Votre compte

בס"ד

Accueil > Shoule
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

shoule

femme
76 ans
levallois
France
Badges
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%

0médaille d'or
1médaille d'argent
0médaille de bronze

Toutes les questions posées par shoule

Chabbat

Couteau à table pendant le Birkat Hamazon?

- Dimanche 19 juillet 2015 à 20h13 vu 801 fois

Chalom Rav,

 

Est-ce que c'est interdit de mettre les couteaux à table pendant le kiddouch de chabbat et des jours de fetes?

Merci Rav

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit au chapitre 180 paragraphe 5 que la coutume est de recouvrir les couteaux de la table au moment de la récitation du Birkat Hamazon. Ceci n'est pas valable, affirme t'il les jours de Chabbat et de Yom Tov.

 

En tous cas au moment du Kiddouch, ce n'est pas la peine de recouvrir les couteaux mais uniquement les H'allot.

 

La raison pour laquelle on doit recouvrir les couteaux est double:

 

  1. Parce que la table est apparentée au Mizbéah' qui avait pour but de rallonger la vie de l'homme tandis que le fer raccourcit au contraire la vie de l'homme.
  2. Parce qu'un jour un homme récitait le Birkat Hamazon et lorsqu'il en ai arrivé à la bénédiction de Boné Yérouchalaïm, le souvenir du temple détruit l'a tellement peiné, qu'il s'est suicidé avec le couteau qui se trouvait devant lui. Combien sommes nous loin aujourd'hui de cet attachement au temple!

Depuis nos maîtres ont institué qu'au moment de réciter le Birkat Hamazon on recouvre les couteaux. Le Caf Hah'aïm (paragraphe 15) stipule de ne pas simplement le recouvrir mais de les retirer complètement, et ce, au nom de la Kabbale.

 

Certains décisionnaires écrivent qu'il suffit de recouvrir la partie tranchante de la lame et pas tout le couteau.

 

Kol touv!

pain de chabbat

- Vendredi 18 septembre 2015 à 00h53 vu 543 fois

Chalom Rav, peut-on faire le pain de chabbat en forme de pita après avoir prélever la halla ?

Chalom!

 

Bien sûr, il n'y a aucune contre indication. 

 

Certaines personnes les font tressées mais cela n'a rien d'obligatoire du tout!

 

Kol touv!

Bougies de chabbat ou huile d'olive?

- Jeudi 28 juillet 2016 à 22h34 vu 529 fois

chalom Rav,

Est-ce que l'allumage avec de l'huile d'olive est preferable à l'allumage avec des bougies pour accueillir chabbat ?

merci de votre reponse chabbat shalom

Chalom Ouvrah'a!

 

Oui. Choulh'an Arouh' Orah' H'aïm Chap. 264 § 6.

 

Kol touv!

Repas de Chabbat

Couteau à table pendant le Birkat Hamazon?

- Dimanche 19 juillet 2015 à 20h13 vu 801 fois

Chalom Rav,

 

Est-ce que c'est interdit de mettre les couteaux à table pendant le kiddouch de chabbat et des jours de fetes?

Merci Rav

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit au chapitre 180 paragraphe 5 que la coutume est de recouvrir les couteaux de la table au moment de la récitation du Birkat Hamazon. Ceci n'est pas valable, affirme t'il les jours de Chabbat et de Yom Tov.

 

En tous cas au moment du Kiddouch, ce n'est pas la peine de recouvrir les couteaux mais uniquement les H'allot.

 

La raison pour laquelle on doit recouvrir les couteaux est double:

 

  1. Parce que la table est apparentée au Mizbéah' qui avait pour but de rallonger la vie de l'homme tandis que le fer raccourcit au contraire la vie de l'homme.
  2. Parce qu'un jour un homme récitait le Birkat Hamazon et lorsqu'il en ai arrivé à la bénédiction de Boné Yérouchalaïm, le souvenir du temple détruit l'a tellement peiné, qu'il s'est suicidé avec le couteau qui se trouvait devant lui. Combien sommes nous loin aujourd'hui de cet attachement au temple!

Depuis nos maîtres ont institué qu'au moment de réciter le Birkat Hamazon on recouvre les couteaux. Le Caf Hah'aïm (paragraphe 15) stipule de ne pas simplement le recouvrir mais de les retirer complètement, et ce, au nom de la Kabbale.

 

Certains décisionnaires écrivent qu'il suffit de recouvrir la partie tranchante de la lame et pas tout le couteau.

