Votre compte

בס"ד

Accueil > ???
Envoyez à un ami

Envoyer cette page à un ami

X

Chloé P (???)

2 filleuls
femme
19 ans
...
France
Badges
  • Badge question réponse
  • Badge Parrainage

282médaille d'or
0médaille d'argent
0médaille de bronze

Toutes les questions posées par Chloé P (???)

Chabbat

Chabbat

- Lundi 22 février 2016 à 19h26 vu 296 fois

Bonsoir Rav,

 

Voici quelque questions concernant Chabbat: Une jeune fille séfarade, peut-elle ou doit-elle allumer les bougies de Chabbat? Si vendredi alors que Chabbat est déjà entré en Israel (mais pas encore en France), je reçois un appel venant d'Israel (d'une personne Mehalelet Chabbat) ai-je le droit de répondre? Ou je cautionne dans sa faute...?

 

Sachant que si je ne répond pas; cette personne rappellera plus tard (donc que Chabbat serait déjà entré en France) mais ne pouvant répondre car je serais dans chabbat, quelqu'un d'autre y répondra, et par ce fait transgressera un issour de plus...

 

Sachant que si j'avais répondu plus tôt celle-ci n'aurait pas rappeler, et si celle-ci n'avait pas rappeler; j'aurais éviter de faire transgresser un issour de plus à un Ben Israel... Que faire dans ce cas précis?

 

Chaque vendredi soir, à l'entrée de chabbat, je ne me sens pas bien, j'ai des frissons et j'ai très peur... Je ne sais pas pourquoi mais depuis un certain temps, tout les vendredis j'ai ce ressenti qu'avant je n'avais pas...

 

Auriez-vous une raison qui pourrez expliquer cette peur...? Qu'est-ce je devrais faire dans ces moments?

 

Merci Rav, Chloé.

Bonsoir Rav,

 

Chalom!

 

Voici quelque questions concernant Chabbat: Une jeune fille séfarade, peut-elle ou doit-elle allumer les bougies de Chabbat?

 

Si ses parents allument elle est quitte et n'a pas besoin d'allumer elle même. Sinon, oui elle a le devoir d'allumer avec bénédiction. De mêmei elle se trouve dans un autre appartement que ses parents elle doit veiller à ce que des bougies soient allumées là où elle se trouve. 

 

Si vendredi alors que Chabbat est déjà entré en Israel (mais pas encore en France), je reçois un appel venant d'Israel (d'une personne Mehalelet Chabbat) ai-je le droit de répondre? Ou je cautionne dans sa faute...?

 

Non, ne répondez pas!

 

Sachant que si je ne répond pas; cette personne rappellera plus tard (donc que Chabbat serait déjà entré en France) mais ne pouvant répondre car je serais dans chabbat, quelqu'un d'autre y répondra, et par ce fait transgressera un issour de plus...

Sachant que si j'avais répondu plus tôt celle-ci n'aurait pas rappeler, et si celle-ci n'avait pas rappeler; j'aurais éviter de faire transgresser un issour de plus à un Ben Israel... Que faire dans ce cas précis?

 

Je comprend ce que vous dites. Dans ce cas, si vous êtes quasiment sûre qu'elle rappellera ensuite pendant Chabbat etc. vous avez raison il vaut mieux répondre et être le plus brève possible et expliquer qu'ils ne rappellent pas jusqu'à Samedi soir à telle heure. 

 

Chaque vendredi soir, à l'entrée de chabbat, je ne me sens pas bien, j'ai des frissons et j'ai très peur... Je ne sais pas pourquoi mais depuis un certain temps, tout les vendredis j'ai ce ressenti qu'avant je n'avais pas...

Auriez-vous une raison qui pourrez expliquer cette peur...? Qu'est-ce je devrais faire dans ces moments?

 

Ne vous préoccupez pas trop de cela et détachez votre esprit de cela. Je ne sais pas d'où ça vient mais j'espère que ce n'est rien de grave et bientôt Béézrat Hachem grâce à vos Téfilot ceci va passer

 

Merci Rav, Chloé.

 

Kol touv et Béhatslah'a!

 

Voyager chabbat

- Jeudi 31 mars 2016 à 19h54 vu 338 fois

Bonsoir cher Rav,

je vous écris très stressée car j'ai un énorme problème face à moi:

Chabbat sDv c'est la bar mitsva de mon cousin à Cannes.

Le gros gros problème c'est que demain soir mon père ne peut fermer son cabinet qu'à 19h et Chabbat rentre à 19h47.

Cannes se situe à 2h de Marseille ce qui fait qu'on arrivera là-bas qu'à 21h...

Je n'ai vraiment pas le choix, mes parents ne veulent en aucun cas que je reste à Marseille et toute la famille tient à ce qu'on soient présent à cette bar mitsva.

Mon frère a très peur qu'on fasse un accident (il s'en ait toujours pas remit...)

Et demande qu'est-ce qu'il peut faire pour que le voyage se passe bien...?

Est-ce que Hachem sera plus indulgent sachant que je transgresse chabbat contre mon grès?

Rav en faite je comprend pas; dans l'absolu c'est que mon pere qui devrait être Mehalel chabbat parce que c'est lui qui conduit!?

Comment expliquer que les autres personnes se trouvant dans la voiture mais ne conduisant pas sont elles aussi mehalelet Chabbat?

Merci beaucoup Rav, chabbat Chalom...

Chalom!

 

Essayez au maximum de rester à Marseille. Le problème ce n'est pas l'accident (qu'à D. ne plaise et que vous n'en n'ayez plus jamais) c'est le H'illoul Chabbat. 

 

Vous avez raison que le gros de l'interdit c'est votre père qui le fait et pas vous, mais bon, ceci n'est tout de même pas complètement permis.

 

EN tous cas, si vous n'avez aucun autre choix, ne participez en rien à l'ouverture des portes etc. 

 

Que D. est beaucoup plus indulgent avec les personnes qui sont contraintes et forcées qu'avec les personnes qui transgressent Chabbat de plein grès, c'est certain. 

 

Béhatslah'a rabba!

Cacherout

Bonbons pas cacher

- Lundi 25 juillet 2016 à 18h30 vu 279 fois

Bonjour cher Rav!

 

Avec un ami nous avons commencé ensemble il y a quelque temps à ne manger que de la nourriture avec le tampon cacher.

 

Seulement j'ai été moins sérieuse que lui, mes parents n'achète pas de la nourriture cacher donc je n'ai pas trop respecté...

 

Aujourd'hui en sortant avec lui, il ma demander de lui passer quelque bonbons mais j'ai oubliée de lui rappeler qu'ils n'étaient pas cacher, puis quand je me suis souvenu j'avais trop trop honte de lui dire et je l'ai laisser manger...

 

Je regrette beaucoup car je sais qu'il fait énormément d'efforts pour ne manger que strictement cacher...

 

D'un côté j'avais honte et d'un autre j'avais peur qu'il continue et lâche cet engagement car il est encore fragile, souvent il m'avoue qu'il va arrêter tellement c'est dur...

 

Donc je ne voulais pas le brusquer alors qu'il mange...

 

Je suis confuse, je ne sais pas si j'ai bien agi...? Dois-je toujours lui dire ou cela ne sert plus a rien?

 

Merci Rav!

Chalom!

 

A mon avis achetez des bonbons Cacher et donnez les lui, et à ce moment (le plus rapidement possible) dites lui qu'il ne mange pas les autres puisqu'ils ne sont pas Cacher.

 

Béhatslah'a!

Hechchérim et Téoudot cacherout

Bonbons pas cacher

- Lundi 25 juillet 2016 à 18h30 vu 279 fois

Bonjour cher Rav!

 

Avec un ami nous avons commencé ensemble il y a quelque temps à ne manger que de la nourriture avec le tampon cacher.

 

Seulement j'ai été moins sérieuse que lui, mes parents n'achète pas de la nourriture cacher donc je n'ai pas trop respecté...

 

Aujourd'hui en sortant avec lui, il ma demander de lui passer quelque bonbons mais j'ai oubliée de lui rappeler qu'ils n'étaient pas cacher, puis quand je me suis souvenu j'avais trop trop honte de lui dire et je l'ai laisser manger...

 

Je regrette beaucoup car je sais qu'il fait énormément d'efforts pour ne manger que strictement cacher...

 

D'un côté j'avais honte et d'un autre j'avais peur qu'il continue et lâche cet engagement car il est encore fragile, souvent il m'avoue qu'il va arrêter tellement c'est dur...

 

Donc je ne voulais pas le brusquer alors qu'il mange...

 

Je suis confuse, je ne sais pas si j'ai bien agi...? Dois-je toujours lui dire ou cela ne sert plus a rien?

 

Merci Rav!

Chalom!

 

A mon avis achetez des bonbons Cacher et donnez les lui, et à ce moment (le plus rapidement possible) dites lui qu'il ne mange pas les autres puisqu'ils ne sont pas Cacher.

 

Béhatslah'a!

Fêtes juives

Cheehiyanou/Musique/Omer

- Dimanche 15 mai 2016 à 22h22 vu 293 fois

Rav bonsoir, étant en semaine je sais qu'il faudrait attendre chabbat pour réciter cheehiyanou sur un nouveau vêtement.

Ma question est cependant un peu particulière: j'ai acheter une jupe tsniout et je voudrais la porter cette semaine sans devoir attendre chabbat.

 

Je n'ai pas de jupes longues arrivant aux genoux et donc si j'attend chabbat je me verrais obliger de porter une jupe plus courte ou un pantalon.

 

Comment faire dans un tel cas, y a t il lieu de permettre ?

 

J'aurais une dernière question: est-il permit de jouer du violon pendant le Omer seulement pour se détendre ? (sachant que cela ne rentre pas dans le cadre d'un cours et que je ne risque absolument pas de perdre ma maitrise du violon si je n'en joue pas pendant la période du Omer)

 

Merci beaucoup Rav!

