Votre compte

בס"ד

Accueil > Ad.bailon
Envoyez Ă  un ami

Envoyer cette page Ă  un ami

X

Ad.bailon

femme
24 ans
Le Perreux
France
Badges
  • Badge question réponse

0médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze

Toutes les questions posées par Ad.bailon

Cacherout

Pâte crue dans la maison

- Mardi 08 janvier 2019 Ă  23h44 vu 112 fois

Chalom Rav, Je voulais assister à une hafrachat halla dans ma synagogue; mais on m'a dit qu'il n'était pas bien de ramener une pâte crue dans sa maison après. Qu'en pensez-vous ?

Merci et kol touv !

Chalom !

 

Tout d'abord il n'y a aucun problème à amener une pâte crue à la maison. Le seul problème que je vois est le risque de ne pas la brûler rapidement et qu'elle se mélange avec votre pate ou que vous en veniez à la consommer.

Mais si vous la brûlez rapidement, aucun problème.

Ensuite, rien ne vous empêche de participer à cette Hafrachat 'Halla sans prendre de pate avec vous !

 

Béhatsla'ha !

Gélules et gélatine bovine

- Mercredi 13 février 2019 à 14h44 vu 74 fois

Chalom Rav,

La dermatologue m'a prescrit des gélules faites avec de la gélatine bovine pour traiter mon acné, qui barouh Hachem n'est pas sévère, mais qui me complexe assez.

Ai-je le droit de prendre ces gélules ?

Chalom Ouvrakha !

 

Certains décisionnaires autorisent la consommation de gélatine. Le Rav Ovadia Yossef zatsal a une longue Téchouva à ce sujet.

Ce médicament n'a pas de goût non plus, donc vous ne profitez même pas du goût de cette chose.

C'est donc autoirsé de le prnedre. Si elle peut vous prescrire un autre médicament c'est sûr que c'est mieux. Si vous vous désirez vous montrer plus strict, c'est recommandable, mais à condition que cela ne vous complexe pas trop et ne vous gêne pas pour vos Chidoukhim etc.

 

Chabbat Chalom !

Prélèvement de la Halla

Pâte crue dans la maison

- Mardi 08 janvier 2019 Ă  23h44 vu 112 fois

Chalom Rav, Je voulais assister à une hafrachat halla dans ma synagogue; mais on m'a dit qu'il n'était pas bien de ramener une pâte crue dans sa maison après. Qu'en pensez-vous ?

Merci et kol touv !

Chalom !

 

Tout d'abord il n'y a aucun problème à amener une pâte crue à la maison. Le seul problème que je vois est le risque de ne pas la brûler rapidement et qu'elle se mélange avec votre pate ou que vous en veniez à la consommer.

Mais si vous la brûlez rapidement, aucun problème.

Ensuite, rien ne vous empêche de participer à cette Hafrachat 'Halla sans prendre de pate avec vous !

 

Béhatsla'ha !

Hechchérim et Téoudot cacherout

Gélules et gélatine bovine

- Mercredi 13 février 2019 à 14h44 vu 74 fois

Chalom Rav,

La dermatologue m'a prescrit des gélules faites avec de la gélatine bovine pour traiter mon acné, qui barouh Hachem n'est pas sévère, mais qui me complexe assez.

Ai-je le droit de prendre ces gélules ?

Chalom Ouvrakha !

 

Certains décisionnaires autorisent la consommation de gélatine. Le Rav Ovadia Yossef zatsal a une longue Téchouva à ce sujet.

Ce médicament n'a pas de goût non plus, donc vous ne profitez même pas du goût de cette chose.

C'est donc autoirsé de le prnedre. Si elle peut vous prescrire un autre médicament c'est sûr que c'est mieux. Si vous vous désirez vous montrer plus strict, c'est recommandable, mais à condition que cela ne vous complexe pas trop et ne vous gêne pas pour vos Chidoukhim etc.

 

Chabbat Chalom !

