Votre compte

בס"ד

Accueil > Sarah87
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

sarah87

femme
34 ans
Jerusalem
Isra√ęl
Badges
  • Badge question réponse

561médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze

Toutes les questions posées par sarah87

Chabbat

Min'hah Erev Chabbath

- Samedi 22 novembre 2014 à 17h34 vu 795 fois

Chavou'a Tov,

J'habite à Yerouchalayim, mais je n'ai jamais pris sur moi d'accepter Chabbath 40 minutes avant la Chekiah.

J'ai plusieurs enfants en bas âge, et je n'ai jamais pris sur moi de faire Min'hah tous les jours. (Et je ne fais presque jamais Cha'harith vendredi).

Ces derniers temps, j'ai essayé de me renforcer dans ces deux domaines : accepter Chabbath plus tôt, et prier Min'hah, en gardant en tête que je le fais bli neder.

Il m'arrive souvent de me trouver face au dilemme suivant : il reste 45 minutes avant la Chekia'h.

J'ai trois options devant moi :

1) Allumer à l'heure, et faire Min'hah de 'Hol après Hadlakat Nerot

2) Allumer à l'heure et ne pas faire Min'hah (puisque j'ai pris sur moi Chabbath)

3) Faire Min'hah puis allumer, mais je n'aurais pas le plus des 40 minutes de Yerouchalayim.

Qu'est ce qui est préférable ?

Merci beaucoup !

Chalom Ouvrah'a!

 

Les Décisionnaires Séfarades ont clairement écrit que la coutume de Jérusalem dont vous faites mention n'a jamais été prise par les Sépharadim, je pense donc qu'en tant que Séfarade, il vaut mieux que vous fassiez la troisième option.

 

En effet,

 

  -le problème de la première solution est que vous ne pourrez ensuite plus prier Minh'a d'après certains Grands Décisionnaires tels que le Michna béroura. S'il est vrai que certains Décisionnaires ont réfuté l'opinion du Michna béroura à ce sujet, il n'empêche que c'est préférable d'éviter de rentrer dans ce problème.

 

  -Le problème de la seconde solution est que vous ratez la prière de Minh'a. Or, la raison pour laquelle les femmes ayant des enfants enh bas âge sont dispensées de cette prière est justement par ce qu'elle est très occupée. Mais si vous savez que vous pouvez sans aucun problème prier cette prière, il vaut mieux la prier. La rater pour une H'oumra qui n'a été mentionnée dans aucun Décisionnaire, ce ne me semble pas être l'idéal du tout.

 

Kol touv!

Ouvrir et refermer four Chabbath

- Mercredi 21 janvier 2015 à 10h22 vu 865 fois

Bonjour,

Parfois, par manque de place sur la Plata, je mets le repas de vendredi soir dans le four très chaud et éteint avant Chabbath, de manière à ce qu'il reste chaud jusqu'au repas.

Ma question est la suivante : est ce que avant le repas, je peux ouvrir le four, prendre un peu pour un enfant / bébé, et refermer le four ?

Ensuite, lorsque je sers le repas, est ce que la porte du four devient mouktsé (puisque le four ne me sert plus), auquel cas je ne peux pas la refermer ?

De même, est ce que je peux remettre les plaques dans le four pour donner un aspect ordonné à la pièce ?

Merci beaucoup !

Chalom Ouvrah'a!

 

Ma question est la suivante : est ce que avant le repas, je peux ouvrir le four, prendre un peu pour un enfant / bébé, et refermer le four ?
Oui, si le plat est déjà complètement cuit. Il n'y a pas de problème de Bichoul (cuisson) vu que le plat est déjà complètement cuit.
Il n'y a pas de problème de H'azara si la température du four est inférieure à une température de Yad Soledet Bo ou si vous tenez compte de toutes les lois de H'azara. Cf http://www.torahacademy.fr/lois-de-la-hazara


Ensuite, lorsque je sers le repas, est ce que la porte du four devient mouktsé (puisque le four ne me sert plus), auquel cas je ne peux pas la refermer ?
La première fois après vous êtes servie vous pouvez refermer la porte vu que c'est Létsoreh' Goufo (étant donné que vous souhaitez conserver le plat chaud, vous avez donc besoin de refermer la porte du four.
Une fois que vous avez fini de vous servir du four, vous ne pouvez plus refermer cette porte à cause du problème de Mouktsé sauf si vous avez besoin de la place où se trouve la porte ouverte, par exemple si vous avez besoin de passer et que cette porte ouverte vous empêche le passage.