Chalom!

 

Tout d'abord Mazal Tov pour cette nouvelles jupe et pour votre courage et votre volonté de progresser en Torah.

 

Comme je l'ai expliqué dans ce cours http://www.torahacademy.fr/reciter-la-bracha-de-chehehiyanou-pendant-le-omer il n'y a aucune interdiction à réciter Chéhéyanou même sur un nouveau vêtement pendant la semaine.

 

C'est une H'oumra de ne pas le faire. Mais dans votre cas il n'y a aucune H'oumra et au contraire vous devez dès à présent la porter avec beaucoup de joie et de conviction. Si elle vous plait beaucoup, faites Chéhéyanou.

 

Cf aussi la réponse écrite suivante: http://www.torahacademy.fr/vetements-neufs-et-musique-pendant-le-omer

 

Pour ce qui est du violon, il faut éviter à moins que vous vous sentiez triste ou que vous sentez que c'est difficile pour vous. Je vous ai déjà dit ne prenez pas trop de choses sur vous d'un coup. Ecouter de la musique pendant cette période ce n'est pas très grave, il vaut peut être mieux que vous mettiez l'accent sur d'autres points plus urgents. Mais si cela ne vous dérange pas, au contraire, alors évitez de jouer du violon jusqu'à Lag Baomer en l'honneur le jour de Lag Baomer de Rabbi Chimon Bar Yoh'aï.

 

Béhatslah'a!

Travailler à Kippour

- Dimanche 09 octobre 2016 à 22h15 vu 299 fois

Bonsoir Rav, Quelle est la punition du personne qui travaille ses cours le jour de Kippour mais qui essaie malgré tout de jeûner? Merci

Chalom!

 

Ne faites svp pas cet affront au jour de Kippour.

Un jour, arrêtez de travailler, il ne vous arrivera rien. Votre frère m'a dit que même vos parents font Kippour... 

Du coup, s'il vous plait, ne vous causez pas ce tort.

Béhatslah'a et Gmar H'atima Tova!

Vendre sa maison pour Pessah

- Dimanche 26 mars 2017 à 22h06 vu 228 fois

Bonsoir Rav,

Dans le cas où nous passons Pessah dans un hôtel, peut-on vendre la maison et le jardin sans avoir au préalable effectué le grand ménage que Pessah implique?

Est-ce qu'il est nécessaire d'utiliser un dentifrice spéciale pour Pessah ?

Merci beaucoup !

Chloé

Chalom Ouvrakha !

 

Je n'ai pas eu de vos nouvelles depuis longtemps ! La famille commence à se consoler au fur et à mesure ?

 

Dans ce cas (si vous passez tout Pessa'h en dehors de chez vous ) vous n'êtes pas tenue de faire le grand ménage, simplement il vaudra mieux vendre tout l'appartement le 13 Nissan.

Pour bien comprendre veuillez écouter le cours suivant :

 

http://www.torahacademy.fr/verification-du-hamets 

 

Pour votre seconde question, veuillez lire la réponse suivante :

 

http://www.torahacademy.fr/pessah_17

 

Béahtsla'ha !

Travailler à Hol Amoed

- Mercredi 05 avril 2017 à 08h52 vu 103 fois

Bonjour Rav,

On m'a proposé de travailler la semaine prochaine durant Hol Amoed (avec salaire) pour remplacement.

J'ignore si le fait de travailler Hol Amoed est permis? (Je suis dans un cas où l'argent m'importe, je souhaiterai le faire juste par expérience).

Merci! Pessah Cacher Vésaméah!

Chalom!

 

Non, le travail à 'Hol Hamoed est interdit sauf dans les cas où il risque d'y avoir une perte d'argent sinon, à ne pas confondre avec un manque à gagner.

Pessa'h Cacehr Vésaméa'h !

H'ol hamoèd

Travailler à Hol Amoed

- Mercredi 05 avril 2017 à 08h52 vu 103 fois

Bonjour Rav,

On m'a proposé de travailler la semaine prochaine durant Hol Amoed (avec salaire) pour remplacement.

J'ignore si le fait de travailler Hol Amoed est permis? (Je suis dans un cas où l'argent m'importe, je souhaiterai le faire juste par expérience).

Merci! Pessah Cacher Vésaméah!

Chalom!

 

Non, le travail à 'Hol Hamoed est interdit sauf dans les cas où il risque d'y avoir une perte d'argent sinon, à ne pas confondre avec un manque à gagner.

Pessa'h Cacehr Vésaméa'h !

Yom Kippour

Travailler à Kippour

- Dimanche 09 octobre 2016 à 22h15 vu 299 fois

Bonsoir Rav, Quelle est la punition du personne qui travaille ses cours le jour de Kippour mais qui essaie malgré tout de jeûner? Merci

Chalom!

 

Ne faites svp pas cet affront au jour de Kippour.

Un jour, arrêtez de travailler, il ne vous arrivera rien. Votre frère m'a dit que même vos parents font Kippour... 

Du coup, s'il vous plait, ne vous causez pas ce tort.

Béhatslah'a et Gmar H'atima Tova!

Période du Omer

Cheehiyanou/Musique/Omer

- Dimanche 15 mai 2016 à 22h22 vu 293 fois

Rav bonsoir, étant en semaine je sais qu'il faudrait attendre chabbat pour réciter cheehiyanou sur un nouveau vêtement.

Ma question est cependant un peu particulière: j'ai acheter une jupe tsniout et je voudrais la porter cette semaine sans devoir attendre chabbat.

 

Je n'ai pas de jupes longues arrivant aux genoux et donc si j'attend chabbat je me verrais obliger de porter une jupe plus courte ou un pantalon.

 

Comment faire dans un tel cas, y a t il lieu de permettre ?

 

J'aurais une dernière question: est-il permit de jouer du violon pendant le Omer seulement pour se détendre ? (sachant que cela ne rentre pas dans le cadre d'un cours et que je ne risque absolument pas de perdre ma maitrise du violon si je n'en joue pas pendant la période du Omer)

 

Merci beaucoup Rav!

Chalom!

 

Tout d'abord Mazal Tov pour cette nouvelles jupe et pour votre courage et votre volonté de progresser en Torah.

 

Comme je l'ai expliqué dans ce cours http://www.torahacademy.fr/reciter-la-bracha-de-chehehiyanou-pendant-le-omer il n'y a aucune interdiction à réciter Chéhéyanou même sur un nouveau vêtement pendant la semaine.

 

C'est une H'oumra de ne pas le faire. Mais dans votre cas il n'y a aucune H'oumra et au contraire vous devez dès à présent la porter avec beaucoup de joie et de conviction. Si elle vous plait beaucoup, faites Chéhéyanou.

 

Cf aussi la réponse écrite suivante: http://www.torahacademy.fr/vetements-neufs-et-musique-pendant-le-omer

 

Pour ce qui est du violon, il faut éviter à moins que vous vous sentiez triste ou que vous sentez que c'est difficile pour vous. Je vous ai déjà dit ne prenez pas trop de choses sur vous d'un coup. Ecouter de la musique pendant cette période ce n'est pas très grave, il vaut peut être mieux que vous mettiez l'accent sur d'autres points plus urgents. Mais si cela ne vous dérange pas, au contraire, alors évitez de jouer du violon jusqu'à Lag Baomer en l'honneur le jour de Lag Baomer de Rabbi Chimon Bar Yoh'aï.

 

Béhatslah'a!

Bénédictions

Nétilat du matin et autres questions.

- Mardi 03 mai 2016 à 21h59 vu 300 fois

Bonsoir cher Rav,

 

Tous les matins je fais netilat yadaim du réveil mais également des toilettes ensemble, je m'explique:

après les toilettes il faut faire netilat, donc je me lave les mains 6 fois mais comme il faut également faire celui du réveil, donc lorsque je procède à ce lavage, je pense m'acquitter aux deux.

 

Après m'avoir laver les mains sans les sécher je récite la beraha de "acher kidechanou" puis ensuite je les sèche, je récite "acher yatsar".

 

Je ne sais pas si c'est bien ou si peut-être je dois faire 2 netilat ? Ou peut-être carrément ne pas aller au toilette avant?

 

Autre question: Avant ce n'était pas grave pour moi de ne pas réciter de bénédictions avant de manger du coup je n'ai pas cette habitude et c'est terrible parce que je mange très souvent sans les dire...

 

J'arrive vraiment pas à prendre cette habitude... J'espère qu'avec le temps ça viendra mais entre temps je vous demande le conseil suivant: peut-être que je devrais commencer par réciter la bénédiction seulement sur de l'eau, puis ensuite seulement sur les fruits et ainsi de suite?

 

J'ai essayer tout d'un coup mais ça rentre pas...

 

Lorsque je suis en situation de manger non cacher (je n'ai souvent pas le choix...) Hachem accepte toujours ma beraha?

 

Merci beaucoup Rav pour ces réponses qui me sont très utiles!!

 

J'espère ne pas poser de question stupides ou quoi je suis seulement un peu ignorante et je m'en excuse...

Bonsoir cher Rav,

 

Bonsoir!

 

Tous les matins je fais netilat yadaim du réveil mais également des toilettes ensemble, je m'explique:

après les toilettes il faut faire netilat, donc je me lave les mains 6 fois mais comme il faut également faire celui du réveil, donc lorsque je procède à ce lavage, je pense m'acquitter aux deux.

Après m'avoir laver les mains sans les sécher je récite la beraha de "acher kidechanou" puis ensuite je les sèche, je récite "acher yatsar".

Je ne sais pas si c'est bien ou si peut-être je dois faire 2 netilat ? Ou peut-être carrément ne pas aller au toilette avant?

 

C'est parfait. Bientôt nous allons mettre en ligne sur le site des cours sur ces lois tellement peu connues et vous verrez que c'est très bien la façon dont vous procédez.

