Votre compte

בס"ד

Accueil > Sarah1234
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Sarah1234

femme
29 ans
Paris
France
Badges
  • Badge question réponse

6médaille d'or
1médaille d'argent
1médaille de bronze

Toutes les questions posées par Sarah1234

Chabbat

Demande à un juif non pratiquant.

- Dimanche 01 octobre 2017 à 12h52 vu 131 fois

Bonjour,

 

Est-ce que j'aurais le droit de demander à un juif non pratiquant ayant été à un examen le shabbat (qui cette fois-ci coïncidait avec Yom Kippour) l'intitulé du sujet qui est tombé pour pouvoir repréprarer cette examen chez moi et me faire corriger ensuite (j'en tire vraiment un avantage donc) ?

 

Merci d'avance.

Chalom Ouvrakha !

 

Il y a plusieurs problèmes qui peuvent se poser le premier étant celui de la triche ou de Gnévat Daat dans certains cas surtout si ensuite vous êtes grâce à ce diplome engagée à un endroit où ils comptent sur certains performances que vous n'avez peut être pas etc.

 

En ce qui est du profit tiré d'un acte accompli le Chabbat, je ne pense pas que ce soit interdit parce que c'est indirectr. Vous ne profitez pas de l'acte en lui même. 

 

Vous profitez uniquement d'une information qui n'aurait pas été possible n'était ce le fait que cette personne a enfreint Chabbat.

 

De plus vous auriez pu poser la question a quelqu'un d'autre étant non-juif et vous auriez eu la même réponse.

 

Par contre ne montrez en quaune façon que vous cautionnez son 'Hilloul Chabbat. Peut être demandez lui comme si au passage vous voulez savoir de quoi cela traitait.

 

Béhatsla'ha !

Fêtes juives

Dormir à Rosh hashana

- Lundi 11 septembre 2017 à 15h55 vu 250 fois

Bonjour,

Je me demandais si la coutume de ne pas dormir à Rosh hashana était valable pour les deux jours ou seulement le premier.

Merci d'avance et chana tova oumeteka.

Chalom !

 

Pour les deux jours, les deux étant des jours de jugement, bien que le premier soit le jour principal.

 

Ktiva Vé'hatima Tova !

Roch Hachana

Dormir à Rosh hashana

- Lundi 11 septembre 2017 à 15h55 vu 250 fois

Bonjour,

Je me demandais si la coutume de ne pas dormir à Rosh hashana était valable pour les deux jours ou seulement le premier.

Merci d'avance et chana tova oumeteka.

Chalom !

 

Pour les deux jours, les deux étant des jours de jugement, bien que le premier soit le jour principal.

 

Ktiva Vé'hatima Tova !

Tsniout (lois de pudeur)

Les collants

- Vendredi 08 juillet 2016 à 14h42 vu 457 fois

Bonjour,

 

Si j'ai bien compris, la plupart des grands décisionnaires ont tranché que les demi-jambes sont une nudité et il me semble avoir lu qu'il fallait les recouvrir de collants de 30-40 deniers d'épaisseur.

 

Mais dans la pratique ce que l'on voit, à Paris notamment, c'est que la quasi totalité des femmes ne portent pas de collants en été et pour celles qui observent cela, en général, leurs collants ou mi-bas sont relativement fins.

 

D'ailleurs preuve en est qu'il relève de l'impossible à Paris de trouver des mi-bas de couleur chair d'une épaisseur de 40 deniers et ce même dans les boutiques dites pour femmes tsnouot.

 

J'ai donc plusieurs questions :

 

d'abord, est-ce que le fait de vivre à Paris par exemple exempt les femmes de respecter ou du moins de respecter scrupuleusement cette règle de tsniout? Et, le fait de porter des mi-bas de couleurs foncées dans les 20 deniers disons qui de par leur couleur recouvrent tout de même relativement bien la peau est acceptable au même titre que des mi-bas couleur chair de 40 deniers?

 

Merci d'avance pour votre réponse et Chabbat shalom.

Chalom Ouvrah'a!

 

Veuillez svp lire la réponse suivante: http://www.torahacademy.fr/tsniout-des-pieds et vous aurez la réponse à votre première question.

 

QSuand à la seconde, certains Moré Horaa disent que 20 deniers sont suffisants si les collans sont foncés et qu'on ne voit pas la couleur de la peau. 