Bénédictions

Boire le vin de la havdala

- Mardi 25 décembre 2018 à 15h06 vu 164 fois

Chalom Rav,

J'ai entendu qu'il était permis pour une femme de boire le vin de la havdala dans le cas exceptionnel où il n'y a aucun homme chez elle pour réciter la tefila.

Sachant que je vis seule avec ma mère, et qu'elle ne ne lit pas l'hébreu, puis-je réciter la havdala et boire le vin de la havdala chaque semaine, en sachant que du coup, ce n'est pas juste exceptionnel mais habituel ?

Merci et kol touv !

Chalom Ouvrakha !

 

Je vais vous expliquer. Tout d'abord ce qui doit être clair est que l'on ne s'acquitte de la Havdala que si au moins une personne boit de ce vin. 

 

Or, les femmes étant tenues de réciter la Havdala, s'il n'y a aucun homme pour boire le vin c'est évident que ce n'est pas simplement permis mais c'est même un devoir pour la femme de boire du vin, afin de s'acquitter.

 

Pour être plus précis les termes que vous employez de " permis " ne me semblent pas précis. En effet, il n'existe aucun intrerdit à une femme de boire du verre de la Havdala. Il ne s'agit que d'une coutume rapportée par le Magen Avraham et certains autres décisionnaires, mais sûrement pas d'un interdit.

Ce que certaines personnes disent qu'une femme buvant du verre de la Havdalla risque d'avoir de la barbe, c'est pas fondé du tout du tout !

 

L'une des raisons rapportées par le Rav Frank zatsal pour expliquer la coutume des femmes de ne pas boire du verre de la Havdala est la suivante, et c'est une petit Pilpoul.

 

Ses propos se reposent sur le fait que pour les hommes c'est clair que selon toutes les opinions qu'il y a un devoir de faire la Havdala tandis que pour les femmes il s'agit d'une discussion entre les Richonim. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle dans la mesure où un homme peut réciter la Havdala on préfère que ce soit lui qui récite plutôt qu'une femme.

 

Cf. aussi : http://www.torahacademy.fr/lois-de-la-havdalla_2 au tout début.

 

Il dit que les hommes étant tenus de réciter la Havdala selon toutes les opinions le texte de la Havdala ane constitue pas une interruption entre la Brakha de Boré Péri Hagefen et la consommation du vin. Alors qu'au sujet de la femme si on considère que la Havdala n'est pas obligatoire ainsi que certains Richonim le pensent, il s'avère qu'il y a eu une interrruption entre la Brakha de Hagefen se trouvant au tout début de la Havdala et le moment où on doit consommer ce vin.

C'est pourquoi selon, lui, les femmes s'abstiennent de boire du vin pour ne pas prendre le risque de boire alors que la Brakha a été interrompue avant la consommation de ce verre.

 

Mais ceci est qu'un risque loitin dès lors que le Choul'han Aroukh a tranché que les femmes sont tenues de faire Havdala, donc il est évident qu'en cas de nécessité comme votre cas, vous devrez boire du verre de la Havdalla. 

 

Kol Touv et Béhatsla'ha !

Rituel de la prière

Shir Hashirim avant l'aube

- Dimanche 07 octobre 2018 Ă  04h02 vu 240 fois

Chalom,

J'ai lu qu'il était bien de lire le Shir Hashirim pendant 40 jours (ou plus) avant l'aube.

 

1) est ce que je peux mettre mon réveil avant l'aube pour le réciter et me rendormir après ?

 

Dans ce cas, est-ce que je dois faire Netilat avec Braha et les Birkhot Hachahar la première fois que je me réveille, avant de lire Shir Hashirim ?

 

2) Si je « rate » un jour, je dois recompter les 40 jours depuis le début ?

 

3) Lorsque l'on dit qu'il est bien de le réciter avant l'aube, concrètement cela signifie à n'importe quelle heure entre Hatsot Halaila et Alot Hachahar ?

 

Merci

Chalom,

 

Chalom !

 

J'ai lu qu'il était bien de lire le Shir Hashirim pendant 40 jours (ou plus) avant l'aube.

1) est ce que je peux mettre mon réveil avant l'aube pour le réciter et me rendormir après ?

 

Oui, sans problème !