 

Ce n'est pas la peine de vous sécher les mains avant de prononcer Acher Yatsar, d'après le Rav Ovadia il vaut mieux au contraire qu'elles restent humides, mais quoi qu'il en oit c'est très bien. 

 

Ne faites pas la Brah'a de Al Nétilat Yadaïm avant d'avoir été aux toilettes, il ne faut pas réciter de bénédiction alors qu'on a besoin de ce rendre aux toilettes. 

 

Autre question: Avant ce n'était pas grave pour moi de ne pas réciter de bénédictions avant de manger du coup je n'ai pas cette habitude et c'est terrible parce que je mange très souvent sans les dire...

J'arrive vraiment pas à prendre cette habitude... J'espère qu'avec le temps ça viendra

 

Oui cela ne fait aucun doute, surtout vu votre tenacité exemplaire. 

 

mais entre temps je vous demande le conseil suivant: peut-être que je devrais commencer par réciter la bénédiction seulement sur de l'eau, puis ensuite seulement sur les fruits et ainsi de suite?

J'ai essayer tout d'un coup mais ça rentre pas...

 

D'accord essayez ainsi. 

 

Lorsque je suis en situation de manger non cacher (je n'ai souvent pas le choix...) Hachem accepte toujours ma beraha?

 

S'il s'agit d'aliments non Cacher il ne faut pas réciter la Brah'a. (Choulh'an Arouh' chapitre 196).

 

Merci beaucoup Rav pour ces réponses qui me sont très utiles!!

 

Avec grand plaisir!

 

J'espère ne pas poser de question stupides ou quoi je suis seulement un peu ignorante et je m'en excuse...

 

H'ass Véchalom, seuls les ignorants ne posent pas de questions et développent leur ignorance, ceux qui sont en quête d'apprentissage posent des questions et apprennent.

Vos questions sont loin d'être des questions d'ignorante.

 

Et en conclusion je pense qu'il faudrait que vous lisez ce que j'ai écrit pas plus tard qu'il y a quelques heures à l'un des internautes

 

http://www.torahacademy.fr/au-sujet-des-questions

 

(j'imagine que c'est peut être en réaction à ses propos que vous avez écrit cela) alors ne vous inquiétez vraiment vraiment pas.

 

Kol touv et continuez à nous renforcer avec vos questions...

Acquitter sa famille

- Mardi 09 ao√Ľt 2016 √† 10h19 vu 233 fois

Bonjour cher Rav,

Est-ce que j'ai le droit d'acquitter les brahots ou le birkat des membres de ma famille si ceux-ci ne le font pas? Même s'ils ne répondent pas amen...?

Merci bcp

Bonjour cher Rav,

 

Chalom Ouvrah'a.


Est-ce que j'ai le droit d'acquitter les brahots ou le birkat des membres de ma famille si ceux-ci ne le font pas? Même s'ils ne répondent pas amen...?

 

Vous avez le droit, mais si ils ne veulent pas être acquittés au point qu'ils ne veulent même pas répondre Amen ce qui n'est somme toute pas très difficile, ils ne sont pas acquittés.

 

S'ils ne répondent pas Amen parce qu'ils ne savent pas quand répondre etc; mais qu'ils souhaitent être acquittés ils le sont pour toutes les bénédictions et pour le Birkat Hamazon aussi (s'ils ne savent pas le réciter d'eux mêmes). 

 

Par contre, vous ne pouvez réciter une bénédiction et les acquitter que si vous buvez ou mangez vous aussi à ce moment là. S'il s'agit des bénédictions récitées lors de l'accomplissement de Mitsvot c'est autre chose.


Merci bcp

 

Avec grand plaisir! Kol touv!

Netilat et birkat achahar

- Dimanche 25 décembre 2016 à 17h21 vu 232 fois

Bonsoir Rav, je m'excuse de déranger... Cette nuit vers 2 h, je me suis réveillé avec de très fortes douleurs à la tête. Je me suis levé prendre un doliprane, seulement j'ai oublié de faire Netilat Yadaim, est-ce qu'un problème? Je me suis rappelé qu'après avoir bu... Je me suis à nouveau réveillé vers 5 h mais cette fois-ci je n'ai pas oublié de faire Netilat. Me sentant très faible, j'ai voulu manger quelque chose de sucré mais je me demandais s'il fallait faire Birkot Achahar avant? Comme il n'était que 5 h et que j'espérais me rendormir, dans le doute je n'ai pas fait... Je ne sais pas si j'ai bien agi? Merci pour vos réponses.

Bonsoir Rav, je m'excuse de déranger...

 

Me déranger? Vous vous êtes trompée d'adresse...

 

Cette nuit vers 2 h, je me suis réveillé avec de très fortes douleurs à la tête. Je me suis levé prendre un doliprane, seulement j'ai oublié de faire Netilat Yadaim, est-ce qu'un problème?

 

Non pas trop. En en ce sens où le médicament n'est pas considéré comme étant un aliment. De plus même un aliment qui aurait été touché avec des mains non propres la nuit, ne deviennent pas interdits à la consommation. De plus selon une opinion lorsqu'on se lève en pleine nuit avec l'intention de continuer à dormir, on n'est pas affecté par le Rouah' Raa, ainsi que l'ai expliqué au cours suivant: 
http://www.torahacademy.fr/femme-qui-allaite-en-pleine-nuit-netilat-yadaim

 

Le porblème ets la récitation d'une Brakha mais si vous avez pris le comprimé tel quel ce n'est pas la peine de réciter de Brakha, de même si vous l'avez bu avec de l'eau alors que vous n'aviez pas soif.

 

Je me suis rappelé qu'après avoir bu...

 

Je me suis à nouveau réveillé vers 5 h mais cette fois-ci je n'ai pas oublié de faire Netilat.

 

Baroukh Hachem, et votre mal de tête est passé? 

 

Me sentant très faible, j'ai voulu manger quelque chose de sucré mais je me demandais s'il fallait faire Birkot Achahar avant? Comme il n'était que 5 h et que j'espérais me rendormir, dans le doute je n'ai pas fait... Je ne sais pas si j'ai bien agi?

 

Vous auriez pu faire Birkot Hachah'ar mais ce n'était pas du obligatoire. 

 

Merci pour vos réponses.

 

Avec plaisir!

 

PS: Il fût une période où vous craigniez que vos questions relèvent de l'ignorance. Je puis vous assurer que des questions de la qualité de celle-ci aussi bien du côté de la conscience spirituelle de la questionneuse, aussi bien sur le plan de la réflexion prouvent une grande crainte de D. et une connaissance importante dans tous les domaines de la Halakha. Bravo!

 

H'annoucca Saméah'!

Rituel de la prière

Prières qui ne valent rien!?

- Samedi 02 janvier 2016 à 21h38 vu 418 fois

Cher Rav bonsoir,

 

J'ai prit l'habitude depuis que j'ai fait Techouva, d'insérer des petites prières personnelles dans la Amida après chaque paragraphes.

 

Par exemple, dans "Atah honen leadam daat" qu'Hachem puisse m'aider dans mes études, mieux comprendre les cours de Torah, ou dans "Achivenou avinou letorateha" pour qu'Il m'aide à trouver les bonnes personnes qui me feront évoluer dans Torah et Mitsvot, et ainsi après chaque paragraphes; que ce soit une bakacha, chevah' ou Hodaa je rajoute quelque chose.

 

Bien sûr, ça rend ma Amida très longue entre une demie heure voire trois quart d'heure, mais je me sens vraiment très proche d'Hachem; parfois j'ai même l'impression de sentir sa présence très proche de moi, et donc ça ne me dérange absolument pas qu'elle dure même une heure.

 

Seulement aujourd'hui, en passant Chabbat avec une amie religieuse, lorsqu'elle s'est rendu compte de ma manière de prier, elle m'a interrompu de façon très brusque en pleine Amida (parce que déjà j'étais pas très Tsniout) mais surtout, parce que c'est très grave de parler pendant la Amida. Puis elle m'a même avouée que sans doute, une telle prière ne vaudrait rien, et qu'il était préférable de ne rien faire...

 

Ce qu'elle m'a avouée m'a énormément touchée, parce que ça fait quand même 4 mois que prie de cette manière, 4 mois que je m'efforce de me lever à 5h30 pour faire une belle prière avant le lycée, et donc 4 mois que mes prières ne valent rien !!?

 

S'il vous plaît Rav, donnez votre avis!

Avant de la croire, j'ai préférer vous demander...

Surtout que j'aime prier de cette manière, je me sens proche d'Hachem mais j'ai à prèsent des doutes si je peux prier ainsi...

 

Merci beaucoup Rav et Chavoua Tov!!

 

Chloé

Chalom!

 

Je ne suis pas du tout d'accord avec elle!

Dites lui de ma part qu'il faut qu'elle ne réitère plus jamais un tel comportement, parce que pour peu que vous l'ayez écouté et que vous ne m'aviez pas interrogé, et que, ce faisant vous ayez interrompu cette magnifique prière qui est la votre (et dont la mienne et la sienne réunies n'arrivent certainement pas au dixième de la votre), elle aurait eu des comptes terribles à rendre à D.

 

Mais heureusement vous avez eu la sagesse de ne pas écouter les bêtises qu'elle vous a dit.

 

Continuez à prier comme cela, simplement ce genre de prières personnelles ne les insérez que dans les Bakachot, ni dans les bénédictions de Chévah', ni de Hodaa. C'est à dire depuis Ata H'onen, jusqu'à la fin de Chéma Kolénou, il vous est possible.

 

Par exemple avant de dire "Véh'onénou méitéh'a etc." insérez ce que vous souhaitez demander!

 

Kol touv!

Deuil

Elever l'ame d'une personne

- Mardi 07 février 2017 à 16h01 vu 369 fois

Bonjour Rav, Que peut-on faire pour elever l'ame d'une personne et lui rajouter des merites? Merci

Chalom!

