Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Comportement au kotel
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Comportement au kotel

vu 74 fois
Catégories : Comportement
femme
547 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
583médaille d'or
9médaille d'argent
16médaille de bronze
Lundi 09 septembre 2019 à 08h18

Chalom Rav,

 

- est-ce qu'on a le droit de faire exprès d'echanger un vêtement avec autrui pour éviter de déchirer le nôtre ?

 

- est-ce qu'on doit le faire à la vue du kotel ou des qu'on arrive devant la barrière ?

 

Bien qu'on est déjà passé la sécurité. - quand on dit qu'on a pas le droit de parler au kotel de paroles futiles, ceci est valable même si on est pas? dans la barrière instauré par la ville ? C'est considéré comme si on s´y trouvait ?

 

Merci Rav

Mardi 10 septembre 2019 à 22h36

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez d’excellentes questions, comme d’habitude. Je vais y répondre l’une après l’autre.

 

Tout d’abord, il est vrai que de nombreuses personnes, pour ne pas avoir à déchirer leurs vêtements lorsqu’ils se rendent au Kotel, font acquérir leur vêtement à une autre personne de sorte à ce qu’ils soient dispensés de le déchirer.
Il faut savoir, et je le répète souvent, que la plupart des Gdolé Israël se sont opposés à cette ruse.

 

Le Chévet Halévy (tome 7 chap. 78), Chout Péat Zkanekha (tome 1 chap. 57), Chout Even Isrël (tome 8 chap. 43), etc.  s’y opposent. Le Steipeler zatsal lui aussi avait la coutume de s’opposer à cela disant qu’il s’agit ici d’une ruse et que l’on a nullement la véritable Intention de faire acquérir notre vêtement à l’autre, et de même l’autre a nullement l’intention de vouloir l’acquérir. Ce n’est que dans les cas où il y aurait d’autres bonnes raisons de dispenser de déchirer les vêtements que l’on pourrait procéder à ce genre de tactiques de sorte à ce que ce soit un peu plus Cacher de ne pas déchirer ses vêtements. C’est dans ce sens que va le Rav Mordekhaï Gross chlita (Ménouhat Emeth page 128). Le Rav rapporte que certaines personnes possèdent un vêtement avce lequel ils se rendent au Kotel à chaque fois et à chaque fois ils le déchirent encore un peu.

 

Le Rav Oyerbakh zatsal disait que lorsque Lo Alénou on pert un proche, on déchire les vêtements et on n’essaye pas de trouver des combines pour s’ne dispenser. Alors pourquoi pour le Beth Hamikdach on doit chercher des combines ?

 

En tout état de cause même si vous voulez procéder à ce genre de combines, ceci ne sera pas valable si vous le faites au niveau de la sécurité dès lors que de cet endroit on voit déjà le Kotel. Il faudra s’y prendre plus en avance.

 

En ce qui est de la Kdouchat Beth Haknesset du Kotel, le Rav Gross chlita écrit dans son livre qu’il a interrogé le Rav Elyachiv zatsal à ce sujet. Est ec que tout l’esplanade du Kotel est incluse ou uniquement l’esplanade la plus proche du Kotel. Le Rav Elyachiv a répondu qu’uniquement l’esplanade du bas. En effet, affirme-t-il étant donné que l’endroit réservé à la prière c’est celui du bas, et que uniquement à de rares occasions comme lorsqu’il y a de grands rassemblements et où toute l’esplanade du bas est remplie, les gens prient aussi plus haut, ceci ne confère pas à cet endroit un statut de Kdouchat Beth Haknesset. On a donc le droit de parler là bas d’autre chose que de Torah.

 

Béhatsla’ha et Yéhi Ratson qu’on ait bientôt le mérite d’assister à la reconstruction du Beth Hamikdach. Amen Véamen !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!