 

De même, est ce que je peux remettre les plaques dans le four pour donner un aspect ordonné à la pièce ?
Non, les plaques sont Mouktsé Kéli Chémélah'to léissour, et vous ne pouvez les déplacer que pour vous en servir de façon autorisée ou si vous avez besoin de la place où elles se trouvent. Le fait de donner à votre pièce un aspect rangé n'est pas suffisant pour autoriser. (sauf si vous recevez des invités et que vous êtes incapable de recevoir des invités dans un état pareil auquel cas le Rav Chmouel Oyerbah' Chlita dans le Orh'ot Chabbat écrit qu'il y aurait lieu d'autoriser.

Je précise que vous pouvez toutefois trouver une utilisation autorisée de ces plaques de sorte à pouvoir les déplacer; où vous arranger pour avoir besoin de la place où elles se trouvent pour une utilisation précise, et alors dès lors qu'elles sont dans vos mains vous pouvez les poser là où vous souhaitez y compris dans votre four, ainsi que l'écrivent les Décisionnaires au chapitre 308. 

 

Kol touv!

Lois de la Platta

Ouvrir et refermer four Chabbath

- Mercredi 21 janvier 2015 à 10h22 vu 865 fois

Bonjour,

Parfois, par manque de place sur la Plata, je mets le repas de vendredi soir dans le four très chaud et éteint avant Chabbath, de manière à ce qu'il reste chaud jusqu'au repas.

Ma question est la suivante : est ce que avant le repas, je peux ouvrir le four, prendre un peu pour un enfant / bébé, et refermer le four ?

Ensuite, lorsque je sers le repas, est ce que la porte du four devient mouktsé (puisque le four ne me sert plus), auquel cas je ne peux pas la refermer ?

De même, est ce que je peux remettre les plaques dans le four pour donner un aspect ordonné à la pièce ?

Merci beaucoup !

Chalom Ouvrah'a!

 

Ma question est la suivante : est ce que avant le repas, je peux ouvrir le four, prendre un peu pour un enfant / bébé, et refermer le four ?
Oui, si le plat est déjà complètement cuit. Il n'y a pas de problème de Bichoul (cuisson) vu que le plat est déjà complètement cuit.
Il n'y a pas de problème de H'azara si la température du four est inférieure à une température de Yad Soledet Bo ou si vous tenez compte de toutes les lois de H'azara. Cf http://www.torahacademy.fr/lois-de-la-hazara


Ensuite, lorsque je sers le repas, est ce que la porte du four devient mouktsé (puisque le four ne me sert plus), auquel cas je ne peux pas la refermer ?
La première fois après vous êtes servie vous pouvez refermer la porte vu que c'est Létsoreh' Goufo (étant donné que vous souhaitez conserver le plat chaud, vous avez donc besoin de refermer la porte du four.
Une fois que vous avez fini de vous servir du four, vous ne pouvez plus refermer cette porte à cause du problème de Mouktsé sauf si vous avez besoin de la place où se trouve la porte ouverte, par exemple si vous avez besoin de passer et que cette porte ouverte vous empêche le passage.

 

De même, est ce que je peux remettre les plaques dans le four pour donner un aspect ordonné à la pièce ?
Non, les plaques sont Mouktsé Kéli Chémélah'to léissour, et vous ne pouvez les déplacer que pour vous en servir de façon autorisée ou si vous avez besoin de la place où elles se trouvent. Le fait de donner à votre pièce un aspect rangé n'est pas suffisant pour autoriser. (sauf si vous recevez des invités et que vous êtes incapable de recevoir des invités dans un état pareil auquel cas le Rav Chmouel Oyerbah' Chlita dans le Orh'ot Chabbat écrit qu'il y aurait lieu d'autoriser.

Je précise que vous pouvez toutefois trouver une utilisation autorisée de ces plaques de sorte à pouvoir les déplacer; où vous arranger pour avoir besoin de la place où elles se trouvent pour une utilisation précise, et alors dès lors qu'elles sont dans vos mains vous pouvez les poser là où vous souhaitez y compris dans votre four, ainsi que l'écrivent les Décisionnaires au chapitre 308. 

 

Kol touv!