 

Ca fait longtemps que je n'ai pas eu de nouvelles du mari de votre soeur. Je profite que vous me posiez une question vous demander.

 

Pour augmenter les mérites, chaque acte positif fait en ce sens peut contribuer à cela.

1- Prier pour cette l'âme de cette personne décédée.
2- Réciter le Kaddich par les proches parents.

3- Donner de la Tsédaka Léilouy Nichmat.

4- Organiser des cours Léilouy Nichmat.

5- Organiser des collations pour que les personnes récitent des bénédictions. 

6- Allumer une bougie Léilouy Nichmat de préférence posée dans une synagogue ou mieux encore dans une maison d'étude. 

etc. etc. 

 

Bessorot tovot!

Talith et Téfilines

Armoire sainte et talit katan

- Jeudi 03 novembre 2016 à 21h55 vu 370 fois

Bonsoir, c'est le frère de Chloé.

 

J'ai une question qui me trotte depuis un certain temps.

 

Mon père m'a demandé de récupérer des livres de prières que ma famille avaient oublier à la synagogue.

 

Lorsque j'y suis allé, la syna était déserte et j'en ai profité pour ouvrir l'armoire qui contient les rouleaux de Torah...par simple curiosité...

 

Lorsque j'ai rapporté que j'avait ouverte cette fameuse armoire, on m'a dit qu'il ne fallait surtout pas le faire.

 

Pourquoi?

 

Aujourd'hui pour faire une "blague" à mon frère je lui ai caché ses tefilins. Le problème c'est que je les ai caché entre des magasines qui sont au toilette. C'était une très mauvaise idée parce que notre femme de ménage ne sachant pas ce que c'est, les a nettoyés... ils ont donc été mouillés...

 

Sont-ils toujours cacher à porter?

 

Merci.

Bonsoir, c'est le frère de Chloé.

 

Bienvenue au club! 

 

J'ai une question qui me trotte depuis un certain temps.

Mon père m'a demandé de récupérer des livres de prières que ma famille avaient oublier à la synagogue.

Lorsque j'y suis allé, la syna était déserte et j'en ai profité pour ouvrir l'armoire qui contient les rouleaux de Torah...par simple curiosité...

Lorsque j'ai rapporté que j'avait ouverte cette fameuse armoire, on m'a dit qu'il ne fallait surtout pas le faire.

Pourquoi?

 

Ne vous inquiétez pas, il n'y a aucune interdiction à ouvrir. Il est simplement interdit de sortir la Torah de son emplacement si ce n'est pas pour la lire. 

 

Aujourd'hui pour faire une "blague" à mon frère je lui ai caché ses tefilins. Le problème c'est que je les ai caché entre des magasines qui sont au toilette. C'était une très mauvaise idée parce que notre femme de ménage ne sachant pas ce que c'est, les a nettoyés...

 

C'était d'abord une très mauvaise idée, parce que ce sont des objets d'une extrême sainteté et c'est très méprisant de les introduire aux toilettes.

De plus, les blagues qui sont marrantes valent le coup. En effet vous réjouissez une personne c'est une Mitsva. Mais les blagues qui angoissent comme dans votre cas où il a certainement eu peur de les perdre, ce n'est pas une blague et en tout cas cela n'a aucun intérêt et selon la Torah c'est interdit puisque cela fait souffrir l'autre.

 

ils ont donc été mouillés...

Sont-ils toujours cacher à porter?

 

Comment les a t-elle nettoyés? A la machine? Ils sont restés extérieurement intacts? Beaucoup d'eau a été utilisés. 

 

A bientôt et Béhatslah'a!

 

Merci.

Tsédaka et Maasser

Propos choquants d'un Rabbin...?

- Jeudi 17 mars 2016 à 21h28 vu 579 fois

Bonsoir cher Rav,

J'ai quelque questions à vous poser: Ai-je le droit d'aller au lycée le jour de Pourim ou il est interdit de travailler ce jour là? Chez nous on ne fête que Yom Kippour et parfois quelques autres fêtes, enfin ça dépend si on est en vacance ou en week-end ce jour là, donc Pourim on ne va pas le fêter... je crois donc que ça rime à rien si je ne vais pas au lycée si dans tous les cas je ne ferais pas Pourim... Qu'est-ce que vous me conseillez?

Si je reçoit de l'argent d'une personne qui ne donne pas le maasser; est-ce un problème? Si je n'ai moi même jamais donnée le maasser comment faire? Je n'ai aucune idée des sommes que je devrais rattraper...

Quand on trouve de l'argent par terre, faut-il donner le maaser?

 

Il y a quelque jours un Rav dans son cours à dit deux choses qui m'ont choquer... Je voudrais savoir si vous partager son avis:

1) Selon lui une personne tatouée n'a pas le droit de se faire enterrée dans un cimetière juif, il sera donc enterré dans un cimetière non juif...

2) Une femme qui porte des habits d'homme (pantalons) c'est pire que de manger du porc...

3) Il faut faire attention à la fréquentation et ne pas côtoyer des personnes "pas religieuse"' ah bon ??! quel unicité je dirais... Est-ce que je pourrais vous appeler demain Rav? Merci beaucoup.

Pourim Saméah!

Bonsoir cher Rav,

 

Bonsoir.


J'ai quelque questions à vous poser: Ai-je le droit d'aller au lycée le jour de Pourim ou il est interdit de travailler ce jour là? Chez nous on ne fête que Yom Kippour et parfois quelques autres fêtes, enfin ça dépend si on est en vacance ou en week-end ce jour là, donc Pourim on ne va pas le fêter... je crois donc que ça rime à rien si je ne vais pas au lycée si dans tous les cas je ne ferais pas Pourim... Qu'est-ce que vous me conseillez?

 

Si vous pouvez ne pas vous rendre au lycée, n'y allez pas. Ce n'est pas recommandé de travailler ce jour là si vous pouvez l'éviter.

 

Je vous recommande de fêter Pourim avec des proches ou des amis ou des Rabbanim qui fêtent ce jour là! C'est un très très beau jour! Un vrai jour de joie, c'est dommage. Essayez si possible. 

 

Si je reçoit de l'argent d'une personne qui ne donne pas le maasser; est-ce un problème?

 

Non. Vous devrez par contre prélever le Maasser de la somme que vous avez reçu.

 

Si je n'ai moi même jamais donnée le maasser comment faire? Je n'ai aucune idée des sommes que je devrais rattraper...

 

Donnez à présent ce que vous devez donner, et c'est déjà amplement suffisant!

 

Quand on trouve de l'argent par terre, faut-il donner le maaser?

 

Oui.

 

Il y a quelque jours un Rav dans son cours à dit deux choses qui m'ont choquer... Je voudrais savoir si vous partager son avis:
1) Selon lui une personne tatouée n'a pas le droit de se faire enterrée dans un cimetière juif, il sera donc enterré dans un cimetière non juif...

 

H'ass Véchalom, H'ass Véchalom! Ceux sont des bêtises, ne me dites pas qu'un Rav a dit cela! Soit vous ne l'avez pas compris, soit il ne sait pas de quoi il parle et dans ce cas il n'a pas le droit de parler et surtout pas de sujets tellement sensibles et qui ont une tellement grande répercussion sur le monde futur de cette personne qui serait enterrée dans un cimetière non juif!

 

2) Une femme qui porte des habits d'homme (pantalons) c'est pire que de manger du porc...

 

S'il vous plait, arrêtez d'écouter des gens idiots qui se prennent pour des Rabbanim et disent des propos mensongers mensongers!

 

3) Il faut faire attention à la fréquentation et ne pas côtoyer des personnes "pas religieuse"' ah bon ??! quel unicité je dirais...

 

C'est le moins choquant de tout ce que vous avez mentionné pour l'instant. Mais à nouveau,j iol faut faire attention à ce qu'on dit. Il faut faire attention à ses fréquentations car certaine personnes peuvent nous refroidir. Or lorsqu'on n'est pas assez convaincu, ces influences sont quelques fois néfastes. Donc à nous de vérifier avec qui se faire ami. Quelques fois certaines personnes religieuses peuvent être encore plus néfastes que certaines personnes non religieuses ainsi que l'écrit le Rav Abba Chaoul zatsal. Il ne faut donc pas faire de généralité mais plutôt réfléchir intelligemment au cas par cas.  

 

Est-ce que je pourrais vous appeler demain Rav?

 

Avec plaisir!

 

Merci beaucoup.

Pourim Saméah!

 

Pourim Saméah'! Un grand bonjour à votre cher frère.

 

Education

√Čduquer sa soeur!?

- Mardi 01 décembre 2015 à 20h00 vu 513 fois

Erev tov cher Rav!

 

J'ai une petite soeur bientôt bat mitsva en école religieuse b"h.

 

Bien qu'elle reçoit une éducation juive, je m'inquiète beaucoup pour elle... J'ai l'impression d'agir comme un parent (je l'oblige à faire ses berahots, son chéma avant de dormir... Etc).

 

Elle regarde beaucoup de films qui a mon goût ne sont pas du tout adaptés à son âge... Et je n'arrive pas à la convaincre d'arrêter de regarder ses cochonneries parce qu'elle trouve refuge chez mes parents.

 

A priori c'est vrai que ce n'est pas à moi de l'éduquer mais j'ai peur qu'elle dévie comme moi...

 

Elle est encore petite, mais selon moi être baigné dans une atmosphère goy a cette âge, ne pourrait que lui faire developer des sentiments malsains que D. Lui en préserve.

 

J'ai voulu lui faire profiter de vos très belles histoires du site (qui par ailleurs j'en suis devenu accro) mais elle refuse et s'obstine avant même de regarder l'histoire! Qu'est-ce je peux faire?

 

Comment je peux la persuader alors qu'elle sait que j'ai fait les 400 coups, que j'ai eu des relations interdites à partir de 15 ans, que j'ai été renvoyer 2 fois d'école juives...

