Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Kavod à la belle fille du Rav Ovadia ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Kavod à la belle fille du Rav Ovadia ?

vu 80 fois
Catégories : Comportement
femme
557 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
603médaille d'or
9médaille d'argent
16médaille de bronze
Vendredi 01 novembre 2019 à 00h58

Chalom Rav,

 

La belle fille du rav ovadia Yossef zatsal, et son mari le Rav avraham Yossef chlita sont venue ce soir et son mari a donné cours pour la hiloula? de maran harav ovadia Yossef zatsal.

 

J'etais Tellement lmpressionne de la voir que j'ai accourue pour aller la voir et lui parler.

 

Mais après on m'a Dit qu'elle avait voyager très très tôt le matin pour être ici ce soir et qu'elle était donc très fatigué.

 

Est-ce que quand les rabanims sont fatigués on ne doit pas leur parler pour les laisser se reposer ?

 

Bien qu'ils soient debout avec nous au buffet.

 

Merci Rav

Vendredi 01 novembre 2019 à 10h19

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez une excellente question et à double tranchant.

 

Je m'explique. Si vous voyez un Rav qui est en train de préparer le cours qu'il doit donner dans une minute 30 et qui a l'air stressé et concentré et que vous venez l'apostropher pour lui parler, ce n'est pas une bonne chose.

 

De même si vous sentez qu'il est fatigué et faible et que vous venez lui parler sans raison urgente pendant une demie heure, ce n'est pas adapté.

 

A présent, prenons voter cas. Une Rabbanit s'est déplacée exprès pour venir renforcer la communauté. Elle se tient debout au buffet. 

 

1- Ceci fait partie de la raison de son déplacement. A savoir renforcer les membres de la communauté, et elle est donc censée être heureuse de le faire.

 

2- ¨Peut être qu'elle est justement honorée de voir qu'on vient lui parler. Peut être que si personne ne venait s'adresser à elle de peur de la déranger, qu'elle se vexerait en se disant, je suis venue jusque là et personne ne s'intéresse à moi ? Personne ne veut apprendre quoi que ce soit de moi ?

 

Dans un tel cas le comportement le meilleur à avoir à mon goût, est, une fois qu'elle n'est plus essoufflée etc. qu'elle a eu le temps de se servir un peu à manger de s'approcher d'elle, et lui dire une chose du genre :

 

"c'est un immense honneur de vous avoir parmi nous. Merci de vous être déplacée. J'aurai aimé vous poser une question,  est ce possible ? Est ce le bon moment ?".

Après la première question si vous voyez qu'elle a l'air d'être de bonne humeur etc. et qu'il n'y a pas de queue, vous pouvez lui dire que vous aimeriez lui poser une question. Est elle d'accord ?

 

Voilà !

 

Béhatsla'ha !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Avraham ben Rivka