Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Les médicaments sont-ils Mouktsé ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Les médicaments sont-ils Mouktsé ?

vu 88 fois
Catégories : Chabbat, Mouktsé
homme
26 questions
  • Badge question réponse
2médaille d'or
1médaille d'argent
0médaille de bronze
Dimanche 03 décembre 2017 à 19h03

Kov HaRav

 

J'ai un énorme problème de compréhension de mouktsé. Cela vient de ce que j'ai entendu sur les médicaments.

 

Se peut il (comme je le pense peut être à tort) qu'un objet puisse être mouktsé pour moi mais pas pour autrui.

 

Par exemple :

 

- une paire de boucle d'oreille de mon épouse

 

- des médicaments que je ne pourrais jamais utiliser par leur nature même (par exemple un médicament exclusivement pour les femmes) - le dentier d'autrui, des lunettes (si j'ai une bonne vue), une paire de béquille rangées dans un placard dont je n'ai aucune utilité

- le couteau du mohel lorsque j'assiste à une brit shabat

- le yad du sefer torah en dehors de son utilisation normale pendant la lecture Dans l'affirmative quel est le statut d'un séfer torah apres minha de shabat apres midi si on a rien d'urgent à y faire (preparer une lecture ulterieure etc) ? Devient il mouktsei pour tout un chacun ?

 

Merci Merci d'avance

Mardi 05 décembre 2017 à 18h39

Chalom Ouvrakha !


Je pense que vous avez commis une erreur de compréhension. Une chose qui est considérée comme étant un ustensile ou une nourriture n’est pas considéré comme étant Mouktsé même s’il est réservé aux femmes et pas aux hommes etc.


La problématique des médicaments provient de ce que le médicament n’est ni une nourriture ni un ustensile. Du coup, s’il n’y a pas de malade à la maison il peut devenir Mouktsé à moins qu’il ne s’agisse de médicaments dont l’utilisation est courante pour tout un chacun comme du doliprane. En effet dans un tel cas on ne détache pas notre esprit d’un tel médicament. De plus, l’utilisation de médicaments étant normalement interdite Chabbat, on détache son esprit de celui-ci.


Même dans le cas de médicaments dont l’utilisation est peu courante, si le malade l’était depuis l’entrée de Chabbat, ses médicaments ne sont pas Mouktsé comme on le voit au chapitre 318 au sujet d’un animal que l’on souhaiterait égorger Chabbat pour un malade en danger de mort.


Donc dans tous les cas susmentionnés il n’y a aucun problème de Mouktsé excepté le cas du couteau de Mila, étant donné qu’il est interdit de blesser quelqu’un si ce n’est pour une Mila faite à temps, les décisionnaires sont donc très partagés à ce sujet aussi bien dans les lois de la Brith Mila que dans les lois de Chabbat.

 

Kol touv !

homme
26 questions
  • Badge question réponse
2médaille d'or
1médaille d'argent
0médaille de bronze
Mercredi 06 décembre 2017 à 10h26

Bonjour rav Cohen Arazi, Merci pour les explications mais je sens bien que je ne comprends toujours pas correctement.

Par exemple pour les boucles d'oreilles je n'arrive pas a comprendre pourquoi cela n'est pas mouktsei pour un homme. Une paire de boucle d'oreille n'a aucune fonction ou utilité si ce n'est purement décorative. Si les boucles ne sont pas mouktsei alors des bibelots comme un beau coquillage ou des cailloux de couleurs décoratifs posés sur le guéridon de l'entrée, ne le sont pas non plus (?)

Merci de votre patience

Samedi 09 décembre 2017 à 22h51

Chalom !

 

Une boucle d'oreille est un ustensile, un Kéli, un Kéli de décoration c'est un Kéli.

 

Un bibelot qui est fait pour décorer et auquel on ne placerait une place fixe mais que l'on déplace de temps à autre, n'est pas forcément Mouktsé. Le fait est que généralement on lui fixe une place et on n'a rien à faire avec à part le regarder ce qui n'est pas le cas d'une boucle d'oreille. 

 

Kol touv !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée à l'élévation de l'âme de Jakeline Bat Mékha zal.