 

Il y a lieu d'avoir honte c'est sur mais s'il vous plaît conseillez-moi afin qu'elle puisse me regarder à présent d'un autre oeil, qu'elle puisse m'écouter et lui faire comprendre que la Torah est tout ce qu'il y a de plus beau.

 

Je suis intéresser de savoir où se déroule vos cours à Jerusalem?

 

On a une deuxième maison dans un quartier Haredi à Jerusalem (à bait vegan) et souvent on y retourne.

 

A l'occasion je voudrais bien participer à un de vos cours!? Dans quels séminaires vous enseigner également? Faut-il avoir des caractéristiques spécifiques religieuse pour intégrer un séminaire?

 

Merci Rav pour le temps accordés à mes réponses! Vous avez du mérite!

 

(Merci encore pour vos très belles histoires, j'espère que ma soeur pourra très vite en profiter.)

 

Hanouka saméah.

Chalom Ouvrah'a!

 

Vous avez raison de vouloir aider votre soeur! Simplement faites le sans la brusquer, avec beaucoup d'amour, de tendresse et de compassion. 

 

Le fait que vous ayez fait les 400 coups pour reprendre votre expression, ne peut à mon vais en rien vous disqualifier, au contraire cela ne peut que vous donner beaucoup plus de crédit. Puisque vous parlez en connaissance de cause. 

 

Vous ne parlez pas d'une expérience qui vous est inconnue. Au contraire, vous avez déjà vécu cela, et vous êtes donc en mesure de l'écarter de cette impureté et de lui recommander de ne pas commettre les erreurs que vous avez vous même commises.

 

Le conseil magique à mon avis est la sincérité. Plus vous serez sincère, plus ce sera efficace. 

 

Priez aussi très fort pour elle et pour trouver les mots pour la convaincre!

 

Ecoutez ces cours là si vous avez un peu de temps:

 

http://www.torahacademy.fr/vayeh-i-comment-rapprocher-nos-freres-de-la-torah

http://www.torahacademy.fr/leh-leha-rav-ovadia

 

Au sujet des cours, regardez le lien suivant: http://www.torahacademy.fr/seminaire-a-jerusalem

 

Si vous souhaitez intégrer un séminaire, téléphonez moi et je vous conseillerai un séminaire qui peut vous convenir!

 

Béhatslah'a!

Comportement

Besoin de conseils svp

- Lundi 02 novembre 2015 à 15h47 vu 762 fois

Shalom cher Rav,

 

je viens à peine de découvrir votre site et j'en suis très heureuse car en ce moment j'ai beaucoup besoin de chaleur de Torah.

 

L'année dernière, javais un copain malheureusement non juif... Comme c'était un militaire, il m'a incitée à rejoindre les activités sportives. J'ai donc commencer par le drainage, etc et puis à force d'entraînement je suis devenu la meilleure de mon équipe! 

 

Rapidement, je suis passer aux niveaux supérieurs, et on m'a évaluer avec un très bon Cooper.

 

bH' j'ai aucun problème de respiration, et je peux effectuer toutes sortes de courses d'obstacles, d'exercices...

 

On s'est quitté pendant les vacances d'été car j'avais beaucoup de remise en question et je sentais que je m'enfonçais de plus en plus dans le chemin contraire à la Torah. je sentais la présence d'Hachem très proche de moi, je sentais qu'Il m'aidait; que même si je fauté; Il ne m'abandonnait pas...

 

Je suis partie en Erets Israel pour les vacances d'été, et j'ai reçu des bénédictions de grands rabbanims. Ma vision sur le judaïsme avait basculé sous une toute autre dimension.

 

J'ai aujourd'hui un amour pour Hachem tellement grand que je suis prête à tout pour lui faire plaisir!!

 

Seulement malgré les efforts que j'entreprends pour me rapprocher de la Torah; avec le lycée et les amis c'est très difficile de rester droite...

 

Surtout quitter le sport, ma passion mais qui ne respecte pas trop les règles de Tsniout avec les hommes etc... Il y a une semaine je me suis déchirer un muscle lors d'un exercice mais malgré la douleur j'ai poursuivie les entraînements...

 

Vendredi soir, de nouveau c'est le muscle de ma seconde jambes qui prend un coup...

 

Résultats des courses je dois arrêter le sport pour du "repos" le temps que je sois en mesure de re pouvoir courir... Je souffre et physiquement et moralement car je devais passer dès évaluation pour changer d'équipe et je crois que ça tombe à l'eau...

 

Pensez-vous que ce soit une épreuve envoyés par Hachem pour que j'arrête de pratiquer ce sport!?

 

Rav s'il vous plaît donnez-moi moi des conseils pour ne pas me laisser influencer par les non juifs, c'est très dur à mon âge vers mes 17 ans de rester une jeune fille comme la Torah le demande... Si d'autres personnes sont dans le même cas que moi et qui on réussit à ne pas se laissé influencer par le lycée, les goyims, les copains... s'il vous plaît aidez moi, donnez moi aussi vos conseils!

 

je veux devenir une jeune fille juive qui respecte la Torah comme il se doit!!

 

Merci beaucoup cher Rav, Hazak pour ce que vous faites; vous nous apportez énormément!!

Chalom Ouvrah'a!

 

Je lit entre vos lignes une sincérité extrême et un potentiel fou de vous rapprocher énormément de D.

 

C'est clair quye c'est fort possible et probable que ce soit une épreuve envoyée par D. pour vous pousser à réfléchir!

 

Je ne connais pas votre niveau de pratique actuel pour pouvoir bien vous conseiller, peut être par téléphone ce sera plus simple, mais ce qui est sûr c'est que je vous recommanderai vivement de quitter ce lycée laïque et de trouver une atmosphère plus pure et appropriée à une fille de votre dimension.

 

Kol touv et Béhatslah'a!

No√ęl ou mentir?

- Jeudi 24 décembre 2015 à 18h11 vu 441 fois

Rav bonsoir,

 

Est-ce que considéré comme une avéra de mentir, pour justement éviter plusieurs avérots ?

 

Par exemple, aujourd'hui j'ai menti que j'étais malade et que je n'étais pas en état de sortir, pour éviter de me rendre à une invitation de repas de Noël chez des amis ce soir.

 

Si c'est considéré comme une avera, comment faire lorsqu'on est confronté à de telles situations?

 

Surtout à notre âge où nous ne sommes pas encore adulte et que nous devions suivre les parents, qu'est-ce qui passe avant: kivoud avahem, ou respecter la Torah ?

 

Merci Rav et Hazak!

 

Chloé

Chalom!

 

Ceci s'appelle mentir pour observer la Torah et c'est une Mitsva. On peut et on doit mentir dans ce genre de situations.

 

D'une façon générale, il est écrit de façon explicite dans la Halah'a que l'obligation de respecter ses parents ne concerne que les cas où les parents ne nous demandent pas d'enfreindre la Torah. 

 

S'ils me donnent l'ordre de faire une chose interdite je n'ai aucun devoir de les écouter au contraire je n'ai pas le droit de les écouter!

 

Kol touv!

Accident de moto et Techouva

- Dimanche 24 janvier 2016 à 21h31 vu 475 fois

Rav bonsoir,

 

J'espère que vous passez un bon Tou Bichvat!

 

Depuis hier soir je ne suis pas très bien et je voudrais vous exposer le problème afin que vous puissiez me répondre au mieux...

 

Chabbat j'ai voulu faire un peu de moral à mon grand frère, et je lui ai avouais que c'est dommage qu'il ne s'intéresse pas à la Torah parce que c'est tout ce qu'il y a de plus beau, et que même les interdictions ne sont en faite que pour notre bien...

 

Je sentais que cette discussion le gênait et il restait concentrer sur son téléphone...

 

Puis d'un coup, pris de colère ne sachant que dire (sans doute n'ayant aucun argument pour réfuter la vérité qu'est la Torah), il a commencer à très mal parler d'Hachem, des Haredim, d'Israël tous dans le même lot...

 

Le soir même en sortant avec sa copine, ils ont fait un accident de moto...

 

BH' rien de grave mais je m'en veut parce que j'ai l'impression d'être un peu l'auteure de cette accident...

 

Selon moi, cette accident est un peu lier avec ce qu'il a dit et si je ne lui avait pas parler, il n'aurait donc pas mal parler...

 

Je regrette terriblement parce qu'à cause de moi, mon frère, un ben Israël a eu des paroles aussi méchantes vis à de la Torah... Qu'est-ce vous en pensez?

 

Est-ce que cet accident peut-être lier?

 

Est-ce que j'ai une part dans ses Averots (si en quelque sorte j'ai pu le provoquer)?

 

Comment faire une Techouva lorsque pris de colère ou de fatigue on prononce de telles phrases?

 

Merci beaucoup Rav pour votre aide, vous ne pouvez savoir combien vous m'apporter au quotidien!

Chalom Ouvrah'a!

 

Que l'accident soit lié à ce qu'il a pu dire c'est possible voire probable. Mais on en peut jamais savoir. Peut être que le miracle qu'il y a eu qu'il a été sauvé alors qu'il voyagait Chabbat sur sa moto était grâce à vous qui avez essayé de le renforcer, on ne peut pas savoir.

 

Une chose est sûre, lorsque vous sentez que votre interlocuteur n'est pas en disposition d'écoute évitez de lui parler et de l'enflamer, rien de possitif ne peut sortir de cela. Attendez au contraire les moments de sérénité et de calme, pour lui faire part de la beauté de la Torah, sinon vous risquez d'(obtenir l'effet inverse et de l'écarter au lieu de le rapprocher. 

 

Kol touv et Béhatslah'a!

 

N'oubliez pas de prier Hachem pour qu'il vous aide à partager vos convictions profondes avec vos proches et pour qu'il vous aide à vous rapprocher de Lui de la façon la meilleure et la plus sincère et vraie. 

