Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Objet perdu : signe distinctif ou non ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Objet perdu : signe distinctif ou non ?

vu 140 fois
homme
130 questions
  • Badge question réponse
370médaille d'or
2médaille d'argent
3médaille de bronze
Lundi 28 mai 2018 à 15h54

Shalom Rav,

j'ai lu votre livre sur Hachavat Aveda, qui est vraiment d'une qualité exceptionnelle !

Il est exhaustif, très bien structuré, systématiquement illustré d'exemples, va au fond du sujet (jusqu'à des applications qu'on ne soupçonnerait pas), les notes en bas de page sont vraiment intéressantes.

L'écriture est d'excellente qualité et l'ensemble est très agréable a lire.

Je n'ai pas tout fini de lire, mais je me permets déjà de vous poser une question qui me turlupine à propos des signes distinctifs.

Il s'agit d'un cas très commun : Je trouve un objet dans la rue, dans un endroit majoritairement juif.

L'objet ne porte ni nom ni numéro de téléphone. C'est un objet disponible dans le commerce. Est ce que je peux le garder ? Est ce que je dois le déclarer ? Est ce que la marque, la couleur ou le modèle constituent des signes qui m'obligent à retrouver le propriétaire ?

Merci pour votre réponse cher Rav

Lundi 28 mai 2018 à 23h06

Shalom Rav,

 

Chalom Ouvrakha !

 

j'ai lu votre livre sur Hachavat Aveda, qui est vraiment d'une qualité exceptionnelle !

Il est exhaustif, très bien structuré, systématiquement illustré d'exemples, va au fond du sujet (jusqu'à des applications qu'on ne soupçonnerait pas), les notes en bas de page sont vraiment intéressantes.

L'écriture est d'excellente qualité et l'ensemble est très agréable a lire.

 

Merci beaucoup. C'est pour des gens comme vous que j'ai rédigé ce livre et je suis heureux de voir qu'il vous plait. 

 

Je n'ai pas tout fini de lire, mais je me permets déjà de vous poser une question qui me turlupine à propos des signes distinctifs.

Il s'agit d'un cas très commun : Je trouve un objet dans la rue, dans un endroit majoritairement juif.

L'objet ne porte ni nom ni numéro de téléphone. C'est un objet disponible dans le commerce. Est ce que je peux le garder ?

 

S'il se trouvait à un endroit précis quelques fois l'endroit est un Siman. S'il se trouvait à un endroit de Talmidé 'Hakhamim, il est possible qu'il pourra le reconnaître par Tviout Ayin, (concept expliqué dans le livre). 

 

Est ce que je dois le déclarer ?

 

Si aucun signe vous pourrez le garder à condition que vous l'ayez soulevé après le Yéouch effectué. 

 

Est ce que la marque, la couleur ou le modèle constituent des signes qui m'obligent à retrouver le propriétaire ?

 

D'une façon générale non puisqu'il y en a des milliers comme celui-ci. 

 

Merci pour votre réponse cher Rav

 

Avec plaisir cher Dovater !

Kol touv !

 

homme
130 questions
  • Badge question réponse
370médaille d'or
2médaille d'argent
3médaille de bronze
Mardi 29 mai 2018 à 08h02

Merci Rav, je précise ma question. 1. le lieu ou a été trouvé l'objet n'est pas un endroit précis 2. ce n'est pas un lieu spécifique aux Talmidei Hakhamim (Beit Hamidrach) mais simplement dans une rue normale d'un quartier religieux en Israel. Dans ce cas, je ne sais pas si on doit "craindre" une Tviout Ayin. 3. Comment savoir si le Yeouch a été effectue ? je n'ai pas compris ce point dans le livre. Merci beaucoup Rav

Vendredi 08 juin 2018 à 17h05

Chalom !

 

Ce n'est alors pas la peine de procéder à la Hakhraza.
Le fait de savoir si le Yéouch a déjà été fait dépend beaucoup de la nature de l'objet, est ce qu'il s'agit d'une montre ou un stylo, ou plutôt d'un objet qui traine dans la poche et dont on ne se sert pas fréquemment etc. 

 

Kol touv !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement de Tova Rachel bat Sarah Braha. Merci de prier pour elle !