Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Ventilateur
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Ventilateur

vu 70 fois
Catégories : Chabbat
homme
161 questions
  • Badge question réponse
90médaille d'or
2médaille d'argent
4médaille de bronze
Samedi 21 mars 2020 à 19h31

Chavoua Tov, Rav !

 

J'ai apprécié votre cours sur le statut du ventilateur pendant Chabbat.

 

J'aimerais, avec votre permission, proposer un point qui permet de ne pas voir le ventilateur (branché avec fil) comme mouktsé : le fait est que, mouktsé (pour ce qui concerne le tiltoul, pas forcément la akhila) a été décrété au risque de transporter vers (ou dans) le domaine public ("Mouktsé Atou Hotsaa", comme cela apparaît dans Massékhet Chabat, dans le commentaire du Raavad sur le Rambam... etc. ).

 

Cela a poussé plusieurs Possekim a considéré qu'un objet qui est relié au mur ("méhoubar lakir") comme non mouktsé puisque, par définition, il faudrait le désolidariser du bâtiment pour le transporter.

 

Ce que je propose est de dire qu'un ventilateur, tant qu'il est branché au mur, même éteint, n'est pas Mouktsé pour cette raison.

 

[je sais que certains ont voulu dire cela à propos de la minuterie enfoncée dans le mur, dont on voudrait faire une utilisation permise [chose assez rare] pendant Chabbat]

 

Qu'en pensez vous ?

Dimanche 22 mars 2020 à 10h54

Chalom Ouvrakha !

 

Le fait de dire que chaque chose rattachée au sol est considérée comme faisant partie intégrante du sol, est une idée qui n'a pas été tellement retenue.

 

Regardez par exemple au sujet de l'immersion d'ustensiles électriques; la plupart des décisionnaires n'ont pas accepté le Hiddouch consistant à dire qu'un appareil électrique n'a pas besoin d'être trempé puisqu'il est rattaché au sol. 

 

Selon la majorité des décisionnaires il faut le tremper ou trouver une autre solution.


Sur le site je traite ces sujets en vidéo dans tous les détails !

 

En ce qui est du risque de transporter dans le domaine public, ce n'est que l'une des raisons du Mouktsé, mais il en existe d'autres ainsi que le Michan Broura rapporte au début de ces Halakhot, je les aient précisées dans notre introduction aux lois de Mouktsé (ce cours vidéo est sur le site) et selon lesquelles il n'y a pas de distinction.

 

Mais si vous souhaitez vous servir de cette raison comme un petit Snif; je suis d'accord avec vous !

 

Béhatskla'ha !

homme
161 questions
  • Badge question réponse
90médaille d'or
2médaille d'argent
4médaille de bronze
Dimanche 22 mars 2020 à 11h45

Chalom Ouvrakha cher Rav;

merci beaucoup de votre réponse !

oui, j'avais l'intention d'associer cela en tant que Snif (pour m'associer à votre étude cher Rav !)

simplement les autres raisons pour l'interdit de Mouktsé ne ressortent pas de la Guémara (c'est précisément ce que souligne le Raavad sur la raison du Rambam - c'est-à-dire que ce sont des raisons "Moussariques" ou de bon sens (mouktsé=léaktsi)...) et que je ne vois pas comment en extrapoler des conséquences hilkhatiques. bref, ça commence à devenir technique?; en tout cas, je vous remercie grandement pour vos cours à la clarté hyper agréable

merci beaucoup Rav

Dimanche 22 mars 2020 à 15h39

Merci à vous !

Le Raavad, c'est son opinion, mais d'autres Richonim ne sont pas d'accord !

 

Kol touv !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Michel meir ben  Messody