Votre compte

בס"ד

Accueil > Manucoco-95
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

manucoco-95

homme
22 ans
sarcelles
France
Badges
  • Badge question réponse
  • Badge Profil 100%

8médaille d'or
2médaille d'argent
1médaille de bronze

Toutes les questions posées par manucoco-95

Bénédictions

mezonot ou motsi sur le pain

- Lundi 20 avril 2020 à 14h27 vu 102 fois

Bonjour Rav,

 

un ami a moi vraiment baki dans la Halaha m'a dit qu'il a vu dans le livre de rav aaron zakai ou il ramener au nom de rav yaakov yossef qu'on avait pas besoin de ressentir le gout du sucre dans le pain pour qu'elle soit mezonot mais a partir du moment ou il y a 20% DE SUCRE cela suffisait pour fair mezonot.

 

Cela a été egalement rapporté dans le chiour de samedi soir ou rav ITSHAK LEVI a remplacé rav itshak yossef et dit a som nom que c'etait meme a partir de 10% ceci est du fait que pas tous les gens ressentent le jus ou le sucre de la meme facon il se pourrait que un dise mezonot et l'autre hamotsi

 

avez vous entendu quelque chose de la sorte ? SI NON est ce que vous vous pouvez verifier ?

Chalom !

 

A mon avis ce qu'ils ont voulu dire c'est qu'à partir de 20 pour cent de sucre c'est certain que l'on sent le goût du sucre et si quelqu'un ne le ressent pas c'est qu'il a un problème !

 

S'il s'agissait de lait, ils n'auraient pas dit cela puisque 20 pour cent de lait et même quelquefois 60 pour cent d elait ne sont pas perceptibles toujours dans le goût de la pate.

 

Béhatsla'ha !

eau apres chips

- Mercredi 22 avril 2020 à 08h54 vu 68 fois

Bonjour rav, concernant vos cours sur le piment qu'on a mangé pour un repas je me suis posé deux question 1: jusqu'à quel moment on considère que cette personne prend de l'eau ou même du coca (car on profite) pour fair passer le gout du piment car au bout d'un moment elle profite et elle devrait logiquement faire la beraha 2: est ce que votre cours concerne uniquement le piment ou meme par exemple pour une personne qui mangerai des chips pour enlever le gout et aussi parce que elle a soif, il boit de l'eau ? ( rappelons qu'il n'a eu soif que parce que il a mangé ces fameuses chips et que si il les aurait pas mangé il n'aurait surement pas eu soif) CAR si c'est pareil a chaque fois qu'on mange on fait pas de beraha sur l'eau

Bonjour rav, concernant vos cours sur le piment qu'on a mangé pour un repas je me suis posé deux question

 

1: jusqu'à quel moment on considère que cette personne prend de l'eau ou même du coca (car on profite) pour faire passer le gout du piment car au bout d'un moment elle profite et elle devrait logiquement faire la beraha

 

Dès lors qu'elle se sert de cela pour en profiter, elle devra réciter la Brakha. Tant que l'intention est uniquement de faire passer le goût du piment pas la peine.

Je répète que la dispense de Brakha sur le coca dans un tel ces c'est uniquement si depuis le départ il savait qu'il se servirait de coca ou s'il a l'habitude après prendre du piment de boire une boisson pour faire passer le goût !

 

2: est ce que votre cours concerne uniquement le piment ou meme par exemple pour une personne qui mangerai des chips pour enlever le gout et aussi parce que elle a soif, il boit de l'eau ? ( rappelons qu'il n'a eu soif que parce que il a mangé ces fameuses chips et que si il les aurait pas mangé il n'aurait surement pas eu soif) CAR si c'est pareil a chaque fois qu'on mange on fait pas de beraha sur l'eau

 

Non c'est pareil pour chaque cas. Simplement à nouveau dans un repas normal on ne prend pas l'eau que pour retirer le goût des chips, on boit de l'eau lors d'un repas parce que cela fait partie intégrente du repas.

Attention : toutes ces lois se basent sur le principe de Ikar et Tafel c'est à dire qu'il y a une chose qui est principale et l'autre qui lui est secondaire. 

 

Ce n'est que dans le cas où l'aliment est vraiment principal et le second vraiment secondaire que ce principe s'applique.