Mouktsé

Ouvrir et refermer four Chabbath

- Mercredi 21 janvier 2015 à 10h22 vu 865 fois

Bonjour,

Parfois, par manque de place sur la Plata, je mets le repas de vendredi soir dans le four très chaud et éteint avant Chabbath, de manière à ce qu'il reste chaud jusqu'au repas.

Ma question est la suivante : est ce que avant le repas, je peux ouvrir le four, prendre un peu pour un enfant / bébé, et refermer le four ?

Ensuite, lorsque je sers le repas, est ce que la porte du four devient mouktsé (puisque le four ne me sert plus), auquel cas je ne peux pas la refermer ?

De même, est ce que je peux remettre les plaques dans le four pour donner un aspect ordonné à la pièce ?

Merci beaucoup !

Chalom Ouvrah'a!

 

Ma question est la suivante : est ce que avant le repas, je peux ouvrir le four, prendre un peu pour un enfant / bébé, et refermer le four ?
Oui, si le plat est déjà complètement cuit. Il n'y a pas de problème de Bichoul (cuisson) vu que le plat est déjà complètement cuit.
Il n'y a pas de problème de H'azara si la température du four est inférieure à une température de Yad Soledet Bo ou si vous tenez compte de toutes les lois de H'azara. Cf http://www.torahacademy.fr/lois-de-la-hazara


Ensuite, lorsque je sers le repas, est ce que la porte du four devient mouktsé (puisque le four ne me sert plus), auquel cas je ne peux pas la refermer ?
La première fois après vous êtes servie vous pouvez refermer la porte vu que c'est Létsoreh' Goufo (étant donné que vous souhaitez conserver le plat chaud, vous avez donc besoin de refermer la porte du four.
Une fois que vous avez fini de vous servir du four, vous ne pouvez plus refermer cette porte à cause du problème de Mouktsé sauf si vous avez besoin de la place où se trouve la porte ouverte, par exemple si vous avez besoin de passer et que cette porte ouverte vous empêche le passage.

 

De même, est ce que je peux remettre les plaques dans le four pour donner un aspect ordonné à la pièce ?
Non, les plaques sont Mouktsé Kéli Chémélah'to léissour, et vous ne pouvez les déplacer que pour vous en servir de façon autorisée ou si vous avez besoin de la place où elles se trouvent. Le fait de donner à votre pièce un aspect rangé n'est pas suffisant pour autoriser. (sauf si vous recevez des invités et que vous êtes incapable de recevoir des invités dans un état pareil auquel cas le Rav Chmouel Oyerbah' Chlita dans le Orh'ot Chabbat écrit qu'il y aurait lieu d'autoriser.

Je précise que vous pouvez toutefois trouver une utilisation autorisée de ces plaques de sorte à pouvoir les déplacer; où vous arranger pour avoir besoin de la place où elles se trouvent pour une utilisation précise, et alors dès lors qu'elles sont dans vos mains vous pouvez les poser là où vous souhaitez y compris dans votre four, ainsi que l'écrivent les Décisionnaires au chapitre 308. 

 

Kol touv!

Allumage des bougies

Min'hah Erev Chabbath

- Samedi 22 novembre 2014 à 17h34 vu 795 fois

Chavou'a Tov,

J'habite à Yerouchalayim, mais je n'ai jamais pris sur moi d'accepter Chabbath 40 minutes avant la Chekiah.

J'ai plusieurs enfants en bas âge, et je n'ai jamais pris sur moi de faire Min'hah tous les jours. (Et je ne fais presque jamais Cha'harith vendredi).

Ces derniers temps, j'ai essayé de me renforcer dans ces deux domaines : accepter Chabbath plus tôt, et prier Min'hah, en gardant en tête que je le fais bli neder.

Il m'arrive souvent de me trouver face au dilemme suivant : il reste 45 minutes avant la Chekia'h.

J'ai trois options devant moi :

1) Allumer à l'heure, et faire Min'hah de 'Hol après Hadlakat Nerot

2) Allumer à l'heure et ne pas faire Min'hah (puisque j'ai pris sur moi Chabbath)

3) Faire Min'hah puis allumer, mais je n'aurais pas le plus des 40 minutes de Yerouchalayim.

Qu'est ce qui est préférable ?

Merci beaucoup !

Chalom Ouvrah'a!

