Votre compte

בס"ד

Accueil > Vidéos et Quiz > Le secret de la réussite du Rav Feinstein zatsal.
Envoyez Ă  un ami

Envoyer cette page Ă  un ami

X

Le secret de la réussite du Rav Feinstein zatsal.

Description :

Chers enfants. Voici quelques petites histoires au sujet de l'un des géants de la génération, le Rav Moché Feinstein auteur des célèbres Chout Igerot Moché.

Bonne écoute et Chabbat Chalom!

Vous devez être connecté pour télécharger la vidéo
Voir le guide
Vendredi 13 mai 2016
4min33
vu 575 fois
Chargement...
Le quiz apparaîtra une fois la vidéo terminée!
Quizz
Attention, une question peut comporter plusieurs réponses exactes!
Pourquoi le Rav a célébré un petit déjeuner particulier?
  • C'était son anniversaire
  • C'était la centième fois qu'il finissait Massehet Yébamot
  • C'était la millième fois qu'il finissait Massehet Yébamot
Le Rav se reposait-il sur sa mémoire lorsqu'il écrivait ses réponses de halah'a?
  • Oui
  • Non
Validation en cours...

Commentez cette vidéo

Vous devez être connecté pour commenter cette vidéo
Vendredi 13 mai 2016
Chalom! Peut être l'intonation était différente ou la façon de s'exprimer un peu différente je ne sais pas. Je n'y étais pas. Peut être aussi qu'il savait pertinemment qu'il ne courait aucun risque de le vexer en lui disant d'en arriver à l'essentiel. Bref, l'essentiel du message n'était pas là. L'autre aspect auquel il faut penser c'est que les Gdolé Hador n'ont vraiment pas une minute de trop. Et cela, les élèves qui les côtoient le savent et le sentent, et le comprennent et donc ils ne se vexent pas, ils remercient déjà tant le Rav pour les quelques minutes qu'il a été d'accord de leur accorder. Chabbat Chalom!
homme
171 questions
  • Badge question réponse
11médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Vendredi 13 mai 2016
Bonjour Rabbi Azriel Quelque chose m'a étonné : le fait que Rav Moché Feinstein dise au ba'hour de cesser de lui exposer la sougia pour en venir directement à son 'hidouch. J'explique mon étonnement. Un Gadol, un vrai Gadol j'entends, a forcément atteint la perfection dans les middoth, dans les mitsvoth bein adam la'havero. Un Gadol est forcément sensible à autrui. Cette sensibilité, il ne fait aucun doute que Rav Moché l'avait. Aussi, comment comprendre cet arrêt brusque qu'il a imposé à l'élève ? Et si après tout cela faisait plaisir à l'élève de raconter une Guemara même connue par coeur de l'interlocuteur, ceci n'aurait-il pas été une raison assez bonne pour le laisser terminer ? C'est cela qui m'a étonné.