Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Cuisson d'os à moelle le chabat ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Cuisson d'os à moelle le chabat ?

vu 63 fois
Catégories : Bichoul (cuisson), Chabbat
femme
562 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
619médaille d'or
9médaille d'argent
16médaille de bronze
Dimanche 24 novembre 2019 à 19h08

Chalom Rav,

 

Est ce que c'est vrai que l'os à moelle et le poulet sont très dur à cuire et donc si visuellement ils ont l'air cuits, on ne pourra pas les remettre sur la plata le chabat ou bien se servir de la plata si il s´y trouve ?

 

Si on est pas certain que c'est Bien cuit.

 

Merci bcp rav

Dimanche 24 novembre 2019 à 22h46

Chalom Ouvrakha !


Le principe est le suivant. On ne craint qu'il y a un problème de Bichoul uniquement en ce qui est considéré dans notre cas comme de la nourriture.

Les os, dans les lieux où on les mangent pas, ne sont pas considérés comme étant de la nourriture et donc même s'ils s'attendrissent davantage lorsqu'on les repose sur la Platta ceci n'est pas considéré comme une cuisson. 

 

C'est pourquoi le Iguerot Moché (Ora'h 'Haïm tome 4 chap. 76 et 77) stipule qu'il n'y a pas de problème à les remettre sur la Platta, à moins que la personne elle même souhaite manger ecs os une fois qu'ils seront bien ramollis.

Le Rav Oyerbakh (Min'hat Chlomo tome 1 chap. 6) quant à lui, ciblant visiblement des gens qui mangent les os une fois qu'ils se sont ramollis stipule que ce sera interdit de les remettre sur la Platta puisqu'ils continuent à cuire. Et ce, même si la personne en question ne les mangent pas mais que beaucoup de gens de la ville ou du pays les mangent. 

 

En ce qui est des os à moelle dont le but est de consommer la moelle et pas les os, il n'y a pas de problème de Bichoul. Si le but de cette cuisson supplémentaire est d'attendrir l'os de sorte a voir accès à la moelle, le Rav Oyerbakh interdit cela. 

 

De ce que je connais, l'immense majorité de la population française ne mange pas les os même bien ramollis. Si j'ai raison, il n'y aura pas de problème à le faire pour une personne qui, elle même ne les mangera pas, et ce, même selon le Rav Oyerbakh zatsal. 

 

De même pour les os de poulets je ne pense pas que quiconque les consomment même lorsqu'ils sont bien ramollis.

 

Kol touv !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Avraham ben Rivka