 

Les Décisionnaires Séfarades ont clairement écrit que la coutume de Jérusalem dont vous faites mention n'a jamais été prise par les Sépharadim, je pense donc qu'en tant que Séfarade, il vaut mieux que vous fassiez la troisième option.

 

En effet,

 

  -le problème de la première solution est que vous ne pourrez ensuite plus prier Minh'a d'après certains Grands Décisionnaires tels que le Michna béroura. S'il est vrai que certains Décisionnaires ont réfuté l'opinion du Michna béroura à ce sujet, il n'empêche que c'est préférable d'éviter de rentrer dans ce problème.

 

  -Le problème de la seconde solution est que vous ratez la prière de Minh'a. Or, la raison pour laquelle les femmes ayant des enfants enh bas âge sont dispensées de cette prière est justement par ce qu'elle est très occupée. Mais si vous savez que vous pouvez sans aucun problème prier cette prière, il vaut mieux la prier. La rater pour une H'oumra qui n'a été mentionnée dans aucun Décisionnaire, ce ne me semble pas être l'idéal du tout.

 

Kol touv!

Cacherout

Tevilah thermomètre de cuisson

- Lundi 27 octobre 2014 à 21h43 vu 672 fois

Bonsoir,

 

Est-il nécessaire de tremper un thermomètre de cuisine ?

Le thermomètre est constitué de deux parties (attachées, c'est une même entité) : le haut est en plastique avec un circuit électronique et un écran, et la tige en métal que l'on plonge dans l'aliment. 

S'il faut le tremper, faut-il nécessairement le tremper complètement ou peut-on se contenter de tremper la tige ?

 

Merci beaucoup et Kol Touv !

Chalom Ouvrah'a!

 

Vous posez une excellente question!

Ce n'est pas la peine de le trmper au Mikvé. 

C'est un ustensile qui n'est pas lui même utilisé pour préparer la nourriture à proprement parler ni pour la contenir mais qui donne une simple indication sur la température de la nourriture!

 

Kol touv.

Vérification raisins secs etc.

- Vendredi 08 juillet 2016 à 16h54 vu 806 fois

Bonjour Rav Cohen Arazi, Je me permets de reposer ma question, car j'ai l'impression qu'elle n'est pas passée la première fois.

 

J'aurais voulu savoir comment vérifier des Tolaïm les raisins secs, et les lentilles, haricots secs, et autres Kitniyoth de la sorte.

 

Merci beaucoup, Chabbath Chalom

Chalom!

 

Je vous recommande vivement de vous procurer les trois livres du Rav Moché Vayé Chlita sur la vérification des aliments, il répond à toutes ces questions de façon très claire.

 

C'est trop générale votre question pour y répondre, chaque espèce ses Halah'ot selon le pourcentage de risques que s'y trouvent des insectes.

 

S'y vous souhaitez une réponse rapide et circonstanciée, l'une de mes élèves compétente à la matière se fera un plaisir de vous expliquer la procédure à suivre.

 

Je vous donne son numéro: 0583217945 (Mme Mazal Bénaïs). Veuillez appeler aux heures du matin.

 

Béhatslah'a!

Immersion des ustensiles

Tevilah thermomètre de cuisson

- Lundi 27 octobre 2014 à 21h43 vu 672 fois

Bonsoir,

 

Est-il nécessaire de tremper un thermomètre de cuisine ?

Le thermomètre est constitué de deux parties (attachées, c'est une même entité) : le haut est en plastique avec un circuit électronique et un écran, et la tige en métal que l'on plonge dans l'aliment. 

S'il faut le tremper, faut-il nécessairement le tremper complètement ou peut-on se contenter de tremper la tige ?

 

Merci beaucoup et Kol Touv !

Chalom Ouvrah'a!

 

Vous posez une excellente question!

Ce n'est pas la peine de le trmper au Mikvé. 

C'est un ustensile qui n'est pas lui même utilisé pour préparer la nourriture à proprement parler ni pour la contenir mais qui donne une simple indication sur la température de la nourriture!

 

Kol touv.

Vérification des aliments

Vérification raisins secs etc.

- Vendredi 08 juillet 2016 à 16h54 vu 806 fois

Bonjour Rav Cohen Arazi, Je me permets de reposer ma question, car j'ai l'impression qu'elle n'est pas passée la première fois.

 

J'aurais voulu savoir comment vérifier des Tolaïm les raisins secs, et les lentilles, haricots secs, et autres Kitniyoth de la sorte.

