Votre compte

בס"ד

Accueil > 111maur
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

111maur

homme
44 ans
ivry sur seine
France
Badges
  • Badge question réponse

75médaille d'or
14médaille d'argent
17médaille de bronze

Toutes les questions posées par 111maur

Chabbat

Nombre de bougies selon le nombre d'enfants ?

- Samedi 08 septembre 2018 à 19h24 vu 658 fois

cher rav, il y'a t-il une source selon laquelle on allumerait les bougies avant chabbat ou yom tov selon le nombre d'enfants , ou il y aurait t?il un autre explication ?

Chalom !

 

Cette coutume a été rapportée dans le Likouté Mahari'h (comportement de la veille de Chabbat), et dans le Torat 'Haïm Sofer (chap. 263 § 4). 

 

Il se peut que cette coutume provienne de ce qu'a écrit le Eliahou Rabba (chap. 610 § 4) que la veille de Kippour la coutume est d'allumer des bougies selon le nombre.

 

Le Rav Nevenstal propose une très belle explication (cf. Avné Dérékh page 173). Il dit que la coutume était que les femmes ne se levaient pas du lit le premier Chabbat après l'accouchement et du coup elles n'allumaient pas elles mêmes les Nérot. Comme rattrapage, elles allument une bougie supplémentaire chaque Chabbat pour chaque fois où elles ont manqué.

 

Mon Maître le Rav Sternbukh chlita propose une autre explication en rapport avec les bougies de 'Hannoucca (cf. Téchouvot Véhanhagot tome 2 chap. 157). 

 

Dans le livre Minhag Israël Torah (chap. 263 § 1) il rapporte cette coutume et explique qu'il est écrit dans la Massekhet Chabbat que par le mérite de la vigilence dans l'allulage des Nérot on a le droit à des enfants et à des gendres Talmidé 'Hakhamim, c'est pourquoi chaque enfant on allume une bougie supplémentaire pour que par le mérite de cette bougie en plus en l'honneur de Chabbat, cet enfant soit Talmid 'Hakham etc. 

 

Evidemment tout ceci se repose sur le concept de " Ribouy Ora " à savoir que plus il y a de lumière le jour de Chabbat mieux c'est ! 

 

Gmar 'Hatima Tova et Chabbat Chalom !

pate coiffante sur les cheveux

- Samedi 19 janvier 2019 à 19h47 vu 529 fois

chalom Cher Rav

Est-il permis de mettre une pâte coiffante sur les cheveux Chabat, la pâte est comme la vaseline et n'a aucune odeur

Chalom !

 

J'imagine qu'elle colle les cheveux les uns aux autres, non ? 

 

Si tel est le cas c'est interdit !

 

Kol touv !

Kidouch après l?allumage des bougies

- Samedi 09 février 2019 à 21h25 vu 432 fois

Chalom cher Rav

Est-il possible de faire kidouch et motsi juste après l'allumage des bougies ? je parle dans mon cas précis souffrant?

Chalom !

 

Pourquoi pas ? Mais essayez tout de même de faire Arvit avant le repas.

 

Kol touv et réfoua Chéléma !

Pastalina et foot Chabat

- Dimanche 26 mai 2019 à 08h52 vu 455 fois

Chalom cher Rav Mon fils a une question il voulait savoir si chabath il existe une possibilité de jouer avec de la pastalina Chabat et jouer au foot dehors dans un terrain ou il Ya de l'herbe pendant Chabat

Chalom !

 

1- C'est un problème la pate à modeler Chabbat pour plusieurs raisons.

 

1- C'est interdit de jouer au foot sur un terrain de peur qu'on en vienne à le lisser, qu'il y ait de l'herbe ou pas ! (Choul'han Aroukh chap. 338).

 

Béhatsla'ha !

ONEG CHABATH

- Lundi 03 février 2020 à 08h17 vu 399 fois

Chalom cher rav Comment définir le oneg chabath du point de vu de la halakha ?

Chalom !

 

Cf. le Choul'han Aroukh et Michna Béroura au chapitre 242, le premier chapitre des lois relatives au Chabbat. Il s'étend sur cela.

 

Mais de façon simple, il s'agit de préparer des bons mets, de bien s'habiller etc. etc. 

 

Béhatsla'ha !

foot le chabath

- Lundi 25 juillet 2022 à 07h23 vu 174 fois

chalom cher rav un enfants peut jouer au foot le chabath ?

Chalom Ouvrakha !

 

Vous avez le livre sur les vacances je parle de cela là bas dans le chapitre réservé au Chabbat pages 118-119.

 

Regardez et vous verrez des choses ue vous ne verrez nulle part ailleurs !!

 

Béhatsla'ha !!

Borer et poisson

- Mardi 30 septembre 2014 à 10h47 vu 1012 fois

Bonjour Rav Peut-on retirer les épines de poissons chabath avec la main lors du repas du chabath pour quelqu'un qui ne suit pas le Rav Ovadia Yosef zatsal.

Chalom Ouvrah'a!

 

L'opinion du Michna béroura (chapitre 319  dans le béour halah'a) est qu'il ne faut pas retirer les arêtes de la chair du poisson, mais l'inverse, c'est à dire retirer la chair des arêtes. A savoir tenir les arêtes et ce servir du poisson.

 

Toutefois il écrit que ceux qui souhaitent retirer les arêtes, au moment où ils mangent le poisson ont sur qui se reposer. Le H'azon Ich écrit que ceci est totalement interdit.

 

Même d'après le H'azon Ich la solution pour pouvoir autoriser est de retirer l'arête et de sucer la chair qui se trouve dessus et ensuite jeter cette arête. Ceci est autorisé même si la principale intention du consommateur était de nettoyer le poisson. (Orh'ot Chabbat).

 

Je précise que certains Décisionnaires dont le Rav OVadia Yossef zatsal autorisent de retirer les arêtes du poisson si ceci est fait au moment même de la consommation de celui-ci.

 

Kol touv!

chéné mikra vé ehad targoum

- Mercredi 01 octobre 2014 à 22h12 vu 1763 fois

Boujour Rav

Est-il obligatoire de lire chéné mikra vé ehad targoum ? et si oui peut-on diviser la lecture en semaine ?

Chalom ouvrah'a!

 

Oui aussi étrange que cela puisse paraître, il s'agit d'une obligation de la Gémara et qui a été tranchée par le Choulh'an Arouh' au début des lois de Chabbat!

 

La Gémara promet longévité à celui qui accomplit cet ordre comme il se doit. C'est pourquoi ne vous inquiétez pas pour le temps "perdu" à cause de l'accomplissement de cette Mitsva, ce temps vous sera rendu en quantité bien plus importante!

 

D'après de nombreux Décisionnaires et en particulier d'après la Kabbale, c'est recommandé de lire toute la Paracha sans s'interrompre le Vendredi.

 

Toutefois certains Décisionnaires autorisent à diviser la lecture en plusieurs jours. C'est le conseil que je donne aux personnes qui n'arrivent pas à tout réciter le Vendredi, ou qui ont du mal à être concentré pendant tellement de temps!

 

Gmar h'atima tova!

Déplacer tout Mouktsé avec les pieds?

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h27 vu 838 fois

Bonjour rav

Est-il vrai que l'ont peut déplacer tout les sortes de mouktsé bé kéli ahar yad ?

Ma deuxième question est concernent un enfant qui marche, on peut le faire sortir en marchant de la maison au bas de l'immeuble, puis prendre l'enfant dans les bras ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- Oui, en dehors de l'opinion du H'azon Ich qui interdit de déplacer du Mouktsé serait ce Kéléah'ar yad (avec le pieds par exemple), les autres Décisionnaires l'autorise.

 

2- Non, c'est interdit de porter un enfant dans le domaine public même s'il est considéré comme Carmélit, et même s'il sait marcher. (Béour hahalh'a au chapitre 308). Il écrit simplement que les personnes que l'on voit faire cela il ne faut pas le leur faire leur reproche parce qu'ils risquent de ne pas nous écouter etc.

 

Kol touv!

Utiliser des lingettes pendant chabath

- Dimanche 12 octobre 2014 à 20h40 vu 905 fois

Bonjour Rav

Peu-ton utiliser lehatéhila des lingettes pour nettoyer le bébé pendant chabath ?

Et un adulte peut utiliser les lingettes pendant chabath ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Je vais mettre un cours à ce sujet cette semaine si D. veut à votre attention.

En un mot, si vous vous en servez pour un bébé et que vous n'appuyez pas fort sur la lingette, il y a lieu d'autoriser d'après certains Décisionnaires même à priori.

 

S'il s'agit du confort d'un adulte c'est déjà plus un problème, et des propos du Rav Wozner Chlita il ressort que dans ce cas il vaut mieux éviter.

 

Certains se montrent plus rigoureux dans tous les cas.

 

Kol touv!

Etaller pommade chabbath?

- Mardi 14 octobre 2014 à 20h02 vu 794 fois

Bonjour Rav

Pendant chabath peut-ont étaler une pommade sur la peau d'un adulte ou d'un bébé, on l'étale jusqu'à ce qu'elle pénètre complètement dans la peau et qu'elle ne soit plus à la surface.

Je sais que le Rav Elyachiv Zatsal interdisait cela.

Je parle dans le cas d'un traitement d'une peau irritée .

Gmar ´hatima tova!

Chalom!

 

Veuillez lire cette réponse: http://www.torahacademy.fr/creme-chabat

 

Merci et Gmar h'atima tova!

Tache pendant chabath

- Lundi 12 octobre 2015 à 02h44 vu 802 fois

Bonjour cher Rav

Comment enlever une tâche (seche) pendant chabath ?

Chalom

 

Le Béour Halah'a autorise au chapitre 302 deretirer une tache sèche à condition qu'une fois retirée il reste tout de même une petite trace de cette tache. 

 

Si c'est vraiment de la terre sèche etc? il y a un problème de Toh'en il faut donc prendre soin de la frotter en tenant le vêtement de l'intérieur et de frotter les extrémités l'une à l'autre.

 

Kol touv!

Electricité le chabath ou générateur?

- Jeudi 19 novembre 2015 à 20h16 vu 660 fois

Bonjour Rav

comment profité de l'Électricité le chabath en Israël, sachant que des juifs travailles le chabath dans les centrales electrique ?

de plus tout le monde n'a pas de générateur a la maison ?

Chalom!

 

C'est sûr que les personnes qui peuvent se servir d'u générateur c'est l'idéal.

 

Mais en revanche on se repose sur le  fait qu'on a nécessairement besoin qu'il y ait de l'électricité pour sauver des vies. En effet il y a tous types de personnes malades branchées à des appareils électriques et qui mourraient H'as Véchalom s'il n'y avait pas d'électricité. 

 

Dès lors que la fabrication d'énergie et d'électricité est nécessaire pour ces personnes, on considère que ce travail n'est pas interdit, et tout le monde peut en profiter. 

 

En effet les travailleurs dans les centrales d'électricité ne peuvent pas créer de l'électricité que pour les personnes malades et pas pour les autres, c'est un travail d'ensemble. 

 

J'ai résumé, mais on pourrait beaucoup plus s'étendre à ce sujet.

 

Kol touv!

Faire un noeud de lacet chabath?

- Samedi 21 novembre 2015 à 20h47 vu 1046 fois

Bonjour rav peut-ont faire léhatéhila un double noeud avec les lacets de chaussure chabath ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Si vous le défaites dans les 24 heures c'est autorisé même a priori. (d'après le Rav Ovadia dans les sept jours).

Si vous comptez le laisser plus que 24 heures (ou 7 jours), c'est l'objet d'une controverse entre le Magen Avraham et le Lévouch même si le noeud n'est pas double mais simple. 

 

Le doute consiste au fait que les lacets sont fait de sorte à ce qu'il y a un noeud et une rosette/ Un noeud en soi du fait qu'il ne peut pas se maintenir ce n'est pas un problème même si on le fait pour longtemps. Et, une rosette toute seule en tant que telle ce n'est pas un problème non plus vu que ce n'est pas considéré comme étant un noeud.

 

Le problème lorsqu'on fait un simple noeud plus une rosette. D'une part on peut dire que 0 plus 0 = 0 (ou la tête à toto), et donc même si on le fait pour longtemps ce serait autorisé.

 

D'autre part certains décisionnaires que s'il est vrai qu'un noeud tout seul ne peut se maintenir, il n'n demeure pas moins que dès lors que fait dessus une rosette, ce noeud va se maintenir et ce sera donc interdit de la faire pour une longue période.

 

En pratique Méikar Hadin , on peut se reposer sur les avis les plus indulgents et ceux qui souhaitent se montrer plus rigoureux et faire le noeud dans l'intention de le défaire dans les 24 heures sera digne de louanges.

 

Béhatslah'a!

Déplacé des épluchures chabath ?

- Samedi 05 décembre 2015 à 18h15 vu 811 fois

Bonjour cher rav

comment déplacé des épluchures de pistaches ou de pépite chabath ?

je reste perplexe mais il parait que l'ont peut faire des dvars torah a la place de séoudah chélichit !

il y'a une sources a cette affirmation?

Bonjour cher rav

 

Chavoua Tov cher 111 Maur


comment déplacé des épluchures de pistaches ou de pépite chabath ?

 

Si elles se trouvent à table à un endroit où vous allez passer etc. il s'avère qu'elles sont répugnantes à cet endroit et ceci s'appelle Graf Chel Réi, qu'on a le droit de déplacer directement.

 

Il vous est possible de mettre dans un saladier une petite cuillère et ensuite mettre dedans les épluchures et de cette façon là au moment où vous déplacez ce bol, vous déplacez les épluchures en déplaçant la cuillère, et c'est donc autorisé sans avoir besoin d'en arriver à la raison précédemment citée. 

 

je reste perplexe mais il parait que l'ont peut faire des dvars torah a la place de séoudah chélichit ! il y'a une sources a cette affirmation?

 

Il est écrit dans le Zohar que lorsque Pessah' tombait un Samedi soir, pour la Séouda Chlichit vu qu'il est interdit de manger du H'amets, et qu'il est interdit de manger de la Matsa, Rabbi Chimon Bar Yoh'aï se nourrissait de Divré Torah. 

 

Mais ce n'est qu'un homme de sa dimension, et que dans cette circonstance bien précise. Donc soyez rassuré, la Halah'a veut qu'on mange du pain à Séouda Chlichit, au moins 56 grammes, etc. ainsi qu'il est écrit dans la Halah'a.

 

Même dans une telle circonstance (Pessah' qui tombe un Samedi soir) on ne se comporte en pratique pas comme ce grand Rav, mais on mange conformément à ce qui est précisé dans le Choulh'an Arouh' au chapitre 444.

 

Kol touv!

Poser un plat cuit sur la plata pendant chabath

- Dimanche 01 mai 2016 à 19h31 vu 879 fois

Bonjour très cher Rav

 

j'espère que vous avez passer de bonne fête de pessah, je me pose la question a savoir si il est autorisé de poser un plat cuit, avec de la sauce sur la plata pendant chabath, sachant que le plat est majoritairement solide ?

il me semble que le rav ovadia yossef permet, mais personnellement je ne suis pas sont opinion, avec tout le respect que j'ai pour ce grand Rav !

Chalom!

 

Je vous invite à écouter le cours suivant: http://www.torahacademy.fr/gg

 

La plupart des décisionnaires interdisent cela sauf si le liquide est vraiment insignifiant tel que la confiture se trouvant dans un beignet auquel cas le Rav Oyaerbah' est aussi d'avis d'autoriser de chauffer le beignet sur la platta bien que la confiture va arriver à une chaleur de yad Soledet Bo.

 

Kol touv!

Etaler une pommade chabath

- Jeudi 25 ao√Ľt 2016 √† 21h31 vu 734 fois

Chalom très cher Rav il me semble avoir compris que chabath ont pouvez étalé de la pommade ou une crème, mais a condition que la crème pénètre bien dans la peau, est ce que je vous est bien compris ? Ma deuxième question est par exemple lorsque une moustique nous piques et que sa nous fait souffrir, ont a des démangeaisons, peut-ont étalé une pommade pour calmé la douleurs ?

Chalom!

 

1- Oui vous avez bien compris et telle est l'opinion de la majorité des décisionnaires. 

 

2- Oui ce n'est pas Réfoua, mais a condition à nouveau qu'elle pénètre entièrement dans la peau.

 

Kol touv!

Manger aprés l'allumage des bougies de chabath

- Samedi 17 septembre 2016 à 20h53 vu 839 fois

Chavouah tov cher Rav peut-ont manger ou boire juste après l'allumage des bougies de chabath ?

Chalom!

 

Depuis le moment de la Chkia jusqu'au Kiddouch c'est interdit de boire.

 

Si lorsque vous allumez les bougies vous prenez Chabbat sur vous l'allumage de Chabbat, interdiction de boire ensuite; Sinon, (telle est l'opinion du Rav Ovadia par exemple) c'est autorisé.

 

Béhatslah'a!

Manger samedi matin

- Samedi 17 septembre 2016 à 20h55 vu 872 fois

Chalom cher Rav peut-ont manger ou boire le chabath matin avant la téphila sans faire le Kidouch ?

il y'a une différence pour une femme ?

Chalom!

 

1- On a le droit de boire de l'eau ou un café. Mais manger un vrai repas c'est interdit pas à cause du Kiddouch, même en semaine c'est interdit avant la prière de Chah'arit.

 

2- En ce qui concerne les femmes c'est beaucoup plus compliqué, et c'est assez long. Je vous envoie par mail le cours audio où j'explique cela explicitement.

Un jour on fera un cours vidéo sur le site Béézrat Hachem.

 

Kol touv!

lois de cuisson le chabbat

- Dimanche 18 juin 2017 à 10h41 vu 690 fois

Bonjour rav, Concernant les lois de cuisson le chabbat. A ?t-on le droit de mettre le plat de chabbat (dafina déjà cuite) sur la plata , le chabbat matin avec un programmateur électrique ? par exemple, je programme la veille le programmateur de la plata à 8 heure et je pose ma marmitte de dafina vers 7H ? Est-ce possible ? Autre question, si j?ai oublié de posé ma marmite ( plat avec sauce) pour le repas de chabbat midi (avant chabbat), ai-je le droit de la poser sur la plata, en sachant qu?elle est programmée pour le lendemain matin ?

Bonjour rav,

 

Chalom !

 

Concernant les lois de cuisson le chabbat.

A t-on le droit de mettre le plat de chabbat (dafina déjà cuite) sur la plata , le chabbat matin avec un programmateur électrique ? par exemple, je programme la veille le programmateur de la plata à 8 heure et je pose ma marmitte de dafina vers 7H ? Est-ce possible ?

 

Si c'est sans liquide  et qu'elle est déjà complètement cuite, sans problème !

S'il y a beaucoup de jus etc. selon le Rav Ovadia ceci est autorisé dès lors que c'est sur minuteur, selon le Rav Ben Tsion, c'est interdit !

 

Autre question, si j'ai oublié de posé ma marmite ( plat avec sauce) pour le repas de chabbat midi (avant chabbat), ai-je le droit de la poser sur la plata, en sachant qu'elle est programmée pour le lendemain matin ?

 

Idem !

 

Kol touv !

Les dosettes café à découper

- Dimanche 18 juin 2017 à 10h43 vu 671 fois

Chalom Rav, Peut-on découper une dosette café sur les pointillés chabbat (ou médicament) ?

La douche CHABATH et pour enfant ?

- Samedi 24 juin 2017 à 20h34 vu 681 fois

Chalom Cher Rav

 

Est-ce qu'un enfant peut se doucher à l'eau chaude du doud chemech , chabbat ?

 

Et un adulte qui aurait chaud ou malade, peut-il se doucher à l'eau chaude du doud ou uniquement à l'eau froide ?

Chalom Ouvrakha !

 

1- Non c'est interdit ! Même un bébé c'est interdit de le doucher complètement Chabbat à l'eau chaude comme c'est le cas pour un adulte (Choul'han Aroukh chap. 331 § 9). 

 

2- Un adulte qui a chaud n'a pas le droit de se doucher à l'eau chaude Chabbat (Choul'han Aroukh chap. 326).

 

Par contre, une personne souffrante et a fortiori malade (qu'à D. ne plaise), aura le doit de se doucher dans ces conditions là (Béour Halakha au début du chap. 326 au nom de Rabbi Akiva Iguèr).

 

Béhatsla'ha !

vélo chabath pour un enfant

- Samedi 08 juillet 2017 à 21h23 vu 1560 fois

Chalom cher Rav un enfant peut faire du vélo chabath ? ( et yom tov)

Chalom !

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/velo-chabat-et-yom-tov

 

D'une façon générale l'on considère que les tricycles c'est autorisé parce que ce sont des " vélos d'enfants " et l'on voit très bien que ce sont des jeux. Mais des vélos à deux roues etc. on préfère se montrer plus stricts. 

 

C'est dans ce sens qu'ont été le Chmirat Chabbat Kéhilkhéta et autres décisionnaires. 

 

Cf. aussi http://www.torahacademy.fr/trotinette-chabbat au sujet de la trottinette.

 

Béhatsla'ha !

Halla dans les toilettes

- Samedi 11 novembre 2017 à 20h00 vu 694 fois

Chalom Cher Rav

si une personne met des hallotes aux toilettes, par ex un enfants prend la halla est rentre avec la halla au toilettes cette halla devient impropre a la consommation ?

Chalom Ouvrakha !

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/boire-l-eau-des-toilettes

 

Il est cair qu'il vaut mieux ne pas la consommer si possible. Toutefois la conclsuion du Rav Ovadia (rapporté dans la réponse à laquelle je vous ai renvoyé) est que ceci est permis a posteriori, et que celui qui se montre plus rigoureux est digne de bénédictions.

 

Béhatsla'ha !

L'eau de la clim est-elle Mouktsé ?

- Lundi 15 janvier 2018 à 08h16 vu 704 fois

Chalom cher Rav, L'eau du Mazgane est-elle Mouktsé Chabbath ? Que faire en cas de fuite ?

Chalom !

 

Les décisionnaires stipulent que l'eau de la climatisation a un statut de Nolad et qu'elle est Mouktsé. Il est aussi interdit de mettre un sceau en dessous à cause de l'interdit de " Ein Mévatlin Issour Lékhate'hila ".

Par contre si vous placez dans le sceau un ustensile plus important que l'eau qui s'y trouve tel qu'une fourchette même en plastique ou quoi, ce sera autorisé. 

 

Kol touv !

Coller des images dans un album Chabat

- Dimanche 28 janvier 2018 à 19h23 vu 651 fois

Chalom Cher Rav Mon fils me demande s'il peut coller des klafims dans un album Chabat ?

Chalom !

 

Non c'est interdit c'est une Téfira qui est censée rester longtemps ! (Choul'han Aroukh chap. 340).

 

Béhatsla'ha !

Douche chaude chabath

- Samedi 03 février 2018 à 18h16 vu 733 fois

Chalom Cher RAV

J'ai de violente douleur musculaire, et la douche chaude soulage mieux que des médicaments, est-il possible pendant chabath de se doucher le cou et le trapèze avec le doud chéméch ?

Chalom !

 

S'il ne s'agit que d'une partie minime du corps et que vous vous reposez sur les décisionnaires qui autorisent le Doud Chéméch (Rav Ovadia, Rav Abba Chaoul etc.), c'est tout à fait autorisé. 

 

Même s'il s'agissait d'une partie majoritaire du corps ce ci aurait été possible dans votre cas où vous avez une réelle souffrance (Rabbi Akiva Iguer rapporté par le Michna Béroura au chapitre 326). 

 

Kol touv !

repondre a barekhou d'un miniane qui prie arvit

- Mercredi 23 mai 2018 à 21h17 vu 620 fois

Chalom Cher Rav

on m'a rapporter un hidouch et je voulais avoir votre avis, si vendredi un miniane veut prier plus tôt après le plag il fait minha suivit de arvit une personne qui n'a pas encore prier minha entend barehou du miniane qui a prier plus tôt et répond dans ce cas il ne pourra plus faire minha il doit faire deux arvit je voulais savoir si cette halakha est vrai, il existe une source a cette affirmation.

Chalom Ouvrakha !

 

La source est le Choul'han Aroukh chap. 263 § 15.

Simplement il y a ici une confusion. Toute cette Halakha ets valable uniquement si vous répondez Barékhou à la prière du Tsibour avec lequel vous comptez recevoir Chabbat. 

 

Par contre dans le cas où vouys répondez uniquement parce que vous avez entendu Barékhou mais vous comptez prier avec un autre Tsibour, ce problème ne se pose pas.

Ceci est plus que logique et est explicite dans le Ktsot Hachoul'han (chap. 77 note 7). 

 

Ceci étant le Kaf Ha'haïm recommande (chap. 263 § 75) d'avoir l'intention au moment où l'on récite Barékhou de ne pas vouloir recevoir Chabbat sur soi. 

 

Béhatsla'ha !

Bichoul (cuisson)

Poser un plat cuit sur la plata pendant chabath

- Dimanche 01 mai 2016 à 19h31 vu 879 fois

Bonjour très cher Rav

 

j'espère que vous avez passer de bonne fête de pessah, je me pose la question a savoir si il est autorisé de poser un plat cuit, avec de la sauce sur la plata pendant chabath, sachant que le plat est majoritairement solide ?

il me semble que le rav ovadia yossef permet, mais personnellement je ne suis pas sont opinion, avec tout le respect que j'ai pour ce grand Rav !

Chalom!

 

Je vous invite à écouter le cours suivant: http://www.torahacademy.fr/gg

 

La plupart des décisionnaires interdisent cela sauf si le liquide est vraiment insignifiant tel que la confiture se trouvant dans un beignet auquel cas le Rav Oyaerbah' est aussi d'avis d'autoriser de chauffer le beignet sur la platta bien que la confiture va arriver à une chaleur de yad Soledet Bo.

 

Kol touv!

Trier (Borèr)

Borer et poisson

- Mardi 30 septembre 2014 à 10h47 vu 1012 fois

Bonjour Rav Peut-on retirer les épines de poissons chabath avec la main lors du repas du chabath pour quelqu'un qui ne suit pas le Rav Ovadia Yosef zatsal.

Chalom Ouvrah'a!

 

L'opinion du Michna béroura (chapitre 319  dans le béour halah'a) est qu'il ne faut pas retirer les arêtes de la chair du poisson, mais l'inverse, c'est à dire retirer la chair des arêtes. A savoir tenir les arêtes et ce servir du poisson.

 

Toutefois il écrit que ceux qui souhaitent retirer les arêtes, au moment où ils mangent le poisson ont sur qui se reposer. Le H'azon Ich écrit que ceci est totalement interdit.

 

Même d'après le H'azon Ich la solution pour pouvoir autoriser est de retirer l'arête et de sucer la chair qui se trouve dessus et ensuite jeter cette arête. Ceci est autorisé même si la principale intention du consommateur était de nettoyer le poisson. (Orh'ot Chabbat).

 

Je précise que certains Décisionnaires dont le Rav OVadia Yossef zatsal autorisent de retirer les arêtes du poisson si ceci est fait au moment même de la consommation de celui-ci.

 

Kol touv!

Mouktsé

Déplacer tout Mouktsé avec les pieds?

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h27 vu 838 fois

Bonjour rav

Est-il vrai que l'ont peut déplacer tout les sortes de mouktsé bé kéli ahar yad ?

Ma deuxième question est concernent un enfant qui marche, on peut le faire sortir en marchant de la maison au bas de l'immeuble, puis prendre l'enfant dans les bras ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- Oui, en dehors de l'opinion du H'azon Ich qui interdit de déplacer du Mouktsé serait ce Kéléah'ar yad (avec le pieds par exemple), les autres Décisionnaires l'autorise.

 

2- Non, c'est interdit de porter un enfant dans le domaine public même s'il est considéré comme Carmélit, et même s'il sait marcher. (Béour hahalh'a au chapitre 308). Il écrit simplement que les personnes que l'on voit faire cela il ne faut pas le leur faire leur reproche parce qu'ils risquent de ne pas nous écouter etc.

 

Kol touv!

Déplacé des épluchures chabath ?

- Samedi 05 décembre 2015 à 18h15 vu 811 fois

Bonjour cher rav

comment déplacé des épluchures de pistaches ou de pépite chabath ?

je reste perplexe mais il parait que l'ont peut faire des dvars torah a la place de séoudah chélichit !

il y'a une sources a cette affirmation?

Bonjour cher rav

 

Chavoua Tov cher 111 Maur


comment déplacé des épluchures de pistaches ou de pépite chabath ?

 

Si elles se trouvent à table à un endroit où vous allez passer etc. il s'avère qu'elles sont répugnantes à cet endroit et ceci s'appelle Graf Chel Réi, qu'on a le droit de déplacer directement.

 

Il vous est possible de mettre dans un saladier une petite cuillère et ensuite mettre dedans les épluchures et de cette façon là au moment où vous déplacez ce bol, vous déplacez les épluchures en déplaçant la cuillère, et c'est donc autorisé sans avoir besoin d'en arriver à la raison précédemment citée. 

 

je reste perplexe mais il parait que l'ont peut faire des dvars torah a la place de séoudah chélichit ! il y'a une sources a cette affirmation?

 

Il est écrit dans le Zohar que lorsque Pessah' tombait un Samedi soir, pour la Séouda Chlichit vu qu'il est interdit de manger du H'amets, et qu'il est interdit de manger de la Matsa, Rabbi Chimon Bar Yoh'aï se nourrissait de Divré Torah. 

 

Mais ce n'est qu'un homme de sa dimension, et que dans cette circonstance bien précise. Donc soyez rassuré, la Halah'a veut qu'on mange du pain à Séouda Chlichit, au moins 56 grammes, etc. ainsi qu'il est écrit dans la Halah'a.

 

Même dans une telle circonstance (Pessah' qui tombe un Samedi soir) on ne se comporte en pratique pas comme ce grand Rav, mais on mange conformément à ce qui est précisé dans le Choulh'an Arouh' au chapitre 444.

 

Kol touv!

vélo chabath pour un enfant

- Samedi 08 juillet 2017 à 21h23 vu 1560 fois

Chalom cher Rav un enfant peut faire du vélo chabath ? ( et yom tov)

Chalom !

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/velo-chabat-et-yom-tov

 

D'une façon générale l'on considère que les tricycles c'est autorisé parce que ce sont des " vélos d'enfants " et l'on voit très bien que ce sont des jeux. Mais des vélos à deux roues etc. on préfère se montrer plus stricts. 

 

C'est dans ce sens qu'ont été le Chmirat Chabbat Kéhilkhéta et autres décisionnaires. 

 

Cf. aussi http://www.torahacademy.fr/trotinette-chabbat au sujet de la trottinette.

 

Béhatsla'ha !

L'eau de la clim est-elle Mouktsé ?

- Lundi 15 janvier 2018 à 08h16 vu 704 fois

Chalom cher Rav, L'eau du Mazgane est-elle Mouktsé Chabbath ? Que faire en cas de fuite ?

Chalom !

 

Les décisionnaires stipulent que l'eau de la climatisation a un statut de Nolad et qu'elle est Mouktsé. Il est aussi interdit de mettre un sceau en dessous à cause de l'interdit de " Ein Mévatlin Issour Lékhate'hila ".

Par contre si vous placez dans le sceau un ustensile plus important que l'eau qui s'y trouve tel qu'une fourchette même en plastique ou quoi, ce sera autorisé. 

 

Kol touv !

Kiddouch

Manger samedi matin

- Samedi 17 septembre 2016 à 20h55 vu 872 fois

Chalom cher Rav peut-ont manger ou boire le chabath matin avant la téphila sans faire le Kidouch ?

il y'a une différence pour une femme ?

Chalom!

 

1- On a le droit de boire de l'eau ou un café. Mais manger un vrai repas c'est interdit pas à cause du Kiddouch, même en semaine c'est interdit avant la prière de Chah'arit.

 

2- En ce qui concerne les femmes c'est beaucoup plus compliqué, et c'est assez long. Je vous envoie par mail le cours audio où j'explique cela explicitement.

Un jour on fera un cours vidéo sur le site Béézrat Hachem.

 

Kol touv!

Repas de Chabbat

Déplacé des épluchures chabath ?

- Samedi 05 décembre 2015 à 18h15 vu 811 fois

Bonjour cher rav

comment déplacé des épluchures de pistaches ou de pépite chabath ?

je reste perplexe mais il parait que l'ont peut faire des dvars torah a la place de séoudah chélichit !

il y'a une sources a cette affirmation?

Bonjour cher rav

 

Chavoua Tov cher 111 Maur


comment déplacé des épluchures de pistaches ou de pépite chabath ?

 

Si elles se trouvent à table à un endroit où vous allez passer etc. il s'avère qu'elles sont répugnantes à cet endroit et ceci s'appelle Graf Chel Réi, qu'on a le droit de déplacer directement.

 

Il vous est possible de mettre dans un saladier une petite cuillère et ensuite mettre dedans les épluchures et de cette façon là au moment où vous déplacez ce bol, vous déplacez les épluchures en déplaçant la cuillère, et c'est donc autorisé sans avoir besoin d'en arriver à la raison précédemment citée. 

 

je reste perplexe mais il parait que l'ont peut faire des dvars torah a la place de séoudah chélichit ! il y'a une sources a cette affirmation?

 

Il est écrit dans le Zohar que lorsque Pessah' tombait un Samedi soir, pour la Séouda Chlichit vu qu'il est interdit de manger du H'amets, et qu'il est interdit de manger de la Matsa, Rabbi Chimon Bar Yoh'aï se nourrissait de Divré Torah. 

 

Mais ce n'est qu'un homme de sa dimension, et que dans cette circonstance bien précise. Donc soyez rassuré, la Halah'a veut qu'on mange du pain à Séouda Chlichit, au moins 56 grammes, etc. ainsi qu'il est écrit dans la Halah'a.

 

Même dans une telle circonstance (Pessah' qui tombe un Samedi soir) on ne se comporte en pratique pas comme ce grand Rav, mais on mange conformément à ce qui est précisé dans le Choulh'an Arouh' au chapitre 444.

 

Kol touv!

Allumage des bougies

Nombre de bougies selon le nombre d'enfants ?

- Samedi 08 septembre 2018 à 19h24 vu 658 fois

cher rav, il y'a t-il une source selon laquelle on allumerait les bougies avant chabbat ou yom tov selon le nombre d'enfants , ou il y aurait t?il un autre explication ?

Chalom !

 

Cette coutume a été rapportée dans le Likouté Mahari'h (comportement de la veille de Chabbat), et dans le Torat 'Haïm Sofer (chap. 263 § 4). 

 

Il se peut que cette coutume provienne de ce qu'a écrit le Eliahou Rabba (chap. 610 § 4) que la veille de Kippour la coutume est d'allumer des bougies selon le nombre.

 

Le Rav Nevenstal propose une très belle explication (cf. Avné Dérékh page 173). Il dit que la coutume était que les femmes ne se levaient pas du lit le premier Chabbat après l'accouchement et du coup elles n'allumaient pas elles mêmes les Nérot. Comme rattrapage, elles allument une bougie supplémentaire chaque Chabbat pour chaque fois où elles ont manqué.

 

Mon Maître le Rav Sternbukh chlita propose une autre explication en rapport avec les bougies de 'Hannoucca (cf. Téchouvot Véhanhagot tome 2 chap. 157). 

 

Dans le livre Minhag Israël Torah (chap. 263 § 1) il rapporte cette coutume et explique qu'il est écrit dans la Massekhet Chabbat que par le mérite de la vigilence dans l'allulage des Nérot on a le droit à des enfants et à des gendres Talmidé 'Hakhamim, c'est pourquoi chaque enfant on allume une bougie supplémentaire pour que par le mérite de cette bougie en plus en l'honneur de Chabbat, cet enfant soit Talmid 'Hakham etc. 

 

Evidemment tout ceci se repose sur le concept de " Ribouy Ora " à savoir que plus il y a de lumière le jour de Chabbat mieux c'est ! 

 

Gmar 'Hatima Tova et Chabbat Chalom !

Manger aprés l'allumage des bougies de chabath

- Samedi 17 septembre 2016 à 20h53 vu 839 fois

Chavouah tov cher Rav peut-ont manger ou boire juste après l'allumage des bougies de chabath ?

Chalom!

 

Depuis le moment de la Chkia jusqu'au Kiddouch c'est interdit de boire.

 

Si lorsque vous allumez les bougies vous prenez Chabbat sur vous l'allumage de Chabbat, interdiction de boire ensuite; Sinon, (telle est l'opinion du Rav Ovadia par exemple) c'est autorisé.

 

Béhatslah'a!

Découper

Les dosettes café à découper

- Dimanche 18 juin 2017 à 10h43 vu 671 fois

Chalom Rav, Peut-on découper une dosette café sur les pointillés chabbat (ou médicament) ?

Presser (Soh'èt)

Utiliser des lingettes pendant chabath

- Dimanche 12 octobre 2014 à 20h40 vu 905 fois

Bonjour Rav

Peu-ton utiliser lehatéhila des lingettes pour nettoyer le bébé pendant chabath ?

Et un adulte peut utiliser les lingettes pendant chabath ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Je vais mettre un cours à ce sujet cette semaine si D. veut à votre attention.

En un mot, si vous vous en servez pour un bébé et que vous n'appuyez pas fort sur la lingette, il y a lieu d'autoriser d'après certains Décisionnaires même à priori.

 

S'il s'agit du confort d'un adulte c'est déjà plus un problème, et des propos du Rav Wozner Chlita il ressort que dans ce cas il vaut mieux éviter.

