Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Embrasser sa fiancée : C'est grave ?????
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Embrasser sa fiancée : C'est grave ?????

vu 411 fois
femme
5 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Mercredi 10 juin 2020 à 04h35

Bonjour Rav,

 

Voici une question qui a été sujet d'une longue discussion et d'un débat auquel aucune conclusion ou réponse n'a été trouvé.

 

Nous espérons de tous coeurs que vous pourriez nous en apporter une .

 

La question est la suivante: est ce que les lois de nidah concernent toutes les femmes et jeune filles en période menstruelle, ou uniquement les femmes mariées?

 

Laissez moi vous developer un petit peu la question . Une femme marié a l'obligation de se « retranché » et de « s'éloigner » de son marie en ayant aucun contacte physique avec ce dernier durant sa période de règle car elle est considéré comme impure .

 

Mais cette femme est- elle impure pour l'ensemble de son entourage, ou uniquement pour son marie ?

 

Nous avons mentionné le cas d'une jeune femme non marié ayant des contactes physiques avec son fiancé (pas de rapports intime) .

 

Certes il est interdit pour une femme non marié ,d'embrasser ou de toucher un homme, mais est ce que au delà du respect de la mitsva « shomeret negia » cette femme est -t-elle particulièrement impure pendant sa période de saignement ?

 

Doit - t- elle respecter les règles de nidah vis à vis de son petit ami ?

 

Je reformulerais ma question ainsi : une femme non marié,et ayant des écoulement, qui embrasse son fiancé faute elle deux fois ?

 

Trangresse-t-elle deux lois ? À la fois la lois de shomer neguia et celle de nidah, ou étant donné qu'elle ne porte pas le statut de femme marié elle ne porte pas le titre de nidah, et la situation serait similaire que lorsqu'elle n'est pas en période de saignement .

 

J'espere que j'aurais bien exprimé ma question et que je vous aurais bien expliqué le problème à résoudre.

 

Je vous remercie d'avance pour votre réponse, et l'aide que vous nous apporterez pour nous éclaircir sur le sujet.

Bonjour Rav,

 

Bonjour Question rav !

 

Voici une question qui a été sujet d'une longue discussion et d'un débat auquel aucune conclusion ou réponse n'a été trouvé.

 

Nous espérons de tous coeurs que vous pourriez nous en apporter une .

 

J'espère que dans tous coeurs avous avez inclu aussi le mien. En effet moi aussi j'espère de tout coeur pouvoir répondre à votre question.

 

La question est la suivante: est ce que les lois de nidah concernent toutes les femmes et jeune filles en période menstruelle, ou uniquement les femmes mariées?

 

Laissez moi vous developer un petit peu la question .

 

Bien sûr que je vous laisse... je vous ai encore rien dit, ni couopé la parole :)

 

Une femme marié a l'obligation de se « retranché » et de « s'éloigner » de son marie en ayant aucun contacte physique avec ce dernier durant sa période de règle car elle est considéré comme impure .

 

Mais cette femme est- elle impure pour l'ensemble de son entourage, ou uniquement pour son marie ?

 

Une femme de laquelle du sang coule, est Nidda pour le monde entier (cf. Kréti Oupléti au début des lois de Nidda chap. 183). 

 

Mieux, elle est même Nidda vis à vis des meubles. Je veux dire que les chaises sur lesquelles elle s'asseoit deviennent impures, et ne seront pures qu'une fois trempées au Mikvé. 

 

C'est vrai qu'aujourd'hui toytres nos chaises sont impures et pas qu'elles, mais nous n'avons pas toutes les lois des Taharot, Trouma etc. donc aujourd'hui cet aspect de l'impureté nous est assez inconnu.

 

Par contre, concernant l'interdit d'embrasser, enlasser, et a fortiori avoir une relation, ou un rat-porc :) elle aura le statut de Nidda et tout homme ayant un rat-porc avec elle sera passible de la peine du retranchement (Kareth), à moins qu'elle n'ait été au Mikvé depuis ses dernières règles (ou ses dernières équères, compas etc.). 

 

Nous avons mentionné le cas d'une jeune femme non marié ayant des contactes physiques avec son fiancé (pas de rapports intime) .

 

Certes il est interdit pour une femme non marié ,d'embrasser ou de toucher un homme, mais est ce que au delà du respect de la mitsva « shomeret negia » cette femme est -t-elle particulièrement impure pendant sa période de saignement ?

 

Le problème de Nidda qui se pose est bien plus grave que celui de juste avoir embrassé etc. une femme qui n'est pas Nidda.

 

Doit - t- elle respecter les règles de nidah vis à vis de son petit ami ?

 

Les règles de Nidda à savoir ne pas embrasser, enlasser, avoir des rapports etc., bien sûr !

