Votre compte

בס"ד

Accueil > Questions / Réponses > Marcher pieds nus : Interdit ?
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Marcher pieds nus : Interdit ?

vu 67 fois
Catégories : Comportement
femme
562 questions
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%
619médaille d'or
9médaille d'argent
16médaille de bronze
Dimanche 10 novembre 2019 à 23h47

Chalom Rav,

Est-ce que le fait de marcher pieds nus chez soit est un issour ?

Est-ce qu'on appelle marcher pieds nus une personne en chaussette ou collant ? Merci bcp rav

Jeudi 14 novembre 2019 à 18h08

Chalom Ouvrakha !


Comme d’accoutumée vous posez une excellente question, concernant un sujet très peu connu auprès de nombreuses personnes, je vais donc m’étendre un peu pour apporter une réponse précise Béézrat Hachem !

 

Le Rama (Ora’h ‘Haïm chap. 2 § 6) stipule « Il (l’homme ou la famme) ne marchera pas pieds nus ». La source de cette Halakha est la Guémara Chabbat 129, qui s’appuyant sur un verset de Jérémie (chap. 2 verset 25) : « Empêche tes pieds d’être nus » commente : « Il est recommandé à l’homme même de ventre les poutres de sa maison (si nécessaire) pour pouvoir se procurer des chaussures pour se chausser les pieds ». Rachi de commenter « parce qu’il n’y a pas de mépris plus grand que de se promener au marché pieds nus ».

 

La Guémara ajoute (Pessa’him 113) que celui qui ne met pas de chaussures à ses pieds est excommunié du Ciel ».

 

La question est de savoir en quoi ceci est-il tellement important.

 

   - Le Michna Béroura (chap. 301 § 62) explique que c’est pour une raison de pudeur.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Eliah Rabba affirme que dans les pays chauds dans lesquels la coutume est de se promener pieds nus il n’y a pas de problème de se promener pieds nus. 

 

   - Le Maharcha (‘Hiddouché Agadot Chabbat 129) affirme que la necessité de porter des chaussures est afin de ne pas s’enrhumer.

 

   - Le Roua’h ‘Haïm (chap. 554) rapporte plusieurs raisons. LA première de peur

que l’homme se blesse avec une ronce etc. ou qu’il se fasse piquer par un serpent. La seconde, de peur qu’il ne marche sur des excréments ou autre saleté chose qui empêche de pouvoir prier ou réciter des bénédictions en étant propre. Troisièmement, les kabbalistes affirment que dès lors que la terre a été maudite par D. dans la Paracha de Béréchit, lorsque les pieds piétinent la terre directement, l’impureté de la terre rend l’homme impur.

 

Si l’on en vient à réfléchir à quelques questions.

 

En Israël, cette Halakha est elle valable ? Le ‘Hessed Léavraham affirme qu’en terre d’Israël, la terre n’est pas impure. Toute l’impureté de la terre n’est valable selon lui qu’à l’étranger. Selon cela on devrait autoriser de marcher sans chaussures même en Israël. Mais selon les autres raisons, de pudeur, ou de danger, même en Israël il faudra porter des chaussures. C’est donc ainsi que l’on se comportera.

 

Revenons en à votre question.

 

A la maison, pourra-t-on se promener avec des chaussettes et sans chaussures ?

 

Si le problème est un problème de pudeur, je pense que dès lors que la coutume de nombreuses personnes est de se mettre en chaussettes à la maison, c’est un peu comme les pays chauds où ceci est autorisé. Si le problème est un problème de danger, généralement lorsqu’on se met en chaussettes à la maison c’est que le sol n’est pas froid, donc les risques de s’enrhumer sont inexistants.

 

Le risque de se faire piquer par un serpent ou de se blesser avec une ronce sont aux aussi quasi-inexistants. Le seul problème qui peut rester est celui de se rendre impur au contact avec la terre. Mais de nos jours où les maisons sont carrelées, ce risque est lui aussi en principe pas en être pris en compte.

 

Ceci sera donc à mon humble avis autorisé.

 

A la piscine, pareil !

 

Mais dehors, en pleine rue, non, pour toutes les raisons susmentionnées.

 

Je précise que les décisionnaire rapportent que si une personne souhaite se faire souffrir dans le but de faire Téchouva et obtenir expiation pour les fautes commises, à l’instar de David qui se comportait ainsi dans cet état d’esprit de la sorte.

 

Béhatsla’ha !

Poser une question complémentaire

Vous devez être connecté pour poser une question au Rav!

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Rav Avraham ben Rivka