Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Divorce
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Divorce

vu 102 fois
Catégories : Comportement
femme
3 questions
  • Badge question réponse
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Samedi 16 novembre 2019 à 17h29

likhvod harav, je viens à nouveau vers vous, car je suis en proie à vrai dilemme, avant toute chose vous devez savoir que j'aime mon mari et que j'ai pas vraiment envie de divorcer, cela fait 2 ans que nous sommes mariés, lui est israelien moi française.... il a un problème d'impuissance, il a mis du temps à se faire traiter pour cela....seulement le traitement a des effets secondaires qui le dérange... donc il a du mal à le prendre et donc a du mal à se rapprocher....ce qui est un problème pour moi parce que je veux des enfants.... je pense que nos problèmes de chalom bayit est une conséquence à ce problème.... d'un autre coté je pense que nous ne nous sommes pas respectés mutuellement (manque d'attention, d'écoute , de communication) qui n'ont fait qu'accentuer nos problèmes de chalom bayit.... nous avons joué aux chats et à la souris tantot j'ai quitté la maison, tantot c'est lui qui a quitté la maison.....chaque fois nous nous sommes retrouvés mais sans améliorations car nous n'avons jamais pu parler des problèmes à régler...... là ça fait 6 mois qu'il ne m'approche plus du tout.... parce qu'un rav lui a conseillé de divorcé..... depuis cet épisode aumoindre incident il me parle de divorce, il a juré deux fois sur les séfarim qu'on allait divorcer....très souvent il me dit que je suis une "icha raah" parce que je ne l'écoute pas...en fait il cherche la petite bete pour me critiquer me faire des remontrances... et il me dit que c'est pour mon bien.. je suis partie de la maison voila 3 semaines avec la ferme intention de le quitter..... or je ne me sens pas bien, d'un coté cette situation est invivable et insupportable, et d'un autre coté j'ai beaucoup de peine j'ai la certitude qu'on pourrait vivre une vie harmonieuse si chacun y mettait du sien....je sais que je lui ai parfois manqué de respect, que ca l'a éloigné de moi..mais c'est un peu un cercle vicieux, je ne lui pas donné ce dont il avait besoin donc il s'est renfermé sur lui-meme...et idem pour moi.. nous sommes hypersensibles tout les 2...j'ai été voir plusieurs rabbanim pour essayer d'arranger les choses....il l'a très mal pris....il a sans doute eu très honte... ça n'a fait qu'empirer les choses.. il y a un point que j'ai oublié d'aborder il trouve que je ne fais pas le ratson baali, mais ses demandes ne sont pas forcément applicable...en fait je devrais écouter à la lettre ce qu'il dit sans broncher... que faire? chavoua tov et cordial chalom karine

Samedi 16 novembre 2019 à 20h50

likhvod harav, je viens à nouveau vers vous, car je suis en proie à vrai dilemme, avant toute chose vous devez savoir que j'aime mon mari et que j'ai pas vraiment envie de divorcer,

 

Non je ne sais pas, je ne sais pas qui vous êtes. Si je vous connais et que cela peut aider de savoir qui vous êtes dites moi par mail qui vous êtes ou par téléphone. 

 

cela fait 2 ans que nous sommes mariés, lui est israelien moi française.... il a un problème d'impuissance, il a mis du temps à se faire traiter pour cela....seulement le traitement a des effets secondaires qui le dérange... donc il a du mal à le prendre et donc a du mal à se rapprocher....ce qui est un problème pour moi parce que je veux des enfants.... je pense que nos problèmes de chalom bayit est une conséquence à ce problème.... d'un autre coté je pense que nous ne nous sommes pas respectés mutuellement (manque d'attention, d'écoute , de communication) qui n'ont fait qu'accentuer nos problèmes de chalom bayit.... nous avons joué aux chats et à la souris tantot j'ai quitté la maison, tantot c'est lui qui a quitté la maison.....chaque fois nous nous sommes retrouvés mais sans améliorations car nous n'avons jamais pu parler des problèmes à régler......

 

Je comprend ! Lorsqu'il y a une vraie communication, on arrive à surmonter les problèmes de la vie. S'il n'y a pas de communication, il faut s'occuper urgemment de cela !

 

là ça fait 6 mois qu'il ne m'approche plus du tout.... parce qu'un rav lui a conseillé de divorcé.....

 

Pourquoi il lui a conseillé de divorcer ?

 

depuis cet épisode au moindre incident il me parle de divorce, il a juré deux fois sur les séfarim qu'on allait divorcer....très souvent il me dit que je suis une "icha raah" parce que je ne l'écoute pas...en fait il cherche la petite bete pour me critiquer me faire des remontrances... et il me dit que c'est pour mon bien.. je suis partie de la maison voila 3 semaines avec la ferme intention de le quitter..... or je ne me sens pas bien, d'un coté cette situation est invivable et insupportable, et d'un autre coté j'ai beaucoup de peine j'ai la certitude qu'on pourrait vivre une vie harmonieuse si chacun y mettait du sien....je sais que je lui ai parfois manqué de respect, que ca l'a éloigné de moi..mais c'est un peu un cercle vicieux, je ne lui pas donné ce dont il avait besoin donc il s'est renfermé sur lui-meme...et idem pour moi.. nous sommes hypersensibles tout les 2...

 

j'ai été voir plusieurs rabbanim pour essayer d'arranger les choses....il l'a très mal pris....il a sans doute eu très honte... ça n'a fait qu'empirer les choses..

 

Il n'est pas prêt à voir un Rav avec vous ? Ou même un conseiller conjugal qui n'est pas Rav ?

 

il y a un point que j'ai oublié d'aborder il trouve que je ne fais pas le ratson baali, mais ses demandes ne sont pas forcément applicable...

 

Bien sûr que vous l'avez abordé, dans votre question précédente !

 

en fait je devrais écouter à la lettre ce qu'il dit sans broncher... que faire ?

 

Je vous ai déjà répondu à cela l'autre fois, vous devez aller consulter un conseiller ! Et prier très très fort !

 

chavoua tov et cordial chalom karine

 

Chavoua Tov et Béhatsla'ha !

 

 

 

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Avraham ben Rivka