 

La majeure partie des lois de Harkakot, tels que le fait de ne pas se donner un objet de main en main (sans toucher la main de l'autre évidemment) etc. ne sont en vigueur que dans le cas d'un mari avec son épouse. 

 

Je reformulerais ma question ainsi : une femme non marié,et ayant des écoulement, qui embrasse son fiancé faute elle deux fois ?

 

Exactement !

 

Trangresse-t-elle deux lois ? À la fois la lois de shomer neguia et celle de nidah,

 

Ahouda, oui.

 

ou étant donné qu'elle ne porte pas le statut de femme marié elle ne porte pas le titre de nidah, et la situation serait similaire que lorsqu'elle n'est pas en période de saignement .

 

Bis.

 

En d'autres termes, une fiancée pas Nidda (par exemple qui aurait été au Mikvé) et avec laquelle on aurait une relation ce serait interdit mais beaucoup beaucoup moins grave que si cette même fiancée ou amie n'avait pas été au Mikvé.

 

Dans un cas c'est la grave peine du retranchement qui attend les 2, alors que dans l'autre cas c'est beaucoup moins grave !

 

J'espere que j'aurais bien exprimé ma question et que je vous aurais bien expliqué le problème à résoudre.

 

Vous l'avez très bien exposé. J'espère que ma réponse a été claire et tranchante.

 

Je vous remercie d'avance pour votre réponse, et l'aide que vous nous apporterez pour nous éclaircir sur le sujet.

 

Je précise juste que votre question est loin d'être idiote. En effet, la Guémara dans le traité de Nidda, demande : Pourquoi lorsque la femme a un écoulement elle devient Nidda ? Et la Guémara répond : De sorte à ce qu'elle soit chère à son mari lorsqu'elle revient du Mikvé comme une Kalla aux yeux de son 'Hatan.

 

Certains se sont aventurés et ont voulu dire : Tu vois, les lois de Nidda ne concernent que les personnes mariées. Mais ainsi que je vous ai dit ce n'est pas vrai, ainsi que le défend le Kréti Oupléti et autres immenses décisionnaires.

 

Par contre j'ai une solution simple, qui consiste en un mot et qui résoud souvent beaucoup de problème. Ce mot s'appelle le mariage. Pas mirage, mariage !!!

 

Béhatsla'ha et diffusez svp cette réponse sur tous les réseaux sociaux parce que je sais que beaucoup de gens ne connaissent hélas pas cette halakha. 

femme
533 questions
  • Badge question réponse
243médaille d'or
5médaille d'argent
8médaille de bronze
Jeudi 11 juin 2020 à 12h26

il y a peut etre un point pas assez clair: une jeune fille qui ne s'est jamais trempée au mikvé est toujours considérée nidda. n'est ce pas ?

Jeudi 11 juin 2020 à 19h21

Ca dépend de l'âge de la fille. 

Si elle a déjà eu ses règles ne fût ce qu'une fois elle est désormais Nidda.

Si c'est une jeune fille de 9 ans elle n'est pas censée avoir eu ses règles.

 

Béhatsla'ha et merci pour la précision.

femme
5 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Jeudi 11 juin 2020 à 22h53

Bonsoir,

Merci pour votre réponse.

 

Que conseillez vous donc à ces jeunes filles ... faut -t- elles qu?elles aillent au mikve? Cette option est -t-elle possible pour une femme non marié?

 

Que peuvent- t- elle faire de plus que de ne pas avoir de contacte physique avec leur fiancé les jours de leurs saignement (à part le changement radical de ne plus les toucher du tout )?

Vendredi 12 juin 2020 à 13h39

Bonsoir,

 

Chalom !

 

Merci pour votre réponse.

 

Avec plaisir !

 

Que conseillez vous donc à ces jeunes filles ... faut -t- elles qu'elles aillent au mikve?

 

Non surtout pas ! (Rama chap. 183).

Qu'elles n'aillent pas au Mikvé et qu'elles ne touchent pas leur fiancé.

 

Cette option est -t-elle possible pour une femme non marié?

 

Non, qu'elles n'aillent pas au Mikvé.

 

Que peuvent- t- elle faire de plus que de ne pas avoir de contacte physique avec leur fiancé les jours de leurs saignement (à part le changement radical de ne plus les toucher du tout ) ?

 

Les jours de saignement même le Mikvé ne suffit pas ! 

Mais après le saignement et vérifications, si elles vont au Mikvé la Avéra est bien moins grave que si elles n'y ont pas été.

 

Mais nous en tant que Rabbanim on n'a pas le droit d'enseigner cette solution aux élèves, parce que ce n'est pas une vraie solution, et cela ne règles pas tous les interdits.

 

Béhatsla'ha !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement de Audelia bat Sim'ha. Merci de prier pour elle en toute urgence !