 

Béhatsla'ha !

beraha cacahouaites, amandes, dragés...

- Mercredi 22 avril 2020 à 09h05 vu 55 fois

Bonjour rav

 

quel beraha sur une cacahouaite avec une amande a l'interieur ou une noisette et tout cas semblable si on aime l'amende et la noisette, il n'y a pas de IKAR VETAFEL donc que favorise t-on ?

 

J'ai une autre question: dans une salade de riz dans lesquel tous les aliment sont egale en terme de nombre, j'ai entendu dire que le rav ben tsion disait de faire une beraha sur chaque chose car le riz ne fait pas parti des 5 cereales mais que le ben ich hay disait de faire mezonot; quel est la halaha ?

 

Merci rav.

Chalom Ouvrakha !

 

1- A propos des dragées etc. plusieurs opinions.

 

http://www.torahacademy.fr/benediction-dragee

 

2- Je ne connais pas de tel Ben Ich 'Haï ni de tel Rav Ben Tsion.
Donnez moi des références svp. 
Je ne vis pas à quoi vous faites allusion.

Kol touv !

cereales au lait

- Mercredi 22 avril 2020 à 09h25 vu 74 fois

Bonjour rav,

 

si je mange des céréales avec du lait, en sachant que les cereales sont mezonot et le lait et chéakol, la braha sur les cereales rendent ils quittent le lait ? et y'a il une difference si les cereales en question ne font pas parti des 5 cereales comme les coco pops (riz soufflé) ? er derniere chose si quand j'ai finis les cereales il me reste du lait, dois je faire a present la braha de cheakol ou je suis acquité par la braha de mezonot que j'ai fais au depart ?

 

MERCI BEAUCOUP RAV.

Bonjour rav,

 

Chalom Ouvrakha !

 

si je mange des céréales avec du lait, en sachant que les cereales sont mezonot et le lait et chéakol, la braha sur les cereales rendent ils quittent le lait ?

 

Oui, c'est un peu comme une soupe avec des croutons, il y a un cours à e sujet sur le site !

 

et y'a il une difference si les cereales en question ne font pas parti des 5 cereales comme les coco pops (riz soufflé) ?

 

Oui, si ce n'est pas des 5 céréales on va généralement par rapport à ce qui se trouve en quantité majoritaire et c'ets dessus qu'on récite la Brakha.
Si on a un doute, soit on ne fait que Chéhakol et cela acquitte tout, soit on fait 2 Brakhot distinctes !

 

er derniere chose si quand j'ai finis les cereales il me reste du lait, dois je faire a present la braha de cheakol ou je suis acquité par la braha de mezonot que j'ai fais au depart ?

 

Les décisionnaires répondent à votre question de la façon suivante.

S'il s'agit d'une petite quantité, pas la peine faire Chéhakol sur le lait. Mais si la quantité restante est telle que vous auriez pu vous servir un o; de lait d'une telle quantité, il faudra faire Chéhakol à ce moment là !

 

MERCI BEAUCOUP RAV.

 

Avec plaisir !

 

braha mehaye ametim

- Jeudi 23 avril 2020 à 15h52 vu 53 fois

Bonjour rav,

etant donné que aujourd'hui on a plus l'occasion de dire cette braha est ce que si maintenant haz vechalom dans le cadre de la guerre un soldat disparait ou meme un proche qu'on a perdu et qu'on retrouve finalement on devrait fair cette braha ?

Chalom Ouvrakha !

 

Il est évident que si la personne vous n'avez pas eu de nouvelles d'elle pendant 1 an, il sera autorisé de réciter cette Brakha, et ce, à condition que ce soit une personne très proche de vous et que vous soyez vraiment heureux de le retrouver !

 

Choul'han Aroukh chap. 225.

 

Kol touv !

salade de riz

- Vendredi 24 avril 2020 à 11h51 vu 88 fois

chalom rav,

concernant la salade de riz vous avez dit que vue que c'est pas une des 5 cereales, le riz n'a pas de statut superieur sur les autres aliments donc on devrait la braha sur la chose qui est superieur en terme de nombre et si tout est egale on fait la braha sur chaque chose pourtant dans le kitsour yalkout yossef siman 212 alaha 7, il est marqué qu'on fait mezonot sur le riz car il est ikar et les legumes sont tafel l'orsqu'ils sont melangé

Chalom !