Merci Rav

- Samedi 13 février 2016 à 22h33 vu 395 fois

Bonsoir,

 

J'espère que vous allez bien, c'est Elon.

je souhaitais vous donnez de mes nouvelles.

 

Voila vendredi soir je suis sorti de la fac plus tôt et j'ai pensez à vous; cela m'a donner envie de me rendre à la synagogue.

 

Après la prière, j'ai longuement parler avec des juifs religieux qui m'ont invité Chabbat midi et qui m'ont proposer de m'aider à m'approcher de la Torah.

 

Lorsque je leur ai dit que vous m'avais déjà proposer cela, ils m'ont dit que la Techouva et quelque chose de délicat et qu'il faudrait que j'ai mes repères en premier lieu dans ma ville et que par téléphone cela serait plus difficile... J'ai accepté, j'espère que cela ne vous offense pas...

 

Je vais commencer à mettre les Tefilins dès demain matin et assistez ou regarder sur votre site un cours de Torah par semaine. En tout cas merci beaucoup.

 

Si comme ma soeur nous avons des questions on sait que nous ne devons pas hésiter, vous êtes toujours là à nous répondre avec beaucoup de gentillesse. Merci!

Chalom!

 

Vous me faites plaisir!

 

Cela ne m'offense pas, au contraire.

 

J'espère juste que ces personnes sont suffisamment intelligentes et érudites en Torah pour pouvoir vous conseiller.

 

Attention, pas toutes les personnes agréables et gentilles sont en mesure de pouvoir vous donner les conseils adéquats.

 

S'ils sont de vrais Talmidé H'ah'amim, écoutez les. Sinon, trouvez un vrai Talmid H'ah'am et ne confiez pas votre vie au premier venu.

 

Kol touv et je vous souhaite une immense immense réussite.

Techouva après l'été?

- Mercredi 29 juin 2016 à 19h04 vu 322 fois

Bonsoir Rav, je vous remercie encore pour le temps que vous m'accordez...

Est-ce que si je fais des Averots en ce moment cela peut influer sur mes résultats du bac?

Avoir une relation avec un garçon alors qu'on a fait techouva rend t il valide notre ancienne techouva? Est-ce qu'on peut dire à Hachem quon fera techouva à la fin de l'été...?

Merci beaucoup Rav

Bonsoir Rav,

 

Chalom Ouvrah'a!

 

je vous remercie encore pour le temps que vous m'accordez...

 

Avec plaisir, ça m'a fait plaisir de vous avoir eu hier soir au téléphone, j'espère juste que j'ai pu vous aider. 

 

Est-ce que si je fais des Averots en ce moment cela peut influer sur mes résultats du bac?

 

Oui, comme cela peut influer sur tout dans votre vie, mais je ne sais pas si c'est cela la raison qui doit vous faire éviter de faire des Avérot, vu qui êtes une fille tellement brillante dans tous les domaines. 

 

Avoir une relation avec un garçon alors qu'on a fait techouva rend t il valide notre ancienne techouva?

 

Je ne comprend pas votre question.

 

Est-ce qu'on peut dire à Hachem quon fera techouva à la fin de l'été...?

 

Si vous êtes prise en ce moment dans un tourbillon infernal qui vous empêche de pouvoir faire Téchouva dès à présent, alors dites vous que vous ferez dès que vous serez sortie de ce tourbillon, pas forcément à la fin de l'été, au plus vite, dès que vous avez réussi à exorciser de Yetser qui vous écarte de vos véritables aspirations.

 

Béhatslah'a rabba. Je prie très fort pour vous.

 

Merci beaucoup Rav

Félicitations du jury... J'ai honte....

- Mercredi 06 juillet 2016 à 00h56 vu 788 fois

Bonsoir Rav,

 

je tiens à vous faire part d'une très bonne nouvelle! BH j'ai eu des excellentes notes au baccalauréat! Je ne m'attendais pas à avoir les félicitations du jury...

 

En tout cas, J'ai très très honte d'avoir autant mal réagit, d'avoir penser à tort et travers qu'Hachem ne m'aidait pas...

 

J'espère vraiment qu'Hachem m'excuse car je suis tombée extrêmement bas durant cette semaine... Je suis toute honteuse...

Ouahh... Félicitations du jury.... Papapa....

 

Excellente nouvelle. Je savais que vous étiez très intelligente. Barouh' Hachem.

 

Maintenant au lieu d'être honteuse, prenez de l'avant, et servez vous de votre intelligence pour vous redresser, et prendre les bonnes décisions pour l'année prochaine.

 

Attention à ne pas tomber dans le Yetser Hara de la félicitation du jury, qui est de penser que si on ne fonce pas tout de suite à la prépa, on passe à côté de sa vocation... Peut être qu'une année de séminaire vous fera beaucoup plus de bien. C'est la meilleure prépa à la vie pour vous...

 

Béhatslah'a.

Trouver D. par intérêt

- Vendredi 21 octobre 2016 à 13h27 vu 174 fois

Bonjour cher Rav,

 

Cette année, j'ai beaucoup la tête dans les études au détriment d'autres choses aussi essentielles...

 

c'est-à-dire que j'ai un petit peu laissé la religion de côté... J'ai arrêté de prier, de regarder des cours, de m'intéresser au fêtes juives etc...

 

Eh puis je me rends compte que je me fausse car j'ai véritablement besoin d'aide d'Hachem dans les études, pour réussir, avoir la beraha etc...

 

Du coup, recommencer à prier pour obtenir de l'aide n'est pas quelque peu par intérêt? Et non par amour? Cette manière de s'approcher d'Hachem me dérange beaucoup...

 

Pourtant, c'est peut-être, ce qui me permettra cette année également d'être toujours aussi proche de Lui...

 

J'ai simplement peur, en agissant de la sorte, qu'au cas où, il y a un échec, je risque de réagir comme cet été (avant les résultats du bac) et avoir du mal à remonter la pente...

 

Merci de me guider...

 

Chabbat Chalom

Bonjour cher Rav,

 

Chalom Ouvrakha.

 

Cette année, j'ai beaucoup la tête dans les études au détriment d'autres choses aussi essentielles...

 

Permettez moi de vous reprendre. Pas aussi essentielles. 1 milliard de fois plus essentielles.

 

c'est-à-dire que j'ai un petit peu laissé la religion de côté... J'ai arrêté de prier, de regarder des cours, de m'intéresser au fêtes juives etc...

 

Eh puis je me rends compte que je me fausse car j'ai véritablement besoin d'aide d'Hachem dans les études, pour réussir, avoir la beraha etc...

 

Vous n'avez pas besoin de l'aide d'Hachem dans les études, vous avez besoin de son aide pour respirer, pour vivre, pour être en bonne santé, pour être épanouie dans toues les domaines etc. etc.

 

Et aussi, pour vos études...

 

Du coup, recommencer à prier pour obtenir de l'aide n'est pas quelque peu par intérêt? Et non par amour?

 

Ce n'est pas que c'est par intérêt parce que toute prière est un peu par intérêt et pourtant est appréciée par D. 

 

C'est simplement que vous focalisez toute votre vie autour des études alors que ce n'est vraiment pas l'essentiel, bien que ce soit important. 

 

Cette manière de s'approcher d'Hachem me dérange beaucoup...

 

Bien sûr. Parce que vous ne cherchez pas à vous rapprocher d'Hachem dans le début de la démarche, mais à obtenir des bons résultats. 

 

Pourtant, c'est peut-être, ce qui me permettra cette année également d'être toujours aussi proche de Lui...

 

Ca vaut donc quand même le coup.

 

J'ai simplement peur, en agissant de la sorte, qu'au cas où, il y a un échec, je risque de réagir comme cet été (avant les résultats du bac) et avoir du mal à remonter la pente...

 

C'est le risque de toute personne qui conditionne sa relation avec D. à des réussites palpables et patentes. Cette relation doit être inconditionnelle. 

 

Merci de me guider...

 

J'ai déjà tenté de vous guider en vous conseillant d'aller en séminaire cette année. Vous étiez sur le point et... Je ne sais pas très bien ce qui s'est passé finalement.

 

Je savais que ce n'était a priori que la seule solution pour vous faire changer de perspective et vous donner de nouveaux horizons dans votre vie. 

 

En tout cas, pour l'instant remettez vous à la pratique religieuse, même si ce n'est que pour réussir à vos examens mais en vous disant que vous souhaitez par ce bais mériter de vraiment vous rapprocher de Lui.

Ne me dites pas que ce n'est pas la prière qui vous manque, mais le manque de réussite dans vos examens. J'aurai du mal à y croire. Vous connaissant je sais que vous devez avoir un malaise à ne plus prier à ne plus écouter des cours de Torah etc. etc. 

 

Je suis tellement heureux d'avoir réussi cette année en dernière minute à vous sauver d'enfreindre le jour de Kippour.Et je sais que vous aussi en étiez heureuse.  

 

Chabbat Chalom

 

Chabbat Chalom!

 

Honorer ses parents (Kiboud Av Vaèm)

No√ęl ou mentir?

- Jeudi 24 décembre 2015 à 18h11 vu 441 fois

Rav bonsoir,

 

Est-ce que considéré comme une avéra de mentir, pour justement éviter plusieurs avérots ?

 

Par exemple, aujourd'hui j'ai menti que j'étais malade et que je n'étais pas en état de sortir, pour éviter de me rendre à une invitation de repas de Noël chez des amis ce soir.

 

Si c'est considéré comme une avera, comment faire lorsqu'on est confronté à de telles situations?

 

Surtout à notre âge où nous ne sommes pas encore adulte et que nous devions suivre les parents, qu'est-ce qui passe avant: kivoud avahem, ou respecter la Torah ?

 

Merci Rav et Hazak!

 

Chloé

Chalom!

 

Ceci s'appelle mentir pour observer la Torah et c'est une Mitsva. On peut et on doit mentir dans ce genre de situations.