 

Certains se montrent plus rigoureux dans tous les cas.

 

Kol touv!

Lavage (Mélabèn)

Tache pendant chabath

- Lundi 12 octobre 2015 à 02h44 vu 802 fois

Bonjour cher Rav

Comment enlever une tâche (seche) pendant chabath ?

Chalom

 

Le Béour Halah'a autorise au chapitre 302 deretirer une tache sèche à condition qu'une fois retirée il reste tout de même une petite trace de cette tache. 

 

Si c'est vraiment de la terre sèche etc? il y a un problème de Toh'en il faut donc prendre soin de la frotter en tenant le vêtement de l'intérieur et de frotter les extrémités l'une à l'autre.

 

Kol touv!

Nouer ou dénouer (Kocher et Matir).

Faire un noeud de lacet chabath?

- Samedi 21 novembre 2015 à 20h47 vu 1046 fois

Bonjour rav peut-ont faire léhatéhila un double noeud avec les lacets de chaussure chabath ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Si vous le défaites dans les 24 heures c'est autorisé même a priori. (d'après le Rav Ovadia dans les sept jours).

Si vous comptez le laisser plus que 24 heures (ou 7 jours), c'est l'objet d'une controverse entre le Magen Avraham et le Lévouch même si le noeud n'est pas double mais simple. 

 

Le doute consiste au fait que les lacets sont fait de sorte à ce qu'il y a un noeud et une rosette/ Un noeud en soi du fait qu'il ne peut pas se maintenir ce n'est pas un problème même si on le fait pour longtemps. Et, une rosette toute seule en tant que telle ce n'est pas un problème non plus vu que ce n'est pas considéré comme étant un noeud.

 

Le problème lorsqu'on fait un simple noeud plus une rosette. D'une part on peut dire que 0 plus 0 = 0 (ou la tête à toto), et donc même si on le fait pour longtemps ce serait autorisé.

 

D'autre part certains décisionnaires que s'il est vrai qu'un noeud tout seul ne peut se maintenir, il n'n demeure pas moins que dès lors que fait dessus une rosette, ce noeud va se maintenir et ce sera donc interdit de la faire pour une longue période.

 

En pratique Méikar Hadin , on peut se reposer sur les avis les plus indulgents et ceux qui souhaitent se montrer plus rigoureux et faire le noeud dans l'intention de le défaire dans les 24 heures sera digne de louanges.

 

Béhatslah'a!

Cacherout

'Hechcher Du Rav Ovadia pour Bèn Torah?

- Jeudi 14 ao√Ľt 2014 √† 13h55 vu 837 fois

Bonjour Rav

Je voulais savoir si le 'Hechcher Beit Yossef, du Rav Ovadia Yossef été une bonne cacheroute pour un ben torah, yiré chamayim ?

Par ex pour la viande, ou la nourriture parvé.

Chalom Ouvrah'a!

 

Je suis questionné sur ce genre de questions des centaines de fois, et je répète inlassablement de fois à mes élèves que je n'aime pas tellement répondre à ce genre de questions. Pour deux principales raisons. 

 

La première est que trop souvent les réponses données et les rumeurs qui courent au sujet de nombreux Heh'chérim ne sont pas vraiment objectives et significatives, et elles transpirent souvent des problèmes politiques.

 

La seconde est que je ne suis jamais rentré dans les différents abattoirs pour vérifier les différents niveaux de Cacherout. Je ne peux donc pas vous donner des éléments fiables à 100 pour cent.

 

Une chose est certaine. Ce Heh'cher est bien évidemment un Hech'cher Méhadrin, et tout Ben Torah peut tout à fait consommer ces aliments. Il y a de cela quelques années, le Rav Ben Tsion Moutsafi Chlita m'a lui même dit qu'il lui arrive de ce consommer ce Hechcher lorsqu'il est invité dans des endroits où la cuisine est surveillée par cette surveillance Rabbinique.

 

Vous dire que c'est le meilleur Hechcher qui existe, je ne pourrais pas, surtout qu'il y a malgré tout des Hechchérim bien plus anciens et qui ont sûrement encore plus d'expérience et d'autorité, mais à nouveau vous pouvez consommer des aliments surveillés par ce Hechcher les yeux fermés.

 

Kol touv!

   

Oignons épluchés: DANGER?

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h17 vu 2067 fois

Bonjour rav moadim vé simha

 

A priori il y'a un problème de sakana pour l'ail et l'oignon découvert? En france ont peut acheter en surgelé de l'ognon découpé, après avoir ouvert le sachet d'oignons, ont peut les conserver au frigidaire ?

Chavoua tov !

 

Il est effectivement écrit dans la Gémara de Nidda (17) que c'est très dangereux de consommer un oignon qui a été coupé et est resté ouvert toute une nuit.

 

Il faut savoir que le problème est de le laisser la nuit dans cette situation.

 

Il existe deux solutions à votre problème:

 

  -La première consiste à ne pas retirer toute l'épluchure de l'oignon mais simplement celle de la partie dont vous vous servez.

 

  -La seconde est de laisser les racines qui se trouvent généralement dans la partie inférieure de l'oignon. 

 

De nombreux décisionnaires écrivent que si l'oignon épluché à déjà été introduit dans une salade, il est possible de la laisser toute la nuit et de la consommer le lendemain.

 

J'avais à l'époque interrogé Rav Mordehai Eliahou Zatsal concernant la dafina de Chabbat dans laquelle on met des oeufs déjà épluchés, s'il y a un problème vu que toute la nuit a passé, et il m'a répondu que vu que ceux ne sont pas des oeufs en tant que tels mais qu'il font partie intégrante d'un plat qui n'est pas concerné par le danger d'être découvert, donc ceci ne pose aucun problème.

 

Le Rav Ovadia Yossef zatsal a une réponse dans Yabia Omer dans laquelle il tend vers une autorisation dans le cas d'oignon vendus en boite etc. Il introduit entre autre l'opinion du Maharchal qui écrit que de nos jours la nature a changée, et ceci n'est plus dangereux, et autres éléments pour finalement tendre vers une autorisation lorsque ceci a été séché etc.

 

Dans le cas d'oignons surgelés, je ne vous conseille pas de les acheter et de vous en servir, pour cette raison, bien que si vous le faites vous avez sur qui vous appuyer. 

 

Kol touv.

Cachériser un évier taréf

- Mercredi 05 novembre 2014 à 18h39 vu 893 fois

Bonjour Rav

Peut-ont Cachériser un évier Taref ?

J'ai un doute si l'evier est cacher ?

Je pense qu'il est en Email, mais j'ai un doute.

Le propriétaire a préféré me dire que c'est taref et de rien poser dans l'evier.

Il est pas sure de la matière.

Chalom!

 

Je vous recommande de verser à trois reprises de l'eau bouillante de l'eau bouillante d'un Kli richon puis immédiatement après de l'eau froide à chaque fois.

 

Ne posez pas directement dedans de nourriture chaude.

 

Kol touv!

Couteau de viande céramique et plat lacté chaud

- Dimanche 24 mai 2015 à 22h21 vu 915 fois

Bonjour Rav,

chavoua tov,

 

j'ai utilisé mon couteau de viande en céramique jeudi soir , dans un plat lacté et chaud (tarte fromage ), dois-je jeter le couteau ou il y'a t-il moyen de le cachériser ? Sachant que ces derniers jours je ne l'utilisai que pour des légumes.

 

Autre question , si je fais un sandwich parvé (thon), quel couteau dois je utiliser pour couper le pain?

 

Faut il un couteau spécial pour les oignons,?

 

Merci Rav

Bonjour Rav,
chavoua tov,

 

Chalom Ouvrah'a!

 

j'ai utilisé mon couteau de viande en céramique jeudi soir , dans un plat lacté et chaud (tarte fromage ), dois-je jeter le couteau ou il y'a t-il moyen de le cachériser ? Sachant que ces derniers jours je ne l'utilisai que pour des légumes.

 

Ce couteau était-il vraiment Bassari, c'est à dire vous vous en êtes vraiment servi pour de la viande à chaud se trouvant dans un Kli Richon?

 

Cette tarte là était-elle vraiment elle aussi Kli Richon ou l'avez vous déjà transvasée dans un autre ustensile?

 

Autre question , si je fais un sandwich parvé (thon), quel couteau dois je utiliser pour couper le pain?

 

Utilisez le couteau que vous voulez, soit Parvé, soit de viande soit de lait, l'essentiel étant que celui-ci soit propre!

 

Faut il un couteau spécial pour les oignons?

 

Non, ce n'est pas obligatoire, simplement l'oignon aura ensuite le même statut que le couteau et il ne sera pas Parvé. Pour avoir toutes les opinions à ce sujet, veuillez écouter le cours suivant:

http://www.torahacademy.fr/oignon-coupe-avec-un-couteau-bassari-ou-h-alavi

 

Kol touv!

 

Merci Rav

Comment cachériser le coeur de poulet?

- Lundi 01 juin 2015 à 13h17 vu 1281 fois

Bonjour Rav

Comment peut-ont consommer le coeur de poulet ?

Il faut le griller ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Deux possibilités:

 

  1. Vous le déchirez avec un couteau de sorte à ce que le sang qui s'y trouve contenu s'en retire, puis vous pouvez le saler comme toute autre viande, et ensuite vous pouvez le cuisiner comme bon vous le semble.
  2. Vous pouvez le déchirer puis le griller, et ensuite le cuisiner comme vous le souhaitez. 

Kol touv!

Gelée Royale et propolis

- Dimanche 17 janvier 2016 à 19h54 vu 852 fois

Bonjour cher Rav peut-ont consommé léhatéhila de la gelée royale ou du propolis ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Je vous envoie une réponse rédigée par Rav Yaakov Sason, petit fils du Rav Ovadia Yossef zatsal:

 

Il est tout à fait permis de consommer le miel que l'on appelle «Gelée Royale», au même titre que n'importe quel autre miel.


SOURCES ET DÉVELOPPEMENT


Il existe une règle selon laquelle «Tout ce qui est extrait d'un animal impur, est impur ».
Par exemple, le lait d'un animal impur, est impur comme l'animal lui-même.

 

C'est pourquoi, la Gmara s'interroge dans Be'horot (7b) au sujet de la consommation du miel d'abeilles.
Il devrait être interdit en raison de cette règle, car l'abeille en elle-même est interdite à la consommation ?!
Mais la Gmara répond qu'en réalité les abeilles ne font qu'introduire le pollen des fleurs à l'intérieur de leurs corps, et grâce à ce procédé, le miel va se faire en elles. Ensuite, elles rejettent le miel de leurs corps.
Le miel n'est donc pas réellement un produit du corps de l'abeille.
Par opposition au lait de l'animal impur qui est interdit parce qu'il est réellement produit par le corps de l'animal.
Rabbenou Guershom emploie les termes suivants pour définir ce processus:
«Comme le miel entre en elles, il en ressort.»

 

Nous en venons maintenant à la question d'aujourd'hui:
Est-ce que le miel que l'on appelle «Gelée Royale» est considéré comme les autres types de miel qui sont fabriqués à partir du pollen de fleurs, ou bien a-t-il un statut différent ?
Cette question fut traitée il y a déjà environ 50 ans par le Gaon Rabbi Isser Yehouda ONTERMANN z.ts.l (qui fut le Grand Rabbin Ashkenaz d'Israël de l'époque).

 

En effet, il mena une enquête auprès de grand spécialistes de la question, qui lui ont affirmé que même lorsqu'il s'agit de travailler le miel ordinaire qui est fabriqué à partir du pollen des fleurs, les abeilles produisent une matière à partir des glandes de leurs corps, et en se mélangeant au pollen, cela produit le miel qu'elles rejettent ensuite.

 

Il en est de même pour la «Gelée Royale» qui est le miel que les abeilles fabriquent exclusivement pour leur reine. Les abeilles produisent une matière à partir de certaines glandes de leur tête, qu'elles mélangent ensuite au pollen de fleurs, pour fabriquer la «Gelée Royale», qu'elles vont ensuite offrir à la reine des abeilles (l'alimentation de la reine des abeilles est à la charge de toutes les abeilles de la ruche, sous peine de mort !).
Ces experts ont également affirmés qu'en ce qui concerne la quantité de matière que les abeilles produisent à partir de leurs corps et qu'elles mélangent ensuite au pollen, la quantité de cette matière est la même aussi bien pour le miel d'abeille ordinaire que pour la «Gelée Royale».

 

Par conséquent, ces experts en ont conclus qu'au même titre que nos maîtres ont affirmés que le miel d'abeille est permis à la consommation, car il n'est pas le produit du corps de l'abeille, et cela, malgré la présence de cette matière que les abeilles produisent de leurs corps et la mélange au pollen, de même, la «Gelée Royale» est permise à la consommation, malgré la présence de cette matière produite par le corps de l'abeille. La raison est tout simplement due au fait que cette quantité est trop infime pour interdire le miel à la consommation (Bitoul Berov ? l'interdit est «noyé» dans une majorité de permis).

 

Cependant, cet argument ne suffit pas au Gaon Rabbi Isser Yehouda Ontermann z.ts.l pour qu'il autorise la chose, car selon lui, un doute persiste, car il est possible que pour la fabrication de la «Gelée Royale», les abeilles produisent une quantité plus importante de cette matière (il n'y aurait plus de Bitoul Berov), crée à partir des glandes de leur tête (Mais il autorisa grâce à d'autres arguments).
Mais selon notre maître le Rav Ovadia Yossef shalita, la « Gelée Royale » est totalement autorisée à la consommation.

 

Notre maître avance un tout autre argument.

 

En effet, la «Gelée Royale» est à l'origine, très amère, au point qu'il faut y mélanger une grande quantité de miel d'abeilles ordinaire pour que cette «Gelée Royale» puisse être mangeable.
Or, puisqu'à la base, elle n'est pas consommable dans son état d'origine, cette «Gelée Royale» ne représente aucun interdit (un aliment n'a le statut d'interdit que s'il est consommable).
Par conséquent, il faut autoriser la consommation de la «Gelée Royale».

 

Tel est également l'avis du Rishon Letsion (Grand Rabbin Sefarade d'Israël) le Gaon Rabbi Shelomo Moshé AMAR shalita.

 

Kol touv!

 

Comment cachériser de la farine compléte

- Dimanche 17 janvier 2016 à 19h57 vu 702 fois

Bonjour cher Rav Comment cachériser de la farine complète ?

Car le tamis électrique n'est pas efficace comme pour la farine blanche !

Chalom!

 

Il y  a un tamis spécial pour la farine complète qu'on peut poser sur ces tamis.

 

Kol touv!

comment cachériser une bouilloire électrique ?

- Dimanche 17 janvier 2016 à 19h59 vu 2059 fois

Bonjour cher rav, comment cachériser une bouilloire électrique acheté a un goy ?

Chalom!

 

Vous avez la réponse sur le site.

 

Cf http://www.torahacademy.fr/immersion-des-ustensiles

 

Regardez un peu!

 

Béhatslah'a!

produit cacher lepessah

- Lundi 03 avril 2017 à 08h57 vu 873 fois

Chalom Cher Rav

Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U, je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

Chalom Cher Rav

 

Chalom !


Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U,

 

C'est pas très Méhadrin, cela. 

 

je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine

 

Pas Méhadrin.

 

et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

 

Pas Méhadrin. Lorsqu'ils mentionnet le Rav Ovadia c'est pour dire que ces gâteaux Cacher Lepessa'h se reposent sur l'autorisation du Rav Ovadia qui autorisait la Matsa Achira pendant Pessa'h.

Ceci ne veut pas encore dire que c'est le Rav Ovadia qui se trouve dans l'usine pour vérifier de quelle façon chaque gâteau est confectionné ! C'est à dire que le Rav a donné l'accord de principe mais qui vérifie que els produits intégrés sont vraiment ceux qui sont censés y être etc. etc.

 


Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,

 

Kol touv!

 

merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

 

Vous aussi. Merci. 

 

Changer le statut d'un four

- Mardi 27 mars 2018 à 15h05 vu 440 fois

Chalom Cher Rav est-il possible d'utiliser un mini four pour du bassari et plus tard utiliser le même mini four pour du 'halavi ?

Chalom !

 

C'est faisable, en le nettoyant bien et l'allumant à fond pendant une demie heure. Selon certains il est bien aussi d'attendre 24 heures avant.

 

Kol touv !

Lait et viande

Couteau de viande céramique et plat lacté chaud

- Dimanche 24 mai 2015 à 22h21 vu 915 fois

Bonjour Rav,

chavoua tov,

 

j'ai utilisé mon couteau de viande en céramique jeudi soir , dans un plat lacté et chaud (tarte fromage ), dois-je jeter le couteau ou il y'a t-il moyen de le cachériser ? Sachant que ces derniers jours je ne l'utilisai que pour des légumes.

 

Autre question , si je fais un sandwich parvé (thon), quel couteau dois je utiliser pour couper le pain?

 

Faut il un couteau spécial pour les oignons,?

 

Merci Rav

Bonjour Rav,
chavoua tov,

 

Chalom Ouvrah'a!

 

j'ai utilisé mon couteau de viande en céramique jeudi soir , dans un plat lacté et chaud (tarte fromage ), dois-je jeter le couteau ou il y'a t-il moyen de le cachériser ? Sachant que ces derniers jours je ne l'utilisai que pour des légumes.

 

Ce couteau était-il vraiment Bassari, c'est à dire vous vous en êtes vraiment servi pour de la viande à chaud se trouvant dans un Kli Richon?

 

Cette tarte là était-elle vraiment elle aussi Kli Richon ou l'avez vous déjà transvasée dans un autre ustensile?

 

Autre question , si je fais un sandwich parvé (thon), quel couteau dois je utiliser pour couper le pain?

 

Utilisez le couteau que vous voulez, soit Parvé, soit de viande soit de lait, l'essentiel étant que celui-ci soit propre!

 

Faut il un couteau spécial pour les oignons?

 

Non, ce n'est pas obligatoire, simplement l'oignon aura ensuite le même statut que le couteau et il ne sera pas Parvé. Pour avoir toutes les opinions à ce sujet, veuillez écouter le cours suivant:

http://www.torahacademy.fr/oignon-coupe-avec-un-couteau-bassari-ou-h-alavi

 

Kol touv!

 

Merci Rav

Immersion des ustensiles

comment cachériser une bouilloire électrique ?

- Dimanche 17 janvier 2016 à 19h59 vu 2059 fois

Bonjour cher rav, comment cachériser une bouilloire électrique acheté a un goy ?

Chalom!

 

Vous avez la réponse sur le site.

 

Cf http://www.torahacademy.fr/immersion-des-ustensiles

 

Regardez un peu!

 

Béhatslah'a!

Cachérisation des ustensiles

Cachériser un évier taréf

- Mercredi 05 novembre 2014 à 18h39 vu 893 fois

Bonjour Rav

Peut-ont Cachériser un évier Taref ?

J'ai un doute si l'evier est cacher ?

Je pense qu'il est en Email, mais j'ai un doute.

Le propriétaire a préféré me dire que c'est taref et de rien poser dans l'evier.

Il est pas sure de la matière.

Chalom!

 

Je vous recommande de verser à trois reprises de l'eau bouillante de l'eau bouillante d'un Kli richon puis immédiatement après de l'eau froide à chaque fois.

 

Ne posez pas directement dedans de nourriture chaude.

 

Kol touv!

Couteau de viande céramique et plat lacté chaud

- Dimanche 24 mai 2015 à 22h21 vu 915 fois

Bonjour Rav,

chavoua tov,

 

j'ai utilisé mon couteau de viande en céramique jeudi soir , dans un plat lacté et chaud (tarte fromage ), dois-je jeter le couteau ou il y'a t-il moyen de le cachériser ? Sachant que ces derniers jours je ne l'utilisai que pour des légumes.

 

Autre question , si je fais un sandwich parvé (thon), quel couteau dois je utiliser pour couper le pain?

 

Faut il un couteau spécial pour les oignons,?

 

Merci Rav

Bonjour Rav,
chavoua tov,

 

Chalom Ouvrah'a!

 

j'ai utilisé mon couteau de viande en céramique jeudi soir , dans un plat lacté et chaud (tarte fromage ), dois-je jeter le couteau ou il y'a t-il moyen de le cachériser ? Sachant que ces derniers jours je ne l'utilisai que pour des légumes.

 

Ce couteau était-il vraiment Bassari, c'est à dire vous vous en êtes vraiment servi pour de la viande à chaud se trouvant dans un Kli Richon?

 

Cette tarte là était-elle vraiment elle aussi Kli Richon ou l'avez vous déjà transvasée dans un autre ustensile?

 

Autre question , si je fais un sandwich parvé (thon), quel couteau dois je utiliser pour couper le pain?

 

Utilisez le couteau que vous voulez, soit Parvé, soit de viande soit de lait, l'essentiel étant que celui-ci soit propre!

 

Faut il un couteau spécial pour les oignons?

 

Non, ce n'est pas obligatoire, simplement l'oignon aura ensuite le même statut que le couteau et il ne sera pas Parvé. Pour avoir toutes les opinions à ce sujet, veuillez écouter le cours suivant:

http://www.torahacademy.fr/oignon-coupe-avec-un-couteau-bassari-ou-h-alavi

 

Kol touv!

 

Merci Rav

Changer le statut d'un four

- Mardi 27 mars 2018 à 15h05 vu 440 fois

Chalom Cher Rav est-il possible d'utiliser un mini four pour du bassari et plus tard utiliser le même mini four pour du 'halavi ?

Chalom !

 

C'est faisable, en le nettoyant bien et l'allumant à fond pendant une demie heure. Selon certains il est bien aussi d'attendre 24 heures avant.

 

Kol touv !

Hechchérim et Téoudot cacherout

produit cacher lepessah

- Lundi 03 avril 2017 à 08h57 vu 873 fois

Chalom Cher Rav

Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U, je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

Chalom Cher Rav

 

Chalom !


Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U,

 

C'est pas très Méhadrin, cela. 

 

je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine

 

Pas Méhadrin.

 

et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

 

Pas Méhadrin. Lorsqu'ils mentionnet le Rav Ovadia c'est pour dire que ces gâteaux Cacher Lepessa'h se reposent sur l'autorisation du Rav Ovadia qui autorisait la Matsa Achira pendant Pessa'h.

Ceci ne veut pas encore dire que c'est le Rav Ovadia qui se trouve dans l'usine pour vérifier de quelle façon chaque gâteau est confectionné ! C'est à dire que le Rav a donné l'accord de principe mais qui vérifie que els produits intégrés sont vraiment ceux qui sont censés y être etc. etc.

 


Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,

 

Kol touv!

 

merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

 

Vous aussi. Merci. 

 

Pureté familiale

Mikve et hatstsitsa

- Vendredi 03 octobre 2014 à 09h26 vu 970 fois

Bonjour rav

Actuellement j'ai un soin a mettre sur la peau  de l'eosine et il ne part pas , même si ont frotte très fort, le produit laisse une couleur rouge, y'a-t-il un problème de hatstisa ?

Ma deuxième question est lorsqu'on a une infection qui forme une croûte sur le cuir chevelu et a la peau, cette croûte est considérée comme ´hatstisa ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Ceci n'est pas H'atsitsa.

Pour la croûte, retirez ce que vous réussissez alors qu'elle est un peu humidifiée, sans vous blesser davantage. Si la croûte ne peut être retirée, ne la retirez pas.

 

En tous les cas l'opinion de nombreux Décisionnaires est que pour l'immersion des hommes au jour d'aujourd'hui (en dehors des cas de conversion bien sûr) ce n'est pas grave s'il y a une H'atsitsa.

 

Au sujet de celle de la veille de Kippour il vaut mieux effectivement faire en sorte qu'il n'y ait pas de H'atsitsa du tout. 

La femme est Nida a kipour??

- Samedi 04 octobre 2014 à 22h01 vu 1382 fois

Bonjour rav

La femme qui est tehora est considéré comme Nida le jour de kipour ? Pas de contacte physique ?

Gmar hatima tova

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit effectivement au chapitre 615 qu'elle est considérée comme Nidda, et qu'on ne doit pas la toucher ni dormir dans le même lit.

 

La seule différence avec la femme Nidda est que celle ci soit se tremper au Mikvé pour sortir de son statut, ce qui n'est pas le cas de la femme à Kippour qui est permise à son mari automatiquement à l'issue de Kippour.

 

Kol touv!

Compte des chivaat nékiyim

- Dimanche 09 novembre 2014 à 18h33 vu 796 fois

Bonjour Rav

Si la femme oublie de faire la première bédika des chiv´a Nékiyim du matin, mais quel a fait la bédika du premier jour avant la chékiya et que la bédika était bonne. Peut-elle entamer le premier des chévà nékiyim ?

Chalom!

 

Oui elle peut entamer le second jour des Chiva Nékiim.

Cf http://www.torahacademy.fr/7-nekiim1

 

Kol touv!

oublie de la bédiqua du septième jours

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h10 vu 663 fois

Chalom Cher Rav question théorique une femme qui a oublier de faire la bédiqua du septième jours peut-elle se trempé au mikvé ?

Chalom !

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/7-nekiim1

 

Kol touv !

Comportement du couple en période de Nidda

La femme est Nida a kipour??

- Samedi 04 octobre 2014 à 22h01 vu 1382 fois

Bonjour rav

La femme qui est tehora est considéré comme Nida le jour de kipour ? Pas de contacte physique ?

Gmar hatima tova

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit effectivement au chapitre 615 qu'elle est considérée comme Nidda, et qu'on ne doit pas la toucher ni dormir dans le même lit.

 

La seule différence avec la femme Nidda est que celle ci soit se tremper au Mikvé pour sortir de son statut, ce qui n'est pas le cas de la femme à Kippour qui est permise à son mari automatiquement à l'issue de Kippour.

 

Kol touv!

Immersion au Mikvé

Mikve et hatstsitsa

- Vendredi 03 octobre 2014 à 09h26 vu 970 fois

Bonjour rav

Actuellement j'ai un soin a mettre sur la peau  de l'eosine et il ne part pas , même si ont frotte très fort, le produit laisse une couleur rouge, y'a-t-il un problème de hatstisa ?

Ma deuxième question est lorsqu'on a une infection qui forme une croûte sur le cuir chevelu et a la peau, cette croûte est considérée comme ´hatstisa ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Ceci n'est pas H'atsitsa.

Pour la croûte, retirez ce que vous réussissez alors qu'elle est un peu humidifiée, sans vous blesser davantage. Si la croûte ne peut être retirée, ne la retirez pas.

 

En tous les cas l'opinion de nombreux Décisionnaires est que pour l'immersion des hommes au jour d'aujourd'hui (en dehors des cas de conversion bien sûr) ce n'est pas grave s'il y a une H'atsitsa.

 

Au sujet de celle de la veille de Kippour il vaut mieux effectivement faire en sorte qu'il n'y ait pas de H'atsitsa du tout. 

Vérifications

Compte des chivaat nékiyim

- Dimanche 09 novembre 2014 à 18h33 vu 796 fois

Bonjour Rav

Si la femme oublie de faire la première bédika des chiv´a Nékiyim du matin, mais quel a fait la bédika du premier jour avant la chékiya et que la bédika était bonne. Peut-elle entamer le premier des chévà nékiyim ?

Chalom!

 

Oui elle peut entamer le second jour des Chiva Nékiim.

Cf http://www.torahacademy.fr/7-nekiim1

 

Kol touv!

oublie de la bédiqua du septième jours

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h10 vu 663 fois

Chalom Cher Rav question théorique une femme qui a oublier de faire la bédiqua du septième jours peut-elle se trempé au mikvé ?

Chalom !

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/7-nekiim1

 

Kol touv !

Fêtes juives

DOUCHE TICHA BEAV ET KIPOUR POUR UN MALADE SANS DANGER

- Mardi 24 juillet 2018 à 17h28 vu 472 fois

CHALOM CHER RAV, Je voulais savoir dans mon cas précis si je peux me doucher avec de l'eau chaude et mètre une pommade pour calmer des douleurs les jours de ticha beav et yom kipour ?

Chalom !

 

Le principe est que un lavage qui n'est pas pour profiter n'est pas interdit.

 

Le fait de se doucher est généralement interdit en tout état de cause, mais étant vraiment souffrant vous entrez dans le cadre de 'Holé, et c'est donc autoirsé si cela vous allaige la douleur.

 

Kol touv !

Zikouye pour achat des Arbaat Haminim

- Jeudi 20 septembre 2018 à 18h58 vu 492 fois

Chalom cher Rav

Si j'achète mes arba minim sans les payer car le vendeur chez qui j'ai commandé recoit un zikouye qui couvre la somme totale que je dois payer vous pensez qu'il Ya un problème ?

Chalom Ouvrakha !

 

Je ne sais pas quel est son arrangement avec clui qui lui donne le Zikouy !

Vous avez plus de détails à me transmettre ?

 

Kol touv !

Tsom kal la veille de Kippour : Permis ?

- Jeudi 20 septembre 2018 à 19h01 vu 1654 fois

chalom cher rav Il existe un problème à prendre tson kal avant Kippour car il allège le tsom, on allège le inouye de Kippour. Merci pour votre aide avant Kippour ma femme a pu jeûner, merci pour tout des bonnes nouvelles chez vous.

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez une exxcellente question !

 

Le Sdé 'Héméd (Yom Hakipourim fin du chap. 1), rapporte une opinion qui indique que étant donné que la raison pour laquelle on jeûne le jour de Kippour (d'ailleurs c'est aussi la raison pour laquelle on se prive de chaussures, de lavage etc.) est pour accomplir ce qui est écrit dans la Torah " Véinitém " c'est à dire vous devrez souffrir, voilà pourquoi on ne doit pas prendre de médicament diminuant cette souffrance.

 

Toutefois de nombreux décisionnaires ('Hekat Yaakov tome 2 chap. 58, Tsits Eliezer tome 7 chap. 32 etc.)  se sont opposé à cela, en disant que au contraire la raison pour laquelle on doit beaucoup manger la veille de Kipour c'est justement pour pouvoir bien se sentir le lendemain, il est donc bien de prendre ce genre de comprimés pour mieux se sentir.

 

Qu'en sera-t-il alors de Véinitém ? Le simple fait de ne pas manger ni boire le jour de Kippour même c'est en soit l'accomplissement du Véinitém qui a pour but, je le rappelle d'obtenir expiation, ainsi que l'écrit le Yessod Véchoréch Haavoda. 

 

Kol touv !

ARVIT pendant Hanoukah

- Samedi 21 décembre 2019 à 20h18 vu 422 fois

Chalom cher rav

Je voulais avoir votre avis concernant la prière de arvit il est préférable de prier avant tset hakohavim ou après tset hakohavim pendant la période de Hanoukah

Chalom !

 

Personnellement je recommande de prier un peu avant la sortie des étoiles, de sorte à pouvoir ensuite allumer à la sortie des étoiles (pour les Séfarades).

 

De cette façon on s'acquitte aussi du principe Tadir Vééno Tadir Tadir Kodem, c'est à dire (ça rime en plus) accomplir en premier la Mitsva la plus fréquente et simplement après celle qui l'est moins.

 

Kol touv !

MELAHA APRES TOSSEFET CHABATH

- Samedi 21 décembre 2019 à 20h19 vu 486 fois

CHALOM CHER RAV IL est possible de faire des melahotes en cas de besoins si ont a pris sur nous la tossefete Chabat ?

Chalom !

 

Pour vous répondre à votre question il faudrait que vous m'expliquiez qu'est ce que vous entendez par par prendre sur soi Tossefet Chébbat. Allumage des bougies, Arvit ?

 

Béhatsla'ha !

zekher mahatsit hashekel

- Lundi 24 février 2020 à 11h22 vu 808 fois

Bonjour Rav, Je viens vers vous pour vous demander une précision concernant le mahatsit hashekel pour cette année quel somme donner. Merci par avance.

Chalom !

 

Selon le cours actuel de l'argent qui est à 4,8 euros le gramme environ, je vous recommande de donner près de 5 euros et vous vous acquittez !

 

Si vous souhaitez ajouter la TVA etc. vous pouvez !

 

Béhatsla'ha !

Déguisement en policer et soldat a pourim

- Dimanche 08 mars 2020 à 12h10 vu 414 fois

CHALOM CHER RAV

 

Je voudrais avoir votre avis sur le sujet du déguisement en policier et en hayal, le rav de la kita de mon fils a interdit de se déguiser en policier et en soldats.

 

la question que je me pose est la suivante il ya des poskims qui interdises ce genre de déguisement, ou d'autre déguisement comme Spiderman?

 

Le rav de mon fils me dit que le rav ovadia yossef interdit de se déguiser en policer ou en soldat, si vous avez des références au niveau de la halakha sur le sujet des déguisements je suis preneur.

Chalom !

 

Je vais vous dire toute la vérité !

 

En spiderman, personne n'interdit de se déguiser ! (Au passage le héros qui est capable de donner l'heure le plus vite du monde c'est speed-heure-man). 

 

En ce qui est de policiers et soldats il n'y a en soi aucune interdiction.

 

La raison pour laquelle ces dernières années, de nombreux Rabbanim Harédim se sont opposés à cela c'est parce qu'ils ont remarqué que pour beaucoup d'enfants le fait d'être un soldat ou un policier est un rêve. 

 

Ces dernières années, beaucoup de Harédim ont quitté les Yéchivot et sont partis à l'armée, chose qui a déplu à de nombreux Rabbanim en Israël. 

 

Pour un peu casser cette envie de leur ressembler, ils ont blâmé ce déguisement comme pour dire que même dans les rêves, on ne doit pas essayer de les imiter.

 

Je ne prend ici vraiment pas partie, je viens juste vous donner l'explication des personnes qui refusent ce genre de déguisement, cela n'a rien de Halakhique, c'est Hachkafatique. 

 

Kol touv et Pourim Saméa'h !

Musique après le 9 av

- Dimanche 10 ao√Ľt 2014 √† 13h26 vu 770 fois

Bonjour rav Je voudrais avoir si ont peut écouté de la musique le soir du 9 av ou il faut attendre comme le vin et la viande jusqu'au 10 av ?

Chalom

 

Votre question a été posée par HatamSofer suite au cours http://www.torahacademy.fr/viande-le-lendemain-du-9-av

Voici la réponse que je lui ait donné: Je pense que c'est identique à la viande et au vin, vu que la musique est interdite depuis le 17 Tamouz et qu'elle est vraiment de nature à réjouir, comment peut on écouter de la musique au moment où le temple est en train d'être consumé par le feu?

Kol touv!

9AV cette année

- Dimanche 04 juillet 2021 à 07h29 vu 323 fois

chalom cher rav cette année il ya chavouah che hal bo ticha beav, ont applique les lois de la semaines qui précède 9av?

Chalom !

 

Cf. www.torahacademy.fr/9-av-cette-annee

 

Kol touv !

Coupe de cheveux a hol hamoed

- Mercredi 11 ao√Ľt 2021 √† 07h08 vu 214 fois

Bonjour cher rav je voulais savoir si un enfant a sa coupe de cheveux a hol hamoed il est possible de lui couper les cheveux a hol hamoed ou il est préférable de faire la fête avant hol hamoed ou après hol hamoed

Chalom Ouvrakha !

 

Très bonne question !

 

Le Béér Hétév ainsi que le Chaaré Téchouva au chapitre 431 autorisent de procéder à la Halaké pendant 'Hol Hamoèd. Il ets même permis de retarder celle ci aux jours de Hol Hamoèd afin d'intensifier la joir de la fête.

 

Toutefois certains rapportent au nom du Rav 'Haïm Kanyevski chlita que la coutume est de ne pas le faire durant 'Hol Hamoèd (Yom Tov Vé'hol Hamoèd Kéhilkhatam page 66).

 

Kol touv !

Pomme dans le miel: pourquoi ?

- Samedi 20 septembre 2014 à 23h35 vu 1898 fois

Bonjour Rav Je voudrais savoir pourquoi on trempe la pomme dans le miel le soir de roch hachna ? Il me semble a voir entendu une explication au nom du Hatam Sofer mais j'ai oublier L'explication. Chavouah Tov et je profite pour vous souhaité Chana Tova vé néima pour vous et votre familles et que hachem vous combles de touts les biens matérielle et spirituelle.

Chalom Ouvrah'a!

 

De nombreuses raisons ont été données dans les livres entre autre de Kabbale.

L'une des raisons est que la pomme on dit que son fruit précède ses feuilles dans son évolution, par allusion au peuple juif qui a dit Naassé avant Nichma (Zih'ron Yéhouda Tome 2 chapitre 236).

 

Le miel דבש a la même valeur numérique que אב הרחמן qui signifie "père miséricordieux" vous comprenez donc le rapport avec Roch hachana où nous souhaitons que D. nous juge avec miséricorde. (Imré Pinhass)

 

Chana tova oumetouka comme le miel!

douche a yom tov et chabath

- Dimanche 21 septembre 2014 à 20h48 vu 1745 fois

Bonjour Rav

Je voulais savoir quelles sont les précautions a prendre lorsqu'on prend la douche un yom tov ? et quelle différence il y'a avec chabath ?

Le jour de yom tov ont peut prendre une douche tiède avec le pommeaux de la douche ?

Kétiva vé hatima tova pour vous et votre famille

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf s'il vous plait la réponse suivante http://www.torahacademy.fr/douche-et-trois-jours-de-fetes

 

Il faut aussi faire attention comme pour Chabbat d'ailleurs aux problèmes d'essorage qui peuvent se poser.