 

Regardez dans la note du Yalkout Yossef chap. 212 il rapporte les propos du Choul'han Aroukh qui dit que si ce qui est mélangé avec le riz est en quantité majoritaire, on fait la Brakha sur le reste et pas sur le riz.

 

Le Rav Yits'hak Yossef chlita lorsqu'il dit de réciter la Brakha sur le riz parle d'un cas où le riz est en quantité majoritaire (voire égale) mais pas lorsqu'il se trouve en quantité minoritaire.

 


Béhatsla'ha !

Rituel de la prière

horaire max du shema

- Jeudi 07 mai 2020 à 15h05 vu 68 fois

chalom rav, par rapport a l'heur max du shema vous avez dis dans vos cours que a priori on devrait suivre le maguen avraham vue que le shema est une mitsva de la torah; mais en verité le zman du kiryat chema est toute la journée, c'est que après que les hahamim sont venus mettre une limite (comme sa ramenne le kessef michne et le rachba dans massehet berahot) et donc c'est une mahloket derabanan et on pourrais a priori aller d'apès la koula, en l'occurance le gaon de vilna

merci rav d'avoir pris le temp de repondre a mes questions

Chalom !

 

Oui vous avez raison que telle est l'opinion du kessef Michné et que selon lui même les Brakhot de Kriat Chéma on pourrait les faire toute la journée, mais pas tout le monde du tout est d'accord avec cela !

 

Béhatsla'ha !

Autre

relation garcons-filles

- Mercredi 01 août 2018 à 20h04 vu 394 fois

bonjour rav, je sais pas si c'est poli de demander mais est ce que vous pourriez fair un cour sur les relations garcons-filles mais au propre titre.

C'est a dire comment fair l'orsque on est amoureux d'une fille mais qu'on c'est que c'est interdit par la torah de sortir avec elle si il n'y pas de but constructif tout de suite, a plus forte raison l'orsque on est bahour yeshiva...

Comment fair quant on veux avancer mais qu'on recule toujours a cause de nos sentiment, la reaction des parants peux etre parfois dur car il comprenne pas qu'un garcon de 20 ans peux ressentir parfois...

Merci d'avance rav, vos cours me font beaucoup avancer et je suis impatiant de votre reponse

Chalom !

 

Je ne comprend pas exactement quelle est votre question. Comment faire pour ne pas embrasser une fille quand la passion est gigantesque ? 

 

Si la relation n'est pas sérieuse, vous n'avez pas besoin d'un cours pour comprendre que cela n'est pas compatible avec la Torah !

 

Expliquez moi quel point souhaitez vous que j'aborde, parce que votre question me semble être très générale !

Merci. 

livre halaha

- Mercredi 22 avril 2020 à 08h29 vu 102 fois

BONJOUR RAV ET MAZAL TOV, connaissez vous un livre en francais ou en hebreu d'halaha lemaassé sur or ahaim ou les different avis sont ennoncés de facon clair et ou le language est facile ?

Chalom !

 

En français, vous avez les livres du Rav Yossef Loria chlita sur les lois de la cacherout et du Chabbat. 

 

J'ai entendu qu'il y avait de bones livres du Rav Chimon Baroukh. Je ne connais personnellement ni le Rav ni les livres, mais je sais qu'ils sont appréciés.

 

En ce qui est de livres en hébreu, il y a le Orhot Chabbat qui est très bien fait. Il ne rapporte par contre pas souvent tous les avis Séfarades. Le Maassé Chabbat est fait dans le même genre, il a l'air bien.

 

Sur les lois de Brakhot, le Vézoth Habérakha est très bien fait !

 

Ensuite si vous avez un sujet en particulier dites moi.