 

Dans ce cas, est-ce que je dois faire Netilat avec Braha et les Birkhot Hachahar la première fois que je me réveille, avant de lire Shir Hashirim ?

 

Dans ce cas vous faites Nétila sans Brakha. Vous ferez avec Brakha lorsque vous vous lèverez avant de prier Cha'harit ! Les Birkot Hacha'har vous pouvez les réciter dès cette première fois si vous voulez !

 

Il sera conseillé de réciter les Birkot Hatorah avant de lire Chir Hachirim puisque c'est une partie des textes de la Torah. Simplement ayez l'intention que ces Birkot Hatorah ne vous acquittent que sur ce que vous allez étudier et lire jusqu'à dormir. De cette façon là vous pourrez réciter à nouveau les Birkot Hatorah lorsque vous vous réveillerez. 

 

2) Si je « rate » un jour, je dois recompter les 40 jours depuis le début ?

 

Si vous souhaitez accomplir cette " Ségoula " des 40 jours il faudra recommencer au début. De même si vous avez pris sur vous cela en tant que Néder. 

 

3) Lorsque l'on dit qu'il est bien de le réciter avant l'aube, concrètement cela signifie à n'importe quelle heure entre Hatsot Halaila et Alot Hachahar ?

 

Je pense que oui. Toute cette dite est période est une période d'immense Ra'hamim. 

 

Merci

 

Avec plaisir !

Kol touv et toutes les Yéchouot !

Comportement

Renoncer ou argumenter ?

- Lundi 22 octobre 2018 Ă  16h17 vu 166 fois

Chalom,

De Rahel Imenou, nous apprenons la tsniout, la capacité à se taire dans certains moments et le renoncement.

J'ai entendu plusieurs fois qu'il fallait savoir « s'écraser » à certains moments.

Mais d'un autre côté, j'ai aussi entendu que si un ami nous a blessé, il fallait le lui dire.

Alors voilà, j'ai demandé à une amie de me rendre un service assez important pour moi, et elle a refusé... cela m'a vexée surtout que j'ai l'impression (selon moi) de lui avoir rendu service maintes et maintes fois.

Je n'ai pas forcément espéré quelque chose en retour; si je l'ai aidée, c'est qu'elle est mon amie, mais le fait qu'elle refuse de me rendre service après tout ça, ça me retourne un peu.

Du coup, je ne sais pas quoi faire, est-ce que je dois « lâcher l'affaire » et essayer du mieux possible de lui pardonner dans mon coeur, ou est-ce que je dois quand même lui faire comprendre que son attitude m'a blessée et lui rappeler les nombreuses fois où je l'ai aidée ?

J'ai peur de garder une certaine rancoeur par rapport à ça ...

Merci beaucoup, Chavoua tov et kol touv

Chalom Ouvrakha !

 

Le mieux dans ces cas là, pour des gens ordinaires (qui ne sont pas de la dimension de Ra'hel Iménou) est de dialoguer pour tenter d'une part de retirer la ranceur de son cioeur, pour éviter aussi les quiproquos, pour éviter que cela se réitère et pour pouvoir résoudre le conflit et continuer à entretenir de bonnes relations avec cette personne.

Il n'y a pas comme le dialogue et comme le fait de metytre les choses au point. Vous vous apercevrez alors qu'il se peut qu'elle ne savait même pas que cela vous a vexé ou que vous y teniez tellement etc.
 

Béhatsla'ha ! Donnes moi de bonnes nouvelles !

 

Kol touv !

Tsniout (lois de pudeur)

Disputes au sujet de la tsniout

- Vendredi 16 août 2019 à 11h00 vu 171 fois

Chalom Rav,

 

Cette année je suis partie en vacances avec ma famille et pour la première fois, je me suis achetée un maillot tsniout.

 

Le problème : ma mère (qui n'est pas très religieuse) s'est énervée lorsqu'elle a découvert ça, elle me dit qu'elle ne veut pas rester à côté de moi si je suis habillée comme ça à la plage ou à la piscine et est vraiment contrariée au point que ça dégénère plutot facilement et j'essaie de garder mon calme mais c'est dur dans cette condition... comment faire ?

