Rabbi Yoh'anan dans le traité de Yoma.

 

Béhatslah'a! 

Lois commerce

- Jeudi 10 novembre 2016 à 14h10 vu 185 fois

Bonjour Rav, Petite question :

 

Je veux acheter un objet X . Je vais voir 2 vendeurs. Le premier me le vend à 100. Le 2eme à 99

 

Est-il permis de dire au premier : « j'ai trouvé un vendeur prêt à me le vendre à 98 , peux-tu me le vendre à 98 » ou est ce de la tromperie ?

 

Je sais pertinemment que même à 98 le vendeur se réserve une « marge » importante mais me propose un prix élevé pour ensuite négocié .C'est habituel.

 

Il y a t-il une différence si les vendeurs sont juifs ou non ?

 

Merci d?avance !

Chalom!

 

Les décisionnaires écrivent que c'est interdit de le faire a priori, mais que si vous l'avez fait il ne pourra pas ensuite vous réclamer quoi que ce soit, étant donné que telle est la coutume dans le commerce.

Par contre vous pouvez lui dire je ne compte pas l'acheter pour moins que 98 bien que en fait même à 99 vous l'achèterez. En effet, il comprend bien que vous êtes en train de négocier. Mais dans votre cas à vous vous mentez et faites croire des choses fausses depuis le départ, et c'est interdit . 

 

C'est un Pith'é Téchouva explicite dans H'ochen Michpat au Chap. 228 je pense. Si vous souhaitez la référence précise, je vous l'indiquerai.

Kol touv!

Tsniout (lois de pudeur)

Etude de Nida pour un célibataire?

- Jeudi 14 ao√Ľt 2014 √† 11h21 vu 590 fois

Bonjour Kvod Rav,

Tout d'abord un grand merci car votre site est formidable !

A quel moment un bahour doit il commencer à étudier les hilhot nida ?

Lorsqu'il commence les chidouhim ou seulement lorsque il a trouvé sa kalah et va se fiancer?

Merci et kol touv !

Chalom Ouvrah'a!

 

Tout d'abord je tiens à préciser qu'il n'y a aucune interdiction à étudier ces lois là même pour une personne célibataire. De grands Talmidé Hah'amim étaient très compétentes dans ces lois là déjà bien avant leur mariage.

 

Toutefois la coutume est de commencer à vraiment se plonger dans l'étude de ces lois là au moment où elles deviennent effectives c'est à dire un peu avant le mariage.

 

Si vous voulez vous contenter de connaitre le résumé de ces loisn ainsi qu'on le fait lors des Hadrah'ot h'atanim, cela suffit amplement de commencer après les fiançailles. 

 

Si vous souhaitez les étudier avec la Gémara et le Beith Yossef etc. il me semble que vous pouvez déjà à partir du moment où vous êtes en âge d'entamer les Chidouh'im et où vous commencez déjà à aborder le sujet du mariage.

 

Béhatslah'a!

Serrer la main au bureau

- Mardi 23 septembre 2014 à 10h22 vu 497 fois

Chalom Kvod Harav, J'ai entendu que certains rabbanim autorise de serrer la main à une femme sous certaines conditions ( mains tendu par la femme , cadre profresionelle avec risque de Hefsed, éviter de faire honte) .Je pensais que c?était interdit.Existe t'il des avis plus mékil? Pouvez vous faire le point sur ce qui permis/interdit al pi din ( avec mekorim si possible) ? Merci d'avance !

Chalom

 

Veuillez s'il vous plait cf http://www.torahacademy.fr/conportement-quand-on-travaille

 

Kol touv et chana tova!

Yh'oud (l'isolement)

Yihoud dans un bureau

- Samedi 20 septembre 2014 à 22h14 vu 519 fois

Chavouat tov Kvod harav ,

J'ai une question assez urgente: Il y a t'il yihoud dans le cas suivant : - un homme non marié qui est dans un bureau dont la porte est fermée mais pas verrouillée avec une femme (mariée ou pas) .