 

D'une façon générale, il est écrit de façon explicite dans la Halah'a que l'obligation de respecter ses parents ne concerne que les cas où les parents ne nous demandent pas d'enfreindre la Torah. 

 

S'ils me donnent l'ordre de faire une chose interdite je n'ai aucun devoir de les écouter au contraire je n'ai pas le droit de les écouter!

 

Kol touv!

Tsniout (lois de pudeur)

Tsniout et honte !?

- Mardi 17 novembre 2015 à 20h06 vu 557 fois

Bonsoir cher Rav,

Je suis vraiment désolée de vous redéranger... mais s'il vous plaît j'ai besoin que vous m'éclairiez!! Au niveau de la halacha; notre haut doit être au niveau des clavicules, mais derrière au niveau du dos y a-t-il une limite à respecter ? Si oui, jusqu'où le tee-shirt doit-il arriver ? Peut-on on porter des hauts en dentelle qui laisse transparaître la couleur de notre peau ? Rav, Auriez-vous vous une raison qui explique pourquoi j'ai honte de montrer à mon entourage que je fais des mitsvots ? Lorsqu'on me regarde faire ma prière je suis vraiment mal... Je pursuit tout en étant gênée et très déconcentrer. Dès que je fais des tehilims et qu'on entre dans ma chambre, je stoppe tout et je me remet direct sur mon téléphone ou à mes devoirs; j'ai vraiment très honte!! Même lorsque je suis Tsniout et que les regards de ma famille sont posés sur moi, je ressent un besoin incontrôlable de relever ma jupe, de me changer au plus vite et de me remettre en pantalon... C'est terrible, ça ne m'aide pas à avancer du tout!! Pourtant j'adore faire plaisir à Hachem! mais dès que quelqu'un le remarque, je suis très mal et je veux démontrer qu'il a tort, que je suis la même Chloé qu'avant... S'il vous plaît qu'est-ce que je peux faire !!? Toda Rabba Rav pour le temps que vous nous accordiez chaque soirs. Qu'Hachem puisse vous renvoyer dans la beraha, tout le bien que vous nous prodiguez!!

Bonsoir cher Rav,

 

Bonsoir

 

Je suis vraiment désolée de vous redéranger...

 

Ne soyez pas désolée, vous ne me redérangez pas!

 

mais s'il vous plaît j'ai besoin que vous m'éclairiez!!

 

Au niveau de la halacha; notre haut doit être au niveau des clavicules, mais derrière au niveau du dos y a-t-il une limite à respecter ? Si oui, jusqu'où le tee-shirt doit-il arriver ?

 

Jusqu'au bas de nuque de sorte à ce qu'on ne voit pas le dos.

 

Peut-on on porter des hauts en dentelle qui laisse transparaître la couleur de notre peau ?

 

Non, surtout pas!

 

Rav, Auriez-vous vous une raison qui explique pourquoi j'ai honte de montrer à mon entourage que je fais des mitsvots ? Lorsqu'on me regarde faire ma prière je suis vraiment mal... Je pursuit tout en étant gênée et très déconcentrer. Dès que je fais des tehilims et qu'on entre dans ma chambre, je stoppe tout et je me remet direct sur mon téléphone ou à mes devoirs; j'ai vraiment très honte!!

 

Même lorsque je suis Tsniout et que les regards de ma famille sont posés sur moi, je ressent un besoin incontrôlable de relever ma jupe, de me changer au plus vite et de me remettre en pantalon...

 

C'est terrible, ça ne m'aide pas à avancer du tout!! Pourtant j'adore faire plaisir à Hachem! mais dès que quelqu'un le remarque, je suis très mal et je veux démontrer qu'il a tort, que je suis la même Chloé qu'avant...

 

S'il vous plaît qu'est-ce que je peux faire !!?

 

Je peut comprendre ce dont vous parlez et ce que vous ressentez. Je vous demande d'écouter la petite histoire suivante: http://www.torahacademy.fr/le-banquier

 

Vous devez être fière d'être juive, et d'être proche de D. Il n'y a rien de plus beau et de plus noble que cela! C'est un mérite fou que vous avez et que personne d'autre n'a pour l'instant dans votre entourage.

 

Cette honte va certainement très rapidement passer, dès que vous vous serez habituée à ce changement. Il faut savoir que toutes ces personnes au plus profond d'elles mêmes apprécient ce que vous faites et admirent cela. Pour ne prendre que l'exemple de la Tsniout, c'est indéniable que toutes ces personnes admirent ces efforts que vous faites même si elles ne vous le disent pas.

 

Regardez à ce sujet le cours sur la Tsniout dans lequel j'explique cela. http://www.torahacademy.fr/pourquoi-les-femmes-doivent-faire-attention-a-leur-habillement

 

N'oubliez pas que si certaines personnes se moquent de vous c'est qu'elles sont jalouses de vous et qu'elles n'ont pas le courage de vous ressembler. C'est avéré. N'oubliez pas non plus que tous les débuts sont difficiles à tous les niveaux. Ce que vous décrivez est l'une de ces difficultés. Mais selon vos efforts, vous serez bénie et récompensée par D.

 

Je vous recommande de continuer à écouter les cours doucement chaque semaine, ils vous feront beaucoup de bien, et vous permettront de continuer à progresser sereinement et à dépasser tout cela. 

 

Toda Rabba Rav pour le temps que vous nous accordiez chaque soirs.

 

Avec plaisir! C'est vraiment beaucoup de temps, mais c'est avec plaisir, et c'est une immense Mitsva. Même si le monde entier se moquait de moi pour cette Mitsva je m'en moquerai, et serait fier de cela!

 

Qu'Hachem puisse vous renvoyer dans la beraha, tout le bien que vous nous prodiguez!!

 

Amen, merci vous aussi.

Dois-je jeter mes mini-shorts?

- Mercredi 27 avril 2016 à 22h21 vu 402 fois

Bonsoir cher Rav,

 

1) j'ai de nombreux shorts et bustiers pas du tout tsniout que je voudrais me débarrasser avant l'été et j'avais pensé les donner à ma cousine.

 

Je ne sais pas si j'ai le droit car même si qu'elle ne s'habille pas tsniout je contribue en quelque sorte?

 

2) J'ai des hauts qui arrivent un peu avant le nombril et donc qui laisse apparaître le bas du ventre, je pense que c'est interdit non ?

 

3) Pareil pour les jeans taille basse par ex, qui laisse un peu apparaître notre dos ou ventre c'est interdit?

 

Merci beaucoup. Hag saméah.

Bonsoir cher Rav,

 

Moadim lésimh'a!

 

1) j'ai de nombreux shorts et bustiers pas du tout tsniout que je voudrais me débarrasser avant l'été et j'avais pensé les donner à ma cousine.

Je ne sais pas si j'ai le droit car même si qu'elle ne s'habille pas tsniout je contribue en quelque sorte?

 

Si vous savez qu'elle va les porter dehors tels quels, c'est interdit.

Pour bien comprendre cet interdit qui s'appelle Mésayéa, vous pouvez écouter le cours suivant: 

http://www.torahacademy.fr/maitre-nageur

 

2) J'ai des hauts qui arrivent un peu avant le nombril et donc qui laisse apparaître le bas du ventre, je pense que c'est interdit non ?

 

Exactement.

 

3) Pareil pour les jeans taille basse par ex, qui laisse un peu apparaître notre dos ou ventre c'est interdit?

 

Exactement.

 

Sachez que vous débarrasser de tout cela c'est un grand Kiddouch hachem. Et ceci Lui procure une immense satisfaction.

 

De nos jours la plus grande épreuve pour les filles et femmes c'est celle de la Tsniout. C'est là qu'on arrive à jauger notre vrai niveau spirituel.

 

Kol Hakavod.

 

Merci beaucoup. Hag saméah.

 

H'ag Saméah'!

Questions de Tsniout

- Dimanche 31 juillet 2016 à 00h34 vu 351 fois

Bonsoir Rav!

 

J'ai entendu que c'est moins grave de porter des manches courtes par apport à porter une jupe courte, un pantalon ou un haut décolleté, est-ce vrai? Ne pas porter de collants c'est une avéra ou c'est juste une mesure de piété? Avoir des cheveux longs non attaché c'est un problème? Porter du vernis de couleur vives (rouges, noir etc) c'est tsniout? Le travail des midots est-il plus important que le travail de la Tsniout? Laisser apparaître un tatouage c'est un problème? (par apport aux juifs non religieux qui me voient et qui peuvent penser que cela est permis) A partir de quel moment peut-on se faire "un copain" dans le but de se mettre en couple et se marier quelque années plus tard? Combien de temps rester ensemble? Sachant qu'il faut le temps pour apprendre à se connaître etc

 

Merci beaucoup.

Bonsoir Rav!

 

Chalom Ouvrah'a! J'espère que tout va pour le mieux chez vous.

 

J'ai entendu que c'est moins grave de porter des manches courtes par apport à porter une jupe courte,

 

Sur le plan de la Halah'a les deux sont interdits au même titre. Mais c'est vrai que les hommes sont généralement plus attirés par les jupes courtes, décolletés etc. 

 

un pantalon

 

Non, c'est faux de penser comme cela comme je vous l'ai déjà écrit sur une autre réponse.

 

ou un haut décolleté, est-ce vrai?

 

Au sujet du décolleté, je vous ai déjà dit plus haut.

 

Ne pas porter de collants c'est une avéra ou c'est juste une mesure de piété?

 

J'ai déjà répondu à cette question maintes reprises sur le site. Veuillez vous y référer. 

Cf http://www.torahacademy.fr/tsniout-des-pieds

 

Avoir des cheveux longs non attaché c'est un problème?

