Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Pates cuites pas femme de ménage Goya ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Pates cuites pas femme de ménage Goya ?

vu 149 fois
homme
124 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
73médaille d'or
8médaille d'argent
13médaille de bronze
Vendredi 27 avril 2018 à 12h51

BONJOUR TRES CHER RAV ! une femme de ménage qui fait a manger pour la famille exemple des panzani (des pattes) donc cela est un bichoul goy doit on cachériser la marmite? si oui veuillez me donner les source

Vendredi 27 avril 2018 à 16h10

Chalom !

 

Il faut cachériser. 

Choul'han Aroukh Yoré Déa chap. 113 § 16.

 

Kol touv !

homme
6 questions
  • Badge question réponse
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Lundi 30 avril 2018 à 11h19

Shalom Rav ! Est-ce la meme chose en ce qui concerne un Juif (croyant) qui ne respecte pas Shabbat ?

Vendredi 04 mai 2018 à 01h05

Les décisionnaires se sont interrogés sur la Halah'a du cas comme celui que vous présentez.

 

La problématique est que d'une part on considère dans certaines lois le juif qui ne respecte pas Chabbat comme s'il n'appartenait pas, d'une certaine façon, à la judaïté. Or, d'autre part il est tout de même juif et la Halaha n'interdit que des plats cuisinés par des non juifs et non des plats cuisinés par des juifs!.

 

Pour approfondir un peu le sujet, il existe deux raisons principales pour lesquelles nos maîtres ont interdit de consommer des plats cuits par un non juif.

 

-La première est qu'on craint qu'il n'en vienne à nous faire consommer des aliments non Cacher, vu qu'à ses yeux ceci n'a aucune espèce d'importance et que pour un rien il risque donc d'en venir à modifier la vérité.

 

-La seconde est que nos Maîtres ont voulu éviter qu'on se réunisse trop autour de repas etc. de peur qu'on n'en vienne à se marier avec leurs filles.

 

Si on réfléchit au cas présent, la première raison existe puisque une personne non religieuse n'est pas forcément consciente de la gravité de consommer des aliments non Cacher.
Le second problème est à contrario absent vu qu'il n'existe pas d'interdit de se marier avec les enfants d'un juif non religieux.

 

En pratique la plupart des décisionnaires contemporains ont autorisé de consommer de leurs plats.

Le problème de confiance par contre subsiste. C'est à dire combien on peut faire confiance à une personne qui se moque de la Cacherout lorsqu'elle nous dit que tel plat est Cacher?

 

En pratique ceci dépend beaucoup du contexte. Si ce cousin connait bien sa mère et qu'il sait que jamais elle n'oserait lui mentir concernant les problèmes de Cacherout bien qu'elle même n'est pas observante et que jamais on ne la prise à mentir dans ces choses là, on peut se reposer sur elle!

 

Kol touv et Béhatslaha!

homme
6 questions
  • Badge question réponse
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Vendredi 04 mai 2018 à 10h19

Boker Tov haRav, Merci pour ces precieuses precisions.

Nous apprecions enormement votre site, dont l'utilite "publique" n'est plus a demontrer.

Shabbat Shalom !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement de Tova Rachel bat Sarah Braha. Merci de prier pour elle !