En sachant qu'il est possible qu'à tout moment une personne puisse taper à la porte pour vouloir entrer.

Merci d'avance et chana tova oumetouka

Chalom Ouvrah'a!

 

S'il s'agit d'un bureau dans lequel les personnes qui travaillent autour ont la coutume fréquemment de rentrer, ceci est autorisé.

 

En effet, ils auront peur qu'une personne puisse entrer sans même taper à la porte vu que celle ci n'est pas verrouillée et que certaines personnes n'ont pas toujours la politesse d'attendre notre accord pour entrer.

 

Si la femme est mariée, c'est déjà beaucoup plus simple et il serait possible d'autoriser même si la porte est verrouillée, mais à condition que ces deux personnes n'aient pas d'affinités particulières.

 

Dans tous les cas, il faut faire très attention dans tous ces cas à ne pas parler de choses inutiles ensemble et à ne se permettre aucun comportement léger ensemble.

 

Kol touv.

Yihoud

- Jeudi 03 septembre 2015 à 08h29 vu 530 fois

Bonjour Rav,

Il y'a t'il un probleme de yihoud entre 1 homme et 3 ou 4 femmes?

Il y'a t'il un probleme de yihoud entre 1 homme et 1 femme dans un bureau ou la porte est ouverte mais "grande ouverte" juste ouvert de sorte que l'on ne nous voit pas vraiment de l'exterieur mais on peut y rentrer juste en poussant la porte.

Merci!

Bonjour Rav,
Il y'a t'il un probleme de yihoud entre 1 homme et 3 ou 4 femmes?

 

D'après les Séfarades, oui.

D'après le Rama c'est autorisé toutefois de nombreux décisionnaires même Achkénazes déconseillent totalement de se reposer sur cela, sauf cas d'urgence.

 

Il y'a t'il un probleme de yihoud entre 1 homme et 1 femme dans un bureau ou la porte est ouverte mais pas "grande ouverte" juste ouvert de sorte que l'on ne nous voit pas vraiment de l'exterieur mais on peut y rentrer juste en poussant la porte.

 

Veuillez svp être plus précis, je ne comprend de quel cas vous parlez, la porte est ouverte ou complètement fermée mais non verrouillée. Qui est ce qui peut être amené à rentrer dans ce bureau?

 

Merci!

 

Kol touv!

Questions liées aux problèmes d'argent

Cacherout vaiselle et Maassèr yéchiva

- Dimanche 17 ao√Ľt 2014 √† 12h22 vu 442 fois

Chalom Kvod HaRav,

 

J'ai quelques question dont j'aimerai connaitre la réponse al pi din : 1- Un four qui n'est pas cachérisé entre l'utilisation bassari et halavi:  

  a- Quel est le statut de la vaisselle (et des couverts) avec laquelle nous avons mangés les plats cuits dans ce four.

  b- Devons-nous tout cacheriser ( hagalah ?).

 

2-

a- Les conserves de légumes nécessitent elle une surveillance ?  

b- Peut-on continuer à manger dans une vaisselle ou l'on met régulièrement ces légumes?

 

3- Peut-on déduire du masser le payement mensuel de la yéshiva où l'on étudie ?

 

Toda raba Chavouat tov

Chalom Ouvrah'a!

 

1-Cette question dépend beaucoup de nombreux facteurs. Le four était il propre ou pas? La nourriture qui se trouvait dans les ustensiles était elle dans un Kli Richon ou kli chéni etc.

Je vous conseille de me téléphoner pour qu'on puisse réfléchir à chaque cas de façon précise.

 

2- Vérifiez s'il vous plait sur les listes de Cacherout du lieu où vous vous trouvez, parce qu'à chaque endroit il y a d'autres craintes auxquelles on ne peut même pas penser lorsqu'on ne s'y trouve pas.

 

3- Si vous vous reposez sur les Décisionnaires qui disent qu'on peut se servir du Maassèr pour accomplir des Mitsvots, ceci est possible, si vous n'auriez pas pu payer la Yéchiva d'une autre façon.

 

Béhatslah'a!