 

A savoir, s'essuyer délicatement avec une grande serviette.

 

Kol touv et Chana tova.

L'argent des kaparotes

- Dimanche 28 septembre 2014 à 10h11 vu 980 fois

Bonjour rav

 

1-Quel somme doit-on donner pour chaque membre de la famille pour les kaparotes ?

2-Pour le mikvé de kipour ont peut le faire avant hatsot ?

3-Quel sont les aliments a éviter de manger la veille de kipour ?

Pour eviter le problème de baal keri

4-Enfin je voulais savoir comment demander pardon par ex a sa femme, a ses parents alors qu'on a oublier quel mal ont a fait ? Car parfois ont peut blesser ou s'énerver mais ont oublie le jour, le contexte ?

Car il me semble qu'il faut avouer de manière précise la faute que l'ont a commise surtout ben adam lé havero ?

Car envers hachem la liste est longue ont peut faire le vidouye sur les grandes lignes mais combien de faute vont être oubliées le jour de kipour ? Hachem va nous pardonner quand même ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- On donne au minimum environ le prix que coûte une poule ou un coq. Demain Béézrat hachèm, un cours sera mis en ligne sur toutes les lois des Kapparot.

 

2- Oui, mais il vaut mieux après si possible avant l'office de Minh'a.

 

3- Il faut éviter les aliments qui peuvent amplifier le zéra. A savoir les aliments laitiers, l'ail, la viande grasse etc. (Cf aussi Choulh'an Arouh' chapitre 608).

 

4- Il faut s'adresser avec beaucoup de sincérité, de gentillesse, et d'honneur à ces proches et leur dire qu'on est sûr qu'on a eu l'occasion de les vexer sans faire exprès etc. et qu'on demande pardon pour toutes ces fois où on a manqué d'honneur, où on s'est mis en colère, où on a mal jugé l'autre etc. etc.

Si la personne pardonne, c'est suffisant. Pour les choses dont vous vous souvenez, bien sûr qu'il faut les préciser et demander pardon dessus (à moins qu'il ne s'agisse de points dont la personne n'était pas au courant et qui risquent de la blesser davantage comme je vous l'ai écrit dans une réponse à une autre question cf http://www.torahacademy.fr/reparer-du-lachon-hara

 

Gmar H'atima Tova!

Avouer des fautes déjà regrettées

- Vendredi 03 octobre 2014 à 08h09 vu 950 fois

Bonjour rav Si dans l'année par ex ont a dit du lachon hara et ont a regrettée et ont a fait techouva . Le jour de kipour il faut encore rappelée notre faute ? Ma question est valable pour toute les fautes de l'année, une année c long, il faut prendre un carnet et noter toute les fautes faite et regretter c'est a dire qu'on a fait techouva et le rappeler a kippour ?

Ma deuxième question est que dans une année, ont a fauter envers hachem, mais ont se rappelle plus dans les details, on ont a oublier de faire techouva. Ma question est comment procéder a kipour pour se faire pardonné ? Ont peut dire hachem est vatrane ? Pourtant il y'a une guemara qui parle de la gravité de pensé que hachem est vatrane ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- Il existe une controverse entre les Maîtres dans la Gémara (Yoma 87) à ce sujet.

 

Le Choulh'an Arouh' chapitre 607 a tranché qu'il est possible (et que c'est même mieux) de s'épancher à nouveau pour les fautes qu'on a commises les années précédentes bien qu'on les a déjà regrettées et qu'on ne les a pas commises à nouveau depuis!

 

2- D. n'est pas Vatran (permissif), cependant il accepte la Téchouva qui provient du fond du coeur. Dans le Vidouy on dit explicitement qu'il y a des fautes dont on ne se souvient pas forcément mais qu'on demande malgré tout à D. qu'il nous pardonne.

 

Kol touv et Gmar h'atima tova!

La femme est Nida a kipour??

- Samedi 04 octobre 2014 à 22h01 vu 1382 fois

Bonjour rav

La femme qui est tehora est considéré comme Nida le jour de kipour ? Pas de contacte physique ?

Gmar hatima tova

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit effectivement au chapitre 615 qu'elle est considérée comme Nidda, et qu'on ne doit pas la toucher ni dormir dans le même lit.

 

La seule différence avec la femme Nidda est que celle ci soit se tremper au Mikvé pour sortir de son statut, ce qui n'est pas le cas de la femme à Kippour qui est permise à son mari automatiquement à l'issue de Kippour.

 

Kol touv!

Rejouir sa femme a souccot

- Dimanche 05 octobre 2014 à 11h41 vu 990 fois

Bonjour rav

Tout d'abord un grand hazak ou baroukh pour votre intervention sur la mitsva de réjouir sa femme a soucoth, cf http://www.torahacademy.fr/comment-faire-fortune

Mais il me reste une question d'après le choulh´an aroukh, il ressort qu'il faut offrir des bijoux et vêtements a sa femme, pas de chaussure, tablette aux chocolat, foulard? a priori c'est vêtement et bijoux En fonction de nos moyens ?

Ma deuxième question est : vous avez dit les kaparotes ont les donnes pas avec l'argent du maaser, mais si cette argent fait profiter des pauvres ou un site de hizouk dans la torah ont peut donné avec le maaser ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il faut effectivement lui offrir des bijoux ou des vêtements ainsi que le Choulh'an Arouh' l'écrit. 

Lui offrir une tablette de chocolat, c'est possible, en plus du cadeau. Et d'ailleurs pendantr toute l'année.

Et c'est effectivement en fonction des moyens de chacun ainsi que l'écrit le Choulh'an Arouh'  לפי ממונו

 

Au sujet de votre seconde question, non on ne peut pas bien que que cet argent va au profit de la Tsédaka, vu que c'est une obligation de le faire.

 

Kol touv 

 

Donner une retouche à 'hol hamoed

- Mercredi 08 octobre 2014 à 13h11 vu 706 fois

Bonjour Rav

Peut-on donner un costume a retoucher a un tailleur juif ( femme) à ´hol hamoed, sachant qu'il est probable qu'elle fasse les retouches à ´hol hamoed ?

Non, donnez lui cela après H'ol hamoèd! Pourquoi s'occuper pendant H'ol hamoèd de choses qui ne concernent pas la fête, tel que lui apporter cela, convenir du prix etc. en dehors du problème qu'elle risque de travailler pendant H'ol hamoèd, or coudre de façon professionnelle est interdit pendant h'ol hamoèd!

 

Kol touv!

H'ag saméah'!

Le pitom qui tombe

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h29 vu 799 fois

Bonjour rav

Lorsque le pitom du etrogue tombe, le etrogue reste cacher pour la berakha ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Pour les autres jours que le premier (et le second à l'étranger) il reste Cacher d'après de nombreux Décisionnaires, même pour réciter la bénédiction. 

Mais ce à condition que malgré tout il reste une petite partie de ce Pitam, c'est à dire que le fait qu'il soit tombé n'est pas fait un creux à cet endroit.

(Décisionnaires aux chapitre 648 et 649).

 

En général on conseille dans ce cas de le coller même avec un peu de colle.

 

Kol touv!

Dispense de Soucca lorsqu'il pleut?

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h34 vu 868 fois

Bonjour rav

A paris le premier soir il a plût, il me semble que même le premier soir lorsqu'il pleut ont est patour ?

Ma deuxième question concerne les autres jours de soucot, lorsqu'il pleut et qu'on est patour, peut-ont manger du pain en dehors de la souka ? ( car ont est patour)

Chalom Ouvrah'a!

 

Concernant le premier soir c'est une grande discussion entre nos Maîtres.

Certains Décisionnaires prétendent que l'opinion du Choulh'an Arouh' est que même le premier soir on est dispensé de manger dans la Soucca s'il pleut.

C'est pourquoi l'idéal pour s'acquitter de tous les avis dans un tel cas est de s'efforcer de manger un Cazaït de pain dans la Soucca mais sans réciter la bénédiction du fait qu'on est peut être dispensé d'après certains de la Mitsva de Soucca dans un tel cas. (Décisionnaires au chapitre 639). 

 

2- Absolument. Dans un tel cas on peut manger du pain dans les quantités que l'on souhaite.

 

Moadim lésimh'a!

Lechev bassouka sur du mezonote

- Mardi 14 octobre 2014 à 11h12 vu 1097 fois

Bonjour rav

J'ai entendu que d'après le Rav Ovadia Yossef ont peut faire la bénédiction de léchév bassouka, si l'on consomme la quantité de 162g de mézonote.

Comme je ne suis pas dans la pratique sont opinion que je respect bien évidement, je voulais savoir si il y'avais d'autre posskims qui pense que un séfarade peut faire la bénédiction de léchev bassouka sur du mézonote ?

Chalom!

 

Tous les Décisionnaires sont d'accord que si on mange 172 grammes de pain, on doit réciter cette bénédiction (Michna béroura chapitre 639 et autres Décisionnaires).

 

D'après certains Décisionnaires Ashkénazes on peut réciter cette bénédiction même sur un peu plus que 56 grammes de gâteaux. Mais d'après les Séfaradimes c'est hors de question tant qu'on ne mange pas 172 grammes.

 

Kol touv!

Faire la vaisselle yom Tov pour lendemain

- Samedi 18 octobre 2014 à 23h10 vu 861 fois

Bonjour Rav

J'espère que vous avez passez de bonne fête, nous avons eu en france 2 jours de yom tov. Je voulais savoir si on peut faire la vaisselle du premier jour de yom tov pour le deuxième jour de yom tov avec l'eau chaude du robinet ?

Chalom!

 

C'est dans tous les cas interdit de faire la vaisselle du premier jour de Yom tov pour le second, et ce, même à l'eau froide.

Tous les préparatifs du premier jour pour le second sont interdits sauf cas d'exception!

 

Kol touv!

O√Ļ allumer sa H'noukia haut √©tage?

- Dimanche 30 novembre 2014 à 11h51 vu 910 fois

Bonjour Rav, et Chavoua tov ,

 

Je voulais vous poser une question concernant l'allumage des bougies de la Hannoukia, en effet j'habite en étage assez élevé, et je ne sais pas si je dois placer ma hannoukia devant la fenêtre ( il y'a un vis a vis) ou si je dois la poser à l'extérieur de ma maison , devant la porte.

Merci pour votre réponse .

 

Autre question ; est ce que l'horaire de l'allumage des bougies est bien à 17h en Israel , à Jerusalem ?

 

Merci encore de votre attention Rav.

Chalom Ouvrah'a!

 

Pour pouvoir répondre à votre question, il faut tout d'abord exposer le principe de base.  A savoir, qu'il y a au sujet de l'allumage des bougies de H'annouka un concept de Pirsoum haness, c'est à dire de diffuser le miracle que D. a fait à notre égard à l'époque de H'annouka.

 

Au sujet du lieu de l'allumage de la H'anoukia, la Halah'a est la suivante.

 

A l'époque la plupart des maisons étaient ouvertes sur des cours, communes à toutes les maisons et cette cour était ouverte sur la rue.

Une personne habitant dans une telle cour, le Choulh'an Arouh' écrit qu'elle doit allumer à la porte de la cour donnant sur la rue de sorte à diffuser le miracle de Hanouka auprès de toutes les personnes affluant dans la rue.

C'est ce qui fera dire à certains éminents Décisionnaires dont le Rav Elyachiv zatsal qu'une personne habitant dans un immeuble doit allumer à la porte de la cage d'escaliers donnant sur la rue.

En effet, la cage d'escaliers étant commune à tous les habitants se trouvant dans des appartements, elle correspond à la cour de l'époque de la Gémara et il convient donc d'allumer à cet endroit.

 

De nombreux Décisionnaires ont toutefois désapprouvé cette opinion en se basant sur le H'azon Ich qui écrit que pour qu'une cour soit considérée comme telle il faut qu'elle soit utilisée par les habitants des maisons en tant qu'habitation, y passer du temps, y manger, y accrocher son linge etc. Or, la cage d'escaliers n'est qu'un lieu de passage mais qui n'est pas utilisé en tant qu'habitation. C'est pourquoi cette solution n'a pas tellement été retenue par les Décisionnaires.

 

Si vous vous trouvez à un étage bas, où en posant la H'anoukia à la fenêtre, celle ci se trouvera à une hauteur inférieure à 9 mètres 60 (20 coudées), c'est l'endroit le meilleur pour allumer. En effet jusqu'à cette hauteur on considère que les passants de la rue peuvent encore la voir. Il y a donc un Pirsoum haness pour tous les passants de la rue.

 

Si vous vous trouvez à un étage supérieur et qu'il n'y a pas de vis à vis, vous vous trouvez dans un problème en allumant à votre fenêtre vu que les passants de la rue ne verront rien du tout sauf s'ils soulèvent leurs yeux.

 

S'il y a des vis à vis avec les immeubles se trouvant en face de chez vous,  et dont la hauteur est équivalente ou à une distance de moins de 20 coudées, les Décisionnaires sont en discussion.

L'opinion du Rav Wozner Chlita est qu'il est bon d'allumer à la fenêtre et le Pirsoum haness se fera grâce aux voisins habitant en face qui pourront contempler notre H'anoukia, en dehors bien évidemment des membres de la maison qui eux aussi verront cette H'anoukia.

Cette opinion a été retenue et est appliquée par de nombreuses personnes. 

 

Toutefois mon Maître le Rav Sternbuh' Chlita ainsi que le Rav Elyachiv zatsal n'ont pas été d'accord avec cette opinion parce qu'ils écrivent que le Pirsoum haness a été institué pour les personnes se trouvant dans la rue et non se trouvant dans leurs maisons.

 

Si vous vous trouvez à un étage élevé et que vous n'avez pas de vis à vis, dans un tel cas vous devrez allumer près de la porte, de l'autre côté que la Mézouza. En effet, il y a une importance particulière, et en particulier d'après la kabbale, (lorsqu'on ne peut de toute façon pas accomplir le Pirsoum haness le meilleur parce qu'on habite à un étage élevé); à placer la H'anoukia à cet endroit de sorte à ce que chaque personne qui entre dans la maison ou sorte passe entre la H'anoukia et la Mézouza. S'il s'agit d'un homme étant vêtu d'un Talith, de cette façon l'homme est complètement enveloppé de Mitsvots tout autour de lui.

 

Dans ce cas, ne vous inquiétez pas, le Pirsoum haness sera tout de même assuré par les membres de votre famille qui verront cette H'anoukia. 

 

Si vous habitez à un étage élevé mais pas tout en haut et qu'il n'y a pas d'ascenseur dans votre immeuble ce qui fait qu'il y a beaucoup de passage dans l'escalier, l'opinion de certains Décisonnaires (dont le Rav Mordeh'ai Eliahou zatsal) est qu'il vaut mieux placer la H'anoukia du côté extérieur de la porte de sorte à ce que ces personnes qui passant par là puissent la voir et c'est considéré pour eux comme étant Pirsoum haness.

 

Kol touv!

je√Ľner le 10 tevet apr√®s accouchement?

- Samedi 27 décembre 2014 à 22h24 vu 1196 fois

Bonjour Rav

Une femme qui a accouché il y'a 6 mois doit-elle jeûner le 10 Tévet ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf http://www.torahacademy.fr/jeune-apres-un-accouchement

 

En un mot, si elle allaite, elle est dispensée.

Sinon, elle doit jeûner à moins qu'elle ne se sente particulièrement faible etc. auquel cas il faudra qu'elle se retourne vers moi à nouveau pour m'exposer son état.

 

Kol touv!

HAMETS VENDU AU FRIGIDAIRE?

- Jeudi 07 avril 2016 à 10h45 vu 663 fois

Bonjour Rav,

peut on vendre et conserver son hamets ( ketchup, chantilly, sirop de fruits) au frigidaire pendant pessah, et ce, bien emballé?

merci pour votre reponse cher Rav

Chalom!

 

Il faut qu'il soit bien emballé dans un endroit à part et écrire dessus en grand que c'est vendu au non juif.

 

Dans votre cas où il ne s'agit pas de vrai H'amets c'est d'autant plus simple.

 

Kol touv!

Les médicaments a péssah

- Samedi 16 avril 2016 à 20h25 vu 693 fois

Bonjour cher Rav et chavouah tov

Il existe en Israël une liste de médicament cacher lépésssah ?

Je me pose des questions a savoir si ont vend des médicaments que l'ont prend pour péssah ? je précise sans gout ou certain avec mauvais gout, merci pour tout et de bonnes nouvelles BH.

Chalom!

 

Oui, il y  aune liste qui se trouve par exemple dans la brochure de Pessah' de la Eda Hah'arédit ou des autres Hechchérim. On peut la trouver dans certains supermarchés ou certaines pharmacies.

 

Vous pouvez m'appeler si vous voulez et je vous dirai s'ils figurent sur la liste.

 

Essayez de m'appeler le plus tôt possible parce que plus on s'approche de Pessah' plus je suis débordé et envahi par les coups de fils. 

 

Kol touv!

Compte du Omer ben Hachemachot?

- Mercredi 04 mai 2016 à 21h48 vu 746 fois

Bonjour Très cher Rav

 

Dans le cas ou j'ai oublié de compter le omer hier et je m'en suis rappelé qu'aujourd'hui après la shkia mais avant la nuit et dans le doute j'ai compté l'oubli. puis je continuer a compter avec berakha?

 

ces une question théorique

 

merci pour tous

Chalom Ouvrah'a!

 

Je me suis permis de ne pas me presser de vous répondre vu qu'il s'agit d'une question théorique.

 

Mais c'est une très bonne question.

 

Le Chaqré Téchouva au chapitre 489, rapporte une discussion entre nos maîtres. Le Beith David écrit que vous ne pouvez dès lors plus réciter le Omer avec la bénédiction les autres soirs. Tandis que le H'idda a remis en question cette opinion.

 

En pratique de nombreux décisionnaires ont autorisé dans un tel cas le poursuivre les jours d'après la Séfira en prononçant la bénédiction disant qu'il s'agit d'un cas ressemblant à un Safek Sféka.

 

Simplement le Rav Ovadia précise (Yabia Omer tome) que les jours d'après il faudra impérativement s'efforcer de ne pas réciter la bénédiction avant la tombée de la nuit, pour ne pas que votre comportement puisse sembler contradictoire.

 

Kol touv!

Teinture de cheveux Ben hametsarim?

- Jeudi 04 ao√Ľt 2016 √† 16h14 vu 664 fois

Chalom Rav,

 

J'aimerais savoir si une femme peut se faire une couleur ( se teindre les cheveux) pendant roch hodech av ou pendant ben hamétsarim?

Chalom!

 

Il n'y a pas d'interdiction pour les Séfardes qui autorisent de se laver et de se couper les cheveux jusqu'à Chavoua Chéh'al Bo.

 

Toutefois si ceci la réjouie beaucoup, et qu'elle peut attendre après le 9 Av c'est ce qu'on lui conseillera. Si c'est important pour son mari, on peut autoriser.

 

Kol touv!

jeune de kipour pour une femme enceinte

- Jeudi 15 septembre 2016 à 19h23 vu 1352 fois

Bonjour cher Rav,

Ma femme est enceinte de 6 mois, elle appréhende Yom Kippour par peur pour sont bébé.

Ma question est : à quel moment une femme enceinte doit-elle arrêter le jeûne et est-ce que cela est permis si elle ne se sent pas bien ? Le fait de jeûner 25 heures est-il un danger pour le foetus ?

*Merci d'avance.

Chalom!

 

Le fait de jeûner n'est pas censé représenter un danger sinon la Torah aurait interdit à une femme enceinte de jeûner à Kippour ce qui n'est pas le cas.

 

S'il y a une contre indication de médecin, dites le moi.

 

Au sujet de votre première question, si elle se sent vraiment mal, vertiges, voit noir, problèmes de respiration etc. elle doit rompre le jeûne et manger et boire selon els fameux "Chiourim".

 

Béhatslah'a!

produit cacher lepessah

- Lundi 03 avril 2017 à 08h57 vu 873 fois

Chalom Cher Rav

Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U, je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

Chalom Cher Rav

 

Chalom !


Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U,

 

C'est pas très Méhadrin, cela. 

 

je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine

 

Pas Méhadrin.

 

et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

 

Pas Méhadrin. Lorsqu'ils mentionnet le Rav Ovadia c'est pour dire que ces gâteaux Cacher Lepessa'h se reposent sur l'autorisation du Rav Ovadia qui autorisait la Matsa Achira pendant Pessa'h.

Ceci ne veut pas encore dire que c'est le Rav Ovadia qui se trouve dans l'usine pour vérifier de quelle façon chaque gâteau est confectionné ! C'est à dire que le Rav a donné l'accord de principe mais qui vérifie que els produits intégrés sont vraiment ceux qui sont censés y être etc. etc.

 


Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,

 

Kol touv!

 

merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

 

Vous aussi. Merci. 

 

Le sens de Chavouote

- Lundi 15 mai 2017 à 14h52 vu 756 fois

Chalom Rav

Il me semble que le 6 sivan nous n?avons pas reçu la torah ont a reçu la torah le jour de kipour, Je me pose la question sur le sens de chavouote, pourquoi cette fête s?appelle zéman matan toraténou ?

Chalom Ouvrakha !

 

Je vous envoie un Dvar Torah écrit du Rav Emmanuel Guiess Chlita de Brussel qui traite justement de votre question et que m'a envoyé le Rav Olivier Chlita. 

 

" Kipour ? chavouoth ? Les deux sont des jours où la Thora a été donnée. Chavouoth les 1° Tables ; Kippour les 2°. A chavouoth, devaient être données les Tables écrites de Sa main, sur une pierre qu’Il fournit. On était prêts physiquement à recevoir la Thora ; le support de l’écriture, de la parole divine, était une matière céleste ; le corps humain était intégré totalement à l’expression de Sa parole.

 

On ne les a jamais reçues. Veau d’or. Moché les « brisa au pied de la montagne » . C’est pourquoi, en fait, on ne célèbre véritablement le don de la Thora le jour de chavouoth qu’en exil (Il ressort du bavli chabath 86b que la thora le Décalogue fut dit le 7 sivan et non le 6 ; seuls les juifs de la diaspora font de ce jour, jour de fête. Parce que en diaspora, on a l’avantage de ne pas se croire arrivés avant terme : on vit l’exil ; on sait donc que ce jour ne représente au jour d’aujourd’hui qu’une destination à venir, et non une cible atteinte) .

 

C’est aussi pourquoi chavouoth est la seule fête de la Thora à n’avoir pas de date ancrée dans le calendrier, dans notre rythme de vie : elle n’est pas dite « tel jour de tel mois », elle est fixée par supputation de l’Omer : « vous compterez au lendemain de pessah’ 7 semaines complètes, jusqu’au lendemain de la 7ème semaine, 50 jours…

 

Et vous célébrerez ce même jour: ce sera pour vous une convocation sainte ».

 

Dès lors que continuons-nous à célébrer, à chavouoth ? Une promesse. Une certitude d’arriver un jour à recevoir pleinement la parole divine.  A Kippour, par contraste, sont données les Tables écrites de Sa main sur une pierre fournie par moché. Sa parole s’inscrit tout de même en nous, malgré la faute. Mais sur un cœur, dans un corps qui est resté d’en bas. Susceptible de produire encore de l’impureté, de l’obstruction

 

(C’est pourquoi à Kippour, pour recevoir cette thora, il faut jeûner, « se mortifier » selon les termes du texte. Parce qu’on la reçoit à condition d’être conscient que nous ne sommes pas encore à sa hauteur ; que notre rapport au corps constitue un obstacle ; seul le détachement des besoins du corps, détachement singulier, parce que invivable sur la durée, seul ce détachement nous met à la hauteur de cette révélation ; à chavou’oth par contre, c’est de la révélation du corps comme porteur de toujours de Sa parole qu’il s’agit ; on mange, on boit, on fête : « tous sont d’accord qu’il est impératif de festoyer à chavou’oth (bavli pessah’im 68b) ». Parce que l’on sait bien que l’on n’a pas de prise totale sur ce jour insaisissable dans notre calendrier. Pas de risque de prétention hors de propos. )"

 

Kol touv !

JEUNE NEDAVA

- Lundi 31 juillet 2017 à 09h54 vu 727 fois

CHALOM RAV

J'ai entendu au nom du Rav de brisk qu'une personne patour de jeune, si il jeûne sont jeune est considéré comme taanit nédava, et donc il n'est pas quitte du jeûne, je voulais savoir si dans mon cas je suis patour de jeûné, cela fait plus de cinq ans que j'ai des douleurs chronique, et je jeûne, peut-être que je suis patour ?

Je voulais avoir votre avis, c'est dommage de jeûné et que ce jeûne soit considéré comme nédava.

Chalom Ouvrakha !

 

Le 'Hafets 'Haïm (Michna Béroura chap. 450 § 4, et chap. 618 § 5), stipule que la personne qui est dispensée de jeûner, n'a pas le droit de jeûner et ce même si son état de santé de présente pas de danger réel.

Connaissant un peu votre état de santé, je pense que vous êtes considéré par la Halakha comme entrant dans le cadre de " 'Holé " et si pour une raison ou une autre le jeûne peut vous faire du mal, vous en êtes dispensé et vous ne devez pas être Ma'hmir.

 

Béhatsla'ha ! 

Roch Hachana : Offfrir un cadeau à sa femme ?

- Mardi 12 septembre 2017 à 07h53 vu 906 fois

Chalom Cher Rav

Comment est définie Roch Hachana d?après le choulhan aroukh ? C'est un yom tov ? il est obligatoire de boire du vin et de la viande ? Il faut acheté des vêtements a sa femme ?

Si vous avez des référence je suis preneur.

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez une excellente question. Je sais que la réponse va vous étonner.

Le Rav Ovadia Yossef zatsal se reposant sur les propos du Rambam et d'autres Richonim prétend que ce jour est un véritable jour de Yom Tov et que toutes les lois de Sim'hat Yom Tov, y compris manger de la viande boire du vin et offrir un cadeau à son épouse doivent être accomplis.

 

Cf. Chout Yabia Omer (tome 10 Ora'h 'Haïm chap. 43) et Chout Mayan Omer (tome 2 chap. 31). 

 

Par contre dans le livre Yom Tov Vé'hol Hamoéd Kéhilkhatam (Tchouva § 30 du Rav 'Haïm Kanyevsky Chlita) il est écrit que l'obligation d'offrir un vêtement ne concerne que les 3 fêtes et pas Roch Hachana etc.  

 

Béhatsla'ha !

ceder de roch hachana

- Jeudi 14 septembre 2017 à 08h52 vu 725 fois

Chalom Cher Rav

Si ont fait le ceder de roch hachana après le motsi, ont doit faire la bérakha de mézonote sur des beignets de courge ou blette ?

car il y'a de la panure de farine, ensuite ont fait haéts sur la datte si j'ai bien compris ont goute la datte après ont fait le yéhi ratson, et enfin ont récite adama sur les grains de sésame.

Chalom !

 

On ne récite pas Mézonot dès lors qu'il n'y a pas les trois conditions requises pour faire Mézonot. A savoir que la gâteau soit à la fois craquant à la fois pétri avec du sucre etc. et à la fois fourré.

 

En ce qui est des autres détails du Séder cf. le cours suivant : http://www.torahacademy.fr/seder-de-roch-hachana

 

Kol touv et Ktiva Vé'hatima Tova pour vous et toute votre famille et tout le Clal Israël !

Se lever au amoud hacha'har a roch hachana

- Mardi 19 septembre 2017 à 18h47 vu 625 fois

Chalom Cher Rav

 

doit-ont se lever avant le amoud hachahar a Roch Hachana ? en effet selon le principe au nom du yérouchalmi " celui qui dort sont mazal dort " donc si ont dort le matin c'est un problème ?

 

Il me semble avoir compris d'un Rav très sérieux que ce yérouchalmi tellement populaire n'existe pas dans le talmud yérouchalmi vous avez d'où vient cette affirmation "celui qui dort sont mazal dort" ?

Chalom Ouvrakha !

 

Veuillez lire la réponse suivante :

 

http://www.torahacademy.fr/reponse-tehilim-et-prieres-personnelles-a-roch-hachana

 

Ktiva Vé'hatima Tova !

Devoir de squatter dans la Soucca du voisin ?

- Dimanche 01 octobre 2017 à 19h17 vu 608 fois

Chalom Cher Rav

Si ont est gêner de manger chez une personne qui nous invite le premier soir de soucoth, ont est patour de la soucah ? et donc manger normalement ( du pain) a la maison ?

Chalom !

 

Si je comprend bien vous parlez du cas où vous n'avez pas de Soucca à la maison et vous êtes gêné de manger dans la Soucca de personnes qui vous ont invités. 

 

Le Rama (chap. 640 § 4) traite du cas où les bougies se seraient éteintes dans la Soucca et du coup ce n'est pas agréable de manger dans une Soucca obscure. Il écrit que dans un tel acs de figure il est autorisé de manger chez soi à la maison à un endroit éclairé et ce n'est pas la peine de se fatiguer et d'aller chez le voisin ayant une Soucca éclairée pour manger chez lui. 

 

Le Michna Béroura précise que la raison est que l'homme n'aime pas manger en dehors de chez lui et qu'il est donc considéré comme " souffrant " à ce sujet, et ait donc dispensé de Soucca.

 

Toutefois, le Michna Béroura précise sur place que ces propos ne sont valables que les autres soirs, par contre le premier soir de Souccot où il y a une obligation de manger dans la soucca, il faudra se déplacer dans la Soucca de l'autre et consommer au moins le Cazaït de pain. 

 

Si vous ne réussissez pas à être joyeux dans la Soucca de l'autre, le Michna Béroura précise que vous en réciterez pas la Brakha de Léchév Bassoukka. Si vous réussissez à vous réjouir, vous pouvez selon certains réciter la Brakha. 

 

Béhatsla'ha et 'Hag Saméah' !

Allumage de la hanouka face a la fenêtre

- Lundi 11 décembre 2017 à 21h50 vu 652 fois

Chalom cher Rav

 

si ont habite en hauteur, théoriquement le deuxième étage, car le biniane a deux entré; une entré qui commence au bas du biniane et une entré aux milieux du biniane.

 

L'allumage se fait face a la fenêtre du salon pour que les voisins en face regarde, d'après le choulhan aroukh qui dit qu'il faut allumer entre 30 et 80 cm vous pensez que c'est un problème de posé la hanoukia sur une table ?

 

ou un tabouret de 30 cm c'est mieux ? car sur la table la hauteur et de 95 cm alors que sur le tabouret la visibilité est moyenne que faire pour être quitte léhatéhila ?

Chalom !

 

Oui sur une table c'est problématique a priori puisque les tables sont généralement supérieures à 80 cm de hauteur.

 

Il vaut mieux sur un tabouret, ou mettez sur le rebord de la fenêtre avec un plateau en dessous. Kol Touv !

l'heure ideal

- Lundi 11 décembre 2017 à 21h58 vu 592 fois

chalom cher Rav

ont m'a toujours dit a la yéchiva que l'heure idéal pour allumer la hanoukia est a 17H00 précise en Israël, peut être avez vous une explication a me donné, personnellement j'ai oublier la raison.

Chalom !

 

Oui, c'est l'heure de Tset Hakokhavim, ainsi qu'il est écrit dans le Choul'han Aroukh.

Ce n'est pas 17h00 par principe mais c'est en général en Israël à cette période de l'année l'heure de la sortie des étoiles.

Cf. http://www.torahacademy.fr/horaires-de-l-allumage

Kol touv !

Mégula lu par un achkénaze

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h03 vu 475 fois

Chalom cher Rav ont est quitte lé'haté'hila par la lecture de la méguila par un achkenaze?

( je ne retrouve pas le daf 45 avoda zara sue le site)

Chalom !

 

1- Oui, si vous entendez bien tout le texte. Ensuite si vous voulez faire plus Béhidour et l'écouter selon votre coutume c'est sûr que c'est un peu mieux.

 

2- Voici le lien de Daf 45

http://www.torahacademy.fr/avoda-zara-daf-mem-hey-page-45

 

Kol touv !

mettre le pied gauche sur le pied droit

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h05 vu 539 fois

chalom cher Rav est-il permis mine ha dine de mettre le pied gauche sur le pied droit ?

Chalom !

 

Oui, pourquoi pas ? Vous parlez de notions de Kabbale ici ? D'après la Halakha c'est permis !

 

Béhatsla'ha !

Statut des p√Ętes cru

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h06 vu 487 fois

Chalom cher Rav ont considère les pâtes cru comme du hamets gamour ?

Chalom !

 

Oui, puisque la pâte des pattes était du 'Hamets à un moment avant qu'on leur ait donné la forme de pattes.

Béhatsla'ha !

riz pour un enfant a pessah

- Mercredi 14 mars 2018 à 16h37 vu 589 fois

chalom cher Rav nous avons la coutumes de ne pas manger du riz apessa'h, ma fille a une intolérance au gluten, je peut lui donner des galettes de riz pour pessa'h ?

Chalom !

 

Elle n'est pas encore Bart Mitsva et de plus elle en a vraiment besoin, donc aucun problème sans même avoir besoin de faire Hatarat Nédarim.

Kol touv !

four a pessa'h

- Samedi 17 mars 2018 à 21h51 vu 578 fois

Chalom cher Rav il est possible d'utiliser un four non pyrolyse a pessa'h ?

Chalom !

 

Selon certains, oui !

Il faudra bien bien le nettoyer, et attendre 24 heures, puis l'allumer à fond 20 minutes !

Ensuite si vous pouvez couvrir les plats, ce serait le mieux !

Les grilles elles même il faut en acheter d'autres ou les cachériser !

Kol touv !

Cuisiner du riz pour un enfant

- Dimanche 18 mars 2018 à 09h45 vu 462 fois

Chalom Cher Rav

est-il possible de cuisiner du riz pour ma fille qui a une intolérance au gluten ?

Il est possible de faire profiter de ce plat a des personnes qui ont la coutume de manger du riz ?

Chalom Ouvrakha !

 

Oui, c'est permis.

Conclusion de la havfalah ce motsae chabath

- Mercredi 16 mai 2018 à 19h43 vu 459 fois

chalom cher Rav

ce motsaé chabath il faut conclure hamavdile ben kodech lé hol ou hamavdile ben kodech lé kodech ?

Chalom Ouvrakha !

 

Hamavdil Ben Kodech Lékodech.

 

Kol touv !

Yom tov

douche a yom tov et chabath

- Dimanche 21 septembre 2014 à 20h48 vu 1745 fois

Bonjour Rav

Je voulais savoir quelles sont les précautions a prendre lorsqu'on prend la douche un yom tov ? et quelle différence il y'a avec chabath ?

Le jour de yom tov ont peut prendre une douche tiède avec le pommeaux de la douche ?

Kétiva vé hatima tova pour vous et votre famille

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf s'il vous plait la réponse suivante http://www.torahacademy.fr/douche-et-trois-jours-de-fetes

 

Il faut aussi faire attention comme pour Chabbat d'ailleurs aux problèmes d'essorage qui peuvent se poser.

 

A savoir, s'essuyer délicatement avec une grande serviette.

 

Kol touv et Chana tova.

Faire la vaisselle yom Tov pour lendemain

- Samedi 18 octobre 2014 à 23h10 vu 861 fois

Bonjour Rav

J'espère que vous avez passez de bonne fête, nous avons eu en france 2 jours de yom tov. Je voulais savoir si on peut faire la vaisselle du premier jour de yom tov pour le deuxième jour de yom tov avec l'eau chaude du robinet ?

Chalom!

 

C'est dans tous les cas interdit de faire la vaisselle du premier jour de Yom tov pour le second, et ce, même à l'eau froide.

Tous les préparatifs du premier jour pour le second sont interdits sauf cas d'exception!

 

Kol touv!

Roch Hachana : Offfrir un cadeau à sa femme ?

- Mardi 12 septembre 2017 à 07h53 vu 906 fois

Chalom Cher Rav

Comment est définie Roch Hachana d?après le choulhan aroukh ? C'est un yom tov ? il est obligatoire de boire du vin et de la viande ? Il faut acheté des vêtements a sa femme ?

Si vous avez des référence je suis preneur.

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez une excellente question. Je sais que la réponse va vous étonner.

Le Rav Ovadia Yossef zatsal se reposant sur les propos du Rambam et d'autres Richonim prétend que ce jour est un véritable jour de Yom Tov et que toutes les lois de Sim'hat Yom Tov, y compris manger de la viande boire du vin et offrir un cadeau à son épouse doivent être accomplis.

 

Cf. Chout Yabia Omer (tome 10 Ora'h 'Haïm chap. 43) et Chout Mayan Omer (tome 2 chap. 31). 

 

Par contre dans le livre Yom Tov Vé'hol Hamoéd Kéhilkhatam (Tchouva § 30 du Rav 'Haïm Kanyevsky Chlita) il est écrit que l'obligation d'offrir un vêtement ne concerne que les 3 fêtes et pas Roch Hachana etc.  

 

Béhatsla'ha !

H'ol hamoèd

Donner une retouche à 'hol hamoed

- Mercredi 08 octobre 2014 à 13h11 vu 706 fois

Bonjour Rav

Peut-on donner un costume a retoucher a un tailleur juif ( femme) à ´hol hamoed, sachant qu'il est probable qu'elle fasse les retouches à ´hol hamoed ?