 

Je voulais mettre mon maillot tsniout pour la piscine aujourd'hui, en plus, c'est Tou Béav, mais elle se met dans tous ses états et me dit qu'elle ne veut pas rester avec moi si je suis en maillot tsniout.

 

Puis-je mettre un t-shirt manches courtes et une jupe un peu au dessus des genoux (elle tolère encore ça a la limite) si ce maillot tsniout est à l'origine de tant de disputes ?

 

Au moins pour l'instant, le temps qu'elle s'y habitue...

 

Je sais qu'on ne négocie pas avec la Halacha mais je ne sais pas quoi faire...

 

Merci et Kol touv !

Chalom !

 

Quel âge avez vous ? 

Etes vous mariée ou vous habitez encore avec vos parents ?

De quel type de piscine il s'agit ? Mélangée/séparée ? Maître nageur homme ?

Votre jupe pourquoi " un petit peu au dessus du genou " et pas un peu au dessous des genoux ?

Quel sera la réaction de votre mère si vous lui dites que vous n'allez pas à la piscine du tout pour éviter tout problème ?

 

Bref, il me faut plus de données pour pouvoir vous indiquer la vois à suivre à mon humble avis.

 

Béhatsla'ha !

Autre

Prénoms Tsipora et Odaya

- Jeudi 08 novembre 2018 Ă  21h39 vu 209 fois

Chalom Rav, Je souhaiterais prendre un prénom hébraïque Béli Néder, mais j'hésite entre Tsipora et Odaya.

Pourriez-vous m'en dire plus sur ces prénoms ?

Merci et Hodesh tov oumevorah !

Chalom !

 

Le prénom Hodaya est parfait. Toutefois c'est relativement un nouveau prénom. Le Rav 'Haïm Kanyevsky chlita s'est prononcé en disant que si la coutume est de nommer les filles avec ce prénom, il n'y a pas de problème.

 

Le prénom Tsipora est un prénom de la Torah (Chémot chap. 2 verset 21). C'est aussi un nom parfait ! Il y a une préférence à ce prénom par rapport au premier, mais à nouveau pas de contre indication.

Béchaa Tova !

Pâte crue dans la maison

- Mardi 08 janvier 2019 Ă  23h44 vu 112 fois

Chalom Rav, Je voulais assister à une hafrachat halla dans ma synagogue; mais on m'a dit qu'il n'était pas bien de ramener une pâte crue dans sa maison après. Qu'en pensez-vous ?

Merci et kol touv !

Chalom !

 

Tout d'abord il n'y a aucun problème à amener une pâte crue à la maison. Le seul problème que je vois est le risque de ne pas la brûler rapidement et qu'elle se mélange avec votre pate ou que vous en veniez à la consommer.

Mais si vous la brûlez rapidement, aucun problème.

Ensuite, rien ne vous empêche de participer à cette Hafrachat 'Halla sans prendre de pate avec vous !

 

Béhatsla'ha !

Mauvais oeil pour les goyim

- Lundi 12 août 2019 à 15h53 vu 68 fois

Chalom rav,

 

Une amie goya m'a demandé ce qu'elle pouvait faire pour éviter le mauvais oeil, car elle pense que sa belle soeur lui met le mauvais oeil (d'après ce qu'elle me raconte, je pense aussi).

Y a-t-il des choses ou des combines qu'elle puisse faire en tant que non-juive pour se protéger du mauvais oeil ?

 

Merci et kol touv !

Chalom !

 

La Ségoula de la Guémara consiste à réciter un texte en disant les mots " je viens de la descendance de Yossef sur lequel le mauvais oeil n'avait pas d'emprise ". C'est un texte que les juifs peuvent réciter mais elle, en vient pas de la descendance de Yossef, donc je ne pense pas que ce texte puisse l'aider. 


Le meilleur conseil que l'on puisse lui donner à mon avis est d'être le plus généreuse possible, ceci permet que les gens ne nous regardent pas avec le mauvais oeil. 

 

Béhatsla'ha !