 

Kol touv!

pain de chabbat

- Vendredi 18 septembre 2015 à 00h53 vu 543 fois

Chalom Rav, peut-on faire le pain de chabbat en forme de pita après avoir prélever la halla ?

Chalom!

 

Bien sûr, il n'y a aucune contre indication. 

 

Certaines personnes les font tressées mais cela n'a rien d'obligatoire du tout!

 

Kol touv!

Allumage des bougies

Bougies de chabbat ou huile d'olive?

- Jeudi 28 juillet 2016 à 22h34 vu 529 fois

chalom Rav,

Est-ce que l'allumage avec de l'huile d'olive est preferable à l'allumage avec des bougies pour accueillir chabbat ?

merci de votre reponse chabbat shalom

Chalom Ouvrah'a!

 

Oui. Choulh'an Arouh' Orah' H'aïm Chap. 264 § 6.

 

Kol touv!

Cacherout

Les halloths de shabbat

- Dimanche 21 juin 2015 à 16h32 vu 619 fois

Peut-on mélanger la farine complète et la farine blanche pour faire les halloths.

Chalom Ouvrah'a!

 

Oui vous pouvez sans aucun problème et les deux farines s'associent à la mesure de 1600 grammes de farine pour pouvoir prélever la H'alla en récitant la bénédiction, dans la mesure où vous mélangez ces deux farines au moment où vous en faites une pâte et pas après.

 

Kol touv!

Prélèvement de la Halla

Les halloths de shabbat

- Dimanche 21 juin 2015 à 16h32 vu 619 fois

Peut-on mélanger la farine complète et la farine blanche pour faire les halloths.

Chalom Ouvrah'a!

 

Oui vous pouvez sans aucun problème et les deux farines s'associent à la mesure de 1600 grammes de farine pour pouvoir prélever la H'alla en récitant la bénédiction, dans la mesure où vous mélangez ces deux farines au moment où vous en faites une pâte et pas après.

 

Kol touv!

Fêtes juives

une bougie la veille de roch hodech

- Dimanche 10 janvier 2016 à 15h41 vu 1422 fois

bonjour rav, est-ce que c'est une coutume chez les sépharades d'allumer une bougie la veille de roch hodech ?

si oui , y a- t -il une bénédiction à faire ?

merci et shavoua tov

Chalom!

 

Je ne connais pas cette coutume, mais cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas.

Ce qui est sûr c'est que c'est sans bénédiction.

 

Kol touv!

Roch H'odech

une bougie la veille de roch hodech

- Dimanche 10 janvier 2016 à 15h41 vu 1422 fois

bonjour rav, est-ce que c'est une coutume chez les sépharades d'allumer une bougie la veille de roch hodech ?

si oui , y a- t -il une bénédiction à faire ?

merci et shavoua tov

Chalom!

 

Je ne connais pas cette coutume, mais cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas.

Ce qui est sûr c'est que c'est sans bénédiction.

 

Kol touv!

Bénédictions

Couteau à table pendant le Birkat Hamazon?

- Dimanche 19 juillet 2015 à 20h13 vu 801 fois

Chalom Rav,

 

Est-ce que c'est interdit de mettre les couteaux à table pendant le kiddouch de chabbat et des jours de fetes?

Merci Rav

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit au chapitre 180 paragraphe 5 que la coutume est de recouvrir les couteaux de la table au moment de la récitation du Birkat Hamazon. Ceci n'est pas valable, affirme t'il les jours de Chabbat et de Yom Tov.

 

En tous cas au moment du Kiddouch, ce n'est pas la peine de recouvrir les couteaux mais uniquement les H'allot.

 

La raison pour laquelle on doit recouvrir les couteaux est double:

 

  1. Parce que la table est apparentée au Mizbéah' qui avait pour but de rallonger la vie de l'homme tandis que le fer raccourcit au contraire la vie de l'homme.
  2. Parce qu'un jour un homme récitait le Birkat Hamazon et lorsqu'il en ai arrivé à la bénédiction de Boné Yérouchalaïm, le souvenir du temple détruit l'a tellement peiné, qu'il s'est suicidé avec le couteau qui se trouvait devant lui. Combien sommes nous loin aujourd'hui de cet attachement au temple!

Depuis nos maîtres ont institué qu'au moment de réciter le Birkat Hamazon on recouvre les couteaux. Le Caf Hah'aïm (paragraphe 15) stipule de ne pas simplement le recouvrir mais de les retirer complètement, et ce, au nom de la Kabbale.

 

Certains décisionnaires écrivent qu'il suffit de recouvrir la partie tranchante de la lame et pas tout le couteau.