Non, donnez lui cela après H'ol hamoèd! Pourquoi s'occuper pendant H'ol hamoèd de choses qui ne concernent pas la fête, tel que lui apporter cela, convenir du prix etc. en dehors du problème qu'elle risque de travailler pendant H'ol hamoèd, or coudre de façon professionnelle est interdit pendant h'ol hamoèd!

 

Kol touv!

H'ag saméah'!

Roch Hachana

Pomme dans le miel: pourquoi ?

- Samedi 20 septembre 2014 à 23h35 vu 1898 fois

Bonjour Rav Je voudrais savoir pourquoi on trempe la pomme dans le miel le soir de roch hachna ? Il me semble a voir entendu une explication au nom du Hatam Sofer mais j'ai oublier L'explication. Chavouah Tov et je profite pour vous souhaité Chana Tova vé néima pour vous et votre familles et que hachem vous combles de touts les biens matérielle et spirituelle.

Chalom Ouvrah'a!

 

De nombreuses raisons ont été données dans les livres entre autre de Kabbale.

L'une des raisons est que la pomme on dit que son fruit précède ses feuilles dans son évolution, par allusion au peuple juif qui a dit Naassé avant Nichma (Zih'ron Yéhouda Tome 2 chapitre 236).

 

Le miel דבש a la même valeur numérique que אב הרחמן qui signifie "père miséricordieux" vous comprenez donc le rapport avec Roch hachana où nous souhaitons que D. nous juge avec miséricorde. (Imré Pinhass)

 

Chana tova oumetouka comme le miel!

Roch Hachana : Offfrir un cadeau à sa femme ?

- Mardi 12 septembre 2017 à 07h53 vu 906 fois

Chalom Cher Rav

Comment est définie Roch Hachana d?après le choulhan aroukh ? C'est un yom tov ? il est obligatoire de boire du vin et de la viande ? Il faut acheté des vêtements a sa femme ?

Si vous avez des référence je suis preneur.

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez une excellente question. Je sais que la réponse va vous étonner.

Le Rav Ovadia Yossef zatsal se reposant sur les propos du Rambam et d'autres Richonim prétend que ce jour est un véritable jour de Yom Tov et que toutes les lois de Sim'hat Yom Tov, y compris manger de la viande boire du vin et offrir un cadeau à son épouse doivent être accomplis.

 

Cf. Chout Yabia Omer (tome 10 Ora'h 'Haïm chap. 43) et Chout Mayan Omer (tome 2 chap. 31). 

 

Par contre dans le livre Yom Tov Vé'hol Hamoéd Kéhilkhatam (Tchouva § 30 du Rav 'Haïm Kanyevsky Chlita) il est écrit que l'obligation d'offrir un vêtement ne concerne que les 3 fêtes et pas Roch Hachana etc.  

 

Béhatsla'ha !

ceder de roch hachana

- Jeudi 14 septembre 2017 à 08h52 vu 725 fois

Chalom Cher Rav

Si ont fait le ceder de roch hachana après le motsi, ont doit faire la bérakha de mézonote sur des beignets de courge ou blette ?

car il y'a de la panure de farine, ensuite ont fait haéts sur la datte si j'ai bien compris ont goute la datte après ont fait le yéhi ratson, et enfin ont récite adama sur les grains de sésame.

Chalom !

 

On ne récite pas Mézonot dès lors qu'il n'y a pas les trois conditions requises pour faire Mézonot. A savoir que la gâteau soit à la fois craquant à la fois pétri avec du sucre etc. et à la fois fourré.

 

En ce qui est des autres détails du Séder cf. le cours suivant : http://www.torahacademy.fr/seder-de-roch-hachana

 

Kol touv et Ktiva Vé'hatima Tova pour vous et toute votre famille et tout le Clal Israël !

Se lever au amoud hacha'har a roch hachana

- Mardi 19 septembre 2017 à 18h47 vu 625 fois

Chalom Cher Rav

 

doit-ont se lever avant le amoud hachahar a Roch Hachana ? en effet selon le principe au nom du yérouchalmi " celui qui dort sont mazal dort " donc si ont dort le matin c'est un problème ?

 

Il me semble avoir compris d'un Rav très sérieux que ce yérouchalmi tellement populaire n'existe pas dans le talmud yérouchalmi vous avez d'où vient cette affirmation "celui qui dort sont mazal dort" ?

Chalom Ouvrakha !

 

Veuillez lire la réponse suivante :

 

http://www.torahacademy.fr/reponse-tehilim-et-prieres-personnelles-a-roch-hachana

 

Ktiva Vé'hatima Tova !

Yom Kippour

L'argent des kaparotes

- Dimanche 28 septembre 2014 à 10h11 vu 980 fois

Bonjour rav

 

1-Quel somme doit-on donner pour chaque membre de la famille pour les kaparotes ?

2-Pour le mikvé de kipour ont peut le faire avant hatsot ?

3-Quel sont les aliments a éviter de manger la veille de kipour ?

Pour eviter le problème de baal keri

4-Enfin je voulais savoir comment demander pardon par ex a sa femme, a ses parents alors qu'on a oublier quel mal ont a fait ? Car parfois ont peut blesser ou s'énerver mais ont oublie le jour, le contexte ?

Car il me semble qu'il faut avouer de manière précise la faute que l'ont a commise surtout ben adam lé havero ?

Car envers hachem la liste est longue ont peut faire le vidouye sur les grandes lignes mais combien de faute vont être oubliées le jour de kipour ? Hachem va nous pardonner quand même ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- On donne au minimum environ le prix que coûte une poule ou un coq. Demain Béézrat hachèm, un cours sera mis en ligne sur toutes les lois des Kapparot.

 

2- Oui, mais il vaut mieux après si possible avant l'office de Minh'a.

 

3- Il faut éviter les aliments qui peuvent amplifier le zéra. A savoir les aliments laitiers, l'ail, la viande grasse etc. (Cf aussi Choulh'an Arouh' chapitre 608).

 

4- Il faut s'adresser avec beaucoup de sincérité, de gentillesse, et d'honneur à ces proches et leur dire qu'on est sûr qu'on a eu l'occasion de les vexer sans faire exprès etc. et qu'on demande pardon pour toutes ces fois où on a manqué d'honneur, où on s'est mis en colère, où on a mal jugé l'autre etc. etc.

Si la personne pardonne, c'est suffisant. Pour les choses dont vous vous souvenez, bien sûr qu'il faut les préciser et demander pardon dessus (à moins qu'il ne s'agisse de points dont la personne n'était pas au courant et qui risquent de la blesser davantage comme je vous l'ai écrit dans une réponse à une autre question cf http://www.torahacademy.fr/reparer-du-lachon-hara

 

Gmar H'atima Tova!

Avouer des fautes déjà regrettées

- Vendredi 03 octobre 2014 à 08h09 vu 950 fois

Bonjour rav Si dans l'année par ex ont a dit du lachon hara et ont a regrettée et ont a fait techouva . Le jour de kipour il faut encore rappelée notre faute ? Ma question est valable pour toute les fautes de l'année, une année c long, il faut prendre un carnet et noter toute les fautes faite et regretter c'est a dire qu'on a fait techouva et le rappeler a kippour ?

Ma deuxième question est que dans une année, ont a fauter envers hachem, mais ont se rappelle plus dans les details, on ont a oublier de faire techouva. Ma question est comment procéder a kipour pour se faire pardonné ? Ont peut dire hachem est vatrane ? Pourtant il y'a une guemara qui parle de la gravité de pensé que hachem est vatrane ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- Il existe une controverse entre les Maîtres dans la Gémara (Yoma 87) à ce sujet.

 

Le Choulh'an Arouh' chapitre 607 a tranché qu'il est possible (et que c'est même mieux) de s'épancher à nouveau pour les fautes qu'on a commises les années précédentes bien qu'on les a déjà regrettées et qu'on ne les a pas commises à nouveau depuis!

 

2- D. n'est pas Vatran (permissif), cependant il accepte la Téchouva qui provient du fond du coeur. Dans le Vidouy on dit explicitement qu'il y a des fautes dont on ne se souvient pas forcément mais qu'on demande malgré tout à D. qu'il nous pardonne.

 

Kol touv et Gmar h'atima tova!

La femme est Nida a kipour??

- Samedi 04 octobre 2014 à 22h01 vu 1382 fois

Bonjour rav

La femme qui est tehora est considéré comme Nida le jour de kipour ? Pas de contacte physique ?

Gmar hatima tova

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Choulh'an Arouh' écrit effectivement au chapitre 615 qu'elle est considérée comme Nidda, et qu'on ne doit pas la toucher ni dormir dans le même lit.

 

La seule différence avec la femme Nidda est que celle ci soit se tremper au Mikvé pour sortir de son statut, ce qui n'est pas le cas de la femme à Kippour qui est permise à son mari automatiquement à l'issue de Kippour.

 

Kol touv!

jeune de kipour pour une femme enceinte

- Jeudi 15 septembre 2016 à 19h23 vu 1352 fois

Bonjour cher Rav,

Ma femme est enceinte de 6 mois, elle appréhende Yom Kippour par peur pour sont bébé.

Ma question est : à quel moment une femme enceinte doit-elle arrêter le jeûne et est-ce que cela est permis si elle ne se sent pas bien ? Le fait de jeûner 25 heures est-il un danger pour le foetus ?

*Merci d'avance.

Chalom!

 

Le fait de jeûner n'est pas censé représenter un danger sinon la Torah aurait interdit à une femme enceinte de jeûner à Kippour ce qui n'est pas le cas.

 

S'il y a une contre indication de médecin, dites le moi.

 

Au sujet de votre première question, si elle se sent vraiment mal, vertiges, voit noir, problèmes de respiration etc. elle doit rompre le jeûne et manger et boire selon els fameux "Chiourim".

 

Béhatslah'a!

Soukkot

Zikouye pour achat des Arbaat Haminim

- Jeudi 20 septembre 2018 à 18h58 vu 492 fois

Chalom cher Rav

Si j'achète mes arba minim sans les payer car le vendeur chez qui j'ai commandé recoit un zikouye qui couvre la somme totale que je dois payer vous pensez qu'il Ya un problème ?

Chalom Ouvrakha !

 

Je ne sais pas quel est son arrangement avec clui qui lui donne le Zikouy !

Vous avez plus de détails à me transmettre ?

 

Kol touv !

Rejouir sa femme a souccot

- Dimanche 05 octobre 2014 à 11h41 vu 990 fois

Bonjour rav

Tout d'abord un grand hazak ou baroukh pour votre intervention sur la mitsva de réjouir sa femme a soucoth, cf http://www.torahacademy.fr/comment-faire-fortune

Mais il me reste une question d'après le choulh´an aroukh, il ressort qu'il faut offrir des bijoux et vêtements a sa femme, pas de chaussure, tablette aux chocolat, foulard? a priori c'est vêtement et bijoux En fonction de nos moyens ?

Ma deuxième question est : vous avez dit les kaparotes ont les donnes pas avec l'argent du maaser, mais si cette argent fait profiter des pauvres ou un site de hizouk dans la torah ont peut donné avec le maaser ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il faut effectivement lui offrir des bijoux ou des vêtements ainsi que le Choulh'an Arouh' l'écrit. 

Lui offrir une tablette de chocolat, c'est possible, en plus du cadeau. Et d'ailleurs pendantr toute l'année.

Et c'est effectivement en fonction des moyens de chacun ainsi que l'écrit le Choulh'an Arouh'  לפי ממונו

 

Au sujet de votre seconde question, non on ne peut pas bien que que cet argent va au profit de la Tsédaka, vu que c'est une obligation de le faire.

 

Kol touv 

 

Le pitom qui tombe

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h29 vu 799 fois

Bonjour rav

Lorsque le pitom du etrogue tombe, le etrogue reste cacher pour la berakha ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Pour les autres jours que le premier (et le second à l'étranger) il reste Cacher d'après de nombreux Décisionnaires, même pour réciter la bénédiction. 

Mais ce à condition que malgré tout il reste une petite partie de ce Pitam, c'est à dire que le fait qu'il soit tombé n'est pas fait un creux à cet endroit.

(Décisionnaires aux chapitre 648 et 649).

 

En général on conseille dans ce cas de le coller même avec un peu de colle.

 

Kol touv!

Dispense de Soucca lorsqu'il pleut?

- Samedi 11 octobre 2014 à 21h34 vu 868 fois

Bonjour rav

A paris le premier soir il a plût, il me semble que même le premier soir lorsqu'il pleut ont est patour ?

Ma deuxième question concerne les autres jours de soucot, lorsqu'il pleut et qu'on est patour, peut-ont manger du pain en dehors de la souka ? ( car ont est patour)

Chalom Ouvrah'a!

 

Concernant le premier soir c'est une grande discussion entre nos Maîtres.

Certains Décisionnaires prétendent que l'opinion du Choulh'an Arouh' est que même le premier soir on est dispensé de manger dans la Soucca s'il pleut.

C'est pourquoi l'idéal pour s'acquitter de tous les avis dans un tel cas est de s'efforcer de manger un Cazaït de pain dans la Soucca mais sans réciter la bénédiction du fait qu'on est peut être dispensé d'après certains de la Mitsva de Soucca dans un tel cas. (Décisionnaires au chapitre 639). 

 

2- Absolument. Dans un tel cas on peut manger du pain dans les quantités que l'on souhaite.

 

Moadim lésimh'a!

Lechev bassouka sur du mezonote

- Mardi 14 octobre 2014 à 11h12 vu 1097 fois

Bonjour rav

J'ai entendu que d'après le Rav Ovadia Yossef ont peut faire la bénédiction de léchév bassouka, si l'on consomme la quantité de 162g de mézonote.

Comme je ne suis pas dans la pratique sont opinion que je respect bien évidement, je voulais savoir si il y'avais d'autre posskims qui pense que un séfarade peut faire la bénédiction de léchev bassouka sur du mézonote ?

Chalom!

 

Tous les Décisionnaires sont d'accord que si on mange 172 grammes de pain, on doit réciter cette bénédiction (Michna béroura chapitre 639 et autres Décisionnaires).

 

D'après certains Décisionnaires Ashkénazes on peut réciter cette bénédiction même sur un peu plus que 56 grammes de gâteaux. Mais d'après les Séfaradimes c'est hors de question tant qu'on ne mange pas 172 grammes.

 

Kol touv!

Devoir de squatter dans la Soucca du voisin ?

- Dimanche 01 octobre 2017 à 19h17 vu 608 fois

Chalom Cher Rav

Si ont est gêner de manger chez une personne qui nous invite le premier soir de soucoth, ont est patour de la soucah ? et donc manger normalement ( du pain) a la maison ?

Chalom !

 

Si je comprend bien vous parlez du cas où vous n'avez pas de Soucca à la maison et vous êtes gêné de manger dans la Soucca de personnes qui vous ont invités. 

 

Le Rama (chap. 640 § 4) traite du cas où les bougies se seraient éteintes dans la Soucca et du coup ce n'est pas agréable de manger dans une Soucca obscure. Il écrit que dans un tel acs de figure il est autorisé de manger chez soi à la maison à un endroit éclairé et ce n'est pas la peine de se fatiguer et d'aller chez le voisin ayant une Soucca éclairée pour manger chez lui. 

 

Le Michna Béroura précise que la raison est que l'homme n'aime pas manger en dehors de chez lui et qu'il est donc considéré comme " souffrant " à ce sujet, et ait donc dispensé de Soucca.

 

Toutefois, le Michna Béroura précise sur place que ces propos ne sont valables que les autres soirs, par contre le premier soir de Souccot où il y a une obligation de manger dans la soucca, il faudra se déplacer dans la Soucca de l'autre et consommer au moins le Cazaït de pain. 

 

Si vous ne réussissez pas à être joyeux dans la Soucca de l'autre, le Michna Béroura précise que vous en réciterez pas la Brakha de Léchév Bassoukka. Si vous réussissez à vous réjouir, vous pouvez selon certains réciter la Brakha. 

 

Béhatsla'ha et 'Hag Saméah' !

Pessah'

Rejouir sa femme a souccot

- Dimanche 05 octobre 2014 à 11h41 vu 990 fois

Bonjour rav

Tout d'abord un grand hazak ou baroukh pour votre intervention sur la mitsva de réjouir sa femme a soucoth, cf http://www.torahacademy.fr/comment-faire-fortune

Mais il me reste une question d'après le choulh´an aroukh, il ressort qu'il faut offrir des bijoux et vêtements a sa femme, pas de chaussure, tablette aux chocolat, foulard? a priori c'est vêtement et bijoux En fonction de nos moyens ?

Ma deuxième question est : vous avez dit les kaparotes ont les donnes pas avec l'argent du maaser, mais si cette argent fait profiter des pauvres ou un site de hizouk dans la torah ont peut donné avec le maaser ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il faut effectivement lui offrir des bijoux ou des vêtements ainsi que le Choulh'an Arouh' l'écrit. 

Lui offrir une tablette de chocolat, c'est possible, en plus du cadeau. Et d'ailleurs pendantr toute l'année.

Et c'est effectivement en fonction des moyens de chacun ainsi que l'écrit le Choulh'an Arouh'  לפי ממונו

 

Au sujet de votre seconde question, non on ne peut pas bien que que cet argent va au profit de la Tsédaka, vu que c'est une obligation de le faire.

 

Kol touv 

 

HAMETS VENDU AU FRIGIDAIRE?

- Jeudi 07 avril 2016 à 10h45 vu 663 fois

Bonjour Rav,

peut on vendre et conserver son hamets ( ketchup, chantilly, sirop de fruits) au frigidaire pendant pessah, et ce, bien emballé?

merci pour votre reponse cher Rav

Chalom!

 

Il faut qu'il soit bien emballé dans un endroit à part et écrire dessus en grand que c'est vendu au non juif.

 

Dans votre cas où il ne s'agit pas de vrai H'amets c'est d'autant plus simple.

 

Kol touv!

Les médicaments a péssah

- Samedi 16 avril 2016 à 20h25 vu 693 fois

Bonjour cher Rav et chavouah tov

Il existe en Israël une liste de médicament cacher lépésssah ?

Je me pose des questions a savoir si ont vend des médicaments que l'ont prend pour péssah ? je précise sans gout ou certain avec mauvais gout, merci pour tout et de bonnes nouvelles BH.

Chalom!

 

Oui, il y  aune liste qui se trouve par exemple dans la brochure de Pessah' de la Eda Hah'arédit ou des autres Hechchérim. On peut la trouver dans certains supermarchés ou certaines pharmacies.

 

Vous pouvez m'appeler si vous voulez et je vous dirai s'ils figurent sur la liste.

 

Essayez de m'appeler le plus tôt possible parce que plus on s'approche de Pessah' plus je suis débordé et envahi par les coups de fils. 

 

Kol touv!

produit cacher lepessah

- Lundi 03 avril 2017 à 08h57 vu 873 fois

Chalom Cher Rav

Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U, je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

Chalom Cher Rav

 

Chalom !


Je voulais savoir si les matsots yéhouda ont une bonne cacheroute, je vous est envoyé par mail la photo de la cacheroute, il me semble que c'est rabanoute et U,

 

C'est pas très Méhadrin, cela. 

 

je voulais savoir si la cacheroute des bamba du rav ossem est bonne il est mentionné cacher laméhadrine

 

Pas Méhadrin.

 

et enfin il y'a des gâteaux avec la cacheroute de lichkat harabanoute de holon parfois il précise d'après rav ovadia yossef.

 

Pas Méhadrin. Lorsqu'ils mentionnet le Rav Ovadia c'est pour dire que ces gâteaux Cacher Lepessa'h se reposent sur l'autorisation du Rav Ovadia qui autorisait la Matsa Achira pendant Pessa'h.

Ceci ne veut pas encore dire que c'est le Rav Ovadia qui se trouve dans l'usine pour vérifier de quelle façon chaque gâteau est confectionné ! C'est à dire que le Rav a donné l'accord de principe mais qui vérifie que els produits intégrés sont vraiment ceux qui sont censés y être etc. etc.

 


Toute l'année ont ne consomme que les produits laméhadrine qui sont mékoubal chez les harédi, mais comme j'ai vu ces produits vendu dans des super sérieux je voulais avoir votre avis,

 

Kol touv!

 

merci pour votre aide précieuse, et que des bonnes nouvelles chez vous.

 

Vous aussi. Merci. 

 

Statut des p√Ętes cru

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h06 vu 487 fois

Chalom cher Rav ont considère les pâtes cru comme du hamets gamour ?

Chalom !

 

Oui, puisque la pâte des pattes était du 'Hamets à un moment avant qu'on leur ait donné la forme de pattes.

Béhatsla'ha !

four a pessa'h

- Samedi 17 mars 2018 à 21h51 vu 578 fois

Chalom cher Rav il est possible d'utiliser un four non pyrolyse a pessa'h ?

Chalom !

 

Selon certains, oui !

Il faudra bien bien le nettoyer, et attendre 24 heures, puis l'allumer à fond 20 minutes !

Ensuite si vous pouvez couvrir les plats, ce serait le mieux !

Les grilles elles même il faut en acheter d'autres ou les cachériser !

Kol touv !

Chavouot

Rejouir sa femme a souccot

- Dimanche 05 octobre 2014 à 11h41 vu 990 fois

Bonjour rav

Tout d'abord un grand hazak ou baroukh pour votre intervention sur la mitsva de réjouir sa femme a soucoth, cf http://www.torahacademy.fr/comment-faire-fortune

Mais il me reste une question d'après le choulh´an aroukh, il ressort qu'il faut offrir des bijoux et vêtements a sa femme, pas de chaussure, tablette aux chocolat, foulard? a priori c'est vêtement et bijoux En fonction de nos moyens ?

Ma deuxième question est : vous avez dit les kaparotes ont les donnes pas avec l'argent du maaser, mais si cette argent fait profiter des pauvres ou un site de hizouk dans la torah ont peut donné avec le maaser ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il faut effectivement lui offrir des bijoux ou des vêtements ainsi que le Choulh'an Arouh' l'écrit. 

Lui offrir une tablette de chocolat, c'est possible, en plus du cadeau. Et d'ailleurs pendantr toute l'année.

Et c'est effectivement en fonction des moyens de chacun ainsi que l'écrit le Choulh'an Arouh'  לפי ממונו

 

Au sujet de votre seconde question, non on ne peut pas bien que que cet argent va au profit de la Tsédaka, vu que c'est une obligation de le faire.

 

Kol touv 

 

Le sens de Chavouote

- Lundi 15 mai 2017 à 14h52 vu 756 fois

Chalom Rav

Il me semble que le 6 sivan nous n?avons pas reçu la torah ont a reçu la torah le jour de kipour, Je me pose la question sur le sens de chavouote, pourquoi cette fête s?appelle zéman matan toraténou ?

Chalom Ouvrakha !

 

Je vous envoie un Dvar Torah écrit du Rav Emmanuel Guiess Chlita de Brussel qui traite justement de votre question et que m'a envoyé le Rav Olivier Chlita. 

 

" Kipour ? chavouoth ? Les deux sont des jours où la Thora a été donnée. Chavouoth les 1° Tables ; Kippour les 2°. A chavouoth, devaient être données les Tables écrites de Sa main, sur une pierre qu’Il fournit. On était prêts physiquement à recevoir la Thora ; le support de l’écriture, de la parole divine, était une matière céleste ; le corps humain était intégré totalement à l’expression de Sa parole.

 

On ne les a jamais reçues. Veau d’or. Moché les « brisa au pied de la montagne » . C’est pourquoi, en fait, on ne célèbre véritablement le don de la Thora le jour de chavouoth qu’en exil (Il ressort du bavli chabath 86b que la thora le Décalogue fut dit le 7 sivan et non le 6 ; seuls les juifs de la diaspora font de ce jour, jour de fête. Parce que en diaspora, on a l’avantage de ne pas se croire arrivés avant terme : on vit l’exil ; on sait donc que ce jour ne représente au jour d’aujourd’hui qu’une destination à venir, et non une cible atteinte) .

 

C’est aussi pourquoi chavouoth est la seule fête de la Thora à n’avoir pas de date ancrée dans le calendrier, dans notre rythme de vie : elle n’est pas dite « tel jour de tel mois », elle est fixée par supputation de l’Omer : « vous compterez au lendemain de pessah’ 7 semaines complètes, jusqu’au lendemain de la 7ème semaine, 50 jours…

 

Et vous célébrerez ce même jour: ce sera pour vous une convocation sainte ».

 

Dès lors que continuons-nous à célébrer, à chavouoth ? Une promesse. Une certitude d’arriver un jour à recevoir pleinement la parole divine.  A Kippour, par contraste, sont données les Tables écrites de Sa main sur une pierre fournie par moché. Sa parole s’inscrit tout de même en nous, malgré la faute. Mais sur un cœur, dans un corps qui est resté d’en bas. Susceptible de produire encore de l’impureté, de l’obstruction

 

(C’est pourquoi à Kippour, pour recevoir cette thora, il faut jeûner, « se mortifier » selon les termes du texte. Parce qu’on la reçoit à condition d’être conscient que nous ne sommes pas encore à sa hauteur ; que notre rapport au corps constitue un obstacle ; seul le détachement des besoins du corps, détachement singulier, parce que invivable sur la durée, seul ce détachement nous met à la hauteur de cette révélation ; à chavou’oth par contre, c’est de la révélation du corps comme porteur de toujours de Sa parole qu’il s’agit ; on mange, on boit, on fête : « tous sont d’accord qu’il est impératif de festoyer à chavou’oth (bavli pessah’im 68b) ». Parce que l’on sait bien que l’on n’a pas de prise totale sur ce jour insaisissable dans notre calendrier. Pas de risque de prétention hors de propos. )"

 

Kol touv !

Hannouka

ARVIT pendant Hanoukah

- Samedi 21 décembre 2019 à 20h18 vu 422 fois

Chalom cher rav

Je voulais avoir votre avis concernant la prière de arvit il est préférable de prier avant tset hakohavim ou après tset hakohavim pendant la période de Hanoukah

Chalom !

 

Personnellement je recommande de prier un peu avant la sortie des étoiles, de sorte à pouvoir ensuite allumer à la sortie des étoiles (pour les Séfarades).

 

De cette façon on s'acquitte aussi du principe Tadir Vééno Tadir Tadir Kodem, c'est à dire (ça rime en plus) accomplir en premier la Mitsva la plus fréquente et simplement après celle qui l'est moins.

 

Kol touv !

O√Ļ allumer sa H'noukia haut √©tage?

- Dimanche 30 novembre 2014 à 11h51 vu 910 fois

Bonjour Rav, et Chavoua tov ,

 

Je voulais vous poser une question concernant l'allumage des bougies de la Hannoukia, en effet j'habite en étage assez élevé, et je ne sais pas si je dois placer ma hannoukia devant la fenêtre ( il y'a un vis a vis) ou si je dois la poser à l'extérieur de ma maison , devant la porte.

Merci pour votre réponse .

 

Autre question ; est ce que l'horaire de l'allumage des bougies est bien à 17h en Israel , à Jerusalem ?

 

Merci encore de votre attention Rav.

Chalom Ouvrah'a!

 

Pour pouvoir répondre à votre question, il faut tout d'abord exposer le principe de base.  A savoir, qu'il y a au sujet de l'allumage des bougies de H'annouka un concept de Pirsoum haness, c'est à dire de diffuser le miracle que D. a fait à notre égard à l'époque de H'annouka.

 

Au sujet du lieu de l'allumage de la H'anoukia, la Halah'a est la suivante.

 

A l'époque la plupart des maisons étaient ouvertes sur des cours, communes à toutes les maisons et cette cour était ouverte sur la rue.

Une personne habitant dans une telle cour, le Choulh'an Arouh' écrit qu'elle doit allumer à la porte de la cour donnant sur la rue de sorte à diffuser le miracle de Hanouka auprès de toutes les personnes affluant dans la rue.

C'est ce qui fera dire à certains éminents Décisionnaires dont le Rav Elyachiv zatsal qu'une personne habitant dans un immeuble doit allumer à la porte de la cage d'escaliers donnant sur la rue.

En effet, la cage d'escaliers étant commune à tous les habitants se trouvant dans des appartements, elle correspond à la cour de l'époque de la Gémara et il convient donc d'allumer à cet endroit.

 

De nombreux Décisionnaires ont toutefois désapprouvé cette opinion en se basant sur le H'azon Ich qui écrit que pour qu'une cour soit considérée comme telle il faut qu'elle soit utilisée par les habitants des maisons en tant qu'habitation, y passer du temps, y manger, y accrocher son linge etc. Or, la cage d'escaliers n'est qu'un lieu de passage mais qui n'est pas utilisé en tant qu'habitation. C'est pourquoi cette solution n'a pas tellement été retenue par les Décisionnaires.

 

Si vous vous trouvez à un étage bas, où en posant la H'anoukia à la fenêtre, celle ci se trouvera à une hauteur inférieure à 9 mètres 60 (20 coudées), c'est l'endroit le meilleur pour allumer. En effet jusqu'à cette hauteur on considère que les passants de la rue peuvent encore la voir. Il y a donc un Pirsoum haness pour tous les passants de la rue.

 

Si vous vous trouvez à un étage supérieur et qu'il n'y a pas de vis à vis, vous vous trouvez dans un problème en allumant à votre fenêtre vu que les passants de la rue ne verront rien du tout sauf s'ils soulèvent leurs yeux.

 

S'il y a des vis à vis avec les immeubles se trouvant en face de chez vous,  et dont la hauteur est équivalente ou à une distance de moins de 20 coudées, les Décisionnaires sont en discussion.

L'opinion du Rav Wozner Chlita est qu'il est bon d'allumer à la fenêtre et le Pirsoum haness se fera grâce aux voisins habitant en face qui pourront contempler notre H'anoukia, en dehors bien évidemment des membres de la maison qui eux aussi verront cette H'anoukia.

Cette opinion a été retenue et est appliquée par de nombreuses personnes. 

 

Toutefois mon Maître le Rav Sternbuh' Chlita ainsi que le Rav Elyachiv zatsal n'ont pas été d'accord avec cette opinion parce qu'ils écrivent que le Pirsoum haness a été institué pour les personnes se trouvant dans la rue et non se trouvant dans leurs maisons.

 

Si vous vous trouvez à un étage élevé et que vous n'avez pas de vis à vis, dans un tel cas vous devrez allumer près de la porte, de l'autre côté que la Mézouza. En effet, il y a une importance particulière, et en particulier d'après la kabbale, (lorsqu'on ne peut de toute façon pas accomplir le Pirsoum haness le meilleur parce qu'on habite à un étage élevé); à placer la H'anoukia à cet endroit de sorte à ce que chaque personne qui entre dans la maison ou sorte passe entre la H'anoukia et la Mézouza. S'il s'agit d'un homme étant vêtu d'un Talith, de cette façon l'homme est complètement enveloppé de Mitsvots tout autour de lui.

 

Dans ce cas, ne vous inquiétez pas, le Pirsoum haness sera tout de même assuré par les membres de votre famille qui verront cette H'anoukia. 

 

Si vous habitez à un étage élevé mais pas tout en haut et qu'il n'y a pas d'ascenseur dans votre immeuble ce qui fait qu'il y a beaucoup de passage dans l'escalier, l'opinion de certains Décisonnaires (dont le Rav Mordeh'ai Eliahou zatsal) est qu'il vaut mieux placer la H'anoukia du côté extérieur de la porte de sorte à ce que ces personnes qui passant par là puissent la voir et c'est considéré pour eux comme étant Pirsoum haness.

 

Kol touv!

Allumage de la hanouka face a la fenêtre

- Lundi 11 décembre 2017 à 21h50 vu 652 fois

Chalom cher Rav

 

si ont habite en hauteur, théoriquement le deuxième étage, car le biniane a deux entré; une entré qui commence au bas du biniane et une entré aux milieux du biniane.

 

L'allumage se fait face a la fenêtre du salon pour que les voisins en face regarde, d'après le choulhan aroukh qui dit qu'il faut allumer entre 30 et 80 cm vous pensez que c'est un problème de posé la hanoukia sur une table ?

 

ou un tabouret de 30 cm c'est mieux ? car sur la table la hauteur et de 95 cm alors que sur le tabouret la visibilité est moyenne que faire pour être quitte léhatéhila ?

Chalom !

 

Oui sur une table c'est problématique a priori puisque les tables sont généralement supérieures à 80 cm de hauteur.

 

Il vaut mieux sur un tabouret, ou mettez sur le rebord de la fenêtre avec un plateau en dessous. Kol Touv !

l'heure ideal

- Lundi 11 décembre 2017 à 21h58 vu 592 fois

chalom cher Rav

ont m'a toujours dit a la yéchiva que l'heure idéal pour allumer la hanoukia est a 17H00 précise en Israël, peut être avez vous une explication a me donné, personnellement j'ai oublier la raison.

Chalom !

 

Oui, c'est l'heure de Tset Hakokhavim, ainsi qu'il est écrit dans le Choul'han Aroukh.

Ce n'est pas 17h00 par principe mais c'est en général en Israël à cette période de l'année l'heure de la sortie des étoiles.

Cf. http://www.torahacademy.fr/horaires-de-l-allumage

Kol touv !

Pourim

Déguisement en policer et soldat a pourim

- Dimanche 08 mars 2020 à 12h10 vu 414 fois

CHALOM CHER RAV

 

Je voudrais avoir votre avis sur le sujet du déguisement en policier et en hayal, le rav de la kita de mon fils a interdit de se déguiser en policier et en soldats.

 

la question que je me pose est la suivante il ya des poskims qui interdises ce genre de déguisement, ou d'autre déguisement comme Spiderman?

 

Le rav de mon fils me dit que le rav ovadia yossef interdit de se déguiser en policer ou en soldat, si vous avez des références au niveau de la halakha sur le sujet des déguisements je suis preneur.

Chalom !

 

Je vais vous dire toute la vérité !

 

En spiderman, personne n'interdit de se déguiser ! (Au passage le héros qui est capable de donner l'heure le plus vite du monde c'est speed-heure-man). 

 

En ce qui est de policiers et soldats il n'y a en soi aucune interdiction.

 

La raison pour laquelle ces dernières années, de nombreux Rabbanim Harédim se sont opposés à cela c'est parce qu'ils ont remarqué que pour beaucoup d'enfants le fait d'être un soldat ou un policier est un rêve. 

 

Ces dernières années, beaucoup de Harédim ont quitté les Yéchivot et sont partis à l'armée, chose qui a déplu à de nombreux Rabbanim en Israël. 

 

Pour un peu casser cette envie de leur ressembler, ils ont blâmé ce déguisement comme pour dire que même dans les rêves, on ne doit pas essayer de les imiter.

 

Je ne prend ici vraiment pas partie, je viens juste vous donner l'explication des personnes qui refusent ce genre de déguisement, cela n'a rien de Halakhique, c'est Hachkafatique. 

 

Kol touv et Pourim Saméa'h !

Période du 9 Av.

Musique après le 9 av

- Dimanche 10 ao√Ľt 2014 √† 13h26 vu 770 fois

Bonjour rav Je voudrais avoir si ont peut écouté de la musique le soir du 9 av ou il faut attendre comme le vin et la viande jusqu'au 10 av ?

Chalom

 

Votre question a été posée par HatamSofer suite au cours http://www.torahacademy.fr/viande-le-lendemain-du-9-av

Voici la réponse que je lui ait donné: Je pense que c'est identique à la viande et au vin, vu que la musique est interdite depuis le 17 Tamouz et qu'elle est vraiment de nature à réjouir, comment peut on écouter de la musique au moment où le temple est en train d'être consumé par le feu?

Kol touv!

9AV cette année

- Dimanche 04 juillet 2021 à 07h29 vu 323 fois

chalom cher rav cette année il ya chavouah che hal bo ticha beav, ont applique les lois de la semaines qui précède 9av?

Chalom !

 

Cf. www.torahacademy.fr/9-av-cette-annee

 

Kol touv !

Teinture de cheveux Ben hametsarim?

- Jeudi 04 ao√Ľt 2016 √† 16h14 vu 664 fois

Chalom Rav,

 

J'aimerais savoir si une femme peut se faire une couleur ( se teindre les cheveux) pendant roch hodech av ou pendant ben hamétsarim?

Chalom!

 

Il n'y a pas d'interdiction pour les Séfardes qui autorisent de se laver et de se couper les cheveux jusqu'à Chavoua Chéh'al Bo.

 

Toutefois si ceci la réjouie beaucoup, et qu'elle peut attendre après le 9 Av c'est ce qu'on lui conseillera. Si c'est important pour son mari, on peut autoriser.

 

Kol touv!

JEUNE NEDAVA

- Lundi 31 juillet 2017 à 09h54 vu 727 fois

CHALOM RAV

J'ai entendu au nom du Rav de brisk qu'une personne patour de jeune, si il jeûne sont jeune est considéré comme taanit nédava, et donc il n'est pas quitte du jeûne, je voulais savoir si dans mon cas je suis patour de jeûné, cela fait plus de cinq ans que j'ai des douleurs chronique, et je jeûne, peut-être que je suis patour ?

Je voulais avoir votre avis, c'est dommage de jeûné et que ce jeûne soit considéré comme nédava.

Chalom Ouvrakha !

 

Le 'Hafets 'Haïm (Michna Béroura chap. 450 § 4, et chap. 618 § 5), stipule que la personne qui est dispensée de jeûner, n'a pas le droit de jeûner et ce même si son état de santé de présente pas de danger réel.

