Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Parnassa et chabbath
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Parnassa et chabbath

vu 121 fois
homme
51 questions
  • Badge question réponse
1médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Mardi 15 janvier 2019 à 16h30

Chalom Mr le Rav,

Ce petit message en rapport à la problématique suivante.

J'ai des soucis de parnassa en ce moment et un ami m'a proposé un travail qui durerait 3 semaines. I

l s'agit de surveiller 24h/24 un entrepot désaffecté .

Cela suppose donc que je passe toutes mes journées la-bas .

Pour chaarit , min'ha et arvith cela ne pose probablement pas de problème ; parnassa oblige , je serai contraint de faire la tefila yahid.

Là ou ca peut coincer c est par rapport aux chabbatot .

En effet, halakhiquement parlant je ne commettrai aucune transgression du chabbatt ( pas toucher éléctricité , pas de travail servile si ce n est faire acte de présence etc...) mais , à mes yeux deux soucis majeurs se poseraient à moi et j'aimerai vos éclaircissements .

1- Le fait que je serai rémunéré pour ce travail est il considéré comme ci je travaillais le chabbath ?

2- je serai contraint de faire chabbath yahid durant la période de ce travail temporaire (3 semaines ) et cela implique donc de ne pas voir le sefer , de ne pas dire amen , de ne pas faire naakdichah etc...

Cela peut il etre toléré ou accepté au niveau halakhique sachant qu il en va de ma parnassa et qu il s'agit d 'une durée temporaire de 3 semaines ?

Par avance , merci pour vos éclairages et afin que je sache si je peux ou non, accepter le poste . Kol touv.

Mardi 15 janvier 2019 à 18h50

Chalom Ouvrakha !

 

Je comprend votre souci.

 

1- si vous n'êtes pas payé au jour mais à la semaine ou aux trois semaines etc. ceci est autorisé, ça s'appelle Havlaa, c'est à dire un paiement global pour toute une certaine durée comptant aussi le Chabbat.

 

2- Le problème que vous soulevez des Amen etc. est exactement le même en semaine comme le jour de Chabbat.

 

Le Sefer Torah est un devoir du Tsibour et non du particulier selon la majorité des décisionnaires.

 

Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas faire l'effort de prier en Mynian mais disons que ce n'est pas la fin du monde si en tant que particulier vous n'entendez pas la Kriat Hatorah. Vous ferez tout de même le Chnaïm Mikra Vééhad Targoum et lirez la Paracha à partir d'un Houmach.

 

Le principe de la Halakha est qu'il est possible de prier en Yahid si c'est pour ne pas perdre d'argent (Michna Béroura chapitre 90 § 29), toutefois on ne peut être dispensé de prier en Tsibour pour gagner de l'argent.

 

C'est pourquoi si vous me disiez que votre situation financière est bonne mais que pour vous faire un peu plus d'argent vous devez vous mettre dans cette situation je ne vous aurai pas autorisé dès lors qu'il ne s'agit pas d'éviter une perte d'argent mais au contraire de gagner de l'argent.

Mais si votre situation financière est vraiment très difficile (je vous laisse le soin de l'apprécier de vous même, avec votre sincérité et votre Yrat Chamaïm), ceci sera autorisé parce que c'est comme une perte d'argent.

Kol touv et Béhatsla'ha et qu'Hachem vous donne la possibilité de gagner votre argent facilement et de façon plus Glatt que cela ! Amen !

homme
51 questions
  • Badge question réponse
1médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Jeudi 17 janvier 2019 à 13h21

Chalom Mr le Rav,

Merci pour votre réponse détaillée et claire. D ieu est témoin que si j'accepte ce poste ce n est pas pour m'enrichir mais pour me sortir d'une situation financière critique .

D'aprés votre réponse, j'en conclus que je suis dans la possibilité d'accepter ce poste ( parnassa oblige) et malgré que cela occasionnera quelques manquements religieux ( prier en myniane, répondre AMEN , etc...).

Kol touv et au plaisir de vous lire.

Vendredi 18 janvier 2019 à 00h18

Beaucoup de Hatsla'ha !

 

Chabbat Chalom !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!