 

Lois commerce

- Jeudi 10 novembre 2016 à 14h10 vu 185 fois

Bonjour Rav, Petite question :

 

Je veux acheter un objet X . Je vais voir 2 vendeurs. Le premier me le vend à 100. Le 2eme à 99

 

Est-il permis de dire au premier : « j'ai trouvé un vendeur prêt à me le vendre à 98 , peux-tu me le vendre à 98 » ou est ce de la tromperie ?

 

Je sais pertinemment que même à 98 le vendeur se réserve une « marge » importante mais me propose un prix élevé pour ensuite négocié .C'est habituel.

 

Il y a t-il une différence si les vendeurs sont juifs ou non ?

 

Merci d?avance !

Chalom!

 

Les décisionnaires écrivent que c'est interdit de le faire a priori, mais que si vous l'avez fait il ne pourra pas ensuite vous réclamer quoi que ce soit, étant donné que telle est la coutume dans le commerce.

Par contre vous pouvez lui dire je ne compte pas l'acheter pour moins que 98 bien que en fait même à 99 vous l'achèterez. En effet, il comprend bien que vous êtes en train de négocier. Mais dans votre cas à vous vous mentez et faites croire des choses fausses depuis le départ, et c'est interdit . 

 

C'est un Pith'é Téchouva explicite dans H'ochen Michpat au Chap. 228 je pense. Si vous souhaitez la référence précise, je vous l'indiquerai.

Kol touv!

Autre

Etude du Alei Chour

- Dimanche 28 septembre 2014 à 13h35 vu 776 fois

Chana tova Kvod harav !

J'aimerai commencer à étudier un livre sur le travail des midots.

On m' a conseillé le alei chour du Rav Wolbe .

Le problème est qu il n'existe pas de traduction en français.

Je comprend l'hébreu mais ne suis pas complément à l'aise non plus notamment avec les livres de moussar contrairement aux livre de halaha (chemirat chabat khéhilhata ou halaha broura )que j'étudie b"h en hébreu sans problème .

Du coup vous me conseiller d'étudier ce livre en hébreu même si je risque d'avancer lentement et au risque d'avoir des erreurs de compréhension ou alors de prendre un autre livre qui à la traduction en français.

J'ai pensé au orhot tzadikim mais si vous avez d'autres idées avec plaisir...

Merci d'avance !

Chalom ouvrah'a!

 

Il me semble que vous ne savez pas tout à fait ce qu'est le Alé chour si vous le comparez au Orh'ot tsadikim. Il s'agit de deux univers. Alors que le Orh'ot tsadikim détaille toutes les Midot sans faire un travail approfondi de la connaissance de soi etc., le Rav Wolbe propose un travail grâce auquel on va apprendre à se connaitre et à savoir ce qui nous anime etc.

 

Si vous souhaitez vraiment faire un travail intensif profond et honnête avec vous même j'irais plutôt sur le Alé chour, en prenant mon temps. Avec ce livre l'essentiel n'est pas que l'étude du texte mais surtout le travail et la réflexion qui s'en suivent.

 

Si vous ne comprenez pas suffisamment aidez vous d'un dictionnaire, d'un Rav etc. Si ce n'est pas le genre de livre que vous cherchiez (il y a des personnes qui préfèrent une autre forme de Moussar) il existe le Orh'ot Tsadikim, le Pélé Yoets, le Messilat yécharim qui ont été traduits en français et qui sont excellents.

 

Il faut voir quelle forme de Moussar vous renforce le plus. Personnellement j'adore le Messilat yécharim, je peux le lire et le relire des centaines de fois et me renforcer à nouveau à chaque lecture.

 

Lorsque je cherche à me renforcer sur un point précis ou à mieux vivre un évènement précis j'ouvre le Pélé yoets qui parle du sujet précis et je me fait aussi un immense plaisir spirituel.

 

Béhatslah'a! 

Tondeuse à barbe

- Jeudi 23 octobre 2014 à 12h48 vu 428 fois

Chalom Rav,

J'aimerai savoir si toutes les tondeuses à barbes étaient Cacher?