Connaissant un peu votre état de santé, je pense que vous êtes considéré par la Halakha comme entrant dans le cadre de " 'Holé " et si pour une raison ou une autre le jeûne peut vous faire du mal, vous en êtes dispensé et vous ne devez pas être Ma'hmir.

 

Béhatsla'ha ! 

Je√Ľnes

je√Ľner le 10 tevet apr√®s accouchement?

- Samedi 27 décembre 2014 à 22h24 vu 1196 fois

Bonjour Rav

Une femme qui a accouché il y'a 6 mois doit-elle jeûner le 10 Tévet ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf http://www.torahacademy.fr/jeune-apres-un-accouchement

 

En un mot, si elle allaite, elle est dispensée.

Sinon, elle doit jeûner à moins qu'elle ne se sente particulièrement faible etc. auquel cas il faudra qu'elle se retourne vers moi à nouveau pour m'exposer son état.

 

Kol touv!

JEUNE NEDAVA

- Lundi 31 juillet 2017 à 09h54 vu 727 fois

CHALOM RAV

J'ai entendu au nom du Rav de brisk qu'une personne patour de jeune, si il jeûne sont jeune est considéré comme taanit nédava, et donc il n'est pas quitte du jeûne, je voulais savoir si dans mon cas je suis patour de jeûné, cela fait plus de cinq ans que j'ai des douleurs chronique, et je jeûne, peut-être que je suis patour ?

Je voulais avoir votre avis, c'est dommage de jeûné et que ce jeûne soit considéré comme nédava.

Chalom Ouvrakha !

 

Le 'Hafets 'Haïm (Michna Béroura chap. 450 § 4, et chap. 618 § 5), stipule que la personne qui est dispensée de jeûner, n'a pas le droit de jeûner et ce même si son état de santé de présente pas de danger réel.

Connaissant un peu votre état de santé, je pense que vous êtes considéré par la Halakha comme entrant dans le cadre de " 'Holé " et si pour une raison ou une autre le jeûne peut vous faire du mal, vous en êtes dispensé et vous ne devez pas être Ma'hmir.

 

Béhatsla'ha ! 

Période du Omer

Compte du Omer ben Hachemachot?

- Mercredi 04 mai 2016 à 21h48 vu 746 fois

Bonjour Très cher Rav

 

Dans le cas ou j'ai oublié de compter le omer hier et je m'en suis rappelé qu'aujourd'hui après la shkia mais avant la nuit et dans le doute j'ai compté l'oubli. puis je continuer a compter avec berakha?

 

ces une question théorique

 

merci pour tous

Chalom Ouvrah'a!

 

Je me suis permis de ne pas me presser de vous répondre vu qu'il s'agit d'une question théorique.

 

Mais c'est une très bonne question.

 

Le Chaqré Téchouva au chapitre 489, rapporte une discussion entre nos maîtres. Le Beith David écrit que vous ne pouvez dès lors plus réciter le Omer avec la bénédiction les autres soirs. Tandis que le H'idda a remis en question cette opinion.

 

En pratique de nombreux décisionnaires ont autorisé dans un tel cas le poursuivre les jours d'après la Séfira en prononçant la bénédiction disant qu'il s'agit d'un cas ressemblant à un Safek Sféka.

 

Simplement le Rav Ovadia précise (Yabia Omer tome) que les jours d'après il faudra impérativement s'efforcer de ne pas réciter la bénédiction avant la tombée de la nuit, pour ne pas que votre comportement puisse sembler contradictoire.

 

Kol touv!

Bénédictions

berakha et toilettes

- Mercredi 01 mai 2019 à 08h34 vu 378 fois

Chalom cher Rav Si on prend un café et on fait la berakha puis on va aux toilettes pour faire les guedolims ont doit refaire la berakha sur le café ?

Chalom !


Le Rav Ovadia dans le Halikhot Olam tranche curieusement qu'on doit refaire la Brakha ensuite, mais ce Psak est plus que curieux ainsi que tous les autres 'Hakhamim ont affirmé. Le Rav ne s'explique pas et les décisionnaires qu'il rapporte sont des décisionnaires d'une époque à laquelle els toilettes étaient en dehors de la maison et donc évidemment qu'il y a un problème de Chinouy Makom ce qui n'est pas le cas de nos toilettes aujourd'hui !

 

Les enfants du Rav Ovadia eux même ont tranché différemment que le Rav ! Certains ont voulu dire que le Rav a changé d'avis !

 

Conclusion, ne refaites surtout pas la Brakha à moins que vous ayez changé d'endroit (toilettes en dehors de l'habitation).

 

Kol touv !

benedictions sur un cazaite au millieu du repas

- Mercredi 01 mai 2019 à 08h35 vu 335 fois

Chalom cher Rav Si on mange du pain ou un gâteau en grignotant et ensuite en mange un cazaite en 4 ou 7 minutes ont doit faire la berakha aharona ?

Chalom !

 

Oui, bien sûr !

 

Kol touv !

Boire le rov du koss

- Dimanche 19 mai 2019 à 15h10 vu 323 fois

CHALOM CHER est-il obligatoire de boire le rov du koss lorsqu?on procède au kidouch par exemple lors d?un mariage, havdalah?.

Chalom 

 

Pour Kiddouch et Hacdala, pas la peine Rov Koss, il faut Rov Réviit (soit environ au moins 46 ml).

 

Pour Les 4 Kossot de Pessa'h, c'est bien de boire pas que Rovb réviit mais aussi Rov Koss pour s'acquitter de l'opinion du Ramban.

 

Pour le mariage, le Rachba a tranché et le Choul'han Aroukh aussi qu'il suffit de boire un tout petit peu.

 

Béhatsla'ha !

Minha suivie de arvit béyahid

- Dimanche 27 juillet 2014 à 18h56 vu 934 fois

Chalom ou vrakha Rav

 

En France lorsque la prière commande a 20h00.

Peut-on prier béya'hid a la synagogue lorsqu'il y'a pas de minian Minha suivie de arvit ?

Sachant que la chekia est actuellement a 21h36

Chalom!

 

L'opinion du Michna béroura (chapitre 233 paragraphe 11) est que lorsqu'on prie tout seul on ne peut pas prier Minh'a suivi de Arvit si Minh'a et Arvit sont priés tous deux après l'heure de Plag Haminh'a.

 

Toutefois l'opinion du Rav Péalim est d'autoriser une telle chose.

 

Kol touv!

Hatov vehametiv sur le vin meilleur?

- Dimanche 27 juillet 2014 à 19h42 vu 830 fois

Chalom ou vrakha Rav

Si je fais kidouch sur du jus de raisin et je prend un bon vin pour le repas je peux réciter la bénédiction de hatov vé hametiv  Bé chem ou malkhout.

Chalom!

 

Le problème que vous rencontrez dans un tel cas est que puisque le vin est meilleur que le jus de raisin, vous devez réciter la bénédiction sur le vin le meilleur, et dès lors vous avez perdu l'occasion de réciter Hatov véhamétiv vu que cette bénédiction n'est récitée que si le second vin que vous allez boire est meilleur que le premier ou qu'il se peut qu'il le soit. (Décisionnaires dans le chapitre 175).

 

Le seul cas où la question se pose est lorsque vous avez récité le Kiddouch sur un premier vin et qu'ensuite on vous apporte un second vin et que celui ci est meilleur que le premier. Dans un tel cas vous n'êtes pas répréhensible d'avoir récité la bénédiction sur un vin moins bon au départ vu que vous n'aviez pas de vin meilleur à ce moment là.

 

De même si vous ne connaissiez pas la Halah'a et que vous avez récité la bénédiction sur le vin moins bon puis qu'ensuite vous comptez boire un vin meilleur. A ce moment se pose effectivement votre question.

 

Pour pouvoir réciter cette bénédiction il y a un certain nombre de conditions que je me ferais un plaisir de vous écrire si vous le souhaitez.

 

Toutefois il me semble important de préciser que dans votre cas vu qu'il s'agit de jus de raisin et non de vin, certains Décisionnaires ont écrit qu'il est impossible de réciter cette bénédiction même si par la suite on apporte du vin à table, vu que cette Halah'a ne concerne que deux types de vin étant importants tous deux, ce qui n'est pas le cas du jus de raisin, qui n'est pas très considéré. (Or Letsion Tome 2 Chapitre 46 paragraphe 13, Minh'at Itsh'ak Tome 9 chapitre 14).

 

Kol touv!

kavana sur les aliments présents devants nous

- Mercredi 27 ao√Ľt 2014 √† 19h30 vu 914 fois

chalom Rav,

Tout d'abord merci infiniment pour le temps que vous nous consacrez et pour votre site qui permet d'apporter des réponses claires à nos questions et pour les enseignements de qualité et les messages positifs et encourageants, dont on en a vraiment besoin.

 

Lorsque l'on a devant nous divers aliments par ex chehakol , si je fait la bérakha sur de l'eau sans penser à me rendre quitte des bonbons présent devant moi je doit refaire la békha de chéhakol sur les bonbons ?

 

si dans une seouda je pense pas à acquitter les aliments présents devant moi par ex tout les berakhotes de haets ou adama... je dois refaire la bérakha sur chaque aliments ?

 

Il me semble avoir entendu que lorsque l'on est invité chez des amis ou des amis sont invité chez nous on doit réciter une bénédiction par ex chehakol et après quelque soit l'aliment dont la bénédiction est chehakol ont la récite plus , pouvez vous me confirmer cette opinion ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Vous posez d'excellentes questions. 

En général un cours donné à ce sujet prend au moins une heure.

 

Je vous envoie un résumé écrit de ce cours. que j'ai écrit 

Nous le mettrons prochainement en ligne sur le site dans la rubrique cours écrits. Pour le moment je vous fait un copier collé.

 

Qu’inclut-on dans la bénédiction sur un aliment ?


La bénédiction préalable récitée sur un aliment inclut parfois d’autres aliments et les dispense de  bénédiction préalable. Dans d’autres cas, cette bénédiction ne concernera que l’aliment sur lequel elle a été récitée. Ceci dépend de différents facteurs que nous allons détailler avec l’aide de D…, et tout particulièrement de l’intention de la personne au moment où elle récitait cette bénédiction.

1)      L’intention claire d’inclure un autre aliment

Nos Sages ont enseigné la possibilité au moment où l’on récite la bénédiction préalable sur un aliment, d’avoir l’intention d’acquitter un autre aliment dont la bénédiction est semblable.
Ainsi, celui qui désire manger une pomme et une poire, et qui, en récitant Boré Péri Haèts sur la pomme, a l’intention explicite d’inclure la poire dans cette bénédiction, aura, sans aucun doute, acquitté la poire aussi par sa bénédiction.

Les décisionnaires sont en controverse dans le cas où, lors de la bénédiction Boré Péri Haadama, on avait une intention claire d’acquitter un fruit (de bénédiction Boré Péri Haèts).
En effet, si en récitant Boré Péri Haadama sur une tranche de pastèque, on avait l’intention claire d’inclure la pomme qu’on mangerait ensuite, on se place au milieu d’une discussion entre les décisionnaires.


L’opinion de Shoulhan Arouh est que la bénédiction sur la pastèque, Boré Péri Haadama, a acquitté la pomme sur laquelle on ne devra pas réciter de bénédiction, étant donné sa claire intention de l’acquitter lors de sa bénédiction Boré Péri Haadama.


L’opinion d’autres décisionnaires diverge, ceux-ci tranchent que la pomme ne peut être acquittée de bénédiction par le Boré Péri Haadama de la pastèque.


C’est pourquoi, le Michna Beroura conclut qu’il sera préférable, dans cette situation, de sortir de la pièce en causant un Shinouï Makome (changement de place) ou un Hesseah Hadaat (détachement de l’esprit)  du repas qu’il est en train de consommer, afin de réciter la bénédiction appropriée sur la pomme d’après toutes les opinions.

Il est important de souligner que, même d’après le Shoulhan Arouh, il faudra éviter de se placer dans de telles situations en ayant l’intention de rendre quitte un fruit dont la bénédiction est Boré Péri Haèts lorsque l’on récite Boré Péri Haadama sur un autre aliment. Il sera toujours préférable dans ce cas de réciter Boré Péri Haèts sur le fruit et Boré Péri Haadama sur le légume ou la pastèque en question.

2)      L’intention clairement définie de ne pas inclure un aliment

De la même manière qu’une intention claire permet d’inclure un aliment dans une bénédiction, elle permet aussi, à l’inverse d’en exclure un aliment.


Par exemple, celui qui lors de sa bénédiction a l’intention claire de n’y inclure que les pommes et non les poires, devra, s’il veut manger des poires, réciter à nouveau Boré Péri Haèts avant d’en consommer.


Cette intention peut fonctionner aussi pour limiter la quantité d’aliment incluse. Celui qui a l’intention claire de n’inclure qu’une seule pomme dans sa bénédiction devra réciter à nouveau Boré Péri Haèts sur une seconde pomme.

Il reste évident, qu’en général, on s’abstiendra de telles intentions, vu qu’elles entraînent des bénédictions superflues ce qui est interdit.

 

Dans certains cas, ce genre d’intention peut s’avérer utile comme dans les cas de doute qui induisent une bénédiction supplémentaire. Par exemple, celui qui souhaite manger du chocolat concentré est confronté à une controverse entre les décisionnaires : doit-il réciter Boré Péri Haèts ou Chéhakol ?

 

S’il souhaite dans le même temps, manger une pomme la situation devient problématique. La pomme étant Boré Péri Haèts sera mangée en premier, induisant un doute sur le chocolat ; s’il est Haèts il est rendu quitte par la pomme, mais non s’il est Chéhakol.

 

La solution consiste à avoir l’intention de ne pas inclure le chocolat dans la bénédiction de la pomme ce qui permet de réciter dessus Chéhakol.

3)      L’intention non spécifique

Dans l’immense majorité des cas, lorsque nous récitons une bénédiction nous n’avons ni l’intention d’inclure ni l’intention d’exclure certains aliments. Notre intention reste « générale », puisque dite sans intention spécifique.
La bénédiction sans intention spécifique peut rendre quittes d’autres aliments sans certaines conditions qui font l’objet d’une discussion entre le Shoulhan Arouh et les décisionnaires ashkénazes.

            3.1) Celui qui récite une bénédiction sans intention particulière sur un aliment n’aura pas besoin de réciter une nouvelle bénédiction sur une seconde portion de ce même aliment, et ce, selon toutes les opinions.
Par exemple, celui qui a récité Boré Péri Haèts sur une pomme sans intention particulière, et qui, par la suite, en tire une seconde du frigo, ne devra pas réciter à nouveau la bénédiction avant de la consommer.

            3.2) Celui qui récite une bénédiction sans intention particulière sur un aliment, devra réciter une nouvelle bénédiction sur un aliment dont la bénédiction est différente, et ce, selon toutes les opinions.


Par exemple, celui qui a récité Boré Péri Haadama sur une fraise sans intention particulière, devra, selon toutes les opinions, réciter Boré Péri Haèts sur la pomme qu’il veut tirer du frigo.

            3.3) Celui qui récite une bénédiction sans intention particulière sur un aliment et à qui l’on apporte un aliment différent mais dont la bénédiction est identique à celle du premier, se trouve confronté à une controverse :


- Pour les Séfaradim : Il n’aura pas besoin de refaire la bénédiction même si il a complètement arrêté de manger du premier aliment, tant qu’il n’a pas décidé de mettre fin à sa collation. Même si les deux aliments sont fondamentalement différents, (par exemple l’un venant pour rassasier et l’autre à titre de dessert, l’un étant liquide et l’autre solide), on ne récitera pas de nouvelle bénédiction.


Par exemple, celui qui a récité Boré Péri Haèts sans intention particulière sur une pomme et ne désire plus manger de pomme mais souhaite manger une poire ne devra pas réciter la bénédiction puisque leur bénédiction est identique et qu’il n’avait pas mis fin à son repas.


De la même manière, celui qui a récité Shéakol sans intention particulière sur un verre de Coca Cola, ne devra pas réciter de bénédiction sur la sucrerie qu’on lui apportera par la suite.


- Pour les Ashkénazim : Selon la Michna Beroura, si lors de la bénédiction, le second aliment se trouvait devant lui, les deux bénédictions étant identiques, on ne récitera pas à nouveau la bénédiction sur le second aliment même si celui-ci est de nature différente (comme l’un solide et l’autre liquide). Si le second aliment n’était pas devant lui au moment de la bénédiction, mais a été apporté par la suite, avant qu’il n’achève de consommer le premier aliment, point n’est besoin de réciter à nouveau la bénédiction.


Si en revanche, il avait achevé la consommation du premier aliment avant qu’on lui apporte le second, il devra réciter à nouveau la bénédiction.

 

Si les deux aliments sont de nature différentes (comme un solide et un liquide) la bénédiction récitée sans intention particulière sur le premier aliment n’acquittera pas le second aliment même si les bénédictions sont identiques et qu’il n’avait pas fini de manger lorsqu’on lui a apporté le second.

 

Kol touv!

Chéhiyanou sur nouvelle chemise?

- Mercredi 24 septembre 2014 à 14h41 vu 914 fois

Bonjour rav

Je voulais avoir des précisions sur la benediction de chehiyanou . Pour quel vêtements doit-on réciter la berakha avec chem ou malkhout ?

Ex pour le deuxième soir de roch hachana ont peut récité la berakha sur chehiyanou sur une nouvelle chemise ?

Ketiva ve hatima tova pour vous et vôtres famille

Chalom!

 

Oui, sur tout vêtement important et qui nous réjouie particulièrement on récite la bénédiction de Chéhéyanou.

 

Tout dépend donc si c'est une nouvelle chemise ordinaire de valeur pas très importante ou d'une chemise particulièrement belle et qui coûte un certain prix et qui vous procure un certain plaisir lorsque vous la portez.

 

Chana tova pour vous et votre famille aussi! 

Kavana du nom d'hachem

- Dimanche 28 septembre 2014 à 01h11 vu 838 fois

Bonjour rav Je voulais savoir lorsque l'ont prononce le non d'hachem il faut être mitkaven adone hakole , haya, hove, veyiheyé ou si on plus il fallait penser a la combinaison de youd he vav he et amonaye ?

Ketiva ve hatima pour vous et votre famille

Chalom

 

Il est bon d'avoirles deux intentions d'après la Halah'a!

 

Cf aussi http://www.torahacademy.fr/cavana-dans-la-tefila

 

Gmar hatima tova!

Berakha aharona après médicament?

- Dimanche 05 octobre 2014 à 20h23 vu 792 fois

Bonjour Rav

Apres avoir pris un médicament qui a un très bon goût et qu'on a bu un réviit il y'a lieu de faire la bérakha aharona ?

Chalom!

 

Oui, s'il a un bon goût c'est comme une autre boisson et vous devez réciter la bénédiction finale si vous avez bu une quantité d'un Réviit en une fois (ou deux d'après certains avis).

 

Vous devez bien sûr réciter aussi une bénédiction avant de commencer à consommer ce médicament.

 

Kol touv!

Faire le Hallel avec bénédiction?

- Samedi 18 octobre 2014 à 23h46 vu 838 fois

Bonjour  chalom ou vra'ha rav

 

1) Lorsqu'on lit le Hallel a la synagogue on peut faire la berakha du hallel et penser a ne pas se rendre quitte de la berakha du chaliya'h tsibour ?

2) lorsqu´on fait la prière béyahid ont peut faire la bérakha du Hallel avec bérakha ?

3) il y'a une différence si ont se trouve en france ou en israel ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- Vous pouvez mais il vaut mieux que vous vous acquittiez de la bénédiction de l'officiant!

Toutefois, il est rapporté dans le livre Dinim Véhanhagot (chapitre 16) que le H'azon Ich lorsqu'il entendait que l'officiant commençait à réciter la bénédiction du Hallel la récitait en même temps.

 

2- Oui cela ne change rien!

 

3- Cela ne change rien du tout!

 

Kol touv!

AMEN après la bénédiction d'un Goy?

- Mardi 21 octobre 2014 à 11h28 vu 1123 fois

Bonjour Rav

Si on écoute la fin d'une bérakha doit-on répondre AMEN ? ou il faut pour répondre AMEN écouté je nom d'hachem plus mélekh et la conclusion.

Chalom!

 

La Halah'a est que s'il s'agit d'un juif qui récite la bénédiction, vous pouvez être certain qu'il a récité la bénédiction comme il se doit et vous pouvez donc répondre Amen à la fin de la bénédiction dont vous supposez connaitre le début. (Choulh'an Arouh' Orah' H'aïm chapitre 215). Le Béour Halah'a rajoute que même si vous n'avez pas entendu la fin mais que vous savez qu'il vient à la seconde de bénir vous pouvez aussi répondre Amen à cette bénédiction que vous savez mais que vous n'avez pas entendu de vos propres oreilles (à condition que ne se soit pas encore écoulée le laps de temps de Toh' cédé dibour à savoir deux secondes environ).

 

Si vous entendez une bénédiction prononcée par un non juif, vous devez entendre toute la bénédiction pour pouvoir répondre Amen. (Choulh'an Arouh' précité).

 

Je précise que le Caf Hah'aïm (paragraphe 14) écrit que la coutume est de ne pas répondre après les bénédictions d'un non juif, sauf s'il s'agit d'un musulman dont on est donc sûr qu'il n'a pas l'intention de bénir une idole (Paragraphe 15).

 

Kol touv!

Bénédiction sur la mézouzah

- Mercredi 05 novembre 2014 à 18h30 vu 874 fois

Bonjour Rav

Lorsqu´un propriétaire juif loue sa maison, il doit laisser ces Mézouzotes.

Le locataire peut les retirer pour mettre ses propre Mézouzote ?

si oui peut-ont faire la bérakha lorsque l'ont va poser nos Mézouzotes ?

Chalom!

 

Oui vous pouvez vu que vous ne connaissez pas la Cacherout des Mézouzot du propriétaire tandis que les votre vous savez ytrès bien qu'elles sont Cacher.

 

Vous devez à ce moment là réciter la bénédiction sur la pose de vos propres Mézouzot vu qu'il s'agit d'autres Mézouzot que les premières.

 

Kol touv!

Proposer à boire à juif non pratiquant?

- Jeudi 03 décembre 2015 à 09h59 vu 1005 fois

Bonjour cher Rav,

peut on donner à manger ou à boire à un juif (juive), qui ne ferait pas assurément la beraha préalable à la consommation d'un met?

Chalom!

 

D'après la Halah'a stricte c'est sensé être interdit vu qu'on l'aide à transgresser à la volonté de D.

En effet, lorsqu'il va boire cette eau sans réciter de bénédiction, il va transgresser un interdit qu'il n'aurait pas transgressé si vous ne lui avez pas donné à boire. (Choulh'an arouh' chapitre 159)

 

Toutefois les décisionnaires contemporains écrivent que si notre intention est de rapprocher cette personne de la Torah, ou de ne pas la dégoûter davantage de la Torah lorsqu'il va voire qu'un juif religieux le voyant assoiffé ne lui propose pas d'aide, on peut autoriser cela.

 

Le conseil le meilleur est:

 

1- De lui donner et lui proposer de bien vouloir réciter la bénédiction.

2- De lui demander de bien vouloir écouter la bénédiction de votre bouche et de répondre Amen.

3- Si même cela il n'est pas prêt certains recommandent de se détacher de l'appartenance de cet aliment de sorte à ce que ce ne soit pas le votre, mais un aliment Hefker.

 

Kol touv!

La bénédiction de la Matsa aprés pessah

- Dimanche 01 mai 2016 à 19h41 vu 1604 fois

Bonjour très cher Rav,

 

Il me semble avoir compris que vous trancher que la bénédiction sur la matsa est mézonote, après pessah. j'ai bien compris votre argument que la pâte est croustillant...

 

Cf http://www.torahacademy.fr/benediction-sur-la-matsa-les-gateaux-et-la-pizza

 

Vous pouvez me donner une référence a ce sujet, il me semble que le choulhan aroukh tranche que la bénédiction est mézonote! Toutefois, étant donné que cette question fait l'objet d'une grande discussion parmi les décisionnaires, certain pense qu'il est bien de réciter "Motsi" sur 30 grammes de pain et de consommer la Matsa dans le repas. si je reprend votre argument il me semble que léhatéhila ont peut consommer de la matsa avec la bénédiction mézonote ?

Chalom!

 

La référence c'est le chapitre 168.

 

Vous avez raison que certains ont voulu dire qu'il s'agit d'un doute, à cause de l'opinion des décisionnaires Achkénazes, toutefois la coutume st d'autoriser ainsi qu'il ressort des propos du Choulh'an Arouh'.

 

Même au sujet des beigents où le Choulh'an Arouh' recommande de faire le conseil que vous dites, la coutume est de réciter dessus Mézonot même a priori ainsi que l'écrivent les décisionnaires.

 

Si vous voulez vous montrer plus strict vous serez digne de bénédiction. Mais je ne suis même pas sûr que ce soit bien d'être plus strict, parce que si on considère que c'est un gâteau et que vous devez réciter mézonot, le Hamotsi ne l'acquitte pas, donc on entre à nouveau dans un doute...

 

Kol touv!

Compte du Omer ben Hachemachot?

- Mercredi 04 mai 2016 à 21h48 vu 746 fois

Bonjour Très cher Rav

 

Dans le cas ou j'ai oublié de compter le omer hier et je m'en suis rappelé qu'aujourd'hui après la shkia mais avant la nuit et dans le doute j'ai compté l'oubli. puis je continuer a compter avec berakha?

 

ces une question théorique

 

merci pour tous

Chalom Ouvrah'a!

 

Je me suis permis de ne pas me presser de vous répondre vu qu'il s'agit d'une question théorique.

 

Mais c'est une très bonne question.

 

Le Chaqré Téchouva au chapitre 489, rapporte une discussion entre nos maîtres. Le Beith David écrit que vous ne pouvez dès lors plus réciter le Omer avec la bénédiction les autres soirs. Tandis que le H'idda a remis en question cette opinion.

 

En pratique de nombreux décisionnaires ont autorisé dans un tel cas le poursuivre les jours d'après la Séfira en prononçant la bénédiction disant qu'il s'agit d'un cas ressemblant à un Safek Sféka.

 

Simplement le Rav Ovadia précise (Yabia Omer tome) que les jours d'après il faudra impérativement s'efforcer de ne pas réciter la bénédiction avant la tombée de la nuit, pour ne pas que votre comportement puisse sembler contradictoire.

 

Kol touv!

le vin du birkat

- Samedi 17 septembre 2016 à 20h59 vu 610 fois

Chalom cher Rav une personne qui ne peut pas soulever le verre de vin du birkat, peut-elle faire le birkat avec le vin ? est -il obligatoire de faire le bitkat avec du vin ? Il faut erre 3 hommes pour faire birkat sur du vin ?

Chalom cher Rav

 

Chalom Ouvrah'a!

 

une personne qui ne peut pas soulever le verre de vin du birkat, peut-elle faire le birkat avec le vin ?

 

Oui. 

 

est -il obligatoire de faire le bitkat avec du vin ?

 

Il existe plusieurs opinions à ce sujet toutes rapportées par le Choulh'an Aroukh au chapitre 182 de Orah H'aïm (si mes souvenirs sont bons). 

 

Il faut erre 3 hommes pour faire birkat sur du vin ?

 

D'après la Kabbale et telle est l'opinion du Ben Ich H'aï etc. il faut être 3 minimum pour réciter le Birkat sur un verre bien que d'après la Halakha stricte il ressort que celui qui fait même lorsqu'il est seul sera digne de bénédiction. 

 

Kol touv!

 

Bérakha sur la tarte au pomme

- Mercredi 25 octobre 2017 à 09h02 vu 584 fois

Chalom Cher Rav je voulais savoir si la tarte au pomme nécessite la bérakha de chéhacole ou mézonote ?

Chalom !

 

Pourquoi Chéhakol ? Si déjà Haets ?

Non, la Brakha est Mézonot étant donné que lorsqu'il y a  de la farine provenant des 5 céréales c'est ceci qui prédomine.

 

Choul'han Aroukh chap. 208.

 

Kol touv !

Bénédiction de mézonote en fin de repas

- Lundi 08 janvier 2018 à 08h53 vu 610 fois

Chalom Cher Rav

Est-il vrai que pour faire la bérakha de mézonote sur un gâteau que l'on va consommer en fin de repas, avant birkat il faut que le mézonote qu'ont nous présente est les trois caractéristique d'un gâteau mézonote, fourré, croustillant.. afin de pouvoir faire de faire la bérakha de mézonote ?

si vous avez des références je suis preneur.

Oui c'est parfaitement vrai !

 

Cf. Choul'han Aroukh (chap. 176 § 1) avec le Béour Halakha.

 

Kol touv !

buffet de mézonote

- Jeudi 11 janvier 2018 à 21h43 vu 591 fois

Chalom cher Rav ! 

Je voulais avoir un conseil si ont a un buffet de mézonote comme il est proposé lors d'une brit mila et qu'il y'a de forte chance de mangé pas mal de mézonote, il est difficile d'évaluer 230 grammes de mézonote.

Vous pensez que léhatéhila il faut faire nétilat et motsi sur du mézonote et bien entendu birkat ?

Chalom !

 

Non, uniquement si vous pensez que vous consommerez une quantité de 216 grammes selon les Séfarades.

 

Kol touv !

les trois conditions pour faire mézonote

- Lundi 15 janvier 2018 à 08h07 vu 550 fois

Chalom cher Rav

Si je comprends bien si on mange un gâteau en fin de repas en ne fait aucune bénédiction, sauf si le gâteau est fourré, croustillant et sucré.

De manière générale un gâteau pour qu'il soit mézonote il faut une des trois conditions pouvez-vous me redonné les 3 conditions.

Chalom !

 

Oui, fourré, croustillant et pétri avec du sucre ou du lait etc.

 

Kol touv !

Rituel de la prière

Me azer panim ou me azoute panim

- Vendredi 21 ao√Ľt 2020 √† 17h26 vu 322 fois

Chalom cher rav Quel différence il ya entre la formulation de azer panim ou be azoute panim , pourquoi cette répétitions dans la prière du matin ?

Chalom !

 

Excellente question !

 

Le ABoudraham (page 43) explique que Méazé Paniml c'est à dire protège moi des gens effrontés, qu'ils ne disent pas de mal sur moi.

 

Méazout Panim cela veut dire, protège moi à moi que ne dise pas de mauvaises choses sur les gens. D'autres expliquent, que les gens ne disent pas que je suis un Az Panim.

 

Béhatsla'ha !

Sortir le Sefer Torah après Arvit ?

- Mardi 12 ao√Ľt 2014 √† 21h36 vu 856 fois

Chalom Rav

Faute de Minian un lundi matin, un membre de la synagogue m'a dit que l'ont peut sortir le Sefer Torah pour lire la paracha après Arvit 3 personnes montent sans dire la bénédiction de la Torah et on lit la paracha .

Vous pensez que c'est ainsi qu'i faut agir lorsqu'il y'a pas minian le matin ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il existe effectivement un principe de "Tachloumim" à savoir rattrapage lorsqu'on n'a pas lu la Paracha un Chabbat, le Chabbat d'après on doit lire la Paracha de la semaine précédente en dehors de celle actuelle (Choulh'an ARouh' chapitre 135 paragraphe 2).

 

Toutefois cette loi ne se rapporte qu'à la lecture de Chabbat, vu que si vous ne rattrapez pas cette lecture il s'avère que vous n'aurez pas cette année complété toute la Torah.

 

Par contre, la lecture du Lundi et du Jeudi même si vous avez raté la lecture un matin,cela n'est pas nécessaire de la rattraper vu que de toutes les façons vous lirez ces même versets Chabbat matin, et donc vos lectures seront de toute façon complètes. Cette différence entre les lectures du Chabbat et du Lundi et Jeudi, on les retrouvent fréquemment dans les lois de Kriat Hatorah.

 

Kol touv! 

Kavana du nom d'hachem

- Dimanche 28 septembre 2014 à 01h11 vu 838 fois

Bonjour rav Je voulais savoir lorsque l'ont prononce le non d'hachem il faut être mitkaven adone hakole , haya, hove, veyiheyé ou si on plus il fallait penser a la combinaison de youd he vav he et amonaye ?

Ketiva ve hatima pour vous et votre famille

Chalom

 

Il est bon d'avoirles deux intentions d'après la Halah'a!

 

Cf aussi http://www.torahacademy.fr/cavana-dans-la-tefila

 

Gmar hatima tova!

Interrompre la Amida

- Jeudi 02 octobre 2014 à 20h10 vu 855 fois

Bonjour rav

Voilà la cas : l'heure de la chekia approche et je doit donc faire Minha, j'attend le bus, je pense avoir le temps de faire Minha en attendant le bus, je commence la Amida et au milieux de la Amida le bus arrive. Est ce que je peut faire trois pas en arrière et continuer la suite de la Amida dans le bus ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Non, c'est interdit de se déplacer pendant la Téfila à moins qu'il ne s'agisse d'une véritable urgence.

Vous attendrez le prochain bus!

 

Kol touv!

Porter le chapeau pour la tephila?

- Vendredi 03 octobre 2014 à 16h02 vu 1120 fois

Bonjour rav Est-il obligatoire de mètre une caquette ou un chapeau pour faire la Amida ? Une grande kipa suffi-elle ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Vous avez de la chance que je n'ai pas peur de répondre aux questions épineuses dès lors qu'elles procèdent de la Halah'a!

 

Le Michna béroura écrit au chapitre 91 paragraphe 12) que c'est nécessaire de porter le chapeau indépendamment de la Kippa lorsqu'on prie, vu que c'est la façon dont on se vêt lorsqu'on rencontre des personnalités importantes. Or, ce qui détermine la façon dont on doit être habillé pendant la prière est ce point précis.

 

Il ressort de là que dans les milieux où la coutume est de ne pas porter de chapeau même lorsqu'on rencontre des personnalités importantes, ce n'est pas obligé de porter le chapeau, ni même la veste.

 

Ceci étant des Rabbanim importants tels que le Divré Yatsiv (Tome 1 chapitre 60) et mon Maître le Rav Moché Sternbuh' Chlita (Téchouvot véhanhagot Toma 4 chapitre 26) affirment qu'on ne doit pas apprendre notre façon de nous vêtir devant D. de la coutume "tordue" de nos contemporains qui ont complètement annulé les hiérarchies et l'honneur qu'on doit aux personnalités, étant influencés directement par le communisme etc.

 

D'après eux, vouloir se vêtir de la même façon qu'on se trouve dans la rue ou devant un homme important, c'est pas normal. Nous ne devons donc pas tenir compte de nos contemporains s'ils ne fonctionnent pas normalement. 

 

Telle est leur opinion.

 

Donc, s'il vous est possible, c'est sûr qu'il vaut mieux porter un chapeau pour la Téfila, bien que si vous ne pouvez pas le faire vous avez sur qui vous reposer.

 

Kol touv!

Laver les mains avant la tephila

- Samedi 04 octobre 2014 à 22h04 vu 982 fois

Bonjour rav

Est-il obligatoire de faire netilat yadayim avant chaque téphila ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Oui c'est obligatoire. (Choulh'an Arouh' Orah' H'aïm chapitre 92 paragraphe 4).

 

Sauf dans un cas où il n'y a pas d'eau à portée de main, auquel cas la Halah'a tient compte de cela dans certains cas. (Cf là bas).

 

Si les mains sont restées propres entre une Téfila et une autre par exemple lorsqu'on prie Minh'a et Arvit l'un juste après l'eau, ou pour Moussaf par exemple, ce n'est pas la peine d'après la stricte loi, vu que vous avez procédé à cette Nétila avant la première prière et qu'ensuite étant dans une disposition de prière vous avez veillé à ne pas salir vos mains et à ne pas les mettre en contact avec de la sueur etc.

 

Kol touv!

S'interrompre dans la Amida

- Lundi 06 octobre 2014 à 08h08 vu 824 fois

Bonjour Rav

Lorsque l'on fait des prières personnelles dans la Amida avec notre langage, et qu'il y'a la hazara, il faut répondre Amen ou interrompre notre prière personnelle ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Tout dépend où vous vous trouvez.

Si vous êtes après le Yhyou lératson, il faut vous interrompre selon les lois d'interruption à cet endroit (5 premiers Amen du Kaddich après le premier Yhyou Lératson, Kadoch kadoch kadoch, Barouh' kévod etc.).

 

Si vous vous trouvez dans Chéma kolénou, vous ne devez pas vous interrompre, il faut à ce moment là, vous taire et avoir l'intention de vous acquitter de la Kédoucha que prononce l'officiant.

 

Kol touv!

Metre les tephilines en hiver

- Mercredi 08 octobre 2014 à 08h11 vu 979 fois

Bonjour rav

Quelle est la bonne attitude a avoir en hiver lorsqu'on est en france et que le matin ont met les tephilines tard ?

On commence la tephila, après on met les tephilines ?

Et a quel moment de la tephila ?

Chalom Ouvrah'a!

 

L'idéal si le moment propice à la mise des Téfilin n'est pas arrivé au début de la Téfila est de commencer la Téfila sans les Téfilin, et de les mettre avec Bérah"a entre Ychtabah' et le Yotser. Béour Halah'a chapitre 58 paragraphe "Zéman".

 

Kol touv!

Faire le Hallel avec bénédiction?

- Samedi 18 octobre 2014 à 23h46 vu 838 fois

Bonjour  chalom ou vra'ha rav

 

1) Lorsqu'on lit le Hallel a la synagogue on peut faire la berakha du hallel et penser a ne pas se rendre quitte de la berakha du chaliya'h tsibour ?