 

Merci beaucoup, Chabbath Chalom

Chalom!

 

Je vous recommande vivement de vous procurer les trois livres du Rav Moché Vayé Chlita sur la vérification des aliments, il répond à toutes ces questions de façon très claire.

 

C'est trop générale votre question pour y répondre, chaque espèce ses Halah'ot selon le pourcentage de risques que s'y trouvent des insectes.

 

S'y vous souhaitez une réponse rapide et circonstanciée, l'une de mes élèves compétente à la matière se fera un plaisir de vous expliquer la procédure à suivre.

 

Je vous donne son numéro: 0583217945 (Mme Mazal Bénaïs). Veuillez appeler aux heures du matin.

 

Béhatslah'a!

Bénédictions

Cours de Torah lors d'insomnies!

- Dimanche 23 novembre 2014 à 09h19 vu 871 fois

Bonjour,

J'ai l'habitude d'écouter des Chiourim le soir en m'endormant. Si je me réveille au milieu de la nuit, et que je veux me rendormir de la même manière, est ce que c'est possible, sachant que je n'ai pas dit Birkoth Hatorah, voire même que je n'ai pas fait Netilat Yadayim ? Si oui, est-ce valable aussi le matin ? Meri beaucoup, et de toutes vos autres réponses également,

Kol touv

Chalom!

 

Veuillez lire cette réponse http://www.torahacademy.fr/insomnies-et-birkot-hatorah.

 

S'il vous manque un détail dites le moi s'il vous plait.

 

Par contre je ne sais pas comment vous faites pour avoir tellement de médailles alors que vous écoutez les cours en dormant! (visiblement ce n'est qu'une partie des cours).

 

Merci et Kol touv!

Rituel de la prière

Tefillah et couches des enfants

- Mercredi 27 juin 2018 à 20h20 vu 353 fois

Bonjour Rav Cohen-Arazi,

Merci beaucoup pour les cours de Halakha, ils sont vraiment agréables à écouter, et très clairs !

Il m'arrive d'être en train de faire la Tefillah (ou Birkat Hamazon), et un bébé salit sa couche à ce moment. Comment faire ?

Surtout lorsqu'il s'agit de la Amida lorsque je ne peux pas bouger, ou du Birkat alors que je ne peux pas sortir de la pièce ?

Est-ce qu'à un autre moment de la Tefillah (Chema' par exemple), je peux changer la couche et me laver les mains ensuite ? L'âge du bébé fait-il une différence ? (L'odeur est moins dérangeante lorsqu'il s'agit d'un nouveau-né).

Merci pour tout !

Bonjour Rav Cohen-Arazi,

Merci beaucoup pour les cours de Halakha, ils sont vraiment agréables à écouter, et très clairs !

 

Chalom Ouvrakha à la championne du site la plus médaillée ! Cela faisait longtemps que je ne vous avait pas lu. J'espère que tout va bien chez vous !

 

Il m'arrive d'être en train de faire la Tefillah (ou Birkat Hamazon), et un bébé salit sa couche à ce moment. Comment faire ?

 

Si aucune odeur ne se dégage de cette couche, ou si vous vous trouvez à plus de  

 mètres de l'endroit où il n'y a plus d'odeur c'est autorisé de continuer à prier. En effet, les excréments eux mêmes sont recouverts par la couche elle-même.

 

Surtout lorsqu'il s'agit de la Amida lorsque je ne peux pas bouger, ou du Birkat alors que je ne peux pas sortir de la pièce ?

 

S'il n'y a pas le choix par exemple Amida et mauvaose odeur etc. vous devez quitter la pièce à moins que quelqu'un puyisse retirer l'enfant sale de cet endroit. Poyr le Birkat, vous pouvez aussi changer d'endroit.

 

Est-ce qu'à un autre moment de la Tefillah (Chema' par exemple), je peux changer la couche et me laver les mains ensuite ?

 

Oui.

 

L'âge du bébé fait-il une différence ? (L'odeur est moins dérangeante lorsqu'il s'agit d'un nouveau-né).

 

Oui, tant qu'il ne mange pas de céréales on ne considère pas ses excréments comme tels.

 

Merci pour tout !

 

Chabbat Chalom !

Médailles obtenues dans les Quizz

L'étude d'aujourd'hui est dédiée à l'élévation de l'âme de Fradji Ben Koka Zal