Un ami m'a dit qu'un Rav imposait que la tondeuse réponde à 2 caractéristiques : -Que la lame qui bouge soit sur-élevée d'au moins 2 mm par rapport à celle qui est fixe -Que les lames soient épaisses d'au moins 2 mm

Pensez vous que ces caractéristiques soient obligatoire ?

Merci

Chalom!

 

Cf s'il vous plait http://www.torahacademy.fr/rassage-tondeuse

 

Kol touv!

Etudier les Klalé hachass?

- Vendredi 15 mai 2015 à 08h56 vu 357 fois

Chalom Kvod harav, J'aimerai savoir ce que vous pensez d'étudier un livre sur les klalé ha chass.

Est ce utile? Lequel me conseilleriez vous?

J'ai trouvé celui du Yad malachi qui a l'air très bien?

Merci et chabbat chalom!

Chalom Ouvrah'a!

 

Je ne pense pas que cela vaille le coup de fixer un long moment pour les étudier selon un certain ordre.

 

A mon avis, il suffit lorsque vous avez un vrai problème dans la Sougia et lorsque vous voulez comprendre pourquoi certains Richonim ont tranché dans un sens plus qu'un autre, alors ces instruments peuvent être utiles.

 

Effectivement le Yad Malah'i est excellent et les plus grands décisionnaires le citent souvent!

 

Béhatslah'a!

Histoire de la Torah orale

- Dimanche 14 juin 2015 à 13h00 vu 330 fois

Bonjour Rav,

Pouvez vous expliquer comment s'est déroulé la transmission de la torah orale?

Que represente la michna puis la guémara? Comment expliquer qu'il y à plusieurs avis sur une meme torah orale?

Merci d'avance et chavouatov!

Chalom!

 

Il y a un article qui a été écrit à ce sujet. Je ne l'ai pas lu. C'est un ami qui m'a envoyé ce lien pour vous répondre à votre question.

 

Le voici: http://www.akadem.org/medias/documents/Tora-orale-VERBATIM.pdf

 

Kol touv!

Tenue vestimentaire

- Dimanche 16 juillet 2017 à 11h39 vu 124 fois

Bonjour Rav,

Les baalé batim qui étudient une partie de la journée et travaillent l'autre partie doivent t-ils comme les avréhim s'astreindre à porter constamment « l'uniforme » (costume sombre et chemise blanche) ou peuvent ils s'habiller différemment tout en restant honorable ?(Question pour la France et Israël)

Plus généralement quelle importance donner à cela ?

Toda Kol touv

Chalom Ouvrakha !

 

Quelques points importants, à mon humble avis.

 

Si le Baal Habayit en question se trouve à des années lumière de la vie d'un Avrekh, de ses centres d'intérêt, du respect de la Halakha etc. et qu'il s'habille ainsi par forme d'hypocrisie, je ne pense pas que ce soit conseillé.

 

Si ce Baal Habayt a tout de commun avec un Avrekh sauf qu'il ne possède pas d'autant de temps pour étudier la Torah, je pense que c'est légitime qu'il s'habille de cette façon là.

 

Si, en particulier il souhaite éduquer ses enfants à être des Bné Torah, ceci peut être conseillé que le père lui aussi s'habille de cette façon là. Il aura beaucoup plus de facilité à faire entrer ses enfants dans des bons Talmoudé Torah etc. et de plus l'enfant ne verra pas de contradiction entre ce qu'on lui apprend et ce qu'il voit à la maison, et cela surtout en Israël.

 

Je précise enfin que la Yrat Chamaïm ne se mesure certainement pas à ces détails tellement ridicules et peu importants. Et c'est vraiment dommage que les gens aient fait de cela l'un des piliers du judaïsme, plus encore que l'observance des lois du Lachon Hara, de celles de la Kédoucha etc. etc. 

 

Béhatsla'ha !

Médailles obtenues dans les Quizz

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée à l'élévation de l'âme de Jakeline Bat Mékha zal.