Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Epineux : Place de la culture générale ds l'éducation
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Epineux : Place de la culture générale ds l'éducation

vu 86 fois
Catégories : Autre
homme
135 questions
  • Badge question réponse
370médaille d'or
2médaille d'argent
3médaille de bronze
Mercredi 24 octobre 2018 à 14h29

Bonjour Rav,

Quelle est la place qu'il faut donner a la culture générale (histoire, géographie, sciences, art...) dans l'éducation de nos enfants (qui sont au Talmoud Tora) ?

Merci beaucoup Rav

Jeudi 25 octobre 2018 à 22h26

Chalom Ouvrakha !


Puisque vous me demandez mon avis, je vous le donne.

 

Je sais que pour un français moyen, la culture générale peut être considérée comme la 614 ème Mitsva de la Torah, et que pour de nombreuses personnes, celui qui n’a pas un minimum de culture générale est un moins que rien.
Je suis d’accord que la culture générale est importante, tout dépend ce que l’on entre dans le mot général.


Vous êtes bien d’accord que même les personnes étant très cultivées ne savant pas forcément quel est le Ph de l’eau des cascades d’Alaska. C’est que le « général » est trop général pour pouvoir tout inclure. Il faut donc savoir ce qui entre dans la culture générale nécessaire de tout juif.


Je pense que la culture générale qui consiste à bien connaitre les Halakhot, les concepts de Guémara, les concepts de Hachkafa, les Midrashim etc. est d’une extrême urgence et importance. Vous voyez ce que je veux dire. Ou toute autre connaissance nécessaire pour mieux comprendre ce que D. attend de nous, pour mieux vivre sereinement, pour faire plus attention à sa santé etc.

 

N'oublions pas que le but de la connaissance est de se rapprocher de D. par le biais de celle-ci. Sinon des simples connaissances cela ne vaut rien, en tout cas à mon humble avis. Personnellement je n'ai aucune considération pour une personne qui est un puit de connaissance smais qui ne s'en sert pas pour se construire et pour progresser dans la vie, au sens noble et spirituel du terme.

 


En d’autre terme toute culture nécessaire à une bonne compréhension de la Torah, de la vie en tant que serviteur de D. etc. est nécessaire. Tout ce qui n’a pour but que de se venter de savoir quoi dire à propos de chaque sujet, et d’assouvir sans limite une curiosité mal canalisée, me semble être de trop.
Le Rav Abba Chaoul disait que la raison pour laquelle D. a créé la curiosité c’est pour que l’on soit curieux de connaitre TOUTE la Torah. Pas pour être curieux de savoir à combien de km/h une coccinelle est capable de voler.

 

Je peux vous dire que le Rav ‘Haïm Kanyevsky n’a pas une grande culture générale dans notre conception des choses, et pourtant ceci ne l’empêche pas d’être indéniablement le Grand de la génération !!

 

Je me dois donc de préciser un point important. Encourager votre fils de Talmoud Torah à passer du temps à lire tous types de livres d’histoire et de géographie etc. je ne vous conseille pas. Toutefois il se peut que de lui-même il soit porté vers ces lectures. Je ne vous recommande alors pas de l’en empêcher. Ceci peut être un divertissement comme un autre et il ne peut pas être nocif. Si au lieu de lire cela il joue au Game Boy ou qu’il se met à lire les livres de Hari Poter, c’est sûr que ceci ne peut être que nocif et ce pour de nombreuses raisons évidentes.

 

Il faut aussi comprendre qu’il y a une différence entre un jeune de 7 ans et un jeune de 15 ans, Ba’hour Yéchiva, qui est censé passer tout son temps à l’étude de la Torah et pas à autre chose.

 

Béhatsla'ha !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée au complet rétablissement du bébé de Mercédes Ra'hel qui passe ce Jeudi une opération compliquée. Merci de prier pour lui