2) lorsqu´on fait la prière béyahid ont peut faire la bérakha du Hallel avec bérakha ?

3) il y'a une différence si ont se trouve en france ou en israel ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- Vous pouvez mais il vaut mieux que vous vous acquittiez de la bénédiction de l'officiant!

Toutefois, il est rapporté dans le livre Dinim Véhanhagot (chapitre 16) que le H'azon Ich lorsqu'il entendait que l'officiant commençait à réciter la bénédiction du Hallel la récitait en même temps.

 

2- Oui cela ne change rien!

 

3- Cela ne change rien du tout!

 

Kol touv!

Prier après 'Hatsot ?

- Dimanche 30 juillet 2017 à 15h02 vu 616 fois

Chalom Rav

Si ont se réveil vers hatsot yom ( oness) la prière de chaharith est raté ?

ont peut faire deux amidah a min'ha ?

Chalom !

 

Avant 'Hatsot on peut encore faire la Amida et on aura un salaire de prière pas en temps.

Après 'Hatsot c'est trop tard et il faudra prier deux Min'ha, la première en tant que Min'ha la seconde en tant que rattrapage (Choul'han Aroukh chap. 106). 

 

Kol touv !

Réveil aprés hatsot chabath

- Samedi 14 avril 2018 à 22h41 vu 524 fois

Chalom Cher Rav si ont se réveil tard chabath après hatsot yom comment rattrapé la prière de chaharite et de moussaf ? Il faut faire deux fois la amida de min'ha ?

Chalom !

 

Moussaf n'a pas de rattrapage mais vous pouvez la faire même après 'Hatsot.
Pour rattraper Cha'harit s'il s'agit d'un cas de force majeure, vous ferez 2 Min'ha la première en tant que Min'ha l'autre en tant que Cha'harit.

Kol touv !

repondre a barekhou d'un miniane qui prie arvit

- Mercredi 23 mai 2018 à 21h17 vu 620 fois

Chalom Cher Rav

on m'a rapporter un hidouch et je voulais avoir votre avis, si vendredi un miniane veut prier plus tôt après le plag il fait minha suivit de arvit une personne qui n'a pas encore prier minha entend barehou du miniane qui a prier plus tôt et répond dans ce cas il ne pourra plus faire minha il doit faire deux arvit je voulais savoir si cette halakha est vrai, il existe une source a cette affirmation.

Chalom Ouvrakha !

 

La source est le Choul'han Aroukh chap. 263 § 15.

Simplement il y a ici une confusion. Toute cette Halakha ets valable uniquement si vous répondez Barékhou à la prière du Tsibour avec lequel vous comptez recevoir Chabbat. 

 

Par contre dans le cas où vouys répondez uniquement parce que vous avez entendu Barékhou mais vous comptez prier avec un autre Tsibour, ce problème ne se pose pas.

Ceci est plus que logique et est explicite dans le Ktsot Hachoul'han (chap. 77 note 7). 

 

Ceci étant le Kaf Ha'haïm recommande (chap. 263 § 75) d'avoir l'intention au moment où l'on récite Barékhou de ne pas vouloir recevoir Chabbat sur soi. 

 

Béhatsla'ha !

Talith et Téfilines

plastique des téphilines collé au bras

- Vendredi 29 ao√Ľt 2014 √† 11h38 vu 969 fois

Bonjour Rav

Lors de la vérification des téphilines le Sofer a fait en sorte que la tephila du bras soit collée ( sans mettre de la colle ) avec son plastique. est ce que c'est un bon minehague ? ou j'enlève le plastique de la téphila du bras lorsque je met les téphilines ? Chabath chalom, et de bonnes nouvelles chez vous.

Chalom Ouvrah'a!

 

Il ne faut pas que ce soit collé de sorte à ne plus pouvoir le retirer parce que sinon cela n'est plus des Téfilin. Si ce petit plastique est amovible, alors il ne fait plus partie intégrante des Téfilin et dès lors cela ne pose pas de problème, d'après la majorité des Décisionnaires.

 

Toutefois tous les grands Décisionnaires ont beaucoup insisté sur le fait qu'il faut retirer ce petit plastique au moins au moment de la pose des Téfilin et la bénédiction, et on peut dès lors la reposer suite à la pose des Téfilin de la tête.

 

Kol touv! 

 

Metre les tephilines en hiver

- Mercredi 08 octobre 2014 à 08h11 vu 979 fois

Bonjour rav

Quelle est la bonne attitude a avoir en hiver lorsqu'on est en france et que le matin ont met les tephilines tard ?

On commence la tephila, après on met les tephilines ?

Et a quel moment de la tephila ?

Chalom Ouvrah'a!

 

L'idéal si le moment propice à la mise des Téfilin n'est pas arrivé au début de la Téfila est de commencer la Téfila sans les Téfilin, et de les mettre avec Bérah"a entre Ychtabah' et le Yotser. Béour Halah'a chapitre 58 paragraphe "Zéman".

 

Kol touv!

TALITH KATAN AVEC CINQ FIL

- Mardi 06 juin 2017 à 18h33 vu 536 fois

CHALOM RAV J'ai demandé a une personne de me mettre des fils dans un talith katane, et dans un des quatre coin il m'a mis10 fils au lieu de 8, que faire le talith katane est passoul ?

Chalom Ouvrakha !

 

Tel quel, oui, il est Passoul à cause de Bal Tossif (Choul'han Aroukh chap. 11 § 12). Si vous retirez complètement ce fil il devient Cacher selon de nombreux décisionnaires.

Toutefois ceci n'étant pas complètement Glatt pour plusieurs raisons, l'idéal est de défaire les noeauds, prendre le bon nombre de fils et refaire depuis le départ (Piské Téchouvot chap. 11 § 28).

 

Kol touv !

Mézouza

verification de mezouzah

- Mercredi 27 ao√Ľt 2014 √† 18h37 vu 917 fois

Bonjour Rav

Lorsque l'on retire toute les Mézouzotes de la porte afin de les faire vérifier, doit-on la replacer en récitant la bénédiction ou non ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf s'il vous plait http://www.torahacademy.fr/mezouza-qui-est-tombee

 

Dans votre cas à vous, étant donné qu'il est possible que la Mézouza ne sera pas Cacher, dès lors que vous la retirez et la refixez ensuite, il faut réciter la bénédiction même si il s'avère qu'elle était Cacher depuis le départ. Et, ce même selon le Rav Ovadia Yossef zatsal ainsi qu'il l'a écrit dans Yabia Omer (Tome 3 page 164) et dans Yéh'avé Daat  (Tome 3 chapitre 80).

 

Kol touv!

Bénédiction sur la mézouzah

- Mercredi 05 novembre 2014 à 18h30 vu 874 fois

Bonjour Rav

Lorsqu´un propriétaire juif loue sa maison, il doit laisser ces Mézouzotes.

Le locataire peut les retirer pour mettre ses propre Mézouzote ?

si oui peut-ont faire la bérakha lorsque l'ont va poser nos Mézouzotes ?

Chalom!

 

Oui vous pouvez vu que vous ne connaissez pas la Cacherout des Mézouzot du propriétaire tandis que les votre vous savez ytrès bien qu'elles sont Cacher.

 

Vous devez à ce moment là réciter la bénédiction sur la pose de vos propres Mézouzot vu qu'il s'agit d'autres Mézouzot que les premières.

 

Kol touv!

Tsédaka et Maasser

Maaser sur l'aide de l'état

- Lundi 29 ao√Ľt 2016 √† 10h16 vu 668 fois

Chalom Cher Rav

 

il me semble avoir compris de votre réponse a lotr, concernant la question "Maasser aide au logement" Si l'état aide financièrement une personne, Si cette somme tient vraiment compte des difficultés financières de la personne, on peut effectivement considérer que ce n'est pas comme un cadeau de l'état mais plutôt comme une aide,

 

Dans un tel cas ce ne serait pas la peine de donner le maasser de cette somme.

 

Votre réponse est particulière a l'aide au logement ou même si l'aide de l'état aide pour les enfants, intégration, revenue minimum...

 

Si la personne n'est pas dans le besoins mais a des droits que l'état lui verse, sur cette argent il doit prélevé le maaser ?

 

on peut effectivement considérer comme un cadeau de l'état et non comme une aide.

Chalom Ouvrah'a!

 

Le Béorah' Tsédaka écrit que dans tous les cas énumérés dans votre question nous avons le devoir de donner le Maasser de cette aide de l'état. (Chap. 9 § 40 et 41).

 

Béhatslah'a!

Tsédaka et maaser

- Mercredi 27 septembre 2017 à 16h10 vu 471 fois

chalom cher Rav

 

je voulais savoir après avoir compté les pièces de tsédaka que l'ont met dans la koupah de tsédaka, la somme en question peut-être donner avec l'argent du maasére ?

 

gmar hatima tova

Chalom !

 

Excusez moi je n'ai pas compris votre question. Pouvez vous svp me reposer la question de façon différente que je comprenne mieux.

Merci. 

Doute sur Maaser

- Dimanche 14 janvier 2018 à 19h22 vu 526 fois

Chalom Cher Rav

Si ont a un doute sur une somme de maaser a prélever ex j'ai reçu 1000£ j'ai un doute si j'ai prélever 100£ que faire en cas de doute ?

Chalom Ouvrakha !

 

Etant donné qu'il s'agit d'un doute portant sur une coutume ce n'est pas obligatoire de donner le Maasser.

La prochaine fois il faudra évidemment essayer de noter explicitement de sorte à ne pas en venir à une erreur.

Kol touv !

Tsédaqua et maaser

- Lundi 15 janvier 2018 à 11h00 vu 528 fois

Chalom cher Rav

Si par exemple je compte l'argent de la tsédaka et je trouve 100 $ cette somme d'argent je peux la donner avec l'argent du maaser que je posséde déjà ou je dois attendre une future somme de maaser pour donner les 100 $ ?

Chalom !

 

Tout dépend de l'intention que vous aviez quand vous avez rempli cette tirelire. Si vous saviez que ce mois ci vous devez donner 100 dollars et que vous avez donc chaque jour mis dans cette tirelire une somme de ces 100 dollars, il est évident que cette somme est de l'argent du Masser.
 

Kol touv !

Mitsvots en vigueur en Isra√ęl

Debut de la chemita

- Lundi 03 novembre 2014 à 18h22 vu 940 fois

Bonjour Rav

J'ai vu dans la revu Kountras un tableau avec la liste alphabétique des fruits et légumes d'après l'opinion du Rav Efrati. Le premier fruit concerné par la chemita est la pêche et nectarine qui commence le 10 adar 2015 et le 1 Nissan 2015 c'est l'ail . Je peut conclure qu'il faut faire attention a la kédouchat chéviit a partir du 10 adar 2015 ? Et donc jusqu'au 10 adar 2015 ont peut acheter sans rentré dans les problèmes de kédouchat chéviit ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Oui vous avez bien compris.

 

Kol touv!

Acheter des fleurs pendant la chémita

- Lundi 03 novembre 2014 à 21h34 vu 1255 fois

Bonjour Rav

Peut-acheter des fleurs en Israël cette année, sachant que ces une année de chemita

Chalom Ouvrah'a!

 

Au sujet des fleurs il peut y avoir plusieurs questions.

 

1- D'après certains Décisionnaires les fleurs ayant une bonne odeur sont incluses dans la Gézéra des Sfih'in.

2- D'après certains Décisionnaires ce qui est interdit à cause de cette Gézéra n'est pas interdit qu'à la consommation mais aussi aux autres profits.

3- Et c'est le plus grand problème. Lorsqu'on achète des fleurs sans un bon Hechcher pendant cette année on aide et contribue à ce que les agriculteurs travaillent leur terre de façon interdite pendant la Chémita, et c'est interdit.

 

En somme, n'achetez que des fleurs avec un bon Hech'cher pendant cette année.

 

Kol touv!

 

Emouna (foi en D.)

Sel renversé par terre=disputes?

- Lundi 02 mai 2016 à 16h09 vu 769 fois

Chalom très cher Rav

Je me pose la question a savoir, si il y'a une source dans la torah concernant le sel qui se renverse, par ex si le sel se renverse cela peut-il causer une source de mah'loquete ou autre problème...!

Chalom!

 

Je ne connais aucune source à cela, c'est probablement de la superstition. 

 

Par contre il est écrit que lorsque du vin se renverse abondamment c'est une source de bénédiction. Gémara traité Erouvin page 65 a).

 

Kol touv!

Psy et thorah: Compatible?

- Samedi 04 juin 2016 à 23h29 vu 982 fois

Bonjour et chavouah tov chèr Rav

 

Peut-ont dire que la" PSY" en général rentre dans la catégorie thorah goyim et donc na pas y croire ?

 

il me semble que pour consulté un psy il faut qu'il soit impérativement religieux, sinon il vaut mieux évité ?

enfin j'ai une question plus général quel est le regard de la torah vis a vis des psy, car la chita des psy et la vision de la thora semble être très différend, peut-ont les concilier ?!

Bonjour et chavouah tov chèr Rav

 

Chalom Ouvrah'a!

 

Peut-ont dire que la" PSY" en général rentre dans la catégorie thorah goyim et donc na pas y croire ?

 

Au contraire il est écrit qu'on doit croire que on doit croire que les Goym ont une certaine science et une certaine H'oh'ma. 

 

il me semble que pour consulté un psy il faut qu'il soit impérativement religieux, sinon il vaut mieux évité ?

 

La vérité est que ce n'est pas lié au fait qu'il soit religieux, il faut simplement qu'il soit compétent. Le problème qu'on rencontre malheureusement souvent est qu'ils ont, lorsqu'ils ne sont pas religieux, tendance à remettre la faute sur la Torah, comme si c'est elle qui est à l'origine de nos maux, ce qui bien évidemment est faux. 

 

C'est vrai que quelquefois notre Torah est mal vécue, mais au lieu de nous inciter à parfaire notre relation avec la Torah, ils ont tendance à remettre tout sur le dos de la Torah et à inciter à s'écarter de la Torah, ce qui est en soi la plus grande erreur de la vie. 

 

Enfin j'ai une question plus général quel est le regard de la torah vis a vis des psy, car la chita des psy et la vision de la thora semble être très différend, peut-ont les concilier ?!

 

Pas forcément. Tout dépend de beaucoup de paramètres. 

Personnellement je connais beaucoup de Rabbanim qui ont recours pour leurs élèves à des psy, moi le premier, j'en ai une fois parlé avec le Rav Sternbuh' qui m'a dit que c'est autorisé si c'est pour guérir une personne.

 

Le seul grand problème qu'il y a c'est lorsque les psy font des psychothérapies visant à tout remettre sur le passé etc. et visant à se figer sur ce passé au lieu de voir l'avenir avec une vision optimiste de juif croyant.

 

Mais un psy orthodoxe et intelligent est capable de faire la part des choses et de se servir des atouts de la psychologie moderne sans tomber dans les problèmes qui s'y trouvent.

 

Kol touv!

 

Emouna Oubitah'on

- Mardi 14 février 2017 à 08h02 vu 661 fois

CHALOM CHER RAV

 

Je peux vous demander dans quelle page du livre du hazon ich "Emouna Oubitah'on" se trouve le hidouch sur la mida de bitahone ché ba lév

 

(abordé dans le cours suivant: http://www.torahacademy.fr/la-hichtadelout-de-celui-qui-croie-vraiment-en-d.

Chalom Ouvrakha!

 

Chapitre 2 § 5. Plus précis que cela j'aurai du mal!

 

Béhatslah'a!

Chalom Ba√Įt

des proches toxiques

- Mercredi 19 juin 2019 à 11h24 vu 609 fois

Bonjour Rav, J'ai une question concernant le comportement à adopter, face à des proches toxiques ? (Personnes cherchant à affaiblir et détruire le couple). Ne plus leur parler, prendre des distances, ou autre ? Sachant que de couper toute relation fera du mal à l'un des conjoints ? Exemple : le mari a subi des humiliations et du motsi chem ra, et plusieurs tentatives de séparer le couple, le mari pense qu'il faut radicalement couper tout contact mais la femme préfère garder une relation distante mais politiquement correct, avec ces mêmes Proches ? Que faire pour conserver un Chalom bait équitable ? Merci Rav, pour vos réponses.

Chalom !

 

Je répond à la question d'une façon générale, et pas au cas par cas. Je répond à cette question comme si je ne vous connaissez pas !

 

Bonjour Rav, J'ai une question concernant le comportement à adopter, face à des proches toxiques ? (Personnes cherchant à affaiblir et détruire le couple).

 

Ne plus leur parler, prendre des distances, ou autre ?

 

Très dépendant de plein de facteurs mais quelques fois évidemment le mieux ets de couper tout contact avec eux !

 

Sachant que de couper toute relation fera du mal à l'un des conjoints ?

 

Détruire le couple fera du mal aux deux conjoints. Mais à nouveua au cas par cas. 

 

Exemple : le mari a subi des humiliations et du motsi chem ra, et plusieurs tentatives de séparer le couple, le mari pense qu'il faut radicalement couper tout contact mais la femme préfère garder une relation distante mais politiquement correct, avec ces mêmes Proches ?

 

A réfléchir avec un Rav au cas par cas !

 

Que faire pour conserver un Chalom bait équitable ? Merci Rav, pour vos réponses.

 

Kol touv !

Comportement

Qu'est ce que le Daat torah ?

- Lundi 03 février 2020 à 08h13 vu 731 fois

Chalom cher rav

Quand se soumettre au daat torah ?

j'ai l'impression qu'en Israël en confond beaucoup de notions, par exemple face à un gadol, ce qu'il dit ont doit le faire ?

en argumentant a l'appui de psoukim de la torah? Avec votre permission je voudrais mettre au clair la définition du daat torah Comment définir le daath torah ? qui a du daat torah de nos jours ?

Chalom !

 

La Halakha affirme que dans chaque génération les Gdolé Israël sont ceux que l'on doit suivre. "Ifta'h Bédoro Kichmouel Bédoro" ce qui signifie Iftah à sa génération est de la même grandeur que Chmouel dans sa génération bien qu'il y ait eu la Yéridat Hadorot.

 

Maintenant c'est sûr que plus une personne s'est travaillée et plus elle a étudié de Torah plus son esprit est un esprit de Torah, c'est à dire que un Talmid 'Hakham a beaucoup de Daat Torah même s'il n'est pas le Gdol Hador. Mais le Gdol Hador est censé en avoir davantage.

 

Béhatsla'ha !

La Sensibilité d'autrui

- Vendredi 22 mai 2020 à 07h43 vu 355 fois

Chalom cher rav

 

Est-il vrai que toute personne qui passe une période difficile dans sa vie a le même titre que la veuve et l'orphelin et par conséquent il faut faire attention à sa sensibilité ?

Il me semble avoir compris que la torah prend en compte la sensibilité de la veuve et de l'orphelin a l'instar de toutes personnes qui est en période de difficulté est de peine. De manière général ou apprend-on qu'il faut prendre en compte la sensibilité d?autrui merci pour votre aide.

Chalom Ouvrakha !

 

"La sensibilité d'autrui", c'est qui lui ? Non je plaisante.

 

Je vous remercie de votre excellente question !

 

La Torah (Chemot chap. 22 § 20) mentionne 3 types de personnes qu'il est interdit de faire souffrir 

 

1- L'étranger.

2- La veuve.

3- L'orphelin. 

 

Vous devez connaitre la blague d'un français a fait sa Alya. Au bout de quelques mois, il s'écrie : "J'ai enfin retrouvé ma vraie identité !!!!".

Quand j'étais en France le gens me disaient "espèce de juif".

Maintenant que je suis entre juifs ils me disent "espèce de français" !

 

Ceci est un problème de la Torah de le faire souffrir. 

 

De demander à une femme veuve si elle sait où se trouve son mari (parce qu'il paraît qu'il n'y a que les veuves qui savent vraiment où se trouve leur mari, les qutres croient savoir), c'est interdit.

 

Idem, pour un orphelin.

 

Rachi sur place nous fait remarquer que l'interdit ne porte pas que sur ces 3 types de personnes mais sur tout homme. Alors pourquoi la Torah a-t-elle mentionnée ces 3 types ? 

 

C'est parce que ces gens là sont de nature à être particulièrement sensibles.  

 

Le Or Ha'haïm Hakadoch pour sa part, explique, que la grave punition que mérite la personne qui les fait souffrir à savoir que leurs femmes seront elles mêmes veuves et leurs enfants eux mêmes orphelins (pour peu qu'il soit idiot il dira, c'est pas grave ce n'est que ma femme et mes enfants qui seront punis pas moi), ne concerne que ceux qui font souffrir ce genre de personnes, mais ceux qui font souffrir toute autre personne n'aura tout de même pas uen punition aussi grave.

 

Le très beau Hiddouch du Ramban sur ces versets consiste à dire que la raison pour laquelle D. écoute ces personnes en particulier est que ces personnes prient avec une  vraie humilité, et comprennent que mise à part D. personne ne pourra les aider, ainsi que nous étions en Egypte perdus n'était ce l'aide de D. et c'est pour cela que D. a répondu présent à notre Téfila.

 

Pour finir, je pense que nous devons nous tous après les dégâts terrible du Corona nous mettre à prier avec cet état d'esprit. Etat d'esprit que l'on a urgemment besoin de D. dans notre vie.

 

Kol touv !

Guehinam vs midoth

- Lundi 25 mai 2020 à 17h07 vu 408 fois

Chalom cher rav J?ai entendu un enseignement qui dit une personne ne change pas jusqu'au porte de l'enfer ou on apprend cet enseignement ?

Chalom !

 

Ces derniers temps vous posez beaucoup de questions sur le Guéhinam. Certes votre pseudo sur le site est Maur... mais ça me met les frissons de trop penser à cela !

 

Mais ous avez raison toud=s les sujets de la Torah doivent être étudiés et assimilés jusqu'à ce que connaisse TOUTE ;) la Torah.

 

La Guémara affirme cela au sujet des Réchaïm uniquement, dans le traité de Erouvin 19a.

 

Au passage je subodore qu'après avoir franchi les portes de l'enfer, s'il reste encore quelque chose de cet homme, il doit déjà faire Téchouva.

 

Béhatsla'ha !

Jeter les restes de Dafina: C'est permis?

- Dimanche 10 ao√Ľt 2014 √† 13h31 vu 759 fois

Bonjour rav

Merci d'avoir prier pour ma fille, bh elle va mieux et bravo pour les cours donné sur le site .

Ma question concerne le repas du chabath midi par exemple la dafina, je voulais savoir si ont peu la jeter à la poubelle après le repas de midi ou s'il fallait conservé le reste de dafina au lendemain pour pas faire de bal tacherit ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Concernant la dafina comme tout autre plat, de Chabbat ou de semaine, il faut s'efforcer de ne pas le jeter à la poubelle mais le terminer en semaine ou le donner à des personnes nécessiteuses etc.

Toutefois vous n'êtes pas tenu de vous forcer à le manger si vous ne souhaitez pas. S'il en reste et que vous n'avez pas à qui le donner et que pour une raison ou pour une autre vous savez que personne ne désire le consommer, il vous est possible de le jeter à la poubelle.

 

Kol touv et merci pour les bonnes nouvelles! 

Ne plus fréquenter la synagogue??

- Dimanche 10 ao√Ľt 2014 √† 13h41 vu 727 fois

Chalom ou braha Rav

J'ai une question délicate, voila il est difficile de fréquenté la synagogue, d'aller pour prier? a cause du kahal qui a des mauvais comportement par ex ils volent de l'argent a des juifs, lachon hara, humiliation.

J'ai fréquenté plusieurs communauté mais les gens ont un comportement qui va a l'encontre de la torah. Je voulais savoir si il est préférable de prier à la maison ou il faut subir les comportements déplorable que l'on constate a la synagogue ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Je suis d'accord que votre question est très délicate.

C'est difficile pour ma part de vous donner un conseil alors que je ne me trouve pas dans votre situation.

Il est clair que si la situation est telle que vous êtes sans cesse révolté et que vous n'arrivez pas du tout à être concentré lorsque vous priez, qu'il vaut mieux priez tout seul en étant concentré que prier en Tsibour pour être déconcentré, stressé, en colère, et fâché avec les fidèles qui viennent prier.

Toutefois, le conseil que je vous donnerais, serait d'essayer de juger favorablement vos frères qui visiblement ne sont pas conscients de ce qu'ils font! 

Justement en voyant votre bon comportement à vous et la façon dont vous vous comportez agréablement à leur égard alors que leur comportement est nettement différent du votre, ceci leur donnera sans doute envie de progresser au fur et à mesure et de se rapprocher de la Torah.

C'est ce que D; attend de nous, de vivre en collectivité, en Tsibour, avec les difficultés inhérentes à une telle vie, en amont et en aval, et à réussir à regarder le bon côté qu'il y a en chaque personne, parce que c'est certains que ces personnes ont plus de qualités que de défaut.

Essayez de repérer leurs qualités et vous verrez combien elles sont nombreuses.

 

Cf aussi dans le même ordre d'idées http://www.torahacademy.fr/chabbat_4

 

Béhatslah'a! 

Ne pas porter la kipa

- Dimanche 28 septembre 2014 à 09h42 vu 1094 fois

Bonjour rav

Ma première question est : est-on obliger de porter la kipa dehors ? Ma deuxième question est : peut-on considérer que l'on a fait un issour du faite de ne pad porter la kipa ?

Et si c'est un issour il serait de quel ordre ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf http://www.torahacademy.fr/conportement-quand-on-travaille

 

Le Choulh'an Arouh' au chapitre 2 paragraphe 6 écrit qu'il est nécessaire de se couvrir la tête. Il ressort des propos du Choulh'an Arouh' qu'il ne s'agit pas d'une interdiction formelle mais plutôt d'une forme de rigueur et de piété.

 

Toutefois le Taz (chapitre 8 paragraphe 3) écrit que de nos jours où les non juifs par principe ne se couvrent pas le tête, le fait de porter la Kippa est une véritable obligation. Celle qui consiste à ne pas imiter le comportement des autres peuples.

 

De nombreux Décisionnaires ont été dans le sens du Taz (Cf Yabia Omer tome 9 chapitre 1) qui rapporte toutes les opinions à ce sujet.

 

Kol touv!

Prier contre notre ennemi?

- Mercredi 01 octobre 2014 à 22h17 vu 814 fois

Bonjour Rav

Suite a un affront fait par un juif, peut-on prier pour que hachem nous venge de cette affront ?

Non H'ass véchalom!

 

C'est interdit d'être Mosser din lachamaïm contre un juif! Et en dehors de cela, c'est très dangereux pour vous!

 

Vous pouvez prier à D. pour qu'il fasse en sorte que l'autre se reprenne et qu'il vous demande des excuses!

Prier les bras et jambes croisés

- Jeudi 02 octobre 2014 à 20h17 vu 1416 fois

Bonjour rav

Si on porte un collier cervical peut-on croisé les bras au moment de la Amida afin de pouvoir lever le sidour pour mieux prier ?

Ma deuxième question est : peut-on croiser les pieds a la synaguogue ? ( mètre le genoux droit sur le genoux gauche )

Chalom!

 

1- Oui si cela peut aider pourquoi pas?

2- C'est très déconseillé parce que c'est une forme de mépris et d'orgueil!

 

Kol touv!

Conseil avodat hachem

- Vendredi 03 octobre 2014 à 07h58 vu 856 fois

Bonjour rav J'ai besoin d'un conseil : lorsqu'on se renforce dans la avoda hachem on a tendance a être très sérieux ben adam la makon et négliger ben adam lehavero . Ma question est pourquoi on a cette tendance ? Elle est connu l'histoire du rav salanter qui a pas eu le bonjour de sont élève? pourquoi lorsqu'on avance dans la techouva ont a cette tendance ?

Chalom Ouvrah'a!

 

C'est une excellente question!

 

D'une part c'est une tendance humaine peut être ancrée en nous!

 

D'autre part, pour certaines personnes, le service Divin se doit d'être austère et sérieux au plus haut point, à tel point qu'on en vient à négliger les qualités essentielles au service Divin, tels que la sympathie, la sensibilité à l'égard de l'autre etc.

 

Enfin, nous sommes peut être malheureusement influencés par d'autres religions et selon lesquelles le Bein adam lahavéro, ne trouve aucune place.

 

Bref, au lieu de réfléchir au pourquoi essayons de ne pas négliger nous même ces deux axes cardinaux de notre vie: D. d'une part, et les Mitsvots à l'égard du prochain d'autre part!

 

Kol touv!

 

L'interdit de croiser les doigts

- Samedi 11 octobre 2014 à 22h12 vu 1350 fois

Bonjour rav

Est-il vrais qu'il est interdit de croisé les doigts ? ( d'après le zohar)

Ma deuxième question est concernant le comportement a avoir dans notre quotidien. En effet je suppose qu'il y'a des hanehaguotes a avoir d'après le zohar et il y'a des hanehaguotes connu du choul'han aroukh . Je suppose que l'ont doit suivre le choul'han aroukh ? 

Chalom Ouvrah'a!

 

Dans la Gémara il est écrit que lorsque tout va bien pour le peuple juif et qu'il est en paix, on peut prier en ayant les mains croisées.

 

Lorsque H'ass véchalom il y a des problèmes qui touchent le peuple juif, à ce moment on ne prie pas les mains croisées, parce que c'est un signe d'orgueil, mais plutôt les mains semblables à celles d'un serviteur qui sert son maître.

 

Au sujet de votre seconde question cf http://www.torahacademy.fr/sepharade-et-kabbala

Se lever devant une personne √Ęg√©e exceptions

- Mardi 14 octobre 2014 à 14h35 vu 770 fois

Bonjour rav moadim vé sim´ha

Quel est le guédér de mi péné séva ta koum ? A partir de quel âge ? Il faut se lever de toute sa taille ? Il faut se lever pour une femme? 

Chalom Ouvrah'a!

 

Il s'agit d'une Mitsva de la Torah.

Toute personne âgée de 70 ans et plus, même s'il n'est pas Talmid H'ah'am, à condition qu'il ne s'agisse pas d'un mécréant.

Qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme.

Il faut se lever complètement.

L'obligation débute à partir du moment où cette personne âgée entre dans nos 4 Amot (Les deux mètres qui se trouvent autour de nous).

(Choulh'an Arouh' et Décisionnaires Yoré Déa chapitre 244).

 

Il y a des exceptions, par exemple une personne âgée n'est pas tenue elle aussi de se lever complètement devant une autre personne âgée. 

Dans la salle interne d'une salle de bain ou d'un Mikvé etc. on n'est pas tenu de se lever devant une personne âgée.

 

Il faut se lever devant un Talmid H'ah'am même s'il n'est pas âgé, et même s'il n'est pas encore Bar Mitsva!

 

Kol touv

Etudier sans la kipa

- Dimanche 19 octobre 2014 à 09h02 vu 1327 fois

Bonjour Rav

1) Un homme peut étudier la torah la tête découverte ?

2) une femme qui est nida peut se découvrir les cheveux a la maison? Sont marie peut prier a côté d'elle ? Le marie peut regarder ces cheveux

3) j'ai une question plus délicate : je sais que aujourd'hui le rov des possekims ont institué l'obligation de porter la Kipa. Quelqu'un qui décide de marcher sans Kipa, il fait un Issour ? A priori si c'est un issour il n'est ni de la torah ni dérabanane ? Peut-on dire que cette personne manque de yrat chamyim ?

Chalom ouvrah'a!

 

1- et 3- Je vous renvoie à une répoonse que je vous ai envoyée à l'époque: http://www.torahacademy.fr/ne-pas-porter-la-kipa

 

2-Cf http://www.torahacademy.fr/etudier-a-la-maison

Lorsque la femme est Nidda, il est bon qu'elle se couvre la tête devant son mari, et en particulier si elle a toujours l'habitude de se couvrir la tête à la maison.

Si elle ne se couvre jamais la tête à la maison, le Rav Feinstein zatsal écrit que le mari étant habitué à la voir la tête découverte cela ne lui fait plus de Hirhourim et c'est donc autorisé.

Dans tous les ca, ne la regardez pas explicitement avec l'intention de profiter de sa chevelure.

 

Kol touv!

Sel renversé par terre=disputes?

- Lundi 02 mai 2016 à 16h09 vu 769 fois

Chalom très cher Rav

Je me pose la question a savoir, si il y'a une source dans la torah concernant le sel qui se renverse, par ex si le sel se renverse cela peut-il causer une source de mah'loquete ou autre problème...!

Chalom!

 

Je ne connais aucune source à cela, c'est probablement de la superstition. 

 

Par contre il est écrit que lorsque du vin se renverse abondamment c'est une source de bénédiction. Gémara traité Erouvin page 65 a).

 

Kol touv!

jeux casino

- Jeudi 15 mai 2014 à 22h21 vu 925 fois

Bonjour rav!

Une personne qui joue au casino est-elle passoul la 'edoute ?

Il y a une interdiction de jouer au casino ( Machine a sous...) ?

Kol touv et bonne continuation

Chalom Ouvraha!

Il me semble que ce n'est pas conseillé du tout pour plusieurs raisons.

En effet, l'ambiance qui règne dans ces endroits, comme vous le savez sûrement mieux que moi, ne se prête pas du tout à des juifs, certainement pas pratiquants et cherchant à se rapprocher de D. comme il se doit (mixité, ivresse etc.).

 

Je ne parle pas ici du problème de la perte de temps qui en soit est bien évidemment très grave.

 

L'autre problème principal est le problème du vol inhérent à ces jeux, ainsi que l'ont tranché les décisionnaires, vu que chaque personne au moment où elle se défait de son argent pour le céder à l'autre le fait de mauvais gré et ceci est interdit par la Thora parce que c'est considéré comme presque du vol.


Si ce sujet vous interresse pous pouvez consulter la réponse du Rav Ovadia Yossef zatsal dans le Yabia Omer tome 7 partie Hochèn Michpat chapitre 6.

 

Kol touv et essayez de trouver des occupations qui conviennent 100 pour cent à la volonté de D.

 

Kol Touv

demander pardon a sont prochain

- Dimanche 01 octobre 2017 à 19h27 vu 533 fois

chalom Cher Rav

 

d'après le cho'ulhan aroukh pour demandé méhila a sont prochain, il y'a une procédure précise, demandé pardon dans un premier temps, ensuite venir avec 3 personnes...

 

Je m'excuse de la question je sais que c'est un choulhan aroukh méfourache, mais je me demande si en pratique il faut suivre le choulhan aroukh a la lettre ou peut être il y'a une autre manière de demander pardon, c'est gênant de faire part d'un problème personnelle auprès de trois personnes afin de demandé pardon, si ont demande trois fois pardon sans être accompagné de trois personnes c'est valable ?

Chalom !

 

C'est valable s'il accepte vos excuses, mais sinon ce n'est pas valable pour pouvoir vous extraire du devoir de lui demander pardon à nouveau etc.

 

Kol touv !

Achava avéda pour un hiloni

- Mercredi 17 janvier 2018 à 17h21 vu 663 fois

chalom cher Rav

il y'a une obligation de faire la mitsva de achva avéda a un harédi qui est devenu hiloni ? De manière général ont considère un harédi qui est devenu hiloni comme un tinoque chénichbah ?

Chalom !

 

C'est difficile de dire qu'il est Tinok Chénichba mais tout dépend du cas par cas.

Béhatsla'ha !

guézél chéna

- Vendredi 16 février 2018 à 09h03 vu 568 fois

Chalom cher Rav il existe dans la torah une source qui parle de " guézél chéna " ?

Chalom !

 

Je vous fait un copier collé de ce que j'ai écrit à ce sujet et qui paraîtra dans l'un des prochains livres qui paraîtront Béézrat Hachem prochainement je l'espère !

 

Les décisionnaires écrivent (Pit'hé Hochen (chap. 15 note 3), Chout Keren Lédavid (Orah' H'aïm chap. 18), Chevet Halévy (Tome 7 chap. 224). que réveiller une personne alors qu'elle est en train de dormir est interdit et rentre dans le cadre de Honaat Dvarim. 

On a l'habitude de nommer cela "Gézel China" (vol de sommeil) bien qu'en fait il ne s'agit pas de vol du fait qu'on ne vol rien de concret.
Le seul cas où l'on sera autorisé à réveiller notre prochain c'est si celui-ci nous a explicitement demandé de le réveiller ou  que l'on sait pertinemment qu'il le souhaitait.

Dans le même ordre d'idées, il est interdit de faire du bruit à un moment où notre prochain dort.

De même aux horaires où les gens dorment généralement, il sera interdit de faire du bruit, de parler fort etc.

Il ne faudra pas sonner à la porte ou téléphoner à une personne à un moment où l'on sait qu'il dort, ou il y a des chances probables qu'il puisse être en train de dormir ou de se reposer.

La loi dans certains pays est qu'après 22h00, il ne faut pas faire de bruits exagérés tels que celles d'une perceuse ou de coups de marteau.

Les bruits inhérents et normaux sont autorisés bien que ceci puisse déranger les voisins. En effet, toute personne venant habiter un immeuble commun sait qu'il n'est pas le seul et ne peut donc avoir des exigences particulières. Mais des bruits exagérés ne doivent pas être faits.

 

Kol touv !

MAUDIRE UN JUIF

- Dimanche 11 mars 2018 à 09h12 vu 682 fois

Chalom Cher Rav Du point de vue du choul'han aroukh comment ont définie L'interdit de maudire un juif ?

