Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Gueniza sifrei Torah - a qui incombe la tache ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Gueniza sifrei Torah - a qui incombe la tache ?

vu 53 fois
Catégories : Autre
homme
67 questions
  • Badge question réponse
1médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Mercredi 14 octobre 2020 à 22h08

Chalom Rav ,

 

Tout d'abord j'espère que vous allez bien et j'en profite pour vous souhaiter une bonne année 5781 gmar hatima tova oumetouka pour vous et vos proches.Amen.

 

Voici l'objet de ma question: Il se trouve que nous avons 2 sifrei Torah qui sont devenus impropres à la lecture ( trop abimés , écriture effacée , encre dilaté etc...) .

 

Dejà j'aimerai savoir si une shull peut conserver dans ses murs, des sifrei torah passoul ?

 

Dans un 2e temps , je vous expose le contexte pour que vous puissiez cerner l'objet de ma question . Le rabbin et propriétaire des murs est décédé (ZL) il y a quelques mois .

 

Du coup c est sa fille qui a repris les murs et, comme elle vit au canada et n a pas le temps de s'occuper de tout ca, elle a décidé de vendre le local .

 

En conséquence de quoi, nous la communauté ,nous retrouvons dans une situation très précaire car personne ne veut ou ne peut racheter le local .

 

A l'heure actuelle nous allons toujours prier dans cette shull ,mais sans savoir de quoi demain sera fait (nous avons l'autorisation de fréquenter les lieux , le temps qu elle trouve un acheteur).

 

Aussi , j'aimerai savoir, au cas ou la fille vendrait et que la communauté se disloquerait , a qui incomberait la charge d'amener les sifrei Torah à la gueniza ? Est ce à la communauté ? Est ce au propriétaire des sifrei ? Ou est ce à la fille ?

 

Par avance, merci pour vos eclairages. Kol touv et que Hachem soit votre Protecteur.

Jeudi 15 octobre 2020 à 21h22

Chalom Ouvrakha !

 

Je pense que le devoir aussi bien de les réparer si c'est encore possible que de les mettre à la Guéniza incombe à leur propriétaire.

 

Béhatsla'ha !! 

homme
67 questions
  • Badge question réponse
1médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Jeudi 15 octobre 2020 à 23h00

Kvod, Merci pour la réponse !

Le propriétaire était le rabbin (Z"L) de la synagogue.

Les sifrei en eux meme sont très difficile à récupérer , il y a pléthore d'anomalies et les réparer reviendrait vraiment tres cher.

Autant en racheter un neuf ...

Dimanche 18 octobre 2020 à 13h16

Chalom !


L'opinion du Rav 'Haïm Kanyevsky chlita (rapporté dans Guinzé Hakodec page 67) est que si cela coute plus cher de le réparer plutôt que d'en acheter un autre, c'est autoirsé de mettre à la Guéniza. 

 

Ceci étant la chose la meilleure peut être est, si vous avez de la place de le laisser dans le Aron Kodech, en mettant signe qui permette de retenir qu'il est inutilisable !

 

Béhatsla'ha !

homme
67 questions
  • Badge question réponse
1médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Dimanche 18 octobre 2020 à 17h16

Chalom Rav , Merci pour votre précieux conseil et opinion du rav Kanievsky. C est bon de savoir que l'on peut laisser les sifrei dans le hekhal si tant est qu'il soient "estampillés" comme non casher . Chavoua tov .

Dimanche 18 octobre 2020 à 21h37

Chavoua Tov !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!