 

Kol touv!

confiture d'etrog

- Dimanche 22 octobre 2017 à 22h33 vu 442 fois

bonsoir Rav, je voudrai savoir la benediction de la confiture d'etrog. merci de votre reponse

Chalom !

 

Le Etrog est un fruit de l'arbre et généralement en plus on reconnaît largement le fruit s'y trouvant (dans la confiture à la bénédiction est donc Haets.

Si on la tartine sur une tranche de pain ou un cracker ou quoi, la Brakha ne devra pas être récitée en vertu du principe que l'on récite la Brakha sur ce qui est principal et celle-ci acquitte aussi ce qui est secondaire (Ikar Poter Et Hatafel).

 

Kol touv !

Rituel de la prière

Perek Chira: Quand réciter?

- Mardi 29 mars 2016 à 21h54 vu 395 fois

Chalom Rav, je voudrai savoir quel est le moment pour lire le PEREK CHIRA

merci de votre reponse

Chalom!

 

Au moment où vous voulez de préférence en journée.

 

Kol touv!

 

Deuil

Don d'organes selon le judaïsme

- Jeudi 06 août 2015 à 16h00 vu 903 fois

chalom Rav,

je précise le don d'organes d'une personne défunte est autorisé dans le judaisme.?

merci de votre reponse.

Chalom Ouvrah'a!

 

Veuillez consulter le cours suivant très explicatif: http://www.torahacademy.fr/inedit-le-don-d-organes--toute-la-verite

 

Les décisionnaires ont depuis de nombreuses années débattu sur ce sujet dans certaines circonstances. 

 

Je ne pourrais pas vous donner une réponse complète à cette question en quelques lignes.

 

  -Il y a une interdiction de profiter d'une façon ou d'une autre du corps d'une personne défunte, ne serait ce que d'une partie de son corps.

 

  -Il y a aussi une interdiction d'entraîner un dommage au corps de la personne défunte (Nivoul en hébreu).

 

  -Il y a d'autre part un devoir d'enterrer le mort en entier à savoir toutes les parties de son corps et tous ses organes.

 

C'est ce qui explique que d'une manière générale il n'est pas question de procéder à un don d'organes sans raison particulière.

 

S'il s'agit de donner un organe pour tenter de sauver la vie d'un autre juif, il faut s'adresser à un Rav très compétent en la matière et lui demander de vous indiquer la voie à suivre.

 

Lorsqu'il s'agit de donner un organe (par exemple qui a été attaqué par une maladie)pour pouvoir procéder à des analyses médicales et ainsi faire avancer le progrès de la science, les décisionnaires sont partagés.

 

Le Rav Moché Feinstein zatsal (Yoré dé tome 2) l'interdit.

 

Le Rav Tsits Eliezer l'autorise si le défunt avant sa mort a exprimé cette volonté et à condition que au bout de quelques heures ou jours on restitue cet organe et l'enterre avec le mort. Sinon, c'est interdit.

 

Au sujet de la rétine de l'oeil dont on voudrait se servir pour donner la vue à un aveugle, il faut s'efforcer de se servir de celle d'un mort non juif. Si c'est impossible, il y a lieu dans certains cas d'après certains décisionnaires de l'autoriser.

 

J'ai été assez succinct parce que je tenais à) vous donner les grandes lignes de cette Halah'a.

 

Kol touv!

Autre

Dons d'organes selon le judaïsme?

- Lundi 03 août 2015 à 16h02 vu 500 fois

Bonjour Rav,

Est-ce que le don d'organes est autorisé dans le judaisme?

merci

Chalom

 

Je souhaiterais que vous explicitiez un peu plus votre question.

Vous parlez d'un don d'organe d'un vivant ou d'un défunt?

Celui qui donne son organe encoure un risque ou non?

Dans quel but celui ci est effectué etc.

 

Parce que cela change beaucoup la donne.

 

Kol touv!

Don d'organes selon le judaïsme

- Jeudi 06 août 2015 à 16h00 vu 903 fois

chalom Rav,

je précise le don d'organes d'une personne défunte est autorisé dans le judaisme.?

merci de votre reponse.

Chalom Ouvrah'a!

 

Veuillez consulter le cours suivant très explicatif: http://www.torahacademy.fr/inedit-le-don-d-organes--toute-la-verite

 

Les décisionnaires ont depuis de nombreuses années débattu sur ce sujet dans certaines circonstances. 

 

Je ne pourrais pas vous donner une réponse complète à cette question en quelques lignes.

 

  -Il y a une interdiction de profiter d'une façon ou d'une autre du corps d'une personne défunte, ne serait ce que d'une partie de son corps.