Quel sont les propos à ne pas tenir pour ne pas enfreindre l?interdiction de maudire un juif ? Si je souhaite a une personne de vivre les même épreuves que moi ça s'appelle maudire ?

Chalom Cher Rav

 

Chalom !

 

Du point de vue du choul'han aroukh comment ont définie L'interdit de maudire un juif ?

 

En le maudissant. Si on mentionne le nom de D. et le mot Arour on reçoit des coups, sinon, c'est tout de même interdit (Cf. Choul'han Aroukh 'Hochen Michpat chap. 27 § 1 et 2). 

 

Quel sont les propos à ne pas tenir pour ne pas enfreindre l'interdiction de maudire un juif ?

 

Idem.

 

Si je souhaite a une personne de vivre les même épreuves que moi ça s'appelle maudire ?

 

Et comment appelez cela alors ? Le bénir ? Le bénir c'est lui souhaiter toutes vos réussites, pas toutes vos épreuves, surtout si votre intention est de le maudire !

 

Kol touv !

Honorer ses parents (Kiboud Av Vaèm)

Les limites du respect des parents

- Dimanche 21 janvier 2018 à 10h44 vu 816 fois

Chalom cher Rav D'après la Torah quelles sont les limites du respect des parents ? Doit-ont respecté des parents « toxique » ?

Chalom !

 

Oui et non. Ce genre de questions ne peuvent être tranchées qu'au cas par cas avec un Gadol de préférence ! 

 

Béhatsla'ha !

Tsniout (lois de pudeur)

Ne pas porter la kipa

- Dimanche 28 septembre 2014 à 09h42 vu 1094 fois

Bonjour rav

Ma première question est : est-on obliger de porter la kipa dehors ? Ma deuxième question est : peut-on considérer que l'on a fait un issour du faite de ne pad porter la kipa ?

Et si c'est un issour il serait de quel ordre ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Cf http://www.torahacademy.fr/conportement-quand-on-travaille

 

Le Choulh'an Arouh' au chapitre 2 paragraphe 6 écrit qu'il est nécessaire de se couvrir la tête. Il ressort des propos du Choulh'an Arouh' qu'il ne s'agit pas d'une interdiction formelle mais plutôt d'une forme de rigueur et de piété.

 

Toutefois le Taz (chapitre 8 paragraphe 3) écrit que de nos jours où les non juifs par principe ne se couvrent pas le tête, le fait de porter la Kippa est une véritable obligation. Celle qui consiste à ne pas imiter le comportement des autres peuples.

 

De nombreux Décisionnaires ont été dans le sens du Taz (Cf Yabia Omer tome 9 chapitre 1) qui rapporte toutes les opinions à ce sujet.

 

Kol touv!

TSNIOUT

- Mercredi 21 juin 2017 à 07h49 vu 695 fois

Chalom Rav, Les collants de couleur chair sont-ils autorisés dans les lois de Tsniout ? LONGUEUR DE JUPE : Une jupe mi mollet serait-elle permise ( 10 CM en dessus le genou) ?

Merci pour vos réponses cher Rav.

Chalom !

 

1- IL faut qu'il y ait un certain nombre de deniers de sorte à ce qu'on ne voit plus trop la chair.

 

2- Oui, si la femme porte des collants Cacher.

 

Kol touv !

Perruque avec ses propres cheveux ?

- Mercredi 12 juillet 2017 à 11h18 vu 3665 fois

Chalom cher Rav,

je voudrais savoir si l'on peut confectionner une perruque avec ses propres cheveux ? je n'arrive pas a arriver a une conclusion pratique du Michna Broura, en effet sur le SIMAN 75 seif katan 15 ramène l'avis du PERI MEGADIM : une femme peut se confectioner une perruque même avec ses propres cheuveux et sortir avec. et SHOULKHAN AROUH EVEN EZER Siman 21. il y'a un avis contraire dans le michnah broura, le MAGUEN GUIBORIM qui interdit à une femme de confectionner une perruque avec ses propres cheveux.

Etant donné les avis partagés que faire en pratique ?

Chalom Ouvrakha !

 

Les décisionnaires sont effectivement partagés à ce sujet. Selon certains l'étymologie du mot "Péa Nokhrit" (perruque en hébreu) est " perruque étrangère " comme venant indiquer qu'elle est faite à partir de cheveux d'une femme étrangère. 

 

Toutefois selon de nombreux décisionnaires le simple fait que les cheveux ne soient plus attachés, fait qu'il s'agit de cheveux " étrangers " et cela ne change déjà plus rien s'il s'agit des siens ou de ceux de quelqu'un d'autre. 

 

En pratique, l'opinion du Rav Chalom Messass zatsal (Chout Tévouot Chéméch chap. 137) est d'autoriser cela. 

 

Si vous voulez être des plus stricts, vous comprenez bien que la façon la plus stricte d'être c'est sans perruque quand bien même elle serait faite à partir de cheveux de femme étrangère, comme je l'ai écrit au lien suivant : http://www.torahacademy.fr/perruque-vs-foulard

 

Lorsqu'il s'agit de cheveux synthétiques c'est encore autre chose. 

 

Béhatsla'ha !

Lachon Hara (médisance)

Reparer du lachon hara

- Dimanche 28 septembre 2014 à 01h00 vu 1376 fois

bonjour rav

Lorsqu'on a dit du lachone hara sur une personne ex parler du passé de reouven , si l'ont veut faire téchouva sur les propos péjoratifs dit sur Reouven. Ont doit dire a reouven qu'ont a parlé du lachon hara sur lui ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il existe à ce sujet une grande discussion entre le H'afets H'aim et le Rav Israel Salanter zatsal.

 

D'après le H'afets H'aim il faut le lui faire savoir vu qu'aucun pardon n'est possible tant qu'on ne s'est pas excusé de la faute qu'on a commise auprès de la personne concernée.

 

Le Rav Salanter d'autre part prétend qu'au moment où je vais informer la personne du mal que j'ai dit contre elle, ceci risque de la blesser (si elle l'ignorait jusqu'à présent). Qui peut m'autoriser à vexer quelqu'un pour obtenir moi même expiation. D'après lui, il suffit de demander de façon générale pardon sans rentrer dans le détail.

 

La coutume qui s'est répandue est de suivre l'opinion du Rav Salanter zatsal à ce sujet.

 

Kol touv et Gmar H'atima Tova!

Comment gérer les gens qui nous font du mal?

- Lundi 23 novembre 2015 à 18h21 vu 886 fois

Bonjour cher Rav

 

j'ai plusieurs questions concernant notre relation ben adam léhavéro : une femme, Léa qui dit du motsi chem ra sur un homme, Réouven. Réouven est au courant du motsi chem ra de Léa. Réouven est prés a excusé Léa.

 

1° Réouven peut-il - exiger des excuses de Léa ? c'est a dire que Réouven veut entendre de Léa des excuses de vive voix, que Léa s'excuse en face de Réouven. tout en respectant les lois de yhoud.

 

2° Léa s'excuse par SMS, Les excuses de Léa sont-elle valable ? Min ha dine les excuses par SMS sont suffisantes ?

 

3° Léa peut-elle s'excusé par un intermédiaire? Par ex le mari de Léa s'excuse pour sa femme auprès de Réouven.

 

4° de manière général Il y'a une différence entre un homme et une femme dans ben adam léhavéro ? Par ex Une femme qui cause un préjudice moral a un homme, elle a des circonstances atténuantes?

 

5° Sarah a tendance a avoir des paroles dur et méprisante, Rahel est sont amie mais parfois elle soufres a cause des propos de Sarah, Rahel doit-elle jonglé, être diplomate avec la personnalité de Sarah et subir parfois des affronts ? ou doit-elle s'éloigné de Sarah, sachant que les discutions tourne souvent par des réflexions du genre " toi Rahel tu es trop sensible" !

 

6° Enfin de manière général quand doit-ont prendre des distances vis a vis de sont prochain ? la diplomatie ne marche pas toujours! il y-a des gens très bien baroukh hachém et des gens moins bien comme partout, la difficulté reste dans la gestion des personnalités difficiles.

 

Merci pour tout ce que vous faites pour le Am Israël.

Bonjour cher Rav
 

j'ai plusieurs questions concernant notre relation ben adam léhavéro : une femme, Léa qui dit du motsi chem ra sur un homme, Réouven.
Réouven est au courant du motsi chem ra de Léa.
Réouven est prés a excusé Léa.

 

1° Réouven peut-il - exiger des excuses de Léa ? c'est a dire que Réouven veut entendre de Léa des excuses de vive voix, que Léa s'excuse en face de Réouven. tout en respectant les lois de yhoud.

 

Oui.

 

2° Léa s'excuse par SMS, Les excuses de Léa sont-elle valable ? Min ha dine les excuses par SMS sont suffisantes ?

 

C'est suffisant. Toutefois le Pélé Yoets et autres décisionnaires recommandent de le faire de vive voix de sorte à ce que l'autre entende l'humilité de l'offenseur et qu'il soit plus en mesure de pardonner.

 

3° Léa peut-elle s'excusé par un intermédiaire? Par ex le mari de Léa s'excuse pour sa femme auprès de Réouven.

 

Oui mais à nouveau c'est un peumoins bien.

 

4° de manière général Il y'a une différence entre un homme et une femme dans ben adam léhavéro ? Par ex Une femme qui cause un préjudice moral a un homme, elle a des circonstances atténuantes?

 

Non.

 

5° Sarah a tendance a avoir des paroles dur et méprisante, Rahel est sont amie mais parfois elle soufres a cause des propos de Sarah, Rahel doit-elle jonglé, être diplomate avec la personnalité de Sarah et subir parfois des affronts ? ou doit-elle s'éloigné de Sarah, sachant que les discutions tourne souvent par des réflexions du genre " toi Rahel tu es trop sensible" !

 

Non elle n'est pas obligée à fréquenter une amie qui lui cause du préjudice. Si elle est une proche parent etc. il faut bien réfléchir comment gérer cela. 

 

6° Enfin de manière général quand doit-ont prendre des distances vis a vis de sont prochain ? la diplomatie ne marche pas toujours! il y-a des gens très bien baroukh hachém et des gens moins bien comme partout, la difficulté reste dans la gestion des personnalités difficiles.

 

Lorsque ceci devient trop difficile à supporter.

 

Merci pour tout ce que vous faites pour le Am Israël.

 

Merci à vous!

Yh'oud (l'isolement)

Yih'oud lorsque mari dans la ville?

- Mardi 12 ao√Ľt 2014 √† 21h26 vu 1060 fois

Bonjour Rav

Je voulais savoir si il y'a un problème de yhoud si je sort pour prier et que je laisse mon frère avec ma femme à la maison ?

Il me semble avoir compris lors d'un cours que dans le cas où le mari est dans la ville il y'a plus de problème de yi'houd. Vous pensez que cette affirmation est conforme a la hala'kha?

Chalom Ouvrah'a!

 

Effectivement la Halah'a est clairement tranchée dans le Choulh'an Arouh' (Even haézèr chapitre 22) que lorsque le mari se trouve dans la ville, il n'y a pas de problème de Yh'oud du fait que la crainte du mari repose sur la femme et elle n'oserait donc rien faire d'interdit avec cet homme.

Certains recommandent toutefois pas pour des raisons de Halah'a pure mais surtout pour des raisons de comportement et par mesure de rigueur, de ne pas se reposer sur cette Halah'a que le mari étant dans la ville ceci autorise un vrai Yh'oud et recommandent de laisser la porte ouverte, ou entre-ouverte, ou au moins pas fermée à clef de sorte à ce qu'elle puisse être ouverte de l'extérieur.

Toutefois ce même Choulh'an Arouh' écrit explicitement que lorsqu'il s'agit de Yh'oud avec des personnes considérés comme לבו גס בה c'est à dire des personnes qui sont familières avec cette femme, ceci est interdit même lorsque le mari se trouve dans la ville en question. Or c'est souvent le cas que les beaux frères ensemble sont très proches et aient un comportement un peu léger (même si pas trop, c'est déjà un problème).

Si votre frère connait votre femme à peine, c'est sûr qu'ils ne sont pas considérés comme tels et qu'il n'y a donc pas de problème d'après la Halah'a pure.

C'est pourquoi, si votre frère la connait bien, et qu'il a neuf ans ou plus, il faut absolument trouver une autre solution comme laisser la porte ouverte, ou une autre solution.

 

Kol touv!

Questions liées aux problèmes d'argent

Erreur d éditions sur la commande

- Jeudi 28 mars 2019 à 11h54 vu 476 fois

Chalom cher Rav

Je voulais avoir votre avis sur le cas suivants, si je commande un livre ex chemirat halachone pour 100 chekel d une édition pschuta et au moment de récupérer le livre le vendeur me remet le livre chemirat halachone que j ai commandé mais d une autre éditions plus élaborer que le livre en questions et qui vaut 180 chekel dans le commerce je lui fait remarquer au vendeur il me dit tout est ok si il ya un problème ont te rappel que faire dans ce cas

Chalom !

 

Si le vendeur est le patron du magasin ou qu il est homologue a prendre ce genre de decisions, il n y a aucun probleme puisqu il a ete informe par vous même que le prix que vous avez paye n est pas le juste prix du livre et qu il est consentant a conserver ce prix !

 

Kol touv !

CONTRAT ORAL

- Mardi 15 décembre 2020 à 13h38 vu 370 fois

Chalom cher Rav

ma femmes a été sollicité pour un remplacement chez une métapéléte pour 5 heure ma femmes acceptent va chez elles pour le remplacement la métapéléte sort et 2 heures après elle rentre et paye ma femmes pour 2 heures

la première question que je vous poses le comportement de cette dame est correct?

La deuxième question est ce cette dame doit de l'argent a ma femmes ?

Elles a demandé que ma femmes viennent pour 5 heures et revient pour après 2 heures merci pour votre réponse hanouka sameah

Chalom !

 

Ceci dépend de beaucoup de paramètres.

1- Lui a-t-elle dit qu'elle la payerait à l'heure ou pour un forfait global de tant et tant ?

 

2- Votre épouse a-t-elle refusé un autre travail pensant qu'elle serait occupée ces 5 heures ?

 

3- Cette femme là a-t-elle eu un cas imprévisible qui a fait qu'elle a dû revenir plus tôt ?

 

Merci.

commande en double

- Lundi 09 avril 2018 à 21h11 vu 741 fois

Chalom Cher Rav Je voulais avoir votre avis sur le cas suivant :

Réouven commande un livre sur un site juif, pour des raisons économique le site en question envoie le livre sans suivie de commande, après trois semaines d'attente Réouven appelle car il n'a toujours pas reçu sa commande, le site décide de lui envoyer un autre livre, une semaine plus tard Réouven ouvre la boite au lettre et s'aperçoit qu'il a reçu deux livres.

Réouven appelé le site pour lui faire part du problème,

la personne au bout du fil lui demande de lui renvoyer le livre qu'il a reçu en double.

La question est la suivante Réouven doit se fatiguer et aller à la poste pour retourner le livre ?

Réouven peut payer le livre en double car il a du mal à aller à la poste ?

Bref que faire ?

Chalom !

 

Vous avez pourtant acheté mon livre de Hachavat Avéda, c'est un cas explicite en page 68 et 177.

 

Je vous fait un copier collé du passage en page 177 :

 

Chapitre 11- Comment conserver un objet trouvé ?
 

La personne qui a trouvé un objet se doit de veiller à sa bonne
conservation jusqu'à ce que son propriétaire le récupère.
Ce point fera l'objet du présent chapitre.

 

1- Doit-on se déplacer jusque chez le propriétaire ?
Les décisionnaires stipulent que celui qui a trouvé un objet
et en a informé son propriétaire n'a pas le devoir de se déplacer
pour le lui rendre. C'est au propriétaire d'accomplir les démarches
nécessaires à la récupération de son objet.

 

Cas pratique :
 

Un client trouve, dans un colis qui lui est livré par un
supermarché Cacher, un produit qu'il n'a pas commandé. Il doit
en informer le magasin, mais ce n'est pas à lui de se déplacer pour
rendre ce produit. C'est à la direction du supermarché qu'il
incombe de déléguer un membre de son personnel chargé de venir
le récupérer.

 

Si, pour une raison ou une autre, elle y renonce, on
considérera que c'est un cadeau de sa part, que le client pourra
ainsi conserver. (Voir également le paragraphe suivant).

 

Et voici le copier collé de la partie en page 68 :

 

Un homme commande par internet (filtré) un ventilateur dans
un magasin appartenant à un non-juif. La date à laquelle la
commande devait être honorée est dépassée, et le ventilateur n'a
toujours pas été livré. Cet homme en avertit le magasin, où l'on
s'empresse, après lui avoir présenté des excuses, de lui en faire
livrer un autre. Or, quelques jours plus tard, il reçoit sa commande
initiale.
A-t-il le devoir de renvoyer au magasin l'un des deux
ventilateurs ?

L'obligation de le rendre procèderait de la Mitsva de Hachavat Avéda. Or .....

 

Kol Touv !

Coutumes

Comportement a avoir a la vu du kotel

- Lundi 15 janvier 2018 à 08h04 vu 610 fois

Chalom cher Rav

 

Est-il vrai que lorsqu'on voie le Kotel, les hommes comme les femmes doivent déchirer leur vêtement du coter gauche sur une longueur de 10 cm et dire baroukh dayane haéméte, l'habit en question ne doit jamais être recousue, donc il faut jeter l'habit, sauf pour les habitant de Jérusalem, si vous avez d'autre précision je suis preneur.

Chalom !

 

Cf. http://www.torahacademy.fr/comportement-aux-kotel

 

Kol touv !

Autre

Associaton qui aide sous condition.

- Lundi 30 juillet 2018 à 11h47 vu 516 fois

Chalom cher Rav,

 

Je voulais votre avis sur la situation suivante, il existe une association connue qui aide des familles en difficulté, une famille fait appel a leur service suite à des difficultés sérieuses de sante et de parnassa, l'association en question ont un principe d'aider à condition que la maman travaille, le papa ayant des problèmes de sante ne peut travailler et la maman qui a en charge des enfants en bas âge, ne peut travailler elle doit tout faire seule et ne peut compter sur personne.

 

L'association refuse d'aider celons leur principe la maman doit travailler peut importe la situation.

 

Ma question est la suivante la faite d'exiger à la maman de travailler et compatible à l'esprit de la halakha dans les lois de tsedaka ?

 

cette chita de conditionner une aide a condition que la maman travaille à une source dans la torah ?

 

enfin dans ce cas précis ou le mari est malade cette association prive à le droit de refuser d'aider une famille qui vie dans la précarité car le mari est malade ?

 

merci pour votre aide

Chalom !

 

Vous avez raison que c'est bizzare. Ils doivent avoir des raisons mais c'est évident que dans ce genre de cas il faut traiter les dossiers au cas par cas. 

 

Refuser systématiquement, je ne pense que ce soit approprié.

 

Kol touv et Béhatsla'ha !

hochen michpath siman 4

- Mardi 30 octobre 2018 à 08h26 vu 500 fois

Chalom cher Rav

Pouvez-vous m'expliquer la halakha dans hochen michpath siman 4 qui interdit de parler comme les amis d iyov, toute explications est le bienvenu, contexte historique, de quelle parole parle le choulhanan aroukh,

kol ma de avod rahamana letav avid ou est le mal de rappeler cette évidence?.

Chalom !

 

Le Choul'han Aroukh ne mentionne pas une fois Iyov sans le chapitre 4.
A qui faites vous allusion ?

Merci.

livre de torah poser sur le sol

- Vendredi 16 novembre 2018 à 10h13 vu 427 fois

Chalom cher Rav Il Ya des conditions ou on peut autorise de poser des livres de torah sur le sol ?

Chalom !

 

Cf. Choul'han Aroukh et Rama Yoré Déa chap. 182 § 7.
En un mot c'est interdit de poser des livres de Torah à terre. Si on les surélève à 1 Téfa'h du sol c'est autoirsé.

Kol touv !

Bague trouvée

- Samedi 15 décembre 2018 à 17h49 vu 434 fois

Bonjour Rav,

Si une personne trouve une bague de fiançailles dans une salle de mariage , trouvé sur le sol et que personne autour ne s'y trouvait au moment de la decouverte, juste quelques affaires et sacs sur des chaises.

Cette bague a priori n'est pas neuve et elle n'a pas de signe particulier.

Comment faire ?

Doit t on trouver absolument le proprietaire?

Ou peut on garder la bague pour soi et en devenir le propriétaire ?

Merci Rav

Chalom !

 

Vous êtes sûr qu'elle n'a aucun signe distinctif ?

 

Kol touv !

Bague trouvée SUITE

- Jeudi 20 décembre 2018 à 10h43 vu 404 fois

CHALOM CHER rav LA bague trouver est une bague classique, une bague de fiançailles avec un anneau et un pois chiche, très classique je ne connais pas sa valeur, je voulais avoir votre avis sur cette trouvaille, ont doit publier la trouvaille ou ont peut garder la bague car elle a aucun signe particulier.

Chalom !

 

Je pense que vous devez publier que vous avez trouvé une bague dans la salle de mariage. 

 

La personne dire qu'il s'agit d'une bague avec un pois chiche (personnellement je n'ai encore jamais vu de bagues avec un pois chiche), et de la date où elle l'a perdue. 

Je pense que c'est amplement suffisant pour pouvoir la lui rendre et mériter d'accomplir la Mitsva de Hachavat Avéda.

 

Kol touv !

travailler la mida de la colère

- Lundi 18 février 2019 à 19h34 vu 487 fois

Chalom cher Rav Pouvez vous me donner des conseils pratique pour travailler la mida de la colère ?

Chalom !

 

On fera des cours à ce sujet sur le site dans le cadre de AVodat Hamidot, mais je suis certain que tous les cours récents sur la Hafkada, la Emouna, se remettre entre les mains de D. c'est le meilleur moyen pour ne pas se mettre en colère et être sans arrêt contrarié !

 

Vous pouvez sortir dehors et avaler un bol d'air quand vous sentez que la colère s'enflame, passer un petit coup de fil à un bon ami etc. 

 

Béhatsla'ha !

Référence d'une hagada dans la guemara

- Lundi 04 mars 2019 à 07h54 vu 433 fois

Chalom cher Rav Je recherche une guemara qui parle de la difficulté que rabbi tarfone a eu face a une michna qui parle de hadach et un élève nehemia lui a donner la réponse qui a fait un grand rochème chez rabbi tarfone puis il a souri et rabbi akiva lui a dit qu'il aller pas finir l anner.

Si vous pouvez me donner la référence de la guemara et si possible l'explication car je ne comprends pas la réaction virulente de rabbi akiva.

Merci infiniment pour votre aide.

Chalom !

 

Il s'agit de la Guémara Ménahot page 68 b.
Je vous invite à consulter les commentateurs de la Guémara et à nous donner vous même un commentaire satisfaisant si vous le voulez bien évidemment !

 

Kol touv !

Les beaux-parents exempts d aider ?

- Samedi 16 mars 2019 à 20h29 vu 541 fois

Chalom cher Rav

Je cherche une référence dans le choulhan aroukh qui dit que les beaux-parents non aucune obligation d'aider leur fille ou leur gendre lorsqu'il rencontre une difficulté. Si vous avez la possibilité de m?expliquer dans quel cas précis cette halakha s'applique en pratique je vous serais très reconnaissant.

Merci pour votre aide.

Chalom !

 

Je ne connais pas de telle référence !

Ce que je vous ai souvent dit à l'oral c'est qu'il y a une Halakha qui dit qu'on a le devoir d'honorer ses beaux parents, c'est un Choul'han Aroukh explicite, alors que dans le snes inverse ce n'est pas écrit !

 

Je vous ai aussi souvent dit que vous ne devez pas vivre avec des attentes de leur part, parce qu'ils ne vous doivent rien ! Lorsque je dit qu'ils ne vous doivent rien je n'entend pas par cela qu'ils n'ont pas le devoir selon le Choul'han Aroukh de vous aider, mais je veut dire que ce n'est pas votre problème à vous leur devoir vis à vis du Choul'han Aroukh.

 

Faire dépendre votre erspect à eux par rapport à leur respect de cette Halakha du Choul'han Aroukh ne me semble pas pertinent. 

 

Je sais dans quelloe détresse vous êtes mais je vous invite malgré tout à tenter de conserver le Chalom avec eux et surtout avec votre épouse !

 

Si vous posez votre question pour savoir comment vous devrez vous comporter vis à vis de votre gendre. Effectivement la Mitsva de Tsedaka et de Hessed concerne tout un chacun et en particulier les proches ainsi qu'il est écrit " Oumibsarkha Lo Titalem " ce qui signifie que les proches ont la préséance par rapport aux autres dans tout ce qui est de la Tsédaka etc. 

 

Béhatsla'ha !

Erreur d éditions sur la commande

- Jeudi 28 mars 2019 à 11h54 vu 476 fois

Chalom cher Rav

Je voulais avoir votre avis sur le cas suivants, si je commande un livre ex chemirat halachone pour 100 chekel d une édition pschuta et au moment de récupérer le livre le vendeur me remet le livre chemirat halachone que j ai commandé mais d une autre éditions plus élaborer que le livre en questions et qui vaut 180 chekel dans le commerce je lui fait remarquer au vendeur il me dit tout est ok si il ya un problème ont te rappel que faire dans ce cas

Chalom !

 

Si le vendeur est le patron du magasin ou qu il est homologue a prendre ce genre de decisions, il n y a aucun probleme puisqu il a ete informe par vous même que le prix que vous avez paye n est pas le juste prix du livre et qu il est consentant a conserver ce prix !

 

Kol touv !

olam haba et rire

- Mercredi 01 mai 2019 à 08h40 vu 355 fois

Chlom cher Rav

Je voulais avoir votre avis sur la guemara qui parle que sur un marcher il se trouvait deux personnes qui méritait le olam haba car il faisait rire les autres, pouvez vous me donner la référence de la guemara et peut être avez-vous une explication à me donner.

Chalom Ouvrakha !

 

La Guémara se trouve dans Taanit page 22 a.

 

Le sens simple est que le fait de réjouir les personnes tristes est une Mitsva extraordinairement importante et qui donne un mérite fou !

 

Kol touv !

rav elyachiv et la halakha en pratique

- Jeudi 02 mai 2019 à 14h50 vu 347 fois

CHALOM cher RAV

IL me semble que le Rav Elyashiv n'a écrit aucun livre de son vivant les enseignements qui nous reste sont les écrits retranscrit par ses élèves, la question que je me pose est la suivante peut on se reposer lehatehila sur les psakim dit au nom du Rav Elyashiv et surtout sur ce qu'on a entendu au nom du Rav Elyashiv comment prendre en considérations les décisions dit au nom du Rav Elyashiv

Chalom !

 

Les seuls livres vraiment écrits par le Rav Elyachiv zatsal sont les livres Kovets Techouvot !

 

Comme toute chose rapportée au nom d'un Rav il faut savoir de qui avons nous entendu ces Psakim. Ce n'est pas la même chose si un Psak est rapporté par au nom du Rav Elyachiv par son gendre le Rav 'Haïm Kanyevsky comme les Psakim rapportés en son nom par certains Rabbanim qui quelque fois rapportent des Psakim alors qu'ils n'ont pas forcément compris ce que le Rav a voulu dire ou qui ne se gênent pas de rapporter des Psakim alors que le souvenir qu'ils ont du Psak est un peu floue.

 

Bref, difficile de donner des principes précis. D'une façon générale je pense que les Psakim de son élève le Rav Darzi dans le Chvout Yits'hak, et de même les Psakim que rapporte le Rav Roubin en son nom dans le Or'hot Chabbat, on peuet s'y reposer !

 

Kol touv !

Livres tsourba derabanane

- Jeudi 09 mai 2019 à 11h15 vu 359 fois

Chalom cher Rav

Je voulais avoir votre avis sur les livres tsourba derabanane au éditions tsourba derabanane, si j'ai bien compris le but des livres et d'étudier tout le shoulhan aroukh en remontant a la source guemara rishonim?

je voulais savoir si ses livres sont bien pour étudier la halakha et comprendre comment on est arrivé à la halacha lemaasser.

Chalom !

 

Je ne connais pas ces livres, j'ai juste entendud parler du concept Tsourba Mérabanan.


Certains points sont à clarifier dans leur programme. Mais en tout cas je ne connais pas leurs livres !

 

Si vous y tenez j'essayerai de survoler l'un de leurs livres Bli Neder pour vous dire ce que j'en pense !

 

Kol touv !

Kol hapossel bemoumo possel

- Mardi 21 mai 2019 à 08h10 vu 453 fois

Chalom cher rav Avez-vous une explication à me donner sur cette affirmation de hazal, ou peut on trouver cette référence.

Chalom !

 

La référence est Kiddouchin page 70b.

 

Plein d'explications sont données. Le Ein Avraham explique que lorsqu'on suspecte quelqu'un de quelque chose c'est généralement que cette chose à nos yeux est possible, accessible, pas si grave que cela.


Lorsqu'on est soi même affecté d'un défaut opn a tendance à le percevoir comme pas si grave. Le fait que je suspecte et que j'injure l'autre de cela c'est la preuve que je suis touché moi même par cela.

 

Le Maharcha explique que quelque fois lorsque je me dispute avec quelqu'un et que je ne veux pas qu'il m'insulte de quelque chose, je l'insulte moi en premier de cette chose là de sorte à ce qu'il ne me le dise pas à moi même.

 

Donc lorsque j'insulte quelqu'un de quelque chose c'est souvent la preuve que je suis effectivement affecté de ce problème et que j'ai tellement peur que l'autre me le dise que je préfère moi même le lui dire.

 

Et encore plein d'explications.

 

Béhatsla'ha !

Definition de la colère

- Jeudi 30 mai 2019 à 19h02 vu 532 fois

Chalom cher Rav Dans la guemara Chabat 105 b explique que tout celui qui se met dans un état de colère ou il arrive à déchirer ses vêtements et à casser des kelims dans sa colère est considérer comme un idolâtre. Je suis arrivée à la conclusion qu?en dessous de cet état de colère [ou il arrive à déchirer ses vêtements et à casser des kelims] hazal ne considère pas que c?est de la colère, si je me trompe dite le mois, la colère de tout les jours ex jai rater le bus, j?ai oublié mes clefs, une contrariété? Je voulais savoir si d après la torah il existe une définition de la colère, à partir de quelle réaction on rentre dans la définition du coléreux. Une personne qui contient sa colère il bouillonne de l?intérieur cette personne s?appelle coléreuse d?après la torah ?

Chalom !

 

Je ne suis pas d'accord avec votre démonstration. On ne peut que prouver éventuellement de cette Guémara que celui qui n'arrive pas à cet état, n'est pas considéré comme idolâtre, mais de là, dire qu'il n'est pas considéré comme coléreux, c'est faux !


D'ailleurs on voit à plusieurs reprises pa rxemple que Moché Rabbénou a oublié son étude parce qu'il s'est fâché, ou que Yaakov s'est fâché contre Ra'hel et ceci lui sera gravement reproché par D. pourqtant il n'est écrit nulle part qu'ils ont déchiré leurs vêtements etc. et 'hass Véchalom de les suspecter de cela !

Plus généralement je pense que l'assimilation à l'idolâtrie provient du fait que le coléreux, ou le contrarié ou l'insatisfait, ets celui qui oublie que D. gère le monde, et donc, qu'on peut se plainder ou s'énerver lorsque des choses nous déplaisent.

On s'est un peu soi même pris pour D.

Il faut donc s'écarter un maximum même de ce genres de crontrariétés qui nous semblent être légitimes.

Pour ce faire je vous invite à écouter les cours sur la Hafkada dans la rubrique Avodat Hamidot --> Emouna.

Béhatsla'ha !

référence sur un cours

- Mercredi 22 janvier 2020 à 08h12 vu 304 fois

chalom rav sur quelle livre est basée les enseignements du cours Le secret de la sérénité : Concentre toi sur les actes ! , très bon cours.

Chalom !

 

Merci pour le compliment !

 

Principalement sur les propos du Rav Fridlender zatsal.

 

Béhatsla'ha !

shout qui traite de la halakha

- Jeudi 13 février 2020 à 08h57 vu 343 fois

Chalom cher rav Je viens vous solliciter pour vous demander un conseil.

Je recherche une liste de shout qui traite de la halakha en pratique, sefarade ou achkenaze

merci.

Chalom !

 

1- Séfarade : Yabia Omer

                      Yéhavé Daat

                      Bynian Av

                      etc.                      

                      

 

2- Achkénaze : Iguerot Moché

                         Chévét Halévy.

                         Min'hat Chlomo

                         Techouvot Véhanhagot

                         etc.

 

Je ne sais pas si c'est ce que vous voulez, mais j'ai écrit ce qui m'est venu en tête !

 

Kol touv !

Le psak halakha

- Jeudi 05 mars 2020 à 19h49 vu 472 fois

Chalom cher rav Tout le monde n'est pas à la hauteur de trancher la halakha en se basant sur sa propre compréhension du Talmud. La question que je me pose est la suivante, Il est possible de suivre la halakha exclusivement selon la compréhension du maguen avraham, du hida, du rav messas, du taz? il est possible d?être hassid de l?un des nossei kelim du choulhan aroukh Il existe dans les nossei kelim des rabanim marocains qui commente le choulhan aroukh . Il est possible pour un marocain de suivre la position Halakhique Marocaine comme Le Rav Chalom Messas ou le le Rav Baroukh Tolédano? Les marocains suives le kaf hahayim ?

Chalom cher rav

 

Chalom !

 

Tout le monde n'est pas à la hauteur de trancher la halakha en se basant sur sa propre compréhension du Talmud.

 

Effectivement, tout le monde n'est pas capable. C'est une façon gentille de dire personne. Qui peut trancher la Halakha selon sa propre compréhension sans faire appel aux Richonim puis au Beth Yossef et au Darké Moché. 

 

La question que je me pose est la suivante, Il est possible de suivre la halakha exclusivement selon la compréhension du maguen avraham, du hida, du rav messas, du taz ?

 

Logiquement oui. C'est à dire que si vous vous reposez sur l'un d'entre eux vous avez sur qui vous reposer. Simplement ce n'est pas ce que l'on fait parce qu'on préfère s'acquitter de l'ensemble des opinions ou parce que quelques fois certains Psakim d'un Possek ont été controversés par l'ensemble des autres décisionnaires, ou parce qu'on est dans les lois de Brakhot et que le principe veut que Safek Brakhot Léhakel etc. etc. 

 

il est possible d'être hassid de l?un des nossei kelim du choulhan aroukh Il existe dans les nossei kelim des rabanim marocains qui commente le choulhan aroukh .

 

Le 'Hidda par exemple dans le Birké Yossef.

 

Il est possible pour un marocain de suivre la position Halakhique Marocaine comme Le Rav Chalom Messas ou le le Rav Baroukh Tolédano?

 

Bien sûr pourquoi pas ?

 

Les marocains suives le kaf hahayim ?

 

Pas systématiquement. 

 

Kol touv !

Gan Eden proche du guehinam

- Vendredi 22 mai 2020 à 07h43 vu 315 fois

Chalom cher RAV J?ai entendu que la différence entre le gan Eden et le guehinam est ke hout hasseara, pouvez-vous me donnée la référence de cette affirmation et une explication merci pour votre aide

Chalom !

 

Yalkout Chimoni (Kohelet chap. 876).

 

La différence entre le Gan Eden et le Guéhinam est comme un cheveu.

 

Quel est le sens de cette affirmation ?

 

Le Rav Yeheskel Levinstein zatsal fait remarquer qu'au sujet des Tsadikim on emprunte aussi ce même terme (Yébamot page 120) : D. est précis avec les Tsadikim au moindre cheveu.

 

Il explique que dans les dimensions spirituels le concept de cheveu comme exprimant un manquement petit n'existe pas ! En effet, tout manquement est en soi la désobéissance à la parole de D. et est en soi un déli. 

 

Simplement pour que nous puissions comprendre les enseignements de Hazal, ceux ci se sont exprimés de façon imagée. Etant donné qu'à nos yeux il existe des actes qui sont pas graves, petits comme des cheveux d'homme (bien qu'en fait ils le soient) Hazal nous ont expliqué que D. fait attention même à cela !

 

Nos Sages expliquent que quelque fois grace à un petit acte qui a été fait vraiment avec authenticité, ou qui a eu des retombées géniales, une personne impie a mérité le Gan Eden, et quelque fois à cause d'un petit acte ayant eu des répercussions tragiques et nombreuses, la personne a pub se rendre au Géhinam.

 

Donc, à nous de mesurer dans la mesure du mesurable chaque acte. 

 

Pour mesurer il nous faut des outils de mesure, des règles... Ca s'appelle la Torah. Celui qui ne se sert pas de ces règles, dérègle son  droit au Gan Eeden ou en tout cas à une partie de celui-ci.

 

C'est dans ce sens aussi qu'a été le Rav Chakh zatsal. 

 

Kol touv !

Etudier toute la torah

- Lundi 25 mai 2020 à 17h07 vu 316 fois

Chalom cher RAV Ou on apprend l'obligation d'étudier toute la torah ? que signifie en pratique toute la torah.

Chalom !

 

Larousse traduit le mot toute de la façon suivante :

 

Au singulier, devant un nom, et comme seul déterminant, indique la considération de chaque élément d'un ensemble indifféremment ; n'importe quel, chaque : Toute vérité n'est pas bonne à dire ; exprime l'intensité (surtout avec de, à, en) : S'exprimer en toute liberté ; exprime la restriction, l'unicité (avec pour) : Pour toute réponse, il se mit à rire.