 

Béhatsla'ha !

question

- Mardi 28 avril 2020 à 12h12 vu 60 fois

chalom rav,

 

je sais que vous etes occuper en ce moment et que vous venez d'avoir un fils c'est juste que j'ai pose des questions et plusieurs d'entre elles n'ont pas eu de retour je sais aussi que c'est totalement involontaire mais j'ai attendu la brit mila pous vous relancer en sachant que je ne fais confiance et je suis que vos psakim

merci beaucoup et desolé si ce genre de commentaire est un peu déplacé c'est juste que parmi ces question il y a des cas qui m'arrive au quotidien et j'aimerais bien savoir quoi faire merci rav et mazal tov !!

Chalom !

 

Désolé, c'est vrai que j'étais très pris ces derniers temps !


On essaye demain Béézrat Hachem d'y répondre !

 

Béhatsla'ha !

netilat yadaim

- Dimanche 24 mai 2020 à 12h12 vu 43 fois

bonjour rav A t'on le droit de parler entre netilat yadaim et mossi

Chalom !

 

Je sais qu'il y a des gens pour lesquels c'est mortel de ne pas parler entre Nétila et Motsi. Ils peuvent faire Taanit Dibour pendant 4 heures, mais juste au moment où il ne faut pas parler, ils ont quelque chose d'urgentissime à dire...

 

Si c'est vraiment mortel on ne pourra pas interdire...
 

Certains ont appris le langage des sourds muets juste pour se permettre de parler entre Nétila et Motsi.

 

Pour être un peu plus pragmatique, le Choul'han Aroukh (chap. 166 § 1) stipule : "Il y en a qui disent que ce n'est pas la peine de faire attention à ne pas s'interrompre entre Nétila et Motsi. Et il y en a qui disent qu'il faut faire attention. Et c'est bien de faire attention".

 

Le 'Hafets 'Haîm explique que selon l'opinion plus stricte, celle que le Choul'han Aroukh recommande d'appliquer, il ne faut pas s'interrompre même pas par une parole succincte, et même pas par un silence non nécessaire. Même pour des Divré Torah il ne faudra pas parler...

 

D'un coup, les gens ont plein d'idées de Divré Torah... c'est fou quand même.

 

Le seul cas où il sera permis de parler c'est pour les choses vraiment liées au repas tel que le lieu où se trouve le sel, etc. etc.

 

Béhatsla'ha !

netilat après la douche

- Mardi 26 mai 2020 à 19h19 vu 67 fois

bonjour rav, j'ai ecouté un de vos cours qui dit qu'il n'y a pas lieu de se laver les mains apres la douche pourtant le halaha broura a la fin du siman 4 dit que il faut et si j'ai bien compris il dit sa au nom du ben ish hay paracha toldot halaha 17;

de plus il precise que c'est pas le fait de rentrer dans la salle de bain qui necessite une netilat mais le fait de se laver.

je ne vois pas non plus la logique de leurs propos mais c'est explicite neaumoin

Chalom Ouvrakha !

 

Très bonne question !

 

Je ne comprend juste pas pourquoi vous avez besoin d'en arriver au Ben Ich 'Haï alors que c'est un Choul'han Aroukh explicite au chap. 4.

 

Simplement ce que j'ai certainement dû expliquer dans ce cours c'est qu'il existe une différence fondamentale entre les salles de bains de l'époque qui comme leur nom l'indique étaient sales, pleines de buée etc. et les salles de bain contemporaines habituelles, dans lesquelles tout est propre, aéré etc. 

 

J'imagine qu'au temps du Ben Ich 'Haï les salles de bains n'étaient pas aussi propres qu'aujourd'hui, de même que les toilettes ne devaient pas, être aussi propres qu'aujourd'hui.
 

Aujourd'hui certaines salles de bains sont plus classes, spacieuses, bien équipées que des chambres d'hôtel. Demandez aux agents immobiliers, avec quelle attention certains clients (ou plus précisément certaines clientes...) consultent les toilettes et salle de bain.

Donc aujourd'hui selon ebaucouyp de décisionnaires une salle de bain sans toilettes ne recquiert pas de Nétila à son entrée ou à sa sortie.

 

Quelques références à votre attention :

 

  1. Tsits Eliezer (tome 7 chap. 5).
  2. Techouvot Véhanhagot de mon Maître le Rav Sternbukh chlita (tome 1 chap. 3)
  3. Bétsel Ha'hokhma (tome 2 chap. 7).

 

Béhatsla'ha !!

Médailles obtenues dans les Quizz