Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Cheva Brakhot s'ils se sont connus avant mariage
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Cheva Brakhot s'ils se sont connus avant mariage

vu 145 fois
Catégories : Autre
homme
349 questions
  • Badge question réponse
36médaille d'or
1médaille d'argent
4médaille de bronze
Dimanche 30 juin 2019 à 20h09

bonjour j'ai vu qu'il y avait une discussion dans les poskim si il faut faire 7 jours de chéva brahot dans le cas d'un homme qui se marie avec une femme avec laquelle il a déjà eu des rapports auparavant ,mais quel est le minhag ?

Mardi 02 juillet 2019 à 21h47

Chalom !

 

Vous posez une excellente question !

 

La halakha est que lorsqu’un homme qui ne s’est jamais marié épouse une femme qui elle aussi n’a jamais eu de relation avec quiconque, on doit célébrer les sept jours de joie appelés « Chéva Brakhot » en récitant les sept bénédictions à chaque repas conformément à la Halakha

 

Dans le cas où un divorcé ou un veuf épouse une divorcée ou une veuve, c’est-à-dire dans un cas où les deux ont déjà été mariés, la Halakha stipule que l’on ne célèbre les « Chéva Brakhot » qu’un seul et unique jour (Choul’han Aroukh Even Haezer chap 62 § 6).
Dans le cas où l’un des deux conjoints n’a jamais été marié, la Halakha est que l’on célèbre les Chéva Brakhot en bonne et due forme, en quelque sorte pour célébrer l’immense joie de la partie qui n’a encore jamais connu cette expérience.

 

La question que vous posez concerne est un cas intermédiaire, en ce sens où les deux parties n’ont jamais été mariées d’une part, mais d’autre part ont déjà goûté au « goût » de l’union, comment va-t-on considérer ce cas-là ?
Il existe ici comme vous le précisez une discussion entre les Grands décisionnaires.

 

Certains mettent en avant le fait que les deux n’ont jamais été mariés, et que bien que la fille ne soit plus Bétoula (vierge) malgré tout le jeune homme pour sa part n’a jamais connu une vie de marié, et donc en son honneur on récite les Chéva Brakhot.

 

D’autres prétendent que les deux ayant déjà goûté au goût de l’union, ils ne peuvent plus réciter la Brakha pendant 7 jours.

 

Enfin certains prétendent que ceci dépend de la fréquence. S’ils ont eu une relation de façon occasionnelle, on peut les considérer comme n’ayant jamais été mariés, si, par contre, ils ont été souvent ensemble, alors on ne pourra pas célébrer les 7 jours

 

En pratique la majorité des décisionnaires allant dans l’autorisation de célébrer les 7 Brakhot, il semble que la coutume soit d’aller dans ce sens et en particulier s’ils n’ont été ensemble que de façon occasionnelle ou accidentelle. Si par contre cet homme ayant eu une relation avec elle avant mariage était lui-même divorcé ou veuf, on ne célébrera les Chéva Brakhot que le premier jour uniquement. (Pour les références Cf ; Yabia Omer tome 5, chap. 11 § 1).

 

Béhatsla’ha !!

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Avraham ben Rivka