Votre compte

בס"ד

Accueil > Cours écrits > Perles sur la parachat DEVARIM
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Perles sur la parachat DEVARIM

Mercredi 22 juillet 2015

Perles recueillies en survolant le Séder de Dévarim

 

Savoir écouter


"Ce sont là les paroles que Moché adressa à tout Israël en deçà du Jourdain, dans le désert, dans la plaine en face de Souf, entre Pharan et Tofel, Labân, Hacéroth et Di-Zahab". (1,1)


Selon le Midrach, le début de la Paracha vient nous enseigner que les Enfants d'Israel étaient tous capables de recevoir des remontrances.
Pourtant, en relisant les premiers versets de Dévarim, rien ne semble prouver cette affirmation !
En fait, comme chacun peut le constater, les remontrances que Moché adresse au peuple sont principalement sur le mode allusif. Or, celui qui n'est pas familier de la critique ne saura pas distinguer dans ces propos allusifs la moindre remontrance. Seuls ceux qui s'attendent à être critiqués seront attentifs aux différentes formulations invitant au repentir.
Si les critiques sont données en allusion, c'est donc que les auditeurs étaient habitués à recevoir des reproches et les acceptaient avec humilité.

 

Le cœur et les mains

 

"Après avoir défait Sihon, roi des Amorréens, qui résidait à Hesbon, et Og, roi du Basan, qui résidait à Astaroth et à Edréi" (1,4)


Sih'on et O'g sont en fait l'incarnation de deux forces du mal très puissantes. Tant qu'ils étaient là, les paroles de Moché ne pouvaient pas pénétrer le cœur des Enfants d'Israël. Sih'on souillait les pensées des Bné Israel, comme l'indique le lieu même de sa résidence : "H'echbon", de la racine H.SH.V. Quant à O'g, il souillait les actions des Bné Israël, comme l'indique également l'endroit où il vivait : "Edréi", équivalent araméen de l'hébreu Zéroa', le bras.
Ce n'est qu'après s'être débarrassé de ces deux forces que les paroles de Moché purent percer les cœurs d'Israel.
(D'après le H'idouché Harim)

 

La Téchouva d'abord.


"En deçà du Jourdain, dans le pays de Moab, Moché se mit en devoir d'exposer cette Thorah…"
(1,5)

Les Mitsvots de la Torah ne sont énoncées qu'à partir de la Parachat Vaeth'anan, donc bien après les paroles introductives de Moché. Pourquoi donc le verset considère-t-il que débute ici la Torah expliquée par Moché ?
L'un des principes concernant l'étude de la Torah et figurant dans de nombreux ouvrages, concerne la nécessité de faire Téchouva avant d'entreprendre toute étude. Le "Hozé de Lublin" disait que quiconque étudie sans se repentir préalablement est visé par le verset des Psaumes (50,16) : "à l'impie le Tout Puissant dit : qu'as- tu à raconter mes lois !".
Nous comprenons à présent pourquoi aux Mitsvots enseignées par Moché précèdent des paroles de remontrances : celles-ci doivent inciter les Bné Israel à faire Téchouva avant d'entendre la Torah de Moché !

 


Comme des étoiles


"L'Éternel, votre D., vous a fait multiplier, et vous voilà, aujourd'hui, nombreux comme les étoiles du ciel."
(1,10)

En deux points Israel ressemble aux étoiles : d'abord au niveau de leur nombre, comme Hachem promit à Avraham: " contemples le ciel et comptes les étoiles si donc tu peux les compter, Il lui dit: ainsi sera ta descendance!" (Béréchit 15, 5).
Mais la comparaison est aussi d'un autre ordre : tout comme les astres contrôlent les mouvements de l'univers, ainsi Israel, par la puissance et les qualités de ses actions, dominent l'ensemble de la planète.


Toutefois, on constatera qu'une différence apparait entre les deux types de comparaisons énoncées. Car en ce qui concerne le nombre des Bné Israel, cela ne dépend pas des Bné Israel eux-mêmes. C'est Hachem qui se charge d'assurer que le peuple subsiste dans un nombre important. En revanche, la domination et l'influence qu'Israel est susceptible d'exercer sur le reste du monde, est dépendant de la qualité de ses actions. Donc des Mitsvots et du service d'Hachem.
Nous sommes en mesure de mieux lire le verset cité : celui-ci évoque une intervention d'Hachem pour "multiplier " le peuple, les comparants en cela aux étoiles "dans leur nombre". Autrement dit, ce n'est qu'au niveau du nombre qu'Hachem intervient directement. En ce qui concerne la maitrise des mondes, cela dépendra de l'investissement des Bné Israel pour la Torah et les Mitsvots!
(Rabbi yossef H'ayim de Bagdad, Aderet Eliaou)

 

R. Chmouel Olivier