 

  -Il y a aussi une interdiction d'entraîner un dommage au corps de la personne défunte (Nivoul en hébreu).

 

  -Il y a d'autre part un devoir d'enterrer le mort en entier à savoir toutes les parties de son corps et tous ses organes.

 

C'est ce qui explique que d'une manière générale il n'est pas question de procéder à un don d'organes sans raison particulière.

 

S'il s'agit de donner un organe pour tenter de sauver la vie d'un autre juif, il faut s'adresser à un Rav très compétent en la matière et lui demander de vous indiquer la voie à suivre.

 

Lorsqu'il s'agit de donner un organe (par exemple qui a été attaqué par une maladie)pour pouvoir procéder à des analyses médicales et ainsi faire avancer le progrès de la science, les décisionnaires sont partagés.

 

Le Rav Moché Feinstein zatsal (Yoré dé tome 2) l'interdit.

 

Le Rav Tsits Eliezer l'autorise si le défunt avant sa mort a exprimé cette volonté et à condition que au bout de quelques heures ou jours on restitue cet organe et l'enterre avec le mort. Sinon, c'est interdit.

 

Au sujet de la rétine de l'oeil dont on voudrait se servir pour donner la vue à un aveugle, il faut s'efforcer de se servir de celle d'un mort non juif. Si c'est impossible, il y a lieu dans certains cas d'après certains décisionnaires de l'autoriser.

 

J'ai été assez succinct parce que je tenais à) vous donner les grandes lignes de cette Halah'a.

 

Kol touv!

pardonner

- Jeudi 03 septembre 2015 à 00h11 vu 503 fois

bonjour rav,

je suis brouillé avec ma soeur cadette depuis plusieurs mois ,elle m'a fait du mal car elle est très jalouse.

j'ai coupé tout contact avec elle, maintenant à l'approche des fetes , je pense lui pardonner mais je n'ai plus envie de lui parler.

que pensez-vous ?

merci de votre reponse

Chalom!

 

C'est difficile de vous conseiller en ayant lu que ces quelques lignes.

Lui pardonner sans lui parler ensuite c'est un peu contradictoire à moins que vous pensiez qu'elle est vraiment très nocive pour vous, auquel cas il faut vous écarter d'elle au maximum sans pour autant lui en vouloir et dans un tel cas le pardon est nécessaire.

 

%ais si elle n'est pas très nocive, le mieux serait par la parole de la rapprocher de vous et de vous rapprocher d'elle et de lui expliquer qu'elle n'a pas de quoi être jalouse.

 

D'autre part peut être que si vous essayer de lui montrer encore plus votre amour pour elle et votre envie de l'aider en toute circonstance, qu'elle sera moins jalouse.

 

Kol touv et Béhatslah'a!

assister à une brith

- Mardi 26 juillet 2016 à 16h36 vu 469 fois

Est-ce que c'est une mitsva d'assister à une brith ?

Chalom!

 

Il st écrit de très grandes choses au sujet de personnes qui assisitent à une Brith Mila. Même la Séouda qui s'ensuit c'est une Séoudat Mitsva avec tout ce que cela entend.

 

Mais l'essentiel de la Mitsva c'est le père qui l'accomplit et son envoyé le Mohel.

 

Kol touv!

autre

- Jeudi 07 décembre 2017 à 19h26 vu 321 fois

bonsoir Rav,

peut-on lire perek chira le soir?

Merci de votre reponse shabbat shalom

la recitation des téhilimes

- Mardi 13 août 2019 à 22h59 vu 142 fois

chalom Rav, Je voudrai savoir si la recitation des téhilimes en Francais a la même valeur spirituelle que lire en Hebreu. merci de votre réponse Rav

Chalom !

 

Vous pouvez réciter les Téhilim en français mais cela n'a pas la même valeur qu'en hébreu, pour plusieurs raisons évoquées par les décisionnaires. 

 

En voici 2 :

 

1- Quelle que soit la langue dans laquelle on peut tenter de traduire un texte de la Torah on ne pourra jamais le traduire de façon parfaite. Chaque mot en hébreu a un sens qui lui est propre et qui est difficilement possible de traduire, sans parler des mots dont on ne sait quelle est exactement la traduction. 

 

2- Les lettres hébraïques et les mots hébraïques ont une Kédoucha particulière qu'aucune autre langue n'a. 

 

Le mieux est de réciter en hébreu et voir en parallèle la traduction pour que vous sachiez ce que vous être en train de dire et ainsi vous avez tout gagné !

 

Béhatsla'ha !

Médailles obtenues dans les Quizz