 

Donc toute la Torah, c'est toute la Torah !

 

Maintenant je sais que nous ne sommes pas capables en 120 ans d'étudier toute la Torah. Peut être que si nous vivions 8500000 ans nous pourrions y accéder, mais ce n'est pas notre cas. 

 

C'est pourquoi on se contente d'étudier au maximum avec le temps que l'on dispose et la tête que l'on a.

 

Merci de votre question !

 

protections contre le ayin hara

- Samedi 15 ao√Ľt 2020 √† 20h22 vu 428 fois

Chalom Cher rav Dire bli ain hara, hamssa? protège du ayine hara ?

Chalom !

 

Bli Ayin Hara 'Hamssa comme d'habitude vous posez une excellente question !

 

Je vais vous dire. Dire Bli Ayin Hara c'est un peu comme une prière et une façon d'exprimer que l'on ne dit pas cela pour susciter du Ayin Hara etc.

 

Le Hamssa ou cette main, certains ont dit que c'eétait un problème de Darké Haémori, et que cela n'a rien de juif. Le seul problème c'est que le Ben Ich 'Haï explictement rapporte (Chana Chénia Pinhass § 13) au nom du 'Hidda que c'est une Ségoula contre le Ayin Hara !

 

Le Rav Ovadia explicitement écrit qu'il n'y a pas de problème de Darké Haémori dans cela (cf. Mayan Omer (tome 5 chap. 18). 

 

Béhaatsla'ha !!

Cacher les tsitsits sur Kivré Tsadikim ??

- Samedi 15 ao√Ľt 2020 √† 20h23 vu 316 fois

Chalom cher rav Ont cache les tsitsth lorsqu?on va prier sur le kever du tsadique ?

Chalom Ouvrakha !

 

Vous posez une excellente question. L'interdit de se montrer avec ses Tsitsit découverts lorsqu'on se trouve dans les 4 coudées de la tombe, parce que se faisant c'est un peu comme si on se moquait du mort, qui lui, ne peut plus accomplir de Mitsvots, concerne-telle aussi les Tsadaikim ?

 

A vrai dire je pense que oui, sinon le contraire aurait été écrit dans les propos des décisionnaires.

 

J'ai vu avec joie que c'est dans ce sens que s'est exprimé le Rav 'Haïm Kanyevsky chlita rapporté dans le livre Daat Nota page 384. 

 

C'est dans ce sens que s'est exprimé le Rav Mordékhaï Eliahou dans son ouvrage sur les fêtes page 262. 

 

Béhatsla'ha !

Etude sur texte du sujet de la vengeance

- Jeudi 24 juin 2021 à 08h28 vu 225 fois

Chalom cher rav J?ai beaucoup aimée votre court sur la vengeance, du point de vue de la halakha je serais intéressé à connaitre les références des posskim qui autorise le sentiment de vengeance selon les guedarim que vous avez expliqué, c?est un sujet que je voudrais approfondir afin de comprendre à travers les textes la permission de vengeances ex si qq frape, insulte? Merci pour ce merveilleux cours comme a votre habitude avec beaucoup d?honnêteté intellectuel et dans l?esprit de là la torah Il y a un sujet qui éventuellement serait intéressant d?aborder c?est la limite de l?amour du prochain, ont connait le principe de d aimer sont prochain mais ont ne connais pas la limites à cette amour, quel sont les limites de l?amour envers son prochain selon la torah. Vous avez beaucoup parler les beaux parent un sujet classique dans les relation avec autrui il ya un choulhan aroukh que beaucoup de rabanim utilise pour affirmer que les beaux parents n?ont aucune obligation d?aider leur fille ou leur gendre, je voulais savoir si vous pouvez me donner la référence de ce shoulhan aroukh est surtout je voulais savoir si l?interprétation de ce shoulhan aroukh est vrai, il me semble que lorsque une personne a les moyens d?aider il doit aider un autre juif qui est tomber et de surcroit si c?est sont enfants. Merci encore pour les merveilleux cours que vous donner avec le point de vue de la torah c?est merveilleux je vous souhaite de très bonnes nouvelles chez vous.

Chalom cher rav

 

Chalom Ouvrakha !

 

J'ai beaucoup aimée votre court sur la vengeance, du point de vue de la halakha

 

https://www.torahacademy.fr/vengeance-de-d.ieu-vengeance-politique-et-vengeance-familiale--perspectives-de-la-torah

 

je serais intéressé à connaitre les références des posskim qui autorise le sentiment de vengeance selon les guedarim que vous avez expliqué, c'est un sujet que je voudrais approfondir afin de comprendre à travers les textes la permission de vengeances ex si qq frape, insulte ?

 

Ok, le Choul'han Aroukh se trouve au chapitre 421 du 'Hochen Michpat.

Vous pouvez regarder dans le livre Michpété Hachalom, il en parle.

Il y a un livre qui s'appelle Lo Tikom etc. et qui en parle aussi en détail.

Si vous avez besoin d'aide dites moi. 

 

Merci pour ce merveilleux cours comme a votre habitude avec beaucoup d'honnêteté intellectuel et dans l'esprit de là la torah Il y a un sujet qui éventuellement serait intéressant d'aborder c'est la limite de l'amour du prochain, ont connait le principe de d aimer sont prochain mais ont ne connais pas la limites à cette amour, quel sont les limites de l'amour envers son prochain selon la torah.

 

Très bonne idée de cours je vais y songer Bli Neder !

 

Vous avez beaucoup parler les beaux parent un sujet classique dans les relation avec autrui il ya un choulhan aroukh que beaucoup de rabanim utilise pour affirmer que les beaux parents n'ont aucune obligation d'aider leur fille ou leur gendre, je voulais savoir si vous pouvez me donner la référence de ce shoulhan aroukh est surtout je voulais savoir si l'interprétation de ce shoulhan aroukh est vrai, il me semble que lorsque une personne a les moyens d'aider il doit aider un autre juif qui est tomber et de surcroit si c'est sont enfants.

 

Je ne connait pas de Choul'han Aroukh qui dit que les beaux parents n'ont pas d'obligation d'aider, ni les parents d'ailleurs. Mais il n'y a pas de Choul'han Aroukh qui dit l'inverse.

 

Je m'explique dans les lois de Tsédaka il existe le concept dont vous parlez qui est en fait un verset מבשרך לא תתעלם

 

C'est à dire que les proches parents ont priorité dans la Tsédaka. 

 

Ceci étant, je pense que c'est leur devoir à eux d'essayer d'aider s'ils le souhaitent, mais cela ne doit pas être vu comme une obligation de la part du gendre ou de la bru. 

 

Je veux dire que ce n'est pas parce que moi j'ai le devoir si je le peux d'aider un pauvre Talmid 'Hakham que cela signifie que l'autre a le droit d'avoir des attentes à mon égard. 

 

Voilà j'espère avoir été clair !

 

Merci encore pour les merveilleux cours que vous donner avec le point de vue de la torah cest merveilleux je vous souhaite de très bonnes nouvelles chez vous.

 

AMen merci bcp !

A vous aussi !

Je vous attend ce soir au Zoom Béézrat Hachem !

quand deposer une plainte

- Mercredi 27 octobre 2021 à 19h50 vu 245 fois

Bonjour cher rav

Je voulais savoir si il été problématique de déposer une plainte a la police israélienne pour des conflits? Pour vous donner un exemple concret la melava de ma fille à crier sur elle et elle lui a tordu le bras, les responsables nous ont mis la pression pour ne pas porter plainte, ils ont fermé les yeux sur ce qui c'est passer. Je voulais savoir dans quel cas il est possible de déposer une plainte ou pas merci.

Chalom !

 

Il y a l'aspect Halakha et l'aspect de ce que vous avez a gagner.
Si vous portez plainte alors que l'école vous a demandé de ne pas le faire vous risquez de vous prendre l'école à dos ce qui n'est pas forcément ce que vous souhaitez !

En général dans ce genre de cas on porte plainte auprès de la direction de l'école afin qu'ellle cermonne cette personne ou qu'elle la renvoie, mais pas à la police.
De plus, entre nous, la police ne fera rien pour une chose pareille.

S'il est question que la personne vous dédomage pour les frais de médecin etc. c'est autre chose, dans ce cas c'est avec l'école ou un Beth Din.

 

Béhatsla'ha !

L'argent des kaparotes

- Dimanche 28 septembre 2014 à 10h11 vu 980 fois

Bonjour rav

 

1-Quel somme doit-on donner pour chaque membre de la famille pour les kaparotes ?

2-Pour le mikvé de kipour ont peut le faire avant hatsot ?

3-Quel sont les aliments a éviter de manger la veille de kipour ?

Pour eviter le problème de baal keri

4-Enfin je voulais savoir comment demander pardon par ex a sa femme, a ses parents alors qu'on a oublier quel mal ont a fait ? Car parfois ont peut blesser ou s'énerver mais ont oublie le jour, le contexte ?

Car il me semble qu'il faut avouer de manière précise la faute que l'ont a commise surtout ben adam lé havero ?

Car envers hachem la liste est longue ont peut faire le vidouye sur les grandes lignes mais combien de faute vont être oubliées le jour de kipour ? Hachem va nous pardonner quand même ?

Chalom Ouvrah'a!

 

1- On donne au minimum environ le prix que coûte une poule ou un coq. Demain Béézrat hachèm, un cours sera mis en ligne sur toutes les lois des Kapparot.

 

2- Oui, mais il vaut mieux après si possible avant l'office de Minh'a.

 

3- Il faut éviter les aliments qui peuvent amplifier le zéra. A savoir les aliments laitiers, l'ail, la viande grasse etc. (Cf aussi Choulh'an Arouh' chapitre 608).

 

4- Il faut s'adresser avec beaucoup de sincérité, de gentillesse, et d'honneur à ces proches et leur dire qu'on est sûr qu'on a eu l'occasion de les vexer sans faire exprès etc. et qu'on demande pardon pour toutes ces fois où on a manqué d'honneur, où on s'est mis en colère, où on a mal jugé l'autre etc. etc.

Si la personne pardonne, c'est suffisant. Pour les choses dont vous vous souvenez, bien sûr qu'il faut les préciser et demander pardon dessus (à moins qu'il ne s'agisse de points dont la personne n'était pas au courant et qui risquent de la blesser davantage comme je vous l'ai écrit dans une réponse à une autre question cf http://www.torahacademy.fr/reparer-du-lachon-hara

 

Gmar H'atima Tova!

Lavage des mains pour fruits humides?

- Samedi 04 octobre 2014 à 22h10 vu 829 fois

Bonjour rav

Quelle sont les conditions pour faire Netilat lorsqu'on mouille un fruit ? Ou lorsqu'on trompe un gâteaux ?

Gmar hatima tova pour vous et votre famille.

Chalom Ouvrah'a!

 

Si votre fruit est mouillé vous devez faire Nétila avant de le consommer s'il est encore humide. (Choulh'an arouh' chapitre 158).

 

Au sujet des gâteaux, cf s'il vous plait http://www.torahacademy.fr/netila-avant-de-consommer-des-cereales-dans-du-lait

 

ainsi que http://www.torahacademy.fr/netilat-yadaim-lorsqu-on-trempe-des-gateuax-dans-du-the.

 

Kol touv!

S'interompre pendant lecture téhilims?

- Lundi 06 octobre 2014 à 08h03 vu 762 fois

Bonjour Rav

Peut-ont s'interrompre a la lecture des tehilims le'hatéhila ?

Chalom

 

Lorsque vous êtes en train de lire des Téhilim (en dehors de la prière) , vous pouvez vous interrompre entre un chapitre et un autre, et même entre un verset et un autre.

L'interdit de croiser les doigts

- Samedi 11 octobre 2014 à 22h12 vu 1350 fois

Bonjour rav

Est-il vrais qu'il est interdit de croisé les doigts ? ( d'après le zohar)

Ma deuxième question est concernant le comportement a avoir dans notre quotidien. En effet je suppose qu'il y'a des hanehaguotes a avoir d'après le zohar et il y'a des hanehaguotes connu du choul'han aroukh . Je suppose que l'ont doit suivre le choul'han aroukh ? 

Chalom Ouvrah'a!

 

Dans la Gémara il est écrit que lorsque tout va bien pour le peuple juif et qu'il est en paix, on peut prier en ayant les mains croisées.

 

Lorsque H'ass véchalom il y a des problèmes qui touchent le peuple juif, à ce moment on ne prie pas les mains croisées, parce que c'est un signe d'orgueil, mais plutôt les mains semblables à celles d'un serviteur qui sert son maître.

 

Au sujet de votre seconde question cf http://www.torahacademy.fr/sepharade-et-kabbala

Se lever devant une personne √Ęg√©e exceptions

- Mardi 14 octobre 2014 à 14h35 vu 770 fois

Bonjour rav moadim vé sim´ha

Quel est le guédér de mi péné séva ta koum ? A partir de quel âge ? Il faut se lever de toute sa taille ? Il faut se lever pour une femme? 

Chalom Ouvrah'a!

 

Il s'agit d'une Mitsva de la Torah.

Toute personne âgée de 70 ans et plus, même s'il n'est pas Talmid H'ah'am, à condition qu'il ne s'agisse pas d'un mécréant.

Qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme.

Il faut se lever complètement.

L'obligation débute à partir du moment où cette personne âgée entre dans nos 4 Amot (Les deux mètres qui se trouvent autour de nous).

(Choulh'an Arouh' et Décisionnaires Yoré Déa chapitre 244).

 

Il y a des exceptions, par exemple une personne âgée n'est pas tenue elle aussi de se lever complètement devant une autre personne âgée. 

Dans la salle interne d'une salle de bain ou d'un Mikvé etc. on n'est pas tenu de se lever devant une personne âgée.

 

Il faut se lever devant un Talmid H'ah'am même s'il n'est pas âgé, et même s'il n'est pas encore Bar Mitsva!

 

Kol touv

Etudier sans la kipa

- Dimanche 19 octobre 2014 à 09h02 vu 1327 fois

Bonjour Rav

1) Un homme peut étudier la torah la tête découverte ?

2) une femme qui est nida peut se découvrir les cheveux a la maison? Sont marie peut prier a côté d'elle ? Le marie peut regarder ces cheveux

3) j'ai une question plus délicate : je sais que aujourd'hui le rov des possekims ont institué l'obligation de porter la Kipa. Quelqu'un qui décide de marcher sans Kipa, il fait un Issour ? A priori si c'est un issour il n'est ni de la torah ni dérabanane ? Peut-on dire que cette personne manque de yrat chamyim ?

Chalom ouvrah'a!

 

1- et 3- Je vous renvoie à une répoonse que je vous ai envoyée à l'époque: http://www.torahacademy.fr/ne-pas-porter-la-kipa

 

2-Cf http://www.torahacademy.fr/etudier-a-la-maison

Lorsque la femme est Nidda, il est bon qu'elle se couvre la tête devant son mari, et en particulier si elle a toujours l'habitude de se couvrir la tête à la maison.

Si elle ne se couvre jamais la tête à la maison, le Rav Feinstein zatsal écrit que le mari étant habitué à la voir la tête découverte cela ne lui fait plus de Hirhourim et c'est donc autorisé.

Dans tous les ca, ne la regardez pas explicitement avec l'intention de profiter de sa chevelure.

 

Kol touv!

comportement aux kotel

- Lundi 04 mai 2015 à 08h02 vu 997 fois

Bonjour Rav

J'espère que vous allez bien. Je voulais savoir quel est la bonne attitude a avoir lorsque l'ont visite le Kottel ? Il faut déchirer la chemise et si oui de quel façon ?

Faut-il réciter une bénédiction a chaque fois avec chém oumalkhout ?

Chalom!

 

Oui Barouh' Hachem tout va bien!

J'espère que vous aussi!

 

Veuillez cf la réponse suivante: http://www.torahacademy.fr/keria-au-kotel-veille-de-chabbat

 

Il n'y a pas de bénédiction à réciter lorsqu'on se rend au Kotel!

 

Kol touv!

Préparer le kéli pour la nétila de l'autre

- Lundi 04 mai 2015 à 08h08 vu 938 fois

Bonjour Rav

Après avoir fait nétila pour le Motsi, alors que les mains sont encore mouillées, peut-on préparer le kéli pour une autre personne ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Il existe une coutume qui a été suggérée entre autre par le Choulhan Arouh' Harav, et dont de nombreuses personnes pieuses tiennent compte. Elle figure dans les écrits de nombreux décisionnaires!

 

Le problème est le suivant, je tente de vous l'expliquer en un mot! Pour plus de détails référez vous au chapitre 162 du Choulhan Arouh'!

 

Certains décisionnaires craignent que lorsqu'on a pris l'ustensile dans notre main pour faire l'ablution des mains, que la main qui a été en contact avec la poignée du Kéli ait rendue l'eau qui pouvait être contenue sur cette poignée impure!

 

Si tel est le cas au moment où on transmet cet ustensile dans l'autre main, c'est à dire celle qui vient d'être purifiée, cette main redevient impure à nouveau!

 

Tout ceci étant basé sur le fait que l'eau est conducteur d'impureté!

 

C'est pourquoi soit on se sert d'un torchon etc. que l'on met au niveau de la poignée pour que la main ne soit pas en contact direct avec cette eau, soit on veille à ce que les poignées de l'ustensile soient quasiment complètement sèches!

 

Toutefois, ceux qui ne font pas attention à cette chose là ont largement sur qui se reposer vu que le Hafets Haim remet un peu en question cet avis!

 

Ceux qui en tiennent compte sont dignes de bénédictions!

 

Pour en revenir à votre question, si vous ne touchez pas cet ustensile mais que vous vous contentez de verser de l'eau à l'intérieur il n'y a pas de problème!

 

Kol touv!

Payer un cheva bérakhot avec l'argent du maaser

- Lundi 12 octobre 2015 à 02h43 vu 631 fois

Bonjour cher Rav

Je voulais savoir si ont peut offrir un chéva berakhot a des hatanims avec l'argent du maaser ?

Chalom!

 

Comme toute Mitsva c'est possible si vous pensez que vous n'auriez pas fait ce Chéva Brah'ot si ceci n'était pas permis de le faire avec l'argent du Maasser.

 

Mais se de toute façon vous l'auriez fait, c'est un peu plus problématique.

 

Kol touv!

dire chalom aleh'em après la birkat halévana

- Samedi 21 novembre 2015 à 20h51 vu 716 fois

Bonjour Rav est-il obligatoire de dire chalom aléhém a 3 personnes après la birkat halévana ?

Non c'est une coutume que certaines personnes ont.

 

Kol touv et Chalom Maleh'em!

Question diverses sur la façon de faire nétilat

- Samedi 05 décembre 2015 à 18h26 vu 616 fois

Bonjour cher Rav,

Ont ma mi un doute sur la façon de faire Nétilat! il me semble que lorsqu'on fait nétilat de manière général il faut verser une fois un réviit sur chaque main a l'exception du nétilat du motsi ou ont fait nétilat 3 fois pour chaque main! et le nétilat du matin 3 fois de manière alternative.

Il y'a peut-être une autre manière de faire ?

Chalom Ouvrah'a!

 

Veuillez svp préciser votre question.

Qu'est ce qu'on vous a dit et qui vous a mis le doute?

 

Kol touv!

paracha de la semaine

- Mercredi 19 mars 2014 à 22h37 vu 686 fois
Bonjour rav tout d'abord un grand hazak ou baroukh pour votre site qui est √† votre image, plein de torah et de lumi√®re. J'ai attendu avec impatience votre site pour les cours de la paracha de la semaine, car depuis plusieurs mois je ne re√ßoit plus les cours par mail, si vous avez la possibilit√© de mes les envoy√© par mail √ßa me donnera beaucoup de hizouk, sinon je patiente dans l'espoir de les voir appara√ģtre sur votre site. Bravo encore et bonne continuation, Kol touv Rav

Chalom 111Maur

 

Merci beaucoup pour l'intérêt que vous donnez à nos cours, ainsi que pour ces compliments.

 

Sur notre site, nous mettrons Béézrat Hachèm toutes les semaines des cours sur la Paracha et autres sujets de pensée juive.

Dès demain matin, sera mis en ligne un cours sur Chabbat Para.

 

Je suis désolé ces dernières semaines je n'ai pas envoyé les cours à tous mes nombreux contacts, j'étais trop occupé. Dorénavant je n'enverrai plus ces cours par mail, ils seront tous sur le site avec l'aide de D.

 

Kol touv et à bientôt!

Psy et thorah: Compatible?

- Samedi 04 juin 2016 à 23h29 vu 982 fois

Bonjour et chavouah tov chèr Rav

 

Peut-ont dire que la" PSY" en général rentre dans la catégorie thorah goyim et donc na pas y croire ?

 

il me semble que pour consulté un psy il faut qu'il soit impérativement religieux, sinon il vaut mieux évité ?

enfin j'ai une question plus général quel est le regard de la torah vis a vis des psy, car la chita des psy et la vision de la thora semble être très différend, peut-ont les concilier ?!

Bonjour et chavouah tov chèr Rav

 

Chalom Ouvrah'a!

 

Peut-ont dire que la" PSY" en général rentre dans la catégorie thorah goyim et donc na pas y croire ?

 

Au contraire il est écrit qu'on doit croire que on doit croire que les Goym ont une certaine science et une certaine H'oh'ma. 

 

il me semble que pour consulté un psy il faut qu'il soit impérativement religieux, sinon il vaut mieux évité ?

 

La vérité est que ce n'est pas lié au fait qu'il soit religieux, il faut simplement qu'il soit compétent. Le problème qu'on rencontre malheureusement souvent est qu'ils ont, lorsqu'ils ne sont pas religieux, tendance à remettre la faute sur la Torah, comme si c'est elle qui est à l'origine de nos maux, ce qui bien évidemment est faux. 

 

C'est vrai que quelquefois notre Torah est mal vécue, mais au lieu de nous inciter à parfaire notre relation avec la Torah, ils ont tendance à remettre tout sur le dos de la Torah et à inciter à s'écarter de la Torah, ce qui est en soi la plus grande erreur de la vie. 

 

Enfin j'ai une question plus général quel est le regard de la torah vis a vis des psy, car la chita des psy et la vision de la thora semble être très différend, peut-ont les concilier ?!

 

Pas forcément. Tout dépend de beaucoup de paramètres. 

Personnellement je connais beaucoup de Rabbanim qui ont recours pour leurs élèves à des psy, moi le premier, j'en ai une fois parlé avec le Rav Sternbuh' qui m'a dit que c'est autorisé si c'est pour guérir une personne.

 

Le seul grand problème qu'il y a c'est lorsque les psy font des psychothérapies visant à tout remettre sur le passé etc. et visant à se figer sur ce passé au lieu de voir l'avenir avec une vision optimiste de juif croyant.

 

Mais un psy orthodoxe et intelligent est capable de faire la part des choses et de se servir des atouts de la psychologie moderne sans tomber dans les problèmes qui s'y trouvent.

 

Kol touv!

 

question technique

- Jeudi 25 ao√Ľt 2016 √† 21h56 vu 671 fois

Chalom très cher Rav c'est toujours un plaisir de lire les questions et surtout les réponses que vous donnez sur votre site, afin de ne rien raté de vos interventions je voulais savoir si il été possible d'avoir un historique sur les question posé dans la semaine ou même dans le mois afin de profité aux maximum de vos enseignements.

Merci pour votre travail et votre dévouement Kol touv,

Chalom!

 

Le mieux est de se connecter au quotidien pour ne rien manquer.

 

Il vous est aussi possible de cliquer sur questions/réponses en haut du site sur la bande bleu et les questions réponses sont répertoriées dans l'ordre. 

 

Voilà l'exemple:

 

Cf http://www.torahacademy.fr/questions-/-reponses

 

Kol touv et Bé"hatslah'a!

prénom Rahel

- Samedi 17 septembre 2016 à 20h51 vu 623 fois

Chavouah tov cher RAV

 

Ma femme et moi avons une question concernant le prénom Rahel?

 

Ma femme a eu du mal a trouver un bon chidoukh, et elle a décidé de se nommé Rahel pour trouver sont Mazal. un soir lors d'une hiloula elle a demandé au Rav de sa communauté de la nommé Rahel, le rav la nommé devant tout le monde et tous ont répondu amen, officiellement famille et parent l'ont appelé Stéphanie et non Rahel, des copines l'ont appelé Rahel pendant 3 ans.le Rav lui même la toujours appelé Stéphanie et non Rahel .Aujourd'hui ont se pose la question si ont a une fille peut-ont la nommé Rahel ? ou il vaut mieux évité ?

Chalom!

 

Il vaut mieux éviter puisque sa maman s'appelle Rah'el.

 

Béhatslah'a!

donner un deuxiéme prénom

- Dimanche 18 septembre 2016 à 08h49 vu 605 fois

Chalom cher Rav Si ont nomme un enfant par 2 prénom par ex sarah brakha, mais l'enfant ne sera jamais appelé par sont prénom composé, mais que sarah. Cette enfant s'appelle en réalité Sarah ou Sarah brakha ?

Chalom!

 

Il porte les deux noms mais ce n'est pas l'idéal de l'appeler avec les deux noms dans ce cas. Au sujet de la Kétouba en son temps le Rav qui les mariera jugera du prénom ou des prénoms qu'il souhaite écrire.

 

Béhatslah'a!

g√Ęteau au miel

- Jeudi 08 juin 2017 à 09h51 vu 531 fois

Chalom cher Rav Si on mange un gâteau au miel ou une boule au miel a la main il faut faire nétilat yadaim avant de le consommé ? comme il y'a parfois du miel a l'extérieur je me pose la question si il y'a le dine de tiboul ba machké

Chalom !

 

Si ce miel dégouline de sorte à être en mesure de "miéler" une autre surface, il faut faire Nétilat Yadaïm sans Brakha. 

 

Kol touv !

Nomination d'une fille

- Mardi 13 mai 2014 à 17h19 vu 1200 fois

Bonjour RAV Chalom Ouvrah'a!

Un grand 'Hazak pour les cous de grande qualités et merci pour le temps que vous nous consacrez pour votre site qui permet d'apporter des réponses claires à nos questions.

 

Un ami a eu une fille aujourd'hui et il ne sait pas comment procéder pour la nomination, il doit donner le prénom à la synagogue ? ou dans un cadre familial.

 

Entre la naissance et la nomination il y'a un temps à respecter ? Doit-il faire une seouda ?

 

Si oui combien de temps après l'accouchement ?

 

Bref si vous pouvez me donner des indications pour que la nomination se passe dans les meilleurs conditions et dans le respect de la halakha .

 

Car je trouve aucune source séfarade écrite à ce sujet. Merci par avance et des bonnes nouvelles chez vous.

Merci beaucoup pour l'intérêt que vous exprimez pour ce site!

 

Au sujet de la nomination, l'idéal est de se dépêcher de trouver un beau prénom d'ici Chabbat, et ce Chabbat qu'il soit appelé à la Torah .

 

Après la montée à la Torah, le Gabay récitera le texte de "Yonati béh'agvé hasséla etc." et il la nominera Béézrat hachèm.

 

S'il n'arrive pas à se décider d'ici Chabbat, alors qu'il le fasse Lundi après la montée à la Torah, mais le mieux c'est Chabbat.

Nos Maîtres recommandent vivement de ne pas tarder cette nomination, parce que de grandes choses sont écrites à propos du fait que le bébé ait un prénom.

 

C'est recommandé par nos grands Maîtres d'organiser une collation pour que les personnes puissent se réjouir avec les parents et bénir le bébé.

 

Si c'est faisable déjà d'ici ce Chabbat, c'est bien, sinon, il n'y a pas lieu de se stresser, et dès qu'il en aura l'occasion qu'il organise un petit repas ou une petite collation, pas nécessairement Chabbat.

 

D'une manière générale, on s'efforce de ne pas trop laisser tarder ce repas.  

 

Dites à son épouse qu'elle n'oublie pas de réciter la bénédiction de Hagomèl dès qu'elle pourra.

 

Un grand Mazal tov !!

Halla qui se mélange

- Jeudi 22 juin 2017 à 19h09 vu 458 fois

Chalom Cher Rav

Si la femme prélève la halla est que cette halla se mélange a la pâte a pain, que faire dans ce cas ?

Chalom Ouvrakha !

 

S'il y a 100 fois plus de pâte que de cette partie de 'Hala, pas de problème.

Sinon, il faut aller faire Hatarat Nédarim auprès de 3 Rabbanim ou 1 Rav et deux personnes s'y connaissant un peu dans les lois des voeux et exprimer devant clairement devant eux le fait que si on avait su que la 'Halla se mélangerait, on n'aurait jamais fait de ce morceau la 'Halla.

 

Ensuite, il faut prélever à nouveau sans Brakha d'après de nombreux décisionnaires (bien que certains exigent de réciter la Brakha à nouveau).
 

Béhatsla'ha !

Chilouah aken accomplie

- Mardi 01 ao√Ľt 2017 √† 20h35 vu 862 fois

Chalom cher Rav

A l'extérieur de mon bâtiment, il y'a un nid, et depuis peu la pigeonne couvre un oisillon, si je chasse la mère et soulève l'oisillon de 30 cm j'ai accomplie la mitsva de chilouah haken?

Chalom !

 

S'il s'agit de la mère et que l'oeuf est encore à même à être fécondé (dans les trois jours environ de la ponte), oui vous accomplissez la Mitsva 

 

Béhatsla'ha !

Chilouah haken avec un balais ?

- Samedi 19 ao√Ľt 2017 √† 21h16 vu 512 fois

Chalom cher Rav

Si ont a soulevé la nuit un oisillon avec un ballet( 30cm) vous pensez que s'est bon ou il est impératif de soulevé avec la main?

Chalom Ouvrakha !

 

Nous sommes bien d'accord que nous parlons de l'oisillon et pas de la mère !

 

L'oisillon ou les oeufs doivent être acquis ainsi qu'il est écrit dans le verset " et les enfants tu les prendras ". 

 

Soulever un oisillon avec balais dans le but de procéder à un Kynian c'est possible, mais à condition de le soulever à une hauteur de 3 Téfa'him. Si tel est le cas vous l'avez acquis et vous êtes acquitté de la Mitsva selon tous les décisionnaires.

 

Cf. Choul'han Aroukh 'Hochen Michpat chap. 198. 

Cf. aussi Chaléa'h Téchala'h page 52.

 

Kol touv !

Comment réagir face a un cohen inconnu ?

- Mercredi 25 octobre 2017 à 08h59 vu 553 fois

Chalom Cher Rav

 

Le choulhan aroukh dans even haezer tranche comme le Rambam qu?il ne faut pas faire monter à la torah? un Cohen qui n'est pas connu comme telle.

 

En pratique si dans ma communauté ont a un invité qui se dit Cohen d'après le choulhan aroukh il faut éviter de le faire monter à la torah?

 

Alors que d'après le Rama il y a pas de problème.

 

En pratique je voulais savoir comment faire si un inconnu affirme qu'il est Cohen comment réagir ? Il faut le croire sur parole ?

Chalom Ouvrakha !

 

Effectivement les décisionnaires se sont beaucoup attardés sur ce sujet au chap. 3 de Eeven Haézer. 

Le Michna Béroura (Ora'h 'Haïm chap. 128 § 1) tranche qu'on le croit.

Je pense que s'il inspire la confiance il n'y a aucun problème et surtout afin d'éviter des Mahlokot pas nécessaires.

Kol touv !

Le choix des épreuves

- Samedi 11 novembre 2017 à 20h05 vu 591 fois

Chalom cher Rav il existe dans hazal des références qui vont dans le sens de cette affirmation " nous choisissons nos épreuves "c'est a dire avant que l'âme descend sur terre, l'âme choisi les épreuves quelle va vivre sur terre?

Chalom !

 

Je ne connais pas de tel enseignement.

Ce que je dis moi même dans cet état d'esprit mais complètement différemment, c'est ce que vous enendrez dans le cours suivant sur la contraception :

 

http://www.torahacademy.fr/tazria-ce-que-pense-la-torah-de-la-contraception...

 

Kol touv !

livre de référence sur le even haezer

- Mardi 09 janvier 2018 à 22h10 vu 571 fois

CHALOM CHER RAV Il existe en hébreu un livre qui explique les halakhotes mentioné dans le choulhan aroukh Even haezer , un livre comme michpété hachalom sur les halakhote de ben adam léhavéro avec des références

Chalom !

 

Sur quel sujet cherchez vous ?

Sur les lois de Yhoud il y a des très bon livres, sur les lois de la Kétouba il y a les livres Michpat Hakétouva du Rav Bar Chalom, sur les lois de la célébration du mariage, il y a des bons livres.

Dites moi le sujet précis et je vous dirai quel livre est bien !

 

Kol touv !

Le r√īle des femmes dans la gu√©oula

- Dimanche 28 janvier 2018 à 19h11 vu 508 fois

Chalom Cher Rav

Ou est écrit dans 'Hazal cette affirmation « par le mérite des femmes, les béné Israël sont sortie d'Egypte et par le mérite des femmes nous seront délivrer » ?

qu'elle est le rôle des femmes dans la venue du machiya'h ?

Je ne connaît ni n'ai trouvé l'affirmation telle que vous la formulez, bien qu'elle soit souvent entendue dans les synagogues.

En revanche, la Guémara Sota 11b et le Yalkout Chimoni (teh. 795, chir. 993) disent que c'est par le mérite des femmes que la Guéoula d'Égypte s'est produite.

Cette Guémara et ces midrachimes mettent en avant l'extraordinaire esprit d'initiative dont on fait preuve les femmes pour permettre au peuple de perdurer dans la dignité et la fidélité envers son projet. Au lieu de de succomber à l'instinct de survie qui leur aurait dicter soit de mépriser leur fidélité conjugale soit de laisser le courant des évènements faire son œuvre, elles ont redonné courage à tous en montrant que "c'est possible'. Il est encore possible d'avoir des enfants, de se faire belle pour son mari,  et les miracles ont suivit....  

Le Midrach Zouta (rut 4, buber) en fait une généralité: les générations ne sont délivrées que par le mérite des femmes justes. C'était le cas aussi à pourim et h'anouka, donc c'est une constante.

Bref, l'histoire nous enseigne que derrière le rôle normalement passif de la femme se cache une force insoupçonnée capable de déjouer les pires tentatives de destruction d'Israel. Ce qui devrait faire réfléchir tout un chacun sur le respect qu'il doit à sa femme.

kol touv.   

   

Chékhina

- Jeudi 15 février 2018 à 17h49 vu 486 fois

Chalom cher Rav Comment définir de chékhina ?

Chalom !

 

Si vous voulez une simple définition sans entrer dans une longue philosophie, la Chkhina c'est la présence Divine.

Kol touv !

Guédarim de nétilat

- Mercredi 07 mars 2018 à 19h16 vu 382 fois

chalom cher Rav

Merci infiniment pour vos 'hidouchim sur la nétilat; si j'ai bien compris une personne qui porte une chemise longue est touche une partie de l'avant bras qui est recouvert par la chemise doit faire nétilat, par contre si il fait chaut et je sort en chemisette si je touche une partie de l'avant bras je fait pas nétilat ?

je peut vous demander ou ont trouve dans la halakha les Guédarim de nétilat ?

L'esprit de la lois de netilat qui est différend des lois de tsiniout.

Chalom !

 

Vous avez bien compris.
Vous pouvez trouver dans les livres de Halakha traitant du chapitre 4 de Ora'h 'Haïm.

 

Kol touv !

psak du Rav elyachiv

- Jeudi 22 mars 2018 à 21h52 vu 453 fois

Chalom Cher Rav les psakims du Rav elyachiv sont écrit par lui même, ou les livres que nous avons sont écrit par ses élèves au nom du rav elyachiv ?

Chalom !

 

La plupart des Psakim que l'on rapporte au nom du Rav Elyachiv zatsal ont été rédigés par ses élèves, souvent à partir de questions qui lui ont été soumises.

Kol touv !

ménorat hamaor

- Mercredi 02 mai 2018 à 11h48 vu 527 fois

CHALOM CHER RAV,

 

Il existe une différence entre le livre Ménorat Hamaor du Itshaq Abuhav et le livre Ménorat Hamaor haqdamone du Rav Israel Ancaoua ?

 

Chalom,

 

Celui du Rav Abouav a connu une diffusion énorme, et plusieurs rééditions. Celui du Rav Enkoua, bien qu'ayant précédé celui du Rav Abouav (on ne connaît pas les dates exactes de la vie du Rav Abouav. il semblerait avoir vécu aux alentours des 1300) , a été très peu diffusé. En fait, il n'a été imprimé que très tardivement. Mais il y a des similitudes entre les deux livres, tous deux souhaitent renforcer le lecteur dans les domaines qui leur semble important tel que l'étude de la torah et la retenue face aux tentations, etc. Si bien que le livre du Rav Enkaoua semble avoir inspiré le second.   

 

Kol Touv

porter une chemise courte

- Vendredi 18 mai 2018 à 15h05 vu 563 fois

Chalom, Cher Rav il est permis pour un homme de porter une chemise courte ou un polo lehatehila ?

Chalom !

 

Oui. Pour la Téfila c'est autre chose !

 

Kol touv !

Médailles obtenues dans les Quizz

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à la réfoua chélema de Mme Michele Esther bat Maissa marcelle. Merci de prier pour elle !!