 

C'est sûr que c'est plus attirant que les cheveux attachés, donc moins décent. Mais ce n'est vraiment vraiment pas la première urgence pour vous. Allez y progressivement. Les décolletés, et jupes et manches courtes, c'est beaucoup beaucoup plus problématique que cheveux attachés ou non, et même que les collants.  

 

Porter du vernis de couleur vives (rouges, noir etc) c'est tsniout?

 

Comme les cheveux, c'est la même problématique. Il y a aussi une réponse sur le site à ce sujet. 

Cf http://www.torahacademy.fr/tsniout

 

Le travail des midots est-il plus important que le travail de la Tsniout?

 

Je ne sais pas répondre à ce genre de questions. Les deux sont urgents. Mais disons que puisque c'est gravement interdit d'être habillé non Tsniout, c'est dans le temps la première chose à faire. Mais à vrai dire l'un ne contredit vraiment pas l'autre, je dirai même au contraire. Réfléchissez y , je sais que vous êtes intelligente, vous allez comprendre ce que je vous ai écrit là est vrai. 

 

Laisser apparaître un tatouage c'est un problème? (par apport aux juifs non religieux qui me voient et qui peuvent penser que cela est permis)

 

Si ce tatouage se trouve à un endroit Tsanoua ce n'est pas bien grave, mais si vous pouvez le cacher, c'est mieux. 

 

A partir de quel moment peut-on se faire "un copain" dans le but de se mettre en couple et se marier quelque années plus tard? Combien de temps rester ensemble?

 

Un copain? Pas exactement, ou tout dépend de la définition que vous donnez au mot copain. Une fois que vous avez trouvé votre H'atan, le plus tôt pour se marier est le mieux. Croyez moi que ce que vous écrivez "Sachant qu'il faut le temps pour apprendre à se connaître etc. est faux en très grande partie, des tas d'histoires que je pourrai vous raconter le prouvent. La logique aussi le prouve.

 

Le temps qui passe entre le moment de la décision et le mariage est matière à problème. 

 

Sachant qu'il faut le temps pour apprendre à se connaître etc

 

Merci beaucoup.

 

Béhatslah'a!

 

Autre

Hanoucca Saméah au Rav

- Dimanche 06 décembre 2015 à 18h25 vu 320 fois

Bonsoir Rav,

 

Je vous ai beaucoup sollicité depuis que j'ai découvert votre site mais ce soir il me tenait à coeur de vous souhaiter une très joyeuse fête de Hanoucca à vous et toute votre famille!!

 

Ce soir, 25 Kislev c'est le premier soir de Hanoucca mais également le premier soir de mes 17ans en date hébraïque.

 

Que par cette première année de Techouva chelema et en la vieille de mes 17ans je désire être moi aussi une source de lumière, et si jamais je tombe je n'hésiterai pas à me relever et tendre vers le haut comme ces bougies de Hanoucca.

 

Merci pour les musiques mises en ligne sur le site; elles ont été appréciés et ont apporter une atmosphère juive à la maison.

 

Un grand Hanoucca Saméah de la part de Chloé, Inès, Laura et Elon.

Merci beaucoup!

 

Je vous souhaite un très joyeux anniversaire! Beaucoup d'ascension en Torah et Yrat Chamaïm pour toute cette nouvelle année de 17 ans.

 

H'annoucca Saméah'!

Hiloula de Baba Salé

- Mercredi 13 janvier 2016 à 18h46 vu 346 fois

Bonsoir très cher Rav,

 

Ma grande mère est une fille Abouhatseira et en général pour la Hiloula de Baba Salé, on assiste à une fête pour l'élévation de son âme.

 

Seulement cette année, je n'ai pas pu me rendre en Israël et donc je souhaiterais savoir, si moi à mon niveau je pourrais faire quelque chose pour l'élévation de son âme?

 

Est-ce si ma famille n'est malheureusement pas très pratiquante, ceci peut faire baisser le mérite de Baba Salé has vechalom, sachant que par mère et ma grand mère je suis une de ses descendantes?

Chalom!

 

Vous pouvez allumer une bougie pour l'élévation de son âme.

Réciter des bénédictions avec ferveur sur des aliments, et partager ces aliments avec vos amies etc.

Vous pouvez donner de la Tsédka pour l'élévation de son âme etc.

 

Kol touv!

Pourim Saméah Rav!

- Jeudi 24 mars 2016 à 23h28 vu 300 fois

Bonsoir Rav, c'est Chloé, je tenais à vous dire qu'aujourd'hui en rentrant du lycée j'ai rencontrer des amis pratiquants qui m'ont proposé de venir faire le michté avec eux. j'y suis aller avec Elon et ils nous ont lu la meguila.

Il a aussi mît les Tefilin pour la première fois. On vous souhaite un Pourim Saméah de la part d'Elon et Chloé.

 

Barouh' Hachem, vous me réjouissez...

Pourim Saméah' et beaucoup de réussite dans toutes vos entreprises.

Kol touv!

Bac le jour de chavouot

- Dimanche 15 mai 2016 à 23h11 vu 514 fois

Rav j'ai une situation très embêtante:

 

J'ai reçu ma convocation du bac b'h, et manque de chance je suis convoquer le 13 juin pour l'oral d'anglais... C'est le jour de chavouot... Pour mes parents c'est même pas une question que j'ose ne pas y aller... C'est très très dur pour moi de choisir... Bien-sûr que j'ai très envie de respecter la volonté d'Hachem mais d'un autre je risque d'avoir tellement de problèmes... dont un 0 à ce bac d'anglais. Pourquoi Hachem me confronte t Il Avec de tellement grandes épreuves...?

 

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi l'année dernière j'avais la "vie facile" en étant très loin de D. Alors que cette année je fais beaucoup d'efforts pour me rapprocher de Lui et je ne mérite en récompense que des d'épreuves et des difficultés...

Chalom Ouvrah'a!

 

Je vous comprend très bien.

 

J'ai une demande à vous adresser. Veuillez écouter svp le cours suivant en entier et il vous aidera beaucoup à comprendre le mérite que vous avez d'avoir une tellement grande épreuve.

 

http://www.torahacademy.fr/behoukptai-et-amal-hatorah

 

Dans ce cours je prend cet exemple précis d'examens qui ont lieu le Chabbat.

 

Sachez que D. éprouve les vrais Tsadikim pour tester leur sincérité et les souder à lui de façon indéfectible. 

 

Un couple dans lequel il y a des difficultés et le conjoint fait preuve de Messirout Nefech pour montrer à l'autre combien il est prêt à faire d'efforts pour lui, ceci soude très fortement les deux conjoints.

 

Là aussi, le fait que vous réussissiez jour après jour à relever ces défis c'est cela qui vous soude à Lui.

 

Kol touv et béhatslah'a Rabba!

Comment comprendre D.?

- Lundi 20 juin 2016 à 14h08 vu 315 fois

Bonjour Rav,

 

Je fais énormément d'efforts envers Hachem (surtout ces derniers temps la tsniout, mitsva d'extrêmement dur à respecter...) et en contrepartie, je ne ressent pas qu'Il m'accorde du bien en retour...

 

Au début je pensais que toutes ces difficultés c'était pour mon bien, mais à la fin lorsque, difficultés sur difficultés s'enchaîne, je pense qu'il est légitime de craquer...

 

Je ne sais pas quoi faire...

 

Je sens que je risque de tout lâcher cette été,

 

Je sais pertinemment que si je lâche, je lâcherais tout d'un coup. En général je fais ou tout ou rien, c'est mon caractère...

 

Bref je ne sais même pas si c'est bien que je vous en parle mais je suis très déçu d'Hachem... Je ne sens pas qu'Il m'écoute...et c'est ce qui m'attriste parce que je j'aime...

Bonjour Rav,

 

Chalom Ouvrah'a!

 

Je fais énormément d'efforts envers Hachem (surtout ces derniers temps la tsniout, mitsva d'extrêmement dur à respecter...) et en contrepartie, je ne ressent pas qu'Il m'accorde du bien en retour...

 

Je ne connait pas votre vie, mais regardez au quotidien le bien que D. fait à votre égard, au lieu de vous focaliser sur les difficultés que vous rencontrez et qui sont elles aussi uniquement pour votre bien.

 

Au début je pensais que toutes ces difficultés c'était pour mon bien,

 

Vous aviez vraiment raison.

 

mais à la fin lorsque, difficultés sur difficultés s'enchaîne, je pense qu'il est légitime de craquer...

 

Légitime peut être mais pas logique. Si elles sont pour votre bien elles le sont même si malheureusement elles s'enchaînent les unes après les autres. 

 

Je ne sais pas quoi faire...

 

Continuez dans cette lancée...

 

Je sens que je risque de tout lâcher cette été,

 

H'ass Véchalom. Tenez cette corde très fort. Priez Hachem comme vous savez si bien le faire qu'il vous aide à ne pas l'abandonner H'ass Véchalom. 

 

Je sais pertinemment que si je lâche, je lâcherais tout d'un coup. En général je fais ou tout ou rien, c'est mon caractère...

 

C'est humain, c'est le propre des perfectionnistes, mais ce n'est pas juste de se comporter de cette façon. La Torah est contre le tout ou rien. C'est le Yetser qui nous pousse à cela. 

 

Bref je ne sais même pas si c'est bien que je vous en parle

 

Si pourquoi pas? 

 

mais je suis très déçu d'Hachem...

 

Vous allez un peu loin? Déçue de quoi? 

 

Je ne sens pas qu'Il m'écoute...

 

Sachez qu'il vous écoute. 

 

et c'est ce qui m'attriste parce que je j'aime...

 

Il vous aime autant que vous l'aimez si ce n'est plus, ne vous en faites pas.

 

Béhatslah'a et beaucoup de courage...

 

Kol touv!

Médailles obtenues dans les Quizz

Commentaires

								
								
								
								
								
								
								
								
								
													

La journée d'étude d'aujourd'hui est dédiée à l'élévation de l'âme de Jakeline Bat Mékha zal.