 

Béhatslah'a!

Le sport pour les femmes

- Mardi 14 février 2017 à 22h05 vu 278 fois

Bonsoir, Je me demandais s'il était possible pour une femme de pratiquer la course à pied et, plus généralement, de faire du sport en public. Merci d'avance.

Chalom!

 

Devant un public féminin, aucun problème.

Devant un public masculin c'est un manque de Tsniout de courir devant des hommes. Les ambiances régnant dans les endroits mixtes de sport ne font qu'accentuer le problème.

Béhatslah'a!

Autre

shiddoukh

- Dimanche 29 avril 2018 à 21h49 vu 167 fois

Bonsoir,

 

Je suis en shiddoukh depuis quelques temps et je dois dire que rationnellement on est sur la même longueur d'onde pour ce qui est des sujets importants et on s'entend bien mais physiquement j'ai du mal.

 

Au début j'ai voulu dire non assez vite car à la première rencontre, pour être honnête, il me repoussait mais dans le doute sur le fait qu'il puisse comprendre la raison de mon refus je me suis dit que j'allais continuer un peu et trouver d'autres raisons moins méchantes disons pour arrêter.

 

Mais c'est vrai qu'après 2-3 rencontres je me suis tout de même rendue compte qu'on se "convenait" rationnellement et je me suis dit aussi que son physique, après le "choc" de la première rencontre, était moins repoussant alors on a continué à se voir. On en est maintenant à 8 rencontres et finalement j'en suis toujours au même point, rationnellement tout va bien mais physiquement je me vois pas avec lui.

 

L'ennui c'est que je ne cesse d'entendre que c'est pas si grave et que dans la mesure où on s'entend bien et où on se comprend alors c'est bon ou plutôt c'est le bon et les sentiments viendront après le mariage. Il a fini par me faire sa demande et j'ai accepté mais je ne suis absolument sûre de rien, je n'éprouve que de l'amitié pour lui, ce qui me semble normal d'ailleurs vu le nombre d'heures durant lesquelles on a discuté, et physiquement il ne me plaît vraiment pas.

 

Je me demande donc si ce sentiment amical est réellement suffisant et si le fait que physiquement ça n'aille pas ça pourrait seulement être dû au fait que je sois peut-être un peu trop superficielle ou que je n'ai pas du tout l'habitude de ce type de physique.

 

Merci d'avance pour votre réponse, je suis vraiment perdue, tout le monde y compris lui m'explique que tout cela est normal et que les sentiments sont mensongers mais je n'arrive pas à m'y faire.

Chalom !

 

S'il est vraiment repoussant c'est un problème ! 

 

Peut être continuez encore un peu et je pense que dans quelques rencontres vous allez vous y faire !

 

Je vous recommande vivement de regarder les cours sur le site qui ont été donnés à ce sujet, ils vous seront sans doute d'une grande utilité.

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/la-emouna-croyance-en-d.

 

Béhatsla'ha !

shiddoukh

- Vendredi 18 mai 2018 à 17h06 vu 307 fois

Bonjour, Je voudrais juste revenir sur le dernier point de votre cours "Comment être sûr que c'est bien lui / elle ?" à propos du physique.

Si dans un premier temps la personne nous repousse et qu'avec le temps on s'habitue à son type de physique, est-ce qu'on doit arriver au stade où la personne nous plaît ou est-ce qu'il suffit qu'elle ne nous repousse plus ?

Je suis en chidouh en ce moment et tout va bien mais pour ce qui est de son physique j'ai beaucoup de mal, il ne me repousse plus mais c'est vrai que j'aurais honte de le présenter à ma famille par exemple.

Ce qui fait que je l'apprécie énormément et il m'arrive même de vouloir lui prendre le bras quand on marche mais c'est vrai que j'ai toujours du mal avec son visage et j'ai peur de dire oui pour finir par le regretter ensuite.

Chalom !

 

Il est évident que la décision qui devez la prendre et pas moi.

Mis à part lui prendre le bras, l'embrasser, l'enlasser etc. cela vous dérangerait et vous dégoûterait ou pas ?

Kol touv !

Médailles obtenues dans les Quizz

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement de Tova Rachel bat Sarah Braha. Merci de prier pour elle !