Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Saturé :lire un roman Chabbat ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Saturé :lire un roman Chabbat ?

vu 99 fois
Catégories : Chabbat
femme
72 questions
  • Badge question réponse
0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze
Vendredi 18 ao√Ľt 2017 √† 17h30

Sha lom Rav ,

 

pour un sépharade , si a un moment donné chabat je sature vu qu'il y a pleins de chose qu'on ne peut pas faire et que nous faisions beaucoup de chose spirituelle : on va a la choul , on fait 4 fois birkat hamazone ; 4 amidots sans compter les téhilims et l'étude de torah ... est ce que j'ai le droit de lire un roman ( juif cachere mais un roman sans moussar , juste une histoire ..... )

 

Merci par avance et shabat sha lom !

Dimanche 20 ao√Ľt 2017 √† 12h39

Chalom Ouvrakha !

 

Tout d'abord sachez que hier soir alors que j'étais saturé comme vous dites, votre question (son énoncé en particulier) m'a bien fait rire !

 

Selon le Choul'han Aroukh il n'est autorisé Chabbat de lire que des Divré Torah et rien d'autre y compris des livres de sciences (Choul'han Aroukh chap. 307 § 17). 

 

Il est des cas où certains décisionnaires Séfarades acceptent de se reposer sur l'opinion du Rama qui autorise lorsqu'il s'agit de sciences (cf. http://www.torahacademy.fr/reviser-lecons-chabbat-pour-le-bac). 

 

En ce qui est d'un roman sans Moussar qui y ressort, le simple fait que ceci vous réjouit pendant Chabbat n'est pas suffisant pour pouvoir l'autoriser (Ménou'hat Ahava chap. 10 § 36, Or Letsion tome 2 chap. 25 § 6) etc. 

 

Certains décisionnaires Achkénazes se montrent plus indulgents si le livre est écrit en Lachon Hakodech, du fait que la langue en elle même recèle une certaine sainteté et est un apprentissage pour nous, mais les décisionnaires Séfarades n'ont pas retenu cette distinction. 

 

Je vous recommande donc de lire des histoires sur les Tsadikim, des livres de Moussar etc. etc. 

 

Si c'est vraiment très difficile pour vous et que vous souhaitez vous reposer sur les décisionnaires qui ont autorisé les romans, journaux où il n'y a pas de pub. etc. (Chout Yaavets tome 1 chap. 162, 'Hidda rapporté par le Mamar Mordékhaï chap. 306 § 9) etc. vous avez en grande nécessité sur qui vous reposer. 

 

Béhatsla'ha !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée à l'élévation de l'âme de